Les 9 lieux incontournables à voir en Antarctique

Florian, Rédacteur web voyages
Florian, Rédacteur web voyages

Méconnu, l’Antarctique est souvent perçu comme étant une vaste étendue de glace que seuls quelques privilégiés ont le droit et la chance de visiter. Aujourd’hui toutefois, les choses ont bien évolué et la région est devenue bien plus accessible, notamment parce que de nombreuses agences et croisiéristes proposent de superbes parcours entre la Géorgie du Sud et les terres reculées du continent. Si le voyage se veut long et compliqué, la récompense elle, sera toutefois à la hauteur.
Entre sa faune abondante, sa flore bien cachée et une histoire à couper le souffle, l’Antarctique s’impose comme étant l’un des coins les plus reculés de ce monde, mais également l’un de ceux qu’il ne faut absolument pas manquer de visiter au moins une fois dans sa vie. Alors, prêt à sortir de votre zone de confort et vaincre les éléments pour un voyage en Antarctique inoubliable ?

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

La Géorgie du Sud
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

La Géorgie du Sud

Hors des sentiers battus, loin du tourisme de masse, la Géorgie du Sud a accueilli en 2018 moins de 10 000 touristes. Il faut dire qu’y accéder est quelque peu compliqué. À ce titre, si vous souhaitez faire partie de ces heureux élus, la seule manière de s’y rendre reste le bateau. En effet, il n’existe sur place aucun aéroport.

Le pays souhaite à tout prix préserver sa faune et sa flore. Résultat, des règles très strictes ont été éditées aux tour-opérateurs ainsi qu’aux visiteurs. Vos affaires et votre bateau de croisière seront fouillés de fond en comble, les autorités cherchant des germes et autres minuscules êtres vivants n’ayant pas leur place en Géorgie du Sud. Une fois débarqué en revanche, votre séjour va prendre une tournure exceptionnelle. La région est connue pour abriter des centaines de milliers de manchots royaux. La nature elle, jouit de tous ses droits. Un moment unique qui lancera votre voyage de la plus belle des manières.

Le conseil de Florian : La Géorgie du Sud est à la pointe en ce qui concerne la biosécurité. Afin de ne pas vous retrouver dans une situation plutôt délicate vis-à-vis des autorités, je vous conseille vivement de vous plier à toutes les recommandations du personnel de bord, des experts du tourisme et du gouvernement britannique.
Vous aimerez La Géorgie du Sud pour :
Nature | Observation de la faune | Points de vue

Le passage de Drake
Temps de visite : 2 jours
carte

Le passage de Drake

Le passage de Drake est considéré comme étant l’un des passages maritimes les plus dangereux au monde, peut-être même, le plus dangereux. S’il est bien évidemment impossible de visiter cette merveille de la nature à proprement parler, votre bateau devrait y naviguer pendant 48 heures environ. L’expérience, aussi invraisemblable soit-elle, vous marquera forcément. La raison ? Il n’est par exemple pas rare de voir votre navire se frotter à des vagues atteignant les 5-6 mètres de hauteur. Une fois passé, c’est tout le continent antarctique qui va alors s’ouvrir à vous.

Le conseil de Florian : Si vous avez le mal de mer, le passage de Drake peut s’avérer être un moment franchement compliqué à vivre. C’est pourquoi je vous conseille de bien vérifier vos bagages afin d’être sûr de ne pas avoir oublié quelques médicaments qui pourront s’avérer être utiles. Le mal de mer peut rendre votre voyage en Antarctique beaucoup moins agréable.
Vous aimerez Le passage de Drake pour :
Mer | Nature

La barrière de Ross
Temps de visite : 1 journée
carte

La barrière de Ross

Également surnommée « l’île de Cristal », la barrière de Ross est un immense glacier flottant, détaché du corps de l’Antarctique, formant une terre dont la superficie dépasse largement celle de la France. Il est tout à fait possible de marcher sur ce drôle de désert glacé, ce qui vous fera d’ailleurs passer par de nombreuses émotions, toutes plus insolites les unes que les autres. D’autre part, vous aurez l’occasion de témoigner d’une faune marine, fournie et diverse. Entre colonies de manchots et calmar géant, grands de plus de 10 mètres, attendez-vous à croiser des mammifères qui vont probablement se demander ce que vous êtes venus faire ici.

Le conseil de Florian : Si votre tour-opérateur le permet, je vous conseille de prendre le temps de visiter l’une des six petites îles qui entourent la barrière de Ross. Roosevelt, Black, White, Coulman, Ross et Carney sont toutes inhabitées. L’occasion pour vous de prendre un peu de temps seul et d’admirer ce que la nature a de plus beau à offrir.
Vous aimerez La barrière de Ross pour :
Mer | Nature | Observation de la faune

Le mont Erebus
Temps de visite : 1 à 2 heures
carte

Le mont Erebus

Baptisé de la sorte par James Clark Ross, qui a décidé de rendre hommage au premier navire de son expédition, le mont Erebus est une pépite. Immense, puisque haut de 3 794 mètres, ce dernier est en fait un volcan, encore en activité. Actif depuis 1972, il s’agit là d’un des immanquables de l’Antarctique. Imposant, titillant la curiosité, l’Erebus devrait vous surprendre à cause de sa taille mais également de par son épais manteau blanc, fait de neige et de glace. Une merveille de la nature devant laquelle vous devriez rester prostré durant de longues et belles minutes.

