Bons plans en Grèce dénichés par des voyageurs

Partir pas cher en famille en Grèce

Combien cela t'a coûté ?

Budget pour 5 personnes, sur une base de trois semaines
5 Billets de ferry + véhicule A/R700€
Hébergement800€Hébergement en camping uniquement
Vie sur place incluant transport, essence, activité et nourriture1 500 €
Total pour la famille3000€
Total par personne600€

Combien de temps es-tu parti ?

Voyage de trois semaines au mois de Juillet. C'est une bonne période pour partir car ce n'est pas encore la période de grande affluence, les Grecs étant en vacances au mois d'Août. En Juillet, les campings sont à moitié plein. Le climat est exceptionnellement beau : Il fait chaud la journée, mais c'est tout à fait suportable. Entre 13h et 16h, le soleil tape fort, c'est le moment de faire la sieste à l'ombre. Le soir, l'air est d'une douceur incroyable. Trois semaines est une durée correcte.

Par quel moyen de transport ?

Généralement, le trajet se fait en voiture. Il faut tout d'abord rejoindre le port d'Ancône en Italie, puis on embarque sur un ferry, direction la Grèce. Les deux destinations principales sont les villes d'Igoumenitsa et de Patras, plus au sud. Le trajet en bateau dure environ 24h.

Quel mode d'hébergement as-tu choisi ?

L'hébergement est en camping. Il est aussi possible de dormir chez l'habitant. Dans tous les villages, des particuliers proposent des chambres pour les touristes. Cela revient pratiquement au même prix que le camping. Les campings sont propres, bien situés et assez calmes. En Juillet, ce sont surtout des campeurs de passage qui restent quelques jours sur place pour visiter les environs, plutôt que des grandes familles qui s'installent pour plusieurs semaines avec tout le matériel qui va avec.

As-tu loué une voiture ?

Si vous préférez l'option voyage rapide, alors il faut prendre l'avion jusqu'à Athènes et louer une voiture sur place. Tous les loueurs internationnanux sont présents à l'aéroport. Les routes principales sont généralement bonnes, mais dès qu'on emprunte le réseau secondaire la moyenne horaire chute immédiatement. Difficile de dépasser les 50 km/h car les lignes droites sont rares ! Sur les grandes routes, et en particuliers les autoroutes, la conduite est très spéciale et demande un petit temps d'adaptation. La bande d'arrêt d'urgence est considérée comme une deuxième voie. Quand on n'a pas l'habitude, les débuts sont un peu accrobatiques !

Et pour la restauration ?

Les restaurants ne coûtent pas très chers. Une solution très agréable consiste à manger sur le pouce les spécialités locales qui sont délicieuses : petites brochettes, salade grècque, pitta. Une pitta coûte entre 2,5 et 5 €euros. C'est très bon et ça câle bien !

Avec qui es-tu parti ?

Voyage en famille. Voyage entre amis

Comment était l'accueil local ?

Très bon accueil, quelque soient les endroits fréquentés

Le tourisme ?

La Grèce est un pays très touristique mais les structures sont encore assez légères. Il y a beaucoup de sites à visiter, beaucoup de randonnées en tout genre. C'est bien organiser mais ce n'est pas du tout dénaturé par un excès de protection. Les touristes ne sont pas vraiment guidés ni canalisés et chacun est assez libre d'aller où bon lui semble. Quand on visite un monument ou qu'on part pour une balade, il y a toujours un petit côté découverte très agréable.

Que faut-il ne pas manquer ?


