Conduire à l'étranger : que faut-il savoir ?

Conduire à l'étranger demande une grande prudence et d'excellentes connaissances de la législation en vigueur dans le pays de destination. Certains pays autorisent le permis de conduire français, d'autres exigent une version internationale.

Permis français ou international ?

route66

Si vous restez dans les pays membres de l'Union européenne, le permis français est la plupart du temps toléré pour conduire une voiture. Mais dès que votre destination s'élargit en dehors de l'UE, le permis de conduire international entre en vigueur. Afin de parer à toute éventualité, il vaut mieux en faire une demande avant votre départ. Pour cela, rendez-vous à la sous-préfecture ou à la préfecture ou même par simple courrier recommandé. Il suffit de présenter votre permis de conduire et votre carte d'identité accompagnés du formulaire de demande de permis international, de deux photos d'identité et d'un justificatif de domicile. À savoir que ce permis international est renouvelable au bout de trois ans.

Sécurité : tout ce qu'il faut savoir pour conduire à l'étranger

ring road

Même en étant étranger, vous encourrez les mêmes sanctions que tout conducteur du pays que vous visitez. Parfois, vous pourrez également être poursuivi dans votre pays d'origine. Il vous est indispensable de connaître les règlements qui régissent la sécurité routière dans votre pays de destination. Taux d'alcoolémie, fumer au volant, téléphoner au volant, conduite à droite ou à gauche, limitation de vitesse, port de ceinture, franchissement d'un feu rouge, priorités, autant de points à bien enregistrer afin d'éviter toute sanction. Cette dernière peut aller d'une simple amende à une mise en fourrière voire même la rétention de votre permis de conduire. Cela vous causera des soucis très souvent non couverts par l'assurance, d'autant plus si la voiture que vous conduisez est un véhicule de location !

Partager cet article