Que voir, que faire en Ardèche ?

Annie, Rédactrice Voyages
Annie, Rédactrice Voyages

L’Ardèche est un département rayonnant, éblouissant, énergisant. Il faut l’avoir traversé et visité de long en large pour pouvoir ressentir et traduire la variété des paysages, la qualité de la lumière, les nuances de la pierre. Attirée par l’authenticité des vieux villages et de la nature préservée, je m’y suis attardée à plusieurs reprises, et j’ai ressenti à chaque séjour en Ardèche le même enthousiasme pour la beauté et la majesté de la région. Les hauts-lieux dont on parle le plus sont à découvrir et à apprécier, mais il faut aussi sortir des sentiers battus, et savoir profiter du conseil des habitants du terroir pour dénicher des endroits moins connus. L’Ardèche est généreuse par nature, et vous épatera de multiples façons, y compris par ses produits locaux et sa bonne cuisine qui vous requinqueront après vos longues flâneries.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Les gorges de l'Ardèche et le pont d'Arc : la nature sculptée
Temps de visite : Une journée
carte

Les gorges de l'Ardèche et le pont d'Arc : la nature sculptée

Ce profond canyon creusé par les eaux, qui s’étend sur une trentaine de kilomètres entre le pont d’Arc et Saint-Martin-d’Ardèche, est incontestablement le lieu phare du département. Vallon-Pont-d’Arc, le cœur palpitant de l’endroit, voit sa population multipliée par 40 en saison estivale.
Le pont d’Arc, arche naturelle de 60 mètres de haut qui enjambe et surplombe l’Ardèche, est l’emblème de ce haut lieu touristique. Où que le regard se pose, on ne peut être qu’émerveillé, ébloui, étonné. La réserve naturelle nationale des gorges de l’Ardèche est un patrimoine protégé qui recouvre 1950 hectares et s’étend sur deux départements (l’Ardèche et le Gard). Elle assure la sauvegarde de la faune, de la flore, ainsi que des richesses archéologiques et historiques, contre les effets du tourisme de masse.

Le conseil de Annie : Sur la route panoramique des gorges de l’Ardèche, onze belvédères offrent des points de vue impressionnants sur le canyon. Commencez par une halte à celui du Serre de Tourre (après le pont d’Arc). Juste sublime !
Vous aimerez Les gorges de l'Ardèche et le pont d'Arc : la nature sculptée pour :
Merveilles naturelles Nature Points de vue Rivières Sports nautiques

La grotte Chauvet : une des plus belles grottes ornées
Temps de visite : 1 heure pour la visite guidée et au moins 45 mn pour la Galerie de l'Aurignacien.
carte

La grotte Chauvet : une des plus belles grottes ornées

Cette grotte paléolithique a été découverte en décembre 1994 par Jean-Marie Chauvet et deux amis, tous trois passionnés de spéléologie. Cette petite cavité les a conduits vers une vaste salle au plafond rempli de splendides concrétions, et à des trésors de l’art pariétal.
Qualifiée de plus belle grotte ornée au monde, elle compte 425 peintures et gravures d’animaux préhistoriques (bisons, mammouths, rhinocéros, lions des cavernes…), datées de plus de 30 000 ans. Une scène de chasse et des ossements d’ours et de loups complètent ce bestiaire exceptionnel.
En 2014, la grotte Chauvet originale a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Fermée au public, elle a été remplacée par sa copie, Chauvet 2, qui a ouvert ses portes en 2015. Une véritable prouesse technique.
Pour finir par une note éducative, la visite de la grotte se prolonge par celle de la Galerie de l'Aurignacien, un espace ludique et interactif de 650 m2 sur l'art pariétal, la préhistoire et le mode de vie des premiers hommes.