Le conseil de Florian : Chargé d’histoire, le mont Erebus est connu pour "l’accident de 1979". À l’époque, 256 personnes ont trouvé la mort sur les pentes du volcan des suites d’un accident d’avion. Depuis, les locaux, et surtout les Néo-Zélandais, tentent de continuer à faire vivre la mémoire des disparus. Je vous conseille donc de poser toutes vos questions au personnel vous accompagnant. L’histoire est douloureuse mais votre intérêt sera le bienvenu.
Vous aimerez Le mont Erebus pour :
Montagne | Points de vue | Nature

Le cap Evans
Temps de visite : 3 à 4 heures
carte

Le cap Evans

Le cap Evans, situé sur l’île de Ross, est difficilement accessible. À l’époque, le capitaine Robert Scott l’a d’ailleurs bien compris, lorsque son expédition Terra Nova s’est soldée par un échec cuisant. Fatigués, malades, ses hommes ont alors décidé de construire une cabane en bois afin de leur permettre de survivre aux conditions climatiques compliquées. Une cabane qui, aujourd’hui encore, se visite. Si jamais vous réussissez à atteindre ce point, vous aurez tout le loisir de vous replonger dans l’univers et le quotidien de l’une des expéditions les plus compliquées jamais réalisées au pôle Sud.

Le conseil de Florian : L’édifice est relativement vieux, puisqu’il date de 1911. Résultat, il convient de faire très attention, au moment d’entrer notamment. Je vous conseille donc de bien nettoyer vos chaussures ainsi que vos vêtements. En effet, vous pourriez transporter de petits organismes nocifs qui viendraient directement attaquer le bois, les vieux tissus et les biscuits rassis se trouvant encore à l’intérieur.
Vous aimerez Le cap Evans pour :
Monument | Patrimoine | Culture

La cabane de Shackleton
Temps de visite : 3 à 4 heures
carte

La cabane de Shackleton

Véritable héros de l’Antarctique, Ernest Shackleton débarque au Cap Royds en 1908, après être parti de Nouvelle-Zélande. À l’époque, ce dernier s’était donné pour objectif de traverser l’Antarctique de part en part, véritable première dans l’histoire. Malheureusement, la nature aura eu raison de son expédition. Toutefois, si son travail n’a pas été couronné de succès, l’héritage qu’il a laissé lui, vous permettra de continuer à faire vivre son œuvre. Ainsi, à l’occasion de votre visite de l’Antarctique, il est recommandé de faire un petit détour par sa cabane, devenue depuis un symbole de l’histoire.

L’âme d’un aventurier, vous serez probablement abasourdi en découvrant cette petite hutte en bois qui apparaît comme figée dans le temps, dans le froid. Mais c’est en décidant de pousser la porte de la cabane d’Ernest Shackleton que vous comprendrez toute la portée de ce à quoi vous assistez. À l’intérieur se trouvent un poêle à bois d’origine, quelques boîtes de conserve d’époque (dont une à la bouillie de mouton), des caisses de bouteilles de vin, et même un duvet fait de fourrure. Une expérience indescriptible qui vous transportera des dizaines d’années en arrière et qui, à coup sûr, fera ressortir votre nature d’explorateur, enfouie depuis bien trop longtemps.

Le conseil de Florian : Située à 10 kilomètres du Cap Evans et de la cabane de Scott, la cabane d’Ernest Shackleton est plus connue que la première. Si vous en avez l’occasion, je vous conseille de faire les deux visites dans la même journée, l’occasion pour vous de passer près de 24 heures dans la peau d’un aventurier du début du 20e siècle.
Vous aimerez La cabane de Shackleton pour :
Monument | Patrimoine | Culture

Paradise Harbour
Temps de visite : 1 journée
carte

Paradise Harbour

Aujourd’hui, il n’existe que deux ports en Antarctique qui permettent aux navires de croisière d’accoster, Neko Harbour et Paradise Harbour. Le second offre de magnifiques points de vue, entre monts enneigés et glaciers qui dérivent. Autre point important de Paradise Harbour, la présence de colonies de manchots papous. Ces petits mammifères ont colonisé la région, ce qui vous permettra de prendre de magnifiques photos au contact de ces drôles d’animaux. De manière générale, cette visite est l’une des plus appréciées par les voyageurs.