J1 : Trajet en voiture jusqu'à Ancône. Embarquement sur le ferry. L'aventure commence ! Pour passer la nuit sur le bateau, vous pouvez réserver une couchette pour être à l'aise. Mais vous pouvez faire comme une grande majorité des passagers : dormir par terre dans les couloirs ou sur le pont. Les gens prennent leur matelas, leur duvet et s'installent pour la nuit. Certains n'hésitent pas à monter carrément la tente sur le bateau !
J2 : Encore une demi - journée sur le bateau, à regarder tranquillement défiler la côte, à lire, à se promener sur les ponts, les vacances, quoi ! Débarquement à Igoumenitsa. Trajet en voiture jusqu'à Ioaninna et installation au camping qui fait office de club d'aviron, au bord du lac Pamvotis. Visite de Ioaninna, des remparts, de la mosquée, du centre ville historique. Nuit sous tente.
J3 : En route pour le petit village de Monodendri. Départ pour une longue balade à pied : la traversée des gorges de Vigos. 7h de marche pour descendre au fond des gorges les plus profondes du monde parait - il : 900 m de profondeur pour 1100 m de largeur. Arrivée à l'autre bout au petit village de Vigos. La patronne de l'unique restaurant ramène les touristes en voiture au point départ pour une quarantaine d'euros pour le groupe. Récupération de la voiture à Monodendri. Au passage, visite du monastère d'Agia Paraskévi. L'endroit est vertigineux. Un étroit chemin aérien continue derrière le monastère. Il est déconseillé de l'emprunter avec des enfants. Nuit sous tente.
J4 : Visite de la grotte de Perama. Là, même en plein après - midi, il fait frais ! Visite du théatre de Dodone, capable d'accueillir mille sept cents spectateurs, encore plus grand qu'Epidaure et parfaitement conservé. Trajet en direction des météores. Installation au camping avec piscine de Philoxenia à Kalambaka.
J5 : Départ pour les météores. Parking au monastère d'Agios Nikolaos Anapavsas et visite. Ensuite direction le monastère du Grand Météore, via les chemins. Nombreuses tortues terrestres dans les buissons. Visite de Varlaam et du Grand Météore. Visite des grottes des ermittes et de la grotte aux foulards. Ascension d'un petit météore au coucher du soleil. Nuit au camping.
J6 : Route jusqu'à Plakas, au peid du Mont Olympe. Nuit au camping Olympos Beach.
J7 : Route pour le parking de Priona. C'est là que commence le sentier qui conduit au sommet du Mont Olympe. La première étape s'arrête après 1000 m de dénivelé au refuge A. Spillios Agapitas. Il faut réserver vos places avant de monter sous peine de devoir redescendre ou de dormir dehors le soir même. Nuit au refuge.
J8 : Deuxiéme partie de l'ascension. Après deux heures de marche, arrivée au sommet du Skalas. On supporte la fourrure polaire à cause du vent très violent. Pour aller jusqu'au vrai sommet, le Myticas, il faut compter encore une petite de marche sur une arête assez escarpée. Nombreux passages de I et de II. Il vaut mieux encorder les enfants car même si ce n'est pas difficile, il ne faut pas tomber, ni faire rouler de pierres car le chemin de montée passe juste en dessous. Au sommet, puisque vous êtes arrivés à la demeurre des dieux, il ne vous reste plus qu'à signer le livre d'or et .... à redescendre ! Trajet en voiture jusqu'à la péninsule du Pélion. Installation au camping Louisa au village de Platania. Adieu la fourrure polaire et le kaway, et vive les maillots de bain !
J9 : Farniente sur la plage de Platania. Pêche aux poulpes. Nuit au camping.
J10 : Plage de marbre blanc de Chonfri Amos. Nuit au camping.
J11 : Plage de Mourtia, façon carte postale. Nuit au camping.
J12 : Plage de Platania et plage de Christi. Nuit au camping.
J13 : Route magnifique jusqu'à Delphes en passant par la montagne. Camping Chrissa avec piscine, vue sur la mer d'oliviers et sur la mer méditerranée. Nuit sous tente.
J14 : Visite du site de Delphes, puis de l'antre Corycien. Visite du monastère d'Osios Loukas. Embarquement pour l'île de Corfou. Nuit au camping de Karda Beach
J15 : Plages du nord et arrêt au célèbre canal d'amour. Cap Drastis à Peroulades. Plage Logas pour jouer dans les grosses vagues. Nuit au camping.
J16 : Visite de la ville de Corfou. Plage Liapades. Nuit au camping.
J17 : Retour sur le continent en ferry jusqu'à Igoumenitsa. Visite de Parga by night, nuit au camping de Parga.
J18 : Plage Piso Krioneri, nuit au camping de Parga.
J19 : Descente de l'achéron, le fleuve des Enfers, en matelas pneumatiques : à ne pas manquer ! Nuit au camping de Parga.
J20 : Plage de Parga. Embarquement sur le ferry à Igoumenitsa et direction l'Italie. Nuit sur le ferry.
J21 : Arrivée à Ancône et retour en France"

Que faut-il éviter ?