Le conseil de Annie : Compte tenu de la grande fréquentation du lieu en saison, il est fortement conseillé de réserver (par Internet, et non par téléphone). Pour les mêmes raisons, programmez plutôt votre visite en fin de journée.
Vous aimerez La grotte Chauvet : une des plus belles grottes ornées pour :
Merveilles naturelles Patrimoine mondial de l'Unesco Nature Art et Culture Détente

La grotte Aven de Marzal : trois visites sur un même site
Temps de visite : Une demi-journée pour les trois lieux
carte

La grotte Aven de Marzal : trois visites sur un même site

À 125 mètres de profondeur, cet autre temple de la préhistoire a été découvert en 1892 par un célèbre spéléologue français. C’est un véritable paysage de stalactites et de stalagmites aux teintes contrastées, qui côtoient des ossements de cerfs, rennes, chevaux et bisons.
Le Zoo préhistorique, ouvert depuis 1983, est le second volet de ce site. Au cours de votre promenade dans un jardin de 2 hectares sur 800 mètres, vous croisez des animaux grandeur nature (tyrannosaure, mammouth, brachiosaure, etc.) et profitez de quelques scènes animées et sonorisées. De quoi fasciner vos enfants, surtout quand ils sauront que toutes ces grosses bêtes ont peuplé la région !
Enfin, le Musée du monde souterrain vous raconte l’histoire de la spéléologie, avec une exposition de matériel utilisé par les pionniers et d’objets découverts dans la grotte. La vie d’un grand spéléologue, Norbert Casteret, est évoquée.

Le conseil de Annie : C’est une grotte qui se mérite : vous devez emprunter un escalier étroit de 380 marches pour y accéder et 360 marches pour remonter. Il vaut mieux le savoir avant de se lancer !
Vous aimerez La grotte Aven de Marzal : trois visites sur un même site pour :
Merveilles naturelles Détente Patrimoine Art et Culture

Le mont Gerbier-de-Jonc : un panorama à 360 °
Temps de visite : 1h30 à 2h
carte

Le mont Gerbier-de-Jonc : un panorama à 360 °

Dans un paysage dépouillé et sauvage, la montagne ardéchoise nous dévoile sa star locale, le mont Gerbier-de-Jonc. Celui-là même au pied duquel, comme l’a appris tout écolier, la Loire prend sa source. C’est un suc des monts d’Ardèche. Les sucs sont d’anciens volcans dont la lave a refroidi sans avoir eu le temps de s’écouler, et s’est transformée en roche en se cristallisant.
Ce belvédère naturel, un des points culminants de l’Ardèche, s’élève à 1551 mètres. Le spectacle du panorama à 360° sur les Alpes, la vallée du Rhône, les Cévennes et les terres volcaniques est inoubliable. Mais pour conquérir ce site rocheux, il faut compter 1h30 aller et retour, avec quelques passages un peu sportifs. Il convient donc d’être en bonne condition physique et bien chaussé pour envisager cette ascension.

Le conseil de Annie : Pour ceux que cette expérience tente, pourquoi ne pas partir avant l’aube, un jour de beau temps, pour assister à un majestueux lever de soleil ? Impression forte garantie !
Vous aimerez Le mont Gerbier-de-Jonc : un panorama à 360 ° pour :
Points de vue Rando Montagne Nature Volcan

La cascade du Ray-Pic : site volcanique classé
Temps de visite : 30 à 45 minutes
carte

La cascade du Ray-Pic : site volcanique classé

À l’ouest du département, sur la commune de Péreyres, petit village de la montagne ardéchoise à 700 mètres d’altitude, la cascade du Ray-Pic vaut le détour. Un agréable sentier en sous-bois, au cœur du Parc naturel régional des monts d’Ardèche, permet d’accéder en 15 minutes à cet endroit classé site naturel volcanique depuis 1931.
Au bout du chemin, vous profitez du spectacle de la chute d’eau provenant de la rivière Bourges qui se précipite sur les orgues basaltiques. Le site a ouvert de nouveau en avril 2019, après une période de travaux. Par contre, la baignade est interdite pour des raisons de sécurité.