Le lieu, lui, est un lieu chargé d’histoire. Paradise Harbour a été la maison des premiers baleiniers arrivés en Antarctique au début du XXe siècle. Ce sont d’ailleurs ces hommes qui ont trouvé le nom de Paradise Harbour. Entre les pêches abondantes et la beauté du lieu, ces derniers sont vite tombés sous le charme. Aujourd’hui, ce sont les scientifiques qui ont repris le flambeau. L’occasion, si vous en rencontrez, d’échanger avec eux sur leur métier et leurs conditions de vie.

Le conseil de Florian : Paradise Harbour est l’un des points les plus froids et les plus venteux de notre planète. Je vous conseille donc de revoir votre façon de vous habiller, n’hésitez pas à opter pour une couche supplémentaire, cela pourrait bien vous sauver votre journée.
Vous aimerez Paradise Harbour pour :
Port | Île | Nature

Île de la Déception
Temps de visite : 1 journée
carte

Île de la Déception

Située à 120 kilomètres de la péninsule Antarctique, l’île de la Déception appartient à l’archipel des Shetland du Sud. Si le nom ne fait pas franchement rêver, l’île n’a que ça de négatif. Découverte un peu par hasard, Déception a longtemps été un centre commercial pour les baleiniers, qui y ont d’ailleurs établi une base, dès 1820. Cette dernière a toutefois été détruite par une coulée de boue survenue suite à une éruption volcanique. Aujourd’hui, cette base se visite, de quoi vous permettre d’en apprendre plus encore sur la vie à l’époque et l’incroyable métier de ces baleiniers partis tenter l’aventure en Antarctique.

Le conseil de Florian : Aussi dingue que cela puisse paraître, il existe à l’île de la Déception des sources thermales d’eau chaude. Je vous conseille donc vivement d’y faire un tour et de profiter de ce moment de bonheur au beau milieu d’un paysage invraisemblable, fait de neige, d’océan et de montagnes toutes plus hautes les unes que les autres. Bien entendu, il est préférable de ne pas oublier de prendre son maillot de bain.
Vous aimerez Île de la Déception pour :
Île | Nature

Musée du port Lockroy
Temps de visite : 3 à 4 heures
carte

Musée du port Lockroy

Probablement le musée le plus isolé au monde, le musée du port Lockroy est un immanquable. Il est inimaginable de se rendre en Antarctique, sans y passer quelques heures. Symbole de la région, le musée est installé sur l’île Goudier qui comme l’ensemble du continent, a elle aussi vu des baleiniers, l’armée britannique puis des scientifiques s’installer sur place.
Désormais lieu historique, le musée a été créé sur les ruines de la base militaire britannique, construire en 1944. Aujourd’hui, l’idée est de vous proposer une expérience hors du commun, vous montrant la vie d’un militaire-scientifique de l’époque. Le village est également composé d’une petite boutique de souvenirs et d’une poste qui vous encourage d’ailleurs à envoyer du courrier. Pour les plus explorateurs d’entre vous, il est également possible d’aller un peu plus loin et de partir à la rencontre de grandes colonies de manchots papous.

Le conseil de Florian : À côté du musée se trouve le fameux « bureau de poste des manchots », lieu considéré comme étant le plus visité de tout l’Antarctique. Je vous conseille d’y faire un tour et d’envoyer une petite lettre depuis le bout du monde. En ce qui concerne le paiement, pas de panique. Dollars américains, livres sterling et euros sont acceptés. Il faudra toutefois faire preuve d’un peu de patience puisqu’il faut compter quelques semaines avant que votre courrier n’arrive à destination.
Vous aimerez Musée du port Lockroy pour :
Musée | Découverte

Conseiller où partir
Florian,
Rédacteur web voyages

L'avis de Florian

Pendant très longtemps, l’Antarctique m’a semblé être un endroit inaccessible. Il faut dire que le voyage peut s’avérer être long, compliqué et parfois même un peu coûteux. Toutefois, de nombreuses mesures ont été mises en place afin de motiver les touristes les plus aventureux à s’y rendre. À ce titre, j’ai moi-même succombé aux sirènes de cette folle idée, l’Antarctique remplissant toutes les cases de ces destinations qui m’attirent tout particulièrement. Reculé, lointain, doté d’une faune et d’une flore toutes deux impressionnantes et surtout me promettant un séjour qui restera à jamais gravé, les points positifs étaient bien trop nombreux pour se dire que cela ne valait pas le coup.

Si les températures un peu extrêmes ont été parfois difficiles à supporter, mes rencontres avec certains scientifiques, d’autres voyageurs curieux et quelques animaux dont je n’aurais jamais pensé croiser un jour la route m’auront aidé à oublier les petits aléas de ce voyage. Le plus impressionnant à mes yeux ? Bien que je n’ai pas forcément le mal de mer, le passage de Drake aura été un moment marquant. Entre paysages féériques et mer parfois un peu agitée, ces deux jours passés sur l’eau n’auront pas été de tout repos.

Une expérience que je recommande donc à tout le monde, l’Antarctique étant l’assurance d’un dépaysement total et d’un séjour absolument inoubliable.

Carte interactive des lieux à visiter