Partir en voyage au Vénézuela

Le Venezuela est un petit coin de paradis niché dans l’Amazonie. Ce pays de l’Amérique Latine se caractérise par un paysage contrasté et une nature généreuse. En ce lieu enchanteur, les sommets allongés font suite à une jungle verdoyante pour laisser la place, un peu plus loin, à un bord de mer long de plus de 2880 km. La végétation luxuriante du Venezuela est un habitat naturel pour beaucoup d’animaux, allant du jaguar à l’ocelot, en passant par les tortues et les singes hurleurs. L’anaconda, ce serpent redoutable, a également élu domicile dans les cours d'eau de ce pays.

L'essentiel sur le Vénézuela

Les plus

Le Venezuela est une terre d’eau. Outre la proximité de la mer des Caraïbes, ce pays abrite de grands lacs comme le lac Macacaïbo ou encore celui d’Orénoque, propice à la pratique de divers sports nautiques. La diversité du paysage offre aux visiteurs une multitude d’activités à faire durant leur séjour.

Les moins

La jungle amazonienne est un endroit fascinant, mais non moins dangereux. Il faut être extrêmement prudent lors de la visite des lieux, même si les étrangers sont toujours accompagnés de guides. La forte pluviosité qui règne à l’intérieur du pays fait que certains se cantonnent uniquement aux côtes caribéennes durant leur séjour. Pourtant, la pluie fait partie intégrante du charme vénézuélien.

A voir

Le Venezuela regorge de sites intéressants et de curiosités à découvrir. À Rorainia, un paysage de science-fiction attend les voyageurs. Ses roches noires aux formes peu familières semblent venir tout droit d’une autre planète. À cela s’ajoute la présence de plantes carnivores tout à fait extraordinaires . L’archiprelago Los Roques et son eau turquoise est l’endroit rêvé pour goûter aux joies de la détente. Endroit encore peu connu des touristes, c’est un coin de paix, idéal pour se ressourcer après les fatigues du voyage. À Caracas, ce sont les vastes canaux du delta de l’Orénoque, les dauphins roses d’Amazonie ainsi que le village warao qui attendent les visiteurs. Le parc National El Avila, avec ses cascades translucides et son abondante végétation, fait partie des immanquables du Venezuela. L’Isla Margarita attire les voyageurs en haute saison, mais le reste de l’année, c’est un endroit calme propice à la relaxation. La Zulia de Macacaïbo est également un endroit à visiter. Les Vénézuéliens y viennent pour exprimer leur foi en la Chinita et pour retrouver un sentiment de paix intérieure.

A faire

Les activités ne manquent pas au Venezuela. Entre les balades en pirogue sur la lac Maracaïbo et ses cités lacustres de pêcheurs,ou au mileu des palétuviers sur l'Orénoque,les baignades dans les eaux turquoise de la mer des Caraïbes et les séances de bronzage sur son étendue de sable blanc, le dépaysement est au rendez-vous. Les 40 parcs nationaux répertoriés à travers le pays sont des sentiers de randonnées à privilégier. Les débutants suivront les chemins balisés tandis que les plus téméraires s’aventureront sans peur dans la jungle, accompagnés d’un guide. La Sierra Nevada de Merida est propice à la pratique de divers sports comme l’escalade et l’alpinisme. C’est aussi une destination phare pour les amateurs de sensations fortes qui s’adonneront aux joies du parapente ou du deltaplane. Les adeptes de la plongée vogueront jusqu’à Tucacas. Les grottes de la Cueva del Guacharo sont des endroits particuliers qui feront la joie des spéléologues amateurs ou professionnels.

Gastronomie

Le cumin et le safran sont à l’honneur dans les plats vénézuéliens. Le maïs est le principal ingrédient des aliments comme l’arepas, cette galette de maïs frite accompagnée de viande de bœuf, d’œuf et de salade. La chappa, une crêpe fourrée au fromage est également faite à partir de la farine de maïs. Le Yuca ou manioc est l' autre aliment de base du Venezuela, il se mange soit simplement bouilli, soit accompagné de sauce. Parfois, il entre dans la composition des desserts comme dans la boulette de manioc frite. Le Pabellon criollo, un plat de viande hachée servie avec des haricots noirs, des bananes plantain frites et du riz est un autre plat traditionnel vénézuélien.

Artisanat et shopping

Chaque région du Venezuela possède son propre savoir-faire artisanal. À travers ses déplacements, le visiteur pourra voir l’artisan à l’œuvre. Si le hamac se retrouve partout dans le pays, c’est sans conteste à Chichiriviche que les meilleurs se fabriquent. Le choix est large entre les modèles faits avec des fibres de nylon tressées et ceux en fibres de coton. De son passage dans le village des Waraos, le touriste peut rapporter un panier fait avec des fibres de palmier. Puerto Ayacucho, le mercado indigène, une sorte de marché local, est l’endroit idéal pour se procurer des objets comme un petit tabouret, de la poterie ou d’autres produits artisanaux.

Partir au Vénézuela

Info pratique

  • Langue(s) : Espagnol
  • Régime : République
  • Capitale : Caracas
  • Population : 28 047 938
  • Passeport obligatoire
  • Visa obligatoire
  • Affluence modérée
  • Touristes les plus représentés : américain
  • Monnaie : Bolívar vénézuélien
  • Bestioles dangereuses
  • Traitement palu obligatoire*
  • Vaccin fièvre jaune obligatoire*
  • Dengue présente*
  • Location de voiture facile


Paysage  

Coût de la vie

Prix moyen d'un repas au restaurant : 15 €
Salaire moyen mensuel :937 €
Important : vérifiez auprès du ministère des affaires étrangères les conseils aux voyageurs (formalité, risque, santé).


Vous aimerez aussi

et pourquoi pas...

Chili le Chili