Jour 8 – Journée snorkeling sur l’île de Koh Tao


Ce que vous n’oublierez pas :
  • Les magnifiques fonds sous – marins
  • Les balades en scooters sur les petites routes de l’île
  • La soirée sur le port

Conseils pour louer un scooter sur Koh Tao

Aujourd’hui, nous vous proposons une journée scooter pour visiter les plages éloignées de l’île de Koh Tao. Retour pour la énième fois au village, où les loueurs sont nombreux. Les prix sont les mêmes que sur Koh Phangan, mais les scooters sont légèrement différents. A koh Phangan, les pneus étaient lisses, alors que sur Koh Tao, ils sont crantés. Il y a une raison que vous n’allez pas tarder à découvrir : ici, les routes réservent des surprises ! Si vous n’êtes pas du tout à l’aise sur un scooter, il y a toujours moyen de louer un quad ! C’est plus cher, mais bien plus stable.

Les loueurs sont très scrupuleux sur l’état des scooters. Ils en font le tour complet et notent la moindre rayure. Ca laisse présager de la nature des vérifications qui seront effectuées à votre retour. La moindre éraflure vous sera facturée, et ça ne sera même pas la peine d’essayer de discuter : ce sont eux qui ont votre passeport en gage ! Sans être paranoïaque, que cela ne vous empêche pas de rouler, mais soyez cependant prudent. La route qui mène à la première plage d’Ao Leuk donne un aperçu de l’état des voies de circulation dans l’île. La route principale est propre et bien goudronnée, mais dès qu’on la quitte, la conduite devient sportive. Le bitume laisse souvent place à la piste, avec ses trous et ses bosses. Il y a des passages très raides où on se demande si le scooter ne va pas s’asphyxier avant la fin. Mais non, on finit toujours pas y arriver. Ce parcours de montagne russe permet d’atteindre la jolie plage d’Ao Leuk.

 BENITIER ET CORAUX
BENITIER ET CORAUX AU BORD DE LA PLAGE D’AO LEUK

Baignade et snorkeling à la plage de Ao Leuk

Si vous avez de la chance, vous aurez la surprise d’observer des petits requins pointes noires (d’un bon mètre quand même) qui nagent entre les jambes des touristes, debout dans l’eau jusqu’à mi – cuisses. Sur la partie gauche de la plage, les coraux sont splendides. Une randonnée aquatique en palmes, masque et tuba vaut vraiment le détour. L’eau est très claire et grouille de poissons de toutes les formes. Les ormeaux aux couleurs électriques incrustés dans les patates de corail sont très nombreux. C’est signe que le récif est en bonne santé.

CORAUX MOUX AU BORD DE LA PLAGE D’AO LEUK
CORAUX MOUX AU BORD DE LA PLAGE D’AO LEUK

Baignade et snorkeling à la plage de Tanote

La plage suivante se trouve plus au Nord. C’est la plage de Tanote, reconnaissable au gros rocher juste devant les petits restaurants. Pour aller jusque là, il faut empreinter la route tout terrain. Les rares passages goudronnés sont hyper raides. A fond sur l’accélérateur à la montée, et à fond sur les freins à la descente ! Si c’est trop scabreux à votre goût, n’hésitez pas à descendre du scooter. De toute façon, en allant doucement, ça passe sans problème. Ce serait dommage de manquer cette magnifique plage. Une corde a été installée pour escalader le rocher rond qui se trouve juste au milieu de la petite baie. C’est pour le plaisir de faire un joli saut de quatre ou cinq mètres. Tout autour, les fonds sous – marins sont splendides. Sortez vos palmes, votre masque et votre tuba. Et comme pour toutes les plages adaptées pour le snorkeling, il n’y a jamais plus de quelques mètres de profondeurs. Ce sont des endroits parfaits pour l’initiation ou pour nager avec des enfants. Attention, la plage de Tanote est privée. Il est interdit d’apporter des boissons ou de la nourriture. Si vous avez envie de vous restaurer, il y a une paillotte qui propose toute sorte de plat. C’est un peu cher, mais il n’y a pas d’autres solutions.

