Vacances à Paris

Capitale de la France, ville lumière, par le nombre de ses musées et expositions prestigieux, par l’harmonie de ses ensembles architecturaux monumentaux et la variété de ses quartiers, des sorties festives et spectacles, attire des touristes du monde entier (il est conseillé de réserver les visites, d’acheter un« Paris museum-pass » de 2, 4, ou 6 jours, combiné ou non avec le métro, pour visiter monuments, expositions et musées pour éviter de perdre du temps à faire la queue). Le musée du Louvre, par exemple, accueille 9 mill...suite

A voir à Paris

Capitale de la France, ville lumière, par le nombre de ses musées et expositions prestigieux, par l’harmonie de ses ensembles architecturaux monumentaux et la variété de ses quartiers, des sorties festives et spectacles, attire des touristes du monde entier (il est conseillé de réserver les visites, d’acheter un« Paris museum-pass » de 2, 4, ou 6 jours, combiné ou non avec le métro, pour visiter monuments, expositions et musées pour éviter de perdre du temps à faire la queue).


Le musée du Louvre, par exemple, accueille 9 millions de visiteurs par an pour ses 460.000 œuvres exposées dans 60.6OO m2 depuis les antiquités jusqu’au XIXème, château féodal, palais Renaissance, pyramide contemporaine...


A découvrir à pied, à vélo (grâce aux nombreuses pistes cyclables, et au vélib : 1200 stations de location) pour les plus sportifs, en bus, en métro ou RER pour ceux qui veulent se déplacer rapidement, ou au fil de la Seine avec la compagnie des Batobus qui propose sur 12 km des navettes trimaran permettant aux visiteurs, grâce à un forfait pass d’une ou deux journées, d’effectuer un nombre illimité de trajets en montant et descendant à leur choix à l’une de ces escales, du Jardin des Plantes à la Tour Eiffel : Hôtel de Ville, Notre-Dame, St Germain des Prés, Louvre, musée d’Orsay, Champs Élysées, ainsi la plupart des monuments et musées sont accessibles ; cela permet en outre de profiter, en toute tranquillité de splendides panoramas : le pont de la Tournelle avec la statue de Ste Geneviève, patronne de Paris (depuis qu’elle défendit la ville contre les Huns) et en arrière-plan Notre Dame et l’île de la Cité, le pont Neuf (le plus ancien de Paris), le pont des Arts et le Louvre, la passerelle piétonne en bois Léopold Senghor qui relie le jardin des Tuileries au musée d’Orsay et sur laquelle des cadenas sont accrochés par les amoureux, dans un nouveau rite, l’élégant pont Alexandre III inauguré lors de l’exposition universelle en 1900 et le dôme doré des Invalides…


Bref aperçu du contexte historique des monuments…

A l’origine, la tribu gauloise des Parisii installée au IIIème siècle avant J.C. dans l’île de la cité la fortifia et la nomma Lutetia, les Romains la conquirent et construisirent les thermes de Cluny (aujourd’hui visibles dans le musée national du Moyen Age dans le jardin de l’hôtel gothique des abbés de Cluny) et les arènes, Clovis en fit la capitale des Francs à la fin du Vème siècle, l’abbaye romane bénédictine de St Germain des Prés est avec St Pierre de Montmartre, St Julien le Pauvre et St Germain de Charonne l’une des plus anciennes églises de Paris.


Au XIIIème siècle, elle est la plus grande ville de l’Europe chrétienne, Philippe-Auguste fait édifier des remparts circulaires (aujourd’hui boulevards concentriques) renforcés par la forteresse du Louvre. On retrouve aujourd’hui rive droite la ville médiévale commerçante avec les Halles, l’île de la Cité siège du pouvoir politique et religieux : Notre Dame (construite sur un siècle de 1163 à 1270 et restaurée par Violet le Duc au XIXème, cette cathédrale gothique est magnifique avec ses sveltes arc-boutants, ses somptueuses sculptures, ses deux immenses rosaces, son parvis, son trésor, et la vue depuis la galerie des chimères sur ses tours, située dans le 4èmearrondissement) Ste Chapelle (aux immenses vitraux édifiés entre 1243 et 1248), la Conciergerie (ancien palais et prison) et Palais de Justice, Palais-Royal, rive gauche intellectuelle avec R.de Sorbon qui crée l’université la Sorbonne. Pendant la guerre de 100 ans est édifiée la forteresse de la Bastille, les hôtels de Cluny et de Sens sont gothiques, François 1er transforme le Louvre en palais Renaissance, ainsi que l’hôtel de ville, dans le IVème arrondissement la tour- clocher vestige de l’église gothique flamboyant St Jacques date de 1510, la fontaine des Innocents dans le 1er arrondissement de Lescot et Goujon date de 1549.

L’ordonnancement classique de la place des Vosges et de la place Dauphine reste encore aujourd’hui un modèle d’urbanisme, des édifices de style classique sont construits, comme le château (aujourd’hui disparu) jardin à la française des Tuileries, le palais du Luxembourg et son jardin, aujourd’hui siège du Sénat et musée, les hôtels particuliers du Marais, au XVIIème siècle des hôpitaux voient le jour comme le Val de grâce, dans le 5ème arrondissement le jardin des Plantes (jardin botanique scientifique créé en 1626, 230.000ha avec le Museum d’histoire naturelle et sa grande galerie de l’évolution rénovée en 1994, une ménagerie, une grande serre et un cabinet d’histoire dans l’hôtel de Magny) les Invalides en 1670, aujourd’hui musée de l’armée, l’Observatoire, la place Vendôme (Mansart), les Gobelins et la manufacture de tapisserie.