Se balader en pleine chaleur entre 13h et 16h

Quelques infos pratiques ?

Formalite : Passeport en cours de validité ou carte d'identité pour les ressortissants françaisDécalage horaire de + 1h
Monnaie : Euros, jusqu'à nouvelle ordre !
Langue : La langue officielle est évidemment le grec mais de nombreuses personnes parlent l'anglais, l'italien, le français, l'allemand.
Sécurité : Il n'y a pas de problème d'insécurité particuliers en Grèce

Voyage itinérant en Grèce, île du Péloponèse en famille.

Combien cela t'a coûté ?

Budget pour 5 personnes sur 3 semaines
avion prix commentaire
5 Billets de ferry + véhicule A/R 700 €
Hébergement 800 € Hébergement en camping uniquement
Vie sur place incluant transport, essence, activité et nourriture 1 500 €
Total pour la famille 3 000 €€
Total par personne 600 €€

Combien de temps es-tu parti ?

Voyage de trois semaines au mois de Juillet. C'est une bonne période pour partir car ce n'est pas encore l'époque de la grande affluence, les Grecs étant en vacances au mois d'Août. En Juillet, les campings sont à moitié plein. Le climat est exceptionnellement beau : Il fait chaud la journée, mais c'est tout à fait suportable. Entre 13h et 16h, le soleil tape fort, c'est le moment de faire la sieste à l'ombre. Le soir, l'air est d'une douceur incroyable. Trois semaines est une durée correcte car

Par quel moyen de transport ?

Généralement, le trajet se fait en voiture. Il faut tout d'abord rejoindre le port d'Ancône en Italie, puis on embarque sur un ferry, direction la Grèce. Les deux destinations principales sont les villes d'Igoumenitsa et de Patras, plus au sud. Le trajet en bateau dure environ 24h. Pour rejoindre Ancône, petit détour d'une journée à Venise en oprtion.

Quel mode d'hébergement as-tu choisi ?

L'hébergement est en camping. Il est aussi possible de dormir chez l'habitant. Dans tous les villages, des particuliers proposent des chambres pour les touristes. Cela revient pratiquement au même prix que le camping. Les campings sont propres, bien situés et assez calmes. En Juillet, ce sont surtout des campeurs de passage qui restent quelques jours sur place pour visiter les environs, plutôt que des grandes familles qui s'installent pour plusieurs semaines avec tout le matériel qui va avec.

As-tu loué une voiture ?

Si vous préférez l'option voyage rapide, alors il faut prendre l'avion jusqu'à Athènes et louer une voiture sur place. Tous les loueurs internationnanux sont présents à l'aéroport. Les routes principales sont généralement bonnes, mais dès qu'on emprunte le réseau secondaire la moyenne horaire chute immédiatement. Difficile de dépasser les 50 km/h car les lignes droites sont rares ! Sur les grandes routes, et en particuliers les autoroutes, la conduite est très spéciale et demande un petit temps d'adaptation. La bande d'arrêt d'urgence est considérée comme une deuxième voie. Quand on n'a pas l'habitude, les débuts sont un peu accrobatiques !

Et pour la restauration ?

Les restaurants ne coûtent pas très chers. Une solution très agréable consiste à manger sur le pouce les spécialités locales qui sont délicieuses : petites brochettes, salade grècque, pitta. Une pitta coûte entre 2,5 et 5 €. C'est très bon et ça câle bien !

Avec qui es-tu parti ?

Voyage en famille. Voyage entre amis

Comment était l'accueil local ?

Très bon accueil, quels que soient les endroits fréquentés

Le tourisme ?

La Grèce est un pays très touristique mais les structures sont encore assez légères. Il y a beaucoup de sites à visiter, beaucoup de randonnées en tout genre. C'est bien organiser mais ce n'est pas du tout dénaturé par un excès de protection. Les touristes ne sont pas vraiment guidés ni canalisés et chacun est assez libre d'aller où bon lui semble. Quand on visite un monument ou qu'on part pour une balade, il y a toujours un petit côté découverte très agréable. Il se peut qu'avec la crise économique qui sévit dans le pays depuis deux ans, certains établissements tels que les hôtels, campings ou restaurants aient fermé.

Que faut-il ne pas manquer ?

