Comment réussir son voyage au Chili

Situé au sud-ouest de l’Amérique du Sud, bordé par l’océan Pacifique, le Chili s’étire du nord au sud, sur plus de 4 000 km de long pour moins de 200 km de large. Pays le plus long du monde, son territoire présente une impressionnante variété de paysages et de climats due à sa position géographique particulière.
De la frontière du Pérou jusqu’à la Terre de feu, le Chili vous fascinera par sa beauté. Les sommets vertigineux de la cordillère des Andes, le désert aride de l’Atacama, les plateaux et les vallées fertiles, les plaines littorales de type méditerranéen aux immenses plages, ou encore les paysages sauvages de la Patagonie, combleront les amoureux de nature.
De nombreux parcs nationaux vous permettront de pratiquer de multiples activités de plein air comme la randonnée ou le kayak. Le parc de Torres del Paine, au sud du pays, avec ses paysages grandioses, ses fjords, ses forêts denses et ses glaciers, ou encore le parc de Lauca, au nord, sur l’Altiplano, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, avec ses volcans et sa faune exceptionnelle, valent vraiment le détour.
Terre de contraste, le Chili est également un pays qui abrite de nombreux villages pittoresques, des stations balnéaires et des vieilles villes coloniales.
Santiago du Chili, la capitale, entourée par les sommets enneigés des Andes, est à visiter pour son quartier historique qui abrite des édifices du XVIème siècle, comme sa cathédrale baroque, mais également pour ses nombreux musées comme celui d’Art précolombien ou celui d’Histoire nationale. Partez également à la découverte des nombreux parcs de la ville, de ses marchés pittoresques, de ses quartiers, comme Bellavista ou Providencia, sans oublier de visiter la Chascona, maison-musée du poète Pablo Neruda.
En bordure du Pacifique, Valparaiso, seconde ville du pays, possède un quartier historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce port vous charmera avec ses maisons multicolores construites à flanc de colline, ses rues pavées et ses funiculaires uniques au monde.

Vous aimerez le Chili pour
PAYSAGE
FAMILLE
SPORT
Valentin, guide local

Les conseils de Valentin, guide local

Me contacter
1

Quelle période choisir ?

Le climat du Chili se distingue des autres pays d’Amérique du Sud par la diversité des climats présents sur son sol. Le nord bénéficie d’un climat désertique, le centre présente un climat méditerranéen alors que le sud offre baigne dans un climat polaire.

NOVEMBRE, mois idéal pour profiter du début de l’été austral, toutes les régions du Chili sont praticables du sud au nord. Le mois de Novembre permet également d’éviter l’affluence très forte des touristes Chiliens et Argentins très présents de décembre à février (périodes des vacances estivales).

2

Que voir au Chili ?

Régions
carte Chili région
Incontournables
carte Chili où partir
Distances
carte Chili distance et trajet
Coins secrets
carte Chili coins secrets
3

Quel budget ?

A quel prix acheter son billet d'avion ?

Les prix des vols évoluent en permanence, et correspondent à une grande part du budget voyage, il est important de connaître le BON prix du vol pour savoir quand l'acheter.
Prix moyen A/R Paris Santiago 1150€
Prix exceptionnel A/R Paris Santiago 730€

Quel est le prix par une agence de voyages ?

Voyage sur mesure à partir de 740 €
1 semaine hors vol

Quel budget si j'organise par moi même ?

Nous avons estimé le coût entre 1800 € et 2500 €
10 jours par personne vol inclus

Monnaie
Peso
Prix moyen repas
20 €
Prix hôtel 3*
71 €
Salaire moyen
923 €
Coût de la vie
-33% moins cher qu'en France
4

Quelle formule pour votre voyage au Chili ?