Le conseil de Annie : Pour faire d’une pierre deux coups, passez par Meyras, classé « Village de caractère » situé à une vingtaine de kilomètres, et appréciez le charme de ses vieilles maisons.
Vous aimerez La cascade du Ray-Pic : site volcanique classé pour :
Chutes d'eau Détente Rivière Nature

Le bois de Païolive : forêt de roche pétrifiée
Temps de visite : 2 heures
carte

Le bois de Païolive : forêt de roche pétrifiée

Labyrinthe minéral et végétal de 16 km², le bois de Païolive est un lieu magique et envoûtant. Situé au sud-ouest du département, au pied des Cévennes, il surplombe le Chassezac (affluent de l’Ardèche). Ses sculptures de calcaire évoquant des formes animales en font un véritable paysage de pierre.
Cet espace mystérieux, qui domine les gorges du Chassezac, est un plaisir pour les yeux. Constitué de figures insolites de roche et de bois, il présente une biodiversité étonnante, qu’il est possible de découvrir lors de sorties à thèmes.
Faites de cette balade un jeu avec vos enfants, en tentant d’associer les formes à des images. Devinez avec eux ce qui se cache derrière les noms poétiques de « l’ours et le lion », « Jean de la Lune », « le pont des Fées » et inventez des histoires abracadabrantes !

Le conseil de Annie : Ne vous éloignez pas du balisage, il est facile de se perdre.
Vous aimerez Le bois de Païolive : forêt de roche pétrifiée pour :
Détente Nature Rando Merveilles naturelles

Le village de Saint-Montan :  un retour à la vie grâce à une association
Temps de visite : 2 heures
carte

Le village de Saint-Montan : un retour à la vie grâce à une association

Saint-Montan, en Ardèche du Sud, c’est une belle histoire de solidarité. Ce site médiéval du XVe siècle, totalement abandonné en 1969, a été restauré pierre par pierre avec les matériaux et les techniques d’autrefois par 10 000 bénévoles du monde entier.
Le village est redevenu ce qu’il était au Moyen-Âge, grâce à l’initiative de l’ancien curé et de l’association « les amis de Saint-Montan ». Habité de nouveau à l’année par les locaux et inondé par les touristes, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a repris vie.
Un bourg fortifié, trois églises romanes, deux chapelles, un prieuré, une forteresse « imprenable » : cet ensemble, dressé sur l’éperon rocheux de l’Agache, est un site remarquable. Remontez le temps dans ses étroites ruelles pavées (qui laissent imaginer la difficulté du chantier de rénovation), admirez ses maisons en pierre et ses passages voûtés, profitez de la vue sur les collines et sur les toits… Vous avez le droit d’écarquiller les yeux et de vous émerveiller, le cadre s’y prête !

Le conseil de Annie : Prolongez la promenade jusqu’aux gorges toutes proches de la Sainte-Beaume, sur la route de Saint-Montan à Larnas. Trois kilomètres seulement, mais cela vaut le coup d’œil.
Vous aimerez Le village de Saint-Montan : un retour à la vie grâce à une association pour :
Beau village Détente Patrimoine Points de vue Architecture

Balazuc : vieux village perché au-dessus de l'Ardèche
Temps de visite : 2 heures
carte

Balazuc : vieux village perché au-dessus de l'Ardèche

Perché sur les abruptes falaises de calcaire, Balazuc est classé parmi les « Plus beaux villages de France ». À 20 kilomètres au sud d’Aubenas, le village aux pierres bleutées trône au-dessus de la rivière et retient le visiteur par son charme ostensible. Il est magnifique, et l’affiche avec fierté.
Comme pour nombre de villages ardéchois, tout était à l’abandon dans les années 1950. Balazuc a aujourd’hui retrouvé son faste et son identité. Le château et son donjon du Xe siècle sont les points d’orgue de cette visite.
Maisons à tuiles romaines, dédale de ruelles et venelles, église romane : on se replonge avec délice dans l’ambiance du temps jadis, sans jamais se lasser. Et, cerise sur le gâteau, la belle nature sauvage n’est pas loin, avec la garrigue, les forêts, et l’Ardèche qui serpente tout en bas.