J1 : Trajet en voiture jusqu'à Venise. Nuit dans le camping l'Albo Doro à Mestre. Prévoir des tortillons anti- moustiques et de la citronnelle car il y en a beaucoup dans le région.
J2 : Départ en bus pour Venise. Le bus passe juste devant le camping. Visite des endroits les plus célèbres de la ville : le grand canal, le pont du Rialto, la place Saint - Marc, les cafés et leur orchestre, le palais des Dôges, le pont des soupirs. Embarquement en vaporetto pour se rendre sur l'île de Murano. La spécialité de ce lieu est le travail du verre. Retour à Venise puis à l'arrêt de bus en suivant les indications flêchées. Plongeon dans la piscine du camping pour se délasser de cette longue journée. A la tombée de la nuit, les moustiques sont de retour.
J3 : Trajet jusqu'à Ancône en suivant la côte. Embarquement sur le ferry de la compagnie MINOAN LINE et nuit sur le pont du bateau, à la belle étoile. Pour dormir sur le ferry, il y a deux solutions : soit vous prenez une cabine avec couchettes, c'est la solution luxueuse, soit vous vous installez dans un couloir ou sur le pont avec votre matelas et votre duvet. Ne craignez rien, de nombreuses personnes s'organisent de la sorte. Quand la nuit tombe, le bateau se transforme un peu en cours des miracles. Certains n'hésitent pas à monter carrément leur tente sur le pont.
J4 : Débarquement dans la ville de Patras, terminus du voyage. Départ pour Athènes par la voie rapide. C'est là qu'on se rend compte que la conduite est très particulière. Nous vous conseillons de faire comme tout le monde et de rouler à cheval sur la bande d'arrêt d'urgence. N'oubliez pas de vous arrêter pour jeter un coup d'oeil dans le canal de Corinthe. Si vous avez la chance d'assister au passage d'un bateau, c'est impressionnant. Le camping de Néa Kifissia n'est pas facile à trouver. N'hésitez pas à demander votre route. Il est équipé d'une magnifique piscine et il n'y a pas de moustiques ! Un vrai plaisir ...
J5 : Lever de bonne heure pour prendre le bus qui passe à deux pas du camping. Il vous dépose au terminus du métro dans le quartier de Kifissia. Le métro conduit ensuite en plein centre ville. Descendez à la 18ème station, Thissio, et vous voilà au pied de l'Acropole. Cela vaut le coup d'y aller tôt pour profiter de la visite avant l'arrivée du soleil et des touristes. L'endroit est magnifique. Avec un peu de chance, le Parthénon sera désert. Ne manquez pas la porte des Thermopyles et les célèbres statues des caryatides. Redescente de la colline en passant par l'Agora et le temple d'Héphaistos. Les poires du jardin sont délicieuses ! Visite des halles : une allée avec les marchands de viande et une allée avec les marchands de poissons. C'est vraiment spectaculaire. Visite du musée archéologique national, avec le fameux masque d'or d'Agamemnon. Spectacle de la relève de la garde sur la place Syndagma. Retour au camping en métro puis en bus et plongeon bien mérité dans la piscine. Nuit au camping.
J6 : Trajet jusqu'au camping de Lefka Beach, près de Nauplie et Ermonie. La tente est à 5 mètres de la mer. L'eau est chaude et claire. Farniente sur la plage. Nuit au camping
J7 : Visite du théatre d'Epidaure et de sa célèbre acoustique. On chuchote au milieu de la scène et on entend tout, même lorsque qu'on est placé tout en haut des gradins. Nuit au camping.
J8 : Plage d'Archéos Epidavros. Baignade insolite avec palmes, masque et tuba pour voir les ruines d'un temple immergé par un à deux mètres de fond. Jarres et murets d'anciennes habitations. Visite nocturne de Nauplie et de Tolo. Nuit au camping.
J9 : Départ pour Mycènes. Visite de la cité antique. Vous pouvez prévoir des lampes frontales pour descendre au fond de l'ancienne réserve d'eau taillée dans la roche. Si vous n'avez pas de lampe, il faudra vous contenter de la lumière de votre portable. L'escalier descend profondément sous terre. Ca vaut la peine d'aller voir le fond. Visite de la porte des lionnes, du musée, et du tombeau royal.