Je passe par une agence

Simplicité et sérénité
Passer par une agence de voyage est un gage de sérénité : conseil, garantie et assurance en cas de problème.
Choisissez la formule qui vous convient le mieux :

J'organise mon voyage par moi même

Oui c'est facile !
Facilité d'organisation (4/5)
note
5

Valentin répond à vos questions les plus fréquentes

Pour les voyageurs se rendant sur l’Ile de Pâques, il est obligatoire d’être vacciné pour la fièvre jaune s’ils sont en provenance d’une zone endémie. Le Chili ne nécessite pas de précautions particulières d’un point de vue sanitaire, il convient néanmoins d’être à jour, comme pour tout voyage, pour des vaccins tels que la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche et l’hépatite B. Pour les citoyens français, l’entrée dans le pays nécessite uniquement un passeport valide à la date de retour prévue pour un séjour de 90 jours ou moins.

Le Chili est considéré comme le pays le plus sûr d’Amérique du Sud, il convient néanmoins de respecter certaines règles de bons sens dans certains lieux sensibles des grandes villes (gares routières, marchés et transports) :
- Évitez de vous promener avec des objets de valeurs ou une grosse d’argent
- Conservez en permanence une copie de ses papiers d’identité (passeport, CI, permis de conduire…)
- Ne pas montrer des signes de richesse ostensiblement
- À Santiago et Valparaiso, comme dans toutes les grandes villes il y a plus de risques. Des cas de vols à la tire sont régulièrement rapportés, mais les agressions physiques restent très rares.

Pour les voyageurs souhaitant louer une voiture, il est nécessaire de bien se renseigner quant à l’état des routes (asphaltés ou non). Attention, de nombreuses régions reculées de la Patagonie/Terre de Feu et du Grand Nord chilien nécessitent un véhicule et une conduite adaptée (4x4). Les routes chiliennes peuvent souvent paraître interminables et deux hébergements peuvent être séparés de plusieurs centaines de kilomètres. Bien reconnaitre le parcours en amont…

L’altitude, à partir de 3000m les voyageurs peuvent commencer à ressentir ce mal qui peut se traduire par des essoufflements, des maux de têtes ou d’estomacs. En cas de symptômes violents, redescendez au plus vite. Avant de partir en excursion en altitude avec une agence, vérifiez auprès d’elle qu’elle possède les éléments de secours adéquats (oxygène, VHS…). La veille d’une excursion en altitude, dormir et boire beaucoup d’eau, proscrire alcool, café et cigarettes et manger léger.

En cas de tremblements de terre ou d’alerte Tsunami, suivez les indications présentes dans tous les hôtels et lieux publics. N’hésitez pas à suivre les locaux, habitués aux fréquentes secousses majoritairement sans gravité.

Du point de vue sanitaire, il n’y a pas de problèmes majeurs au Chili, l’eau courante est potable partout excepté quelques régions reculées (ex : désert de l’Atacama). Les personnes ayant l’estomac sensible pourront se rabattre sur les eaux minérales bon marché partout. En cas de problèmes sanitaires majeurs ou d’accidents, les hôpitaux et cliniques ont des services tout à fait comparables à la France.

Les voyageurs pourront aisément combiner le Chili avec l’Argentine qui partage une frontière de plusieurs milliers de kilomètres. Un séjour en Patagonie sera l’occasion de passer régulièrement cette frontière pour profiter des randonnées de part et d’autre des Andes. Les voyageurs venant découvrir le Nord chilien seront tentés de faire un tour au Pérou et notamment la Bolivie pour profiter des paysages de l’Altiplano (ex : Salar d’Uyuni).

Voyager avec des enfants au Chili ne pose aucun problème, les conditions sanitaires y sont optimales et les Chiliens portent un regard bienveillant sur les familles de touristes. Ces dernières années? la capitale Santiago a rénové et ouvert de nombreux musées dont certains ont été adaptés au public jeunesse, c’est le cas notamment du musée d’art précolombien qui possède des espaces ludiques pour les plus jeunes. Dans cette même ville, le zoo, par lequel on accède en funiculaire, reste une valeur sure. La faune variée et impressionnante chilienne ravira les petits comme les grands enfants, parents inclus. L’observation des condors, lamas, baleines et manchots reste une expérience unique !