Au XVIII siècle, siècle des Lumières, le café le Procope (le plus ancien de Paris) ouvre ses portes. La comédie française avec la troupe de Molière créée en 1680 s’installe en 1799 dans le Ier arrondissement au Palais royal, le théâtre de l’Odéon inauguré en 1782 dans le 6ème arrondissement, le Panthéon, dans le 5ème arrondissement avec ses 3 coupoles emboîtées, l'ancienne église Ste Geneviève abrite les tombeaux des « grands hommes » et l’église St Sulpice,sous Louis XV sont édifiés ainsi que la place de la Concorde (dans le 8ème arrondissement, plus grande place de Paris 8,65 ha reliant les Champs Elysées,avenue créée en 1777 avec la place de l’Etoile pour la forme, et le jardin des Tuileries dessiné par A.J. Gabriel ; en 1831 sous Louis Philippe sont édifiées deux fontaines de fonte encadrant l’obélisque de Louxor) l’église de la Madeleine (aux allures de temple grec édifiée de 1763 à 1840 cernée par 52 colonnes corinthiennes dans le très chic 8ème arrondissement : rues Royale et rue du Faubourg St Honoré avec ses boutiques de luxe, restaurant Maxim’s et son décor Art Nouveau) et le Champ de Mars, Napoléon fait construire l’Arc de Triomphe place de l’Etoile (auj. Place de Gaulle), la colonne Vendôme, les canaux de St Martin, de l’Ourcq.


C’est Napoléon III qui , avec le préfet Georges Haussmann de 1853 à 1870, modernise Paris en perçant les grandes avenues rectilignes bordées d’arbres et d’immeubles en pierre de taille, en créant un réseau d’égouts, en aérant Paris avec 2000ha de grands parcs comme le parc Montsouris, les Buttes Chaumont, les bois de Boulogne et de Vincennes. Sont construits l’Opéra Garnier (avec aujourd’hui son plafond peint par Chagall), vers 1850, les 4 grandes gares : de Lyon, du Nord, del’Est, d’Orléans-Austerlitz. Les grands magasins comme le « Bon Marché » de A.Boucicaut, les Galeries Lafayette, le Printemps (du haut de la terrasse belle vue sur le quartier du Boulevard Haussmamm), la Samaritaine apparaissent sur les grands boulevards ; les Halles Baltard en fonte, fer et verre (un pavillon a été préservé et remonté à Nogent sur Marne comme salle de spectacle après le déplacement des Halles à Rungis et la construction du « forum » centre commercial).


Les grandes expositions universelles laissent le monument le plus emblématique : la Tour de fer de Gustave Eiffel pour celle de 1889, en 1900 c’est le Grand et le Petit-Palais, la 1ère ligne de métro Guimard, le Sacré Cœur romano-byzantin, le quartier de la butte Montmartre devient celui des artistes impressionnistes avec le Bateau Lavoir qui attire beaucoup de touristes avec son funiculaire et sa vie de village place du Tertre, de même que celui de Montparnasse avec de nombreux ateliers.


L’entre deux guerres voit un style austère et imposant apparaître avec le palais de Chaillot et l’impressionnante fontaine de Varsovie dans le jardin du Trocadéro. En 1958, le grand centre d’affaires de la Défense voit la construction du CNIT, en 1970 l’Unesco et la Maison ronde de la Radio, le 1er building de verre avec la tour Montparnasse en 1973, à Beaubourg le centre culturel Pompidou en 1977, bloc de métal et de verre avec la tuyauterie de couleur vive , apparente en façade de Renzo Piano devient un musée d’art contemporain, tout près la fontaine Stravinsky aux 16 automates colorés de Tinguely et Niki de St Phalle en 1983, la gare d’Orsay est transformée en musée du XIXème siècle, l’Arche de la Défense avec son cube évidé, l’Opéra Bastille, la BNF F.Mitterrand, Grande Bibliothèque à Tolbiac construite par D.Perrault en1990, le ministère de l’économie et finances s’installe à Bercy avec une arche qui plonge dans la Seine, construite par Chemetov, le palais omnisports de Bercy pyramide tronquée de Andrault, Parat et Prouvé accueille spectacles et compétitions sportives, édifices reliés depuis 2002 par la passerelle piétonne Simone de Beauvoir qui enjambe la Seine dans le parc de Bercy ; les halles de la Villette deviennent la Cité des sciences, musée interactif, la Géode à l’écran sphérique et la Cité de la Musique construite par C.de Portzamparc en 1995 à l’architecture lumineuse et toute en courbes, musée et salles de concert de l’autre côté du canal viendront compléter l’ensemble dans la verdure du parc de la Villette, l’Institut du monde arabe dans le Vème arrondissement de J.Nouvel en 1987, en1985 armature métallique et transparence du verre pour la pyramide du Louvre de Leoh Ming Pei, qui devient pyramide inversée au-dessous du niveau du sol. Le musée des Arts premiers du quai Branly de J. Nouvel inauguré en 2006 se situe près de la tour Eiffel dans le VIIème arrondissement, longue passerelle sur pilotis au milieu d’arbres, sa façade est rythmée par des boîtes colorées qui présentent les collections d’art non-occidental, un mur végétal créé par P.Blanc, de 800m2 abrite 15.000 plantes.

Carte PARIS
Paysage  



Vous aimerez aussi