J10 : En route pour le deuxième pis du Péloponèse. Arrêt au monastère de Elonis. Il est suspendu à la falaise, avec des escaliers taillés dans la pierre et peints à la chaux comme dans les cyclades. Il faut une tenue correcte pour visiter le monastère, avoir à minima les épaules couvertes. Si vous n'avez pas ce qu'il faut, une dame propose des tabliers à l'entrée du site. Arrivée dans la ville de Monemvasia. Visite de ce magnifique endroit fortifié. Traversée en ferry de quelques minutes pour accoster sur l'île d'Elafonisos. Installation au camping. Le soir, le petit village est magnifique.
J11 : Farniente sur la plage de Simos. Il parait d'après les habitants que c'est la plus belle plage du monde. C'est vrai que c'est très beau. Soirée à Elafonisos - village et nuit au camping.
J12 : Retour sur la plage paradisiaque de Simos, toujours aussi déserte. Snorkelling autour de la petite île juste à côté. Gros poissons et cigales de mer. Nuit au camping.
J13 : Départ pour Mistra, à côté de Sparte. Nuit au castle view camping et sa piscine très apréciée ! Sur la place du village, une drôle de fontaine d'eau jaillit depuis l'intérieur d'un énorme tronc d'arbre.
J14 : Visite de bonne heure de la cité de Mistra. Après - midi à la piscine du camping. Nuit au camping.
J15 : Départ pour la région du Magne, le troisième pis du Péloponèse. Passage par les routes de montagne : Krakees, Nicolaos, GIthio. A partir du monastère de Mavayia, la route n'est plus goudronnée. C'est l'aventure dans la poussière sur une bonne vingtaine de kilomètres !
Camping du Ta Delphinia, près de Stoupa. L'endroit est tranquille et domine une magnifique petite crique. J16 : Promenade en voiture dans la région du Magne. Arrêt sur la plage de Dirou. Visite de la grotte aménagée de Vlychada. La balade dure une demi heure pendant laquelle on se laisse mener en barque dans un véritable labyrinthe souterrain. Visite du vieux village de Kaïta. Petite randonnée à pied jusqu'au cap Tenaro. Vent et grosses vagues qui explosent contre les falaises. Nuit au camping.
J17 : Trajet jusqu'au quatrième pis du Péloponèse, en passant par Kalamata, le paradis des olives. Installation au camping d'Erodios. Plage Voidokoilia. Nuit au camping.
J18 : Observation des tortues dans la rivière Kalamari, à quelques mètres du camping. Randonnée dans la lagune de Gialova, à la recherche des oiseaux migrateurs et des caméléons. Tortues terrestres dans les dunes. Tour de nuit sur la plage de sable car c'est la période où les tortues marines viennent pondre. Nuit au camping.
J19 : Plage de Finikouda. Visite de la forteresse de Métoni. Nuit au camping.
J20 : Départ pour Olympie. Nuit au camping d'Alphios.
J21 : Visite du site d'Olympie, du temple de Zeus. Randonnée dans les gorges de Lousios. Baignade dans la rivière. Drôle d'accueil très cérémonieux de la part d'un pope au monastère Filosofou. Dédustation de loukoum, visite des lieux avec le pope. Visite du monastère d'Ionnis Promodou. Balcons vertigineux à l'aspect vermoulu, accrochés à la falaises et surplombant le vide. Endroit spectaculaire. Prèt de vêtements pour pour être habillé de façon décente. Arrêt chez un couple de français qui tient un magasin d'huile d'olives à Olympie. Un des rares endroits en Grèce où on peut acheter de l'huile de qualité. Super accueil plus que sympathique. Nuit au camping.
J22 : Départ pour Patras. Après deux heures de route, embarquement sur le ferry et retour en France. Nuit sur le pont du bateau."

Que faut-il éviter ?

Se balader en pleine chaleur entre 13h et 16h !

Quelques infos pratiques ?

Formalite : "Passeport en cours de validité ou carte d'identité pour les ressortissants français Décalage horaire de + 1h"
Monnaie : Euros, jusqu'à nouvelle ordre !
Langue : La langue officielle est évidemment le grec mais de nombreuses personnes parlent l'anglais, l'italien, le français, l'allemand.
Sécurité : Il n'y a pas de problème d'insécurité particuliers en Grèce