La gastronomie chilienne est assez variée. Vous pouvez commencer par les fameux « empanadas », les chaussons cuits au four e fourrés au fromage, à la viande ou aux mariscos, pour enchaîner ensuite avec le « lomo a lo pobre ». Il s’agit d’une échine de bœuf ou de porc surmonté d’œufs sur plat et accompagnée d’oignons. Les fruits de mer font également partie du menu. Le repas est arrosé comme il se doit de « pisco », cette eau-de-vie de raison, ou d’un vin qui fait la célébrité du pays.

Pas facile à première vue de définir un circuit de 15 jours tant la géographie du Chili est singulière et ses climats très divers… Mais ceci offre l’avantage d’offrir une destination passionnante en chaque mois de l’année… Je vous propose donc ci-dessous 2 pré-itinéraires possibles en fonction de la saison :

D’octobre à mars, cette période, englobant l’été austral, offre des températures suffisamment clémentes pour parcourir la Patagonie et la région des lacs trop souvent sous l’eau le reste de l’année… Dès votre arrivée à l’aéroport de Santiago vous prendrez la route de la cote pacifique et son joyau, Valparaiso, pour 3 jours de visites de la ville et sa région (vignobles et maisons de Pablo Neruda). Ensuite, retour à Santiago pour prendre votre vol pour Puerto Montt, point de départ pour parcourir l’Isla de Chiloé (classé au patrimoine mondial de l’UNESCO) en 3 jours. Puis de Punta Arenas, vous récupérez votre véhicule de location et entamez votre Road Trip sur la Carretera Austral au travers les lacs et glaciers patagons jusque Coyhaique en 5 jours. Il ne vous reste ensuite qu’à rejoindre Punta Arenas pour vous attaquer au mythique trek du W dans le parc Torres del Paine, que vous pourrez réaliser en 4 jours. Puis retour à Santiago.

D’avril à septembre, cette période sera plus adaptée pour parcourir le nord chilien après avoir profité de Valparaiso les 3 premiers jours. De Santiago vous prendrez un vol pour Calama/San Pedro d’Atacama où vous resterez 4 jours pour explorer le désert et le salar. Ensuite direction le Grand Nord chilien où depuis Arica vous louerez un véhicule (ou une expédition avec guide) pour parcourir la boucle passant par Putre et le parc national Lauca en 4 jours. Vous continuerez ensuite plus au Sud jusque Copiapo, point de départ pour visiter les superbes plages de Bahia Inglesa et le parc Pan de Azucar durant 2 jours. Avant enfin de retrouver la vallée de l’Elqui et sa production de Pisco pour 2 jours. Puis retour à Santiago.

Pour les voyageurs souhaitant découvrir la culture Rapa Nui, l’ile de Pâques est accessible toute l’année grâce à des températures douces. Mais je recommande de s’y rendre d’aout à mars, période moins pluvieuse. Cette étape est une extension idéale de 4 jours à votre voyage de 15 jours au Chili, elle peut aussi remplacer une autre région chilienne pour ceux ne disposant pas de suffisamment de temps.

Un accès internet vous sera proposé dans n’importe quel hébergement quelque soit la catégorie. Il en sera de même dans la grande majorité des restaurants et bars… Pour les voyageurs souhaitant téléphoner ou avoir un accès 3G/4G avec leurs mobiles, des cartes prépayées bon marché sont accessibles partout dans le pays. On conseillera notamment la compagnie Entel.

En Patagonie Torres del Paine, connu pour son légendaire trekking W, offre à ses visiteurs la possibilité de découvrir la faune et les paysages patagons : glaciers, lacs, condors… Visité tous les ans par des milliers de personnes, il ravira toutes et tous, des adeptes de la randonnée en autonomie (W en 3 à 4 jours, O en 7 à 8 jours) aux adeptes de découvertes plus paisibles en bateau de croisière.

Parc National Lauca, situé à une altitude de 4500m dans le Grand Nord chilien et loin des grands axes touristiques ordinaires ce grand parc mérite de s’organiser pour découvrir les richesses de la bio diversité de l’altiplano andin chilien et ravira les photographes amateurs : salar, lagunes colorées, volcans, lamas, vigognes, flamands roses…

Le parc du Conguillo, situé dans la région des lacs, est idéal pour découvrir cette région volcanique et offre des points de vue inédits sur les volcans de la région, dont certains sont encore en activité. Le parc est aussi au cœur du territoire des Mapuches, peuple aborigène toujours fortement représenté à l’heure actuelle dans la région. Vous pourrez en apprendre un peu plus sur leurs coutumes, croyances et modes de vie.

