La bonne période pour aller à Hawaii


Les îles Hawaii sont traversées par le tropique du Cancer. Il y a donc deux saisons distinctes qui s’apparentent à peu près à un été et un hiver. La saison chaude s’étend de mai à début octobre. Les périodes de ciel bleu sont plus longues, ponctuées de temps en temps par de courts passages pluvieux, généralement en fin de journée. Les températures sont élevées, avec une moyenne oscillant autour de 32°C sur la côte. L’eau est chaude : entre 28 et 30°C.

En hiver, il pleut plus fréquemment. La température moyenne en bord de mer descend à 25°C. L’eau de l’océan Pacifique se refroidit également.

Pendant toute l’année, les îles sont balayées en permanence par les vents d’Est, les Alizés, qui atténuent les variations climatiques. En été, le Pacifique est traversé par les ouragans. En hiver, on parle plutôt de tempêtes. Mais l’océan est tellement immense en regard de la taille de ces îles minuscules, que la probabilité pour que l’archipel soit touché est infime.

La direction des vagues s’inverse en même temps que les saisons. En été, les surfeurs se retrouvent sur les côtes orientées vers le Sud. Alors qu’en hiver, c’est tout le contraire. C’est d’ailleurs à cette époque qu’ont lieu les plus grandes compétitions internationales. La côte Nord d’O’ahu devient notamment le point de rendez-vous des plus grandes stars du surf.

Ceci est la théorie. En pratique, les prévisions météo sont assez aléatoires. D’une manière générale, les côtes exposées aux vents sont régulièrement touchées par la pluie. Inversement, les côtes sous le vent bénéficient d’un ensoleillement quasi permanent.

Sur l’île d’O’ahu, c’est relativement simple : la chaîne montagneuse orientée Nord/Sud protège Honolulu du mauvais temps. Mais sur Big Island, il en est tout autrement ! Cette île étrange recense onze des treize types de climats répertoriés sur notre planète ! En l’espace de quelques dizaines de kilomètres, on passe sans aucune transition, du désert à la forêt tropicale, de la montagne de haute altitude à la plage écrasée par le soleil, des immenses plaines d’herbes hautes aux étendues sauvages rasées par les vents. Bref, Big Island est le casse-tête des météorologues ! Les prévisions sont disponibles sur le site du service météorologique national. Vous pouvez également obtenir des informations au Visitor Center du parc des volcans, ou bien dans les offices de tourisme.

Les deux plus hauts sommets de Big Island dépassent quatre mille mètres d’altitude. Ils bloquent l’air gorgé d’humidité qui a traversé l’océan sur des milliers de kilomètres. Le versant Hilo est plutôt bien arrosé, tandis que le versant Kona est sec et brûlant.

La météo va donc conditionner le cours de votre voyage. Quelles que soient les prévisions, vous trouverez toujours un endroit en plein soleil. Si vous avez un itinéraire bien précis en tête, il faut vous attendre à devoir vous adapter. Ce n’est pas vraiment gênant en soi car les distances ne sont pas bien grandes. Mais c’est une des raisons qui donne un avantage au camping : pas de réservations, donc on se déplace en fonction de la météo.

Hawaii est agréable toute l’année. Mais s’il faut choisir une période, on préfère l’été sans hésitation. L’ensoleillement est bien meilleur. L’eau est chaude, on peut se baigner longtemps sans combinaison. Les vagues et les courants sont un peu moins puissants. Les températures aux sommets des volcans sont supportables, même si elles avoisinent parfois zéro degré. L’été correspond évidemment à la saison touristique. Mais à Hawaii, il y a du monde tout le temps. Heureusement, la foule est concentrée dans quelques endroits les plus réputés et les plus faciles d’accès. Dès qu’il y a un peu de marche à faire, il n’y a plus personne !

En hiver, les sommets peuvent être enneigés et leur ascension devient plus aléatoire. L’eau aussi est plus froide. Sans combinaison, la baignade ne dépasse pas le quart d’heure. Par contre, pour les surfeurs de haut niveau, c’est un petit paradis !


  


Guide de voyage Hawaï - Copyright Jean-François Gueux