Baignade et snorkeling à la plage de Hin Wong

La plage de Hin Wong est la plus éloignée et la plus difficile d’accès. La route est toujours aussi chaotique. La dernière descente est extrêmement raide, à tel point qu’il est recommandé de s’arrêter au parking qui surplombe la plage. Il est bien indiqué, vous ne pouvez pas le manquer. Les dernières centaines de mètres se font donc à pied, sur une pente en béton inclinée comme vous n’en avez sûrement jamais vue. Même en tongues, c’est déjà pas mal ! Les villageois qui habitent tout en bas montent et descendent en voiture, en moto, ou en scooter. On se demande comment ils font ?! La plage, toute petite, est également privée. Si vous souhaitez vous y installer, vous devez prendre une consommation au bar qui se trouve juste devant. Heureusement, sur les côtés, de nombreux rochers permettent d’accéder facilement à la mer. Là aussi, les fonds sont magnifiques. On ne s’en lasse pas. D’autant plus que l’eau est franchement chaude. On pourrait y rester des heures sans avoir le moindre frisson.

Plage de Hin Wong
PLAGE DE HIN WONG

En rentrant au bungalow, pensez à réserver votre voyage de retour sur Bangkok pour le lendemain. Vous pouvez le faire directement à la réception de l’hôtel OK2. Ou bien dans une agence de votre choix, en qui vous avez confiance. Quoi qu’il en soit, les prix varient peu d’un endroit à l’autre, alors autant privilégier le côté pratique. En s’y prenant la veille pour le lendemain, vous avez peu de chance d’obtenir des places pour le train. En revanche, il n’y a aucun problème de disponibilité pour acheter des billets de bus. Comme à l’aller, l’agence délivre un voucher pour une prise en charge « clé en main » du port de Koh Tao, jusqu’au terminus du bus à Bangkok. On ne peut pas faire plus simple !

Que ce soit par le train ou par le bus, le trajet se déroule de nuit. Le bus présente l’avantage de déposer tous les voyageurs dans le quartier de Khao San. Petit inconvénient : il arrive à Bangkok entre 4 et 5 heures du matin. Et à cette heure là, après le long voyage que vous venez de faire, vous ne rêvez que d’une chose : d’un bon lit pour terminer tranquillement la nuit. Alors pour ne pas être pris au dépourvu, nous vous conseillons de réserver une chambre d’hôtel le plus tôt possible. Le mieux est de le faire avant de quitter Bangkok, comme ça vous réservez directement au comptoir et vous en profitez pour repérer les lieux. Cela vous évitera de tourner en rond en pleine nuit dans le quartier de Khao San avec tous vos bagages. Encore faut – il être sûr de votre date de retour. Sinon, réservez par téléphone au plus tôt. Nous vous conseillons de contacter le New Siam III plutôt que le New Siam II. Ils ont beau être côte à côte et appartenir au même propriétaire, les conditions d’entrée ne sont pas les mêmes : le New Siam II considère qu’à cinq heures trente du matin, c’est la fin de la nuit alors qu’au New Siam III, c’est le début de la journée. Le résultat est qu’en dormant au New Siam III, vous payez une nuitée de moins ! Voici les coordonnées de l’hôtel :

NewSiam III Guest House
7 Soi Rambutri, Cha-Ka-Pong road,
Chanasongkram – Bangkok 10200
Tel : +(66) 0-2629-4846
Site internet : www.newsiam.net

Comme les scooters sont loués pour vingt quatre heures, vous pouvez en profiter pour gagner le « centre ville » pour y passer la soirée. Le quartier du port est assez animé. Partez à la découverte de la rue qui longe la mer, avec sa succession de restaurants. C’est le lieu où le soir, les touristes déambulent tranquillement, à la recherche de la meilleure adresse pour manger un bon repas.


  


Guide de voyage Thaïlande - Copyright Jean-François Gueux