Le parc national Rapa Nui englobe la quasi-totalité de l’Ile de Pâques et protège les sites archéologiques des monumentales statues Moai. Les plus beaux sites Moai sont aménagés pour permettre aux visiteurs de les admirer et comprennent des points de vus sur les volcans environnants, notamment le Rano Kau. L’île, classée au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO, fait l’objet de nombreux projets de réintroduction de la faune et la flore endémique.

La conduite au Chili ne pose pas de problème majeur lorsque l’on reste sur les grands axes routiers et le réseau secondaire asphalté. En dehors des grandes villes comme Santiago et Valparaiso, les Chiliens ont une conduite globalement respectueuse d’autrui. Les choses peuvent se corser lorsqu’on s’aventure sur les pistes en plus ou moins bons états des régions plus éloignés. Il est impératif dans ce cas d’être équipé d’un véhicule adapté, souvent un 4x4, et avoir une certaine expérience de la conduite sur piste. Il est courant que des touristes fassent des sorties de routes après avoir perdu le contrôle… Soyez très vigilant à votre vitesse ! Note pour Valparaiso : il est fortement déconseillé de conduire dans la ville, un véritable labyrinthe de voie à sens unique et des ruelles très étroites à double sens, peuvent rapidement rendre la conduite un enfer ! Pour les personnes voulant découvrir la région de façon autonome, on conseillera de louer un véhicule depuis Vina del Mar situé à proximité de Valparaiso. Le réseau de bus est très développé à l’échelle régionale et nationale, même si parfois les temps de trajet peuvent paraître interminables. Le bus reste le moyen le plus économique de voyager, qui plus est passant une nuit à bord ☺… De nombreuses compagnies proposent leurs services : Tur Bus, Pullman, Condor… Pour les voyageurs ne souhaitant pas perdre de temps, la compagnie aérienne Sky Airlines propose des vols internes à bas prix depuis Santiago, les principales villes et les centres d’intérêt touristique du pays (Calama, Puerto Montt, Punta Arenas, …).

Comme souvenir de votre voyage au Chili, vous pouvez ramener divers tissus faits main comme les ponchos, les pulls ou les couvertures qui sont façonnées avec de la laine d’alpaga, de vigogne ou de lama. Les bijoux en lapis-lazuli ou en argent comme les boucles d'oreille, les pendentifs, les bracelets ou les colliers constituent de beaux présents à offrir à vos proches. Les poteries en terre cuite de Pomaire sont d’authentiques objets de décoration que vous pouvez rapporter pour vos amis ou vos parents.

Pays riche en diversité, le Chili est réputé pour l’étonnante variété de son paysage par rapport à sa superficie. Des forêts vierges aux vignobles en passant par les étendues désertiques, les volcans, les parcs nationaux ou la Terre de Feu, le visiteur a l’embarras du choix quant aux activités à faire et les endroits à explorer.

- La grande distance entre le nord et le sud du pays limite les déplacements. Ceux qui ne disposent pas d’un temps suffisant risquent de passer à côté de sites intéressants ou d’activités passionnantes. Il faut organiser un voyage spécial pour se rendre à l’île de Pâques qui se situe à 3 680 kilomètres du littoral chilien ou en Patagonie qui se trouve à plus de 1 500 kilomètres de la capitale chilienne,
- Une destination assez chère.

Aperçu du pays

Infos pratiques

Décalage horaire
-4h en hiver
-6h en été
Temps de vol
environ 14h30
Langue
Espagnol
Passeport
Obligatoire
Visa
Non
Sécurité
Pays sécurisé
Voiture
Location de voiture facile

Pas le temps de chercher le voyage idéal ?

Nous recherchons pour vous les meilleures agences locales en fonction de vos envies et votre budget.
Recevez jusqu'à 4 devis d'agences locales puis comparez !
Demander mon devis