Le conseil de Annie : Pour vous rafraîchir, la plage de Balazuc est surveillée, mais vos pieds (et ceux de vos bambins) apprécieront peu les gros galets : préférez la plage de sable toute proche du Vieil Audon.
Vous aimerez Balazuc : vieux village perché au-dessus de l'Ardèche pour :
Beau village Patrimoine Nature Points de vue Artisanat

Vogüe : ses rues, son château et son cadre
Temps de visite : 2 heures
carte

Vogüe : ses rues, son château et son cadre

Allez, on s’en fait un petit dernier ! Il y a tant de jolies bourgades dans cette zone géographique que le choix est véritablement un problème. À 10 km d’Aubenas et 20 km de Vallon-Pont-d’Arc, Vogüe a la particularité d’avoir une double reconnaissance : il a été labellisé Village de caractère et Plus beau village de France.
C’est un lieu emblématique de l’Ardèche du Sud, d’une richesse architecturale indéniable. Adossé aux falaises calcaires, blotti dans un méandre de la rivière, construit en amphithéâtre, il est tout simplement majestueux.
Les amoureux du patrimoine ne peuvent qu’apprécier son château médiéval et les arcades de ses ruelles. Parmi les multiples trésors du lieu, citons la rue des Puces, l’une des venelles les plus étroites de France.

Le conseil de Annie : La visite du château est le petit bonus. Découvrez l'histoire de l'édifice et de la famille de Vogüe et, en vous baladant dans le jardin suspendu, profitez de la vue sur le village et les monts ardéchois.
Vous aimerez Vogüe : ses rues, son château et son cadre pour :
Beau village Patrimoine Nature Artisanat

L'Ardèche du Nord : pays des collines, de l'eau et de la tranquillité
Temps de visite : Une journée
carte

L'Ardèche du Nord : pays des collines, de l'eau et de la tranquillité

À côté de la beauté insolente de sa voisine méridionale, l’Ardèche du Nord pourrait avoir à rougir de la concurrence. Mais ce n’est pas le cas. Elle a d’autres arguments, différents, mais tout aussi séduisants.
Appelée également Ardèche verte (anciennement le Haut-Vivarais), elle présente une grande diversité de paysages. Les vallons côtoient les collines et les moyennes montagnes atteignant jusqu’à 1300 mètres d’altitude. Les affluents du Rhône (la Cance, la Deûme, l’Ay, la Daronne… que de jolis noms !) serpentent dans cet environnement naturel chaotique.
Vignobles, vergers, forêts, rivières, lacs, villages, gorges du Doux et de la Daronne : de nombreux sites authentiques vous invitent à une halte reposante, loin de la cohue touristique du sud. L’Ardèche verte, dont Annonay (la capitale de la montgolfière) est la ville principale, est une région paisible et discrète, qui gagne à être découverte.

Le conseil de Annie : Immergez-vous dans la culture et les coutumes locales, en allant à la rencontre des habitants du cru. Ils se feront probablement un plaisir d’échanger avec vous sur leur belle région et, pourquoi pas, de vous transmettre quelques bons plans.
Vous aimerez L'Ardèche du Nord : pays des collines, de l'eau et de la tranquillité pour :
Rando Merveilles naturelles Montagne Patrimoine Nature

Conseiller où partir
Annie,
Rédactrice Voyages

L'avis de Annie

Entre les deux, mon cœur balance ! J’ai aimé le nord pour son calme, sa douceur, sa sérénité, ses balades tranquilles dans des paysages variés. J’ai aimé le sud pour sa beauté arrogante. S’il faut faire un choix entre ces deux identités si différentes, j’opte malgré tout pour l’Ardèche méridionale et ses splendeurs incontournables. Les gorges de l’Ardèche et ses alentours sont une pure merveille. Par contre, comme pour tout lieu hautement fréquenté en saison estivale, la foule est un inconvénient, parfois majeur. À vous de voir ce qui vous correspond le mieux, car, après tout, l’animation peut être également un argument attractif. Pourquoi ne pas panacher, en vous offrant l’occasion de faire deux séjours : l’été au nord, le hors saison au sud ?

Carte interactive des lieux à visiter