Comment réussir votre voyage au Népal ?

Dhane, guide local

Les conseils de Dhane, guide local

Au carrefour de la mythique route de la soie, le Népal est un vrai paradis pour les amateurs de nature et de grands espaces. Bienvenue au royaume des sommets majestueux, des cimes enneigées, au cœur du pays qui abrite le toit du monde, le majestueux Mont Everest.
Ici se côtoient principalement deux religions, hindouiste et bouddhiste, qui rythment le quotidien de ses habitants dans une douce harmonie. Le Népal est un vrai bijou avec un patrimoine culturel très riche qui ne cesse d’étonner. Dans la vallée de Katmandou, le visiteur découvre d’anciennes cités royales millénaires où perdurent encore des traditions ancestrales. Bhaktapur et Patan offrent des joyaux d’architecture Newar dont de nombreux temples construits en brique rouge et en bois sculpté.
C’est le pays des itinéraires de treks mythiques au cœur de la chaine de l’Himalaya. 10 des 14 plus hauts sommets du monde se trouvent au Népal ! Entre le fameux tour des Annapurnas, le trek du camp de base de l’Everest, la région du Mustang et du Langtang les itinéraires offrent de multiples possibilités. La marche permet de découvrir de petits villages, de s’immerger au cœur de la culture sherpa et d’une vie paysanne rythmée par les saisons. Les itinéraires de randonnées passent par de nombreux monastères isolés où le voyageur s’imprègne de la ferveur bouddhiste le temps d’un instant.
Moins connu pour sa jungle, le Népal abrite pourtant deux parcs nationaux dans les plaines du Teraï au sud du pays. Le parc du Chitwan et son petit frère plus sauvage et moins connu le parc de Bardia abritent de nombreuses espèces sauvages qui vivent dans des espaces naturels protégés. Ces lieux restent aussi les derniers refuges du fameux tigre du Bengale que l’on peut observer avec un peu de chance lors d’un safari au cœur de cette jungle luxuriante.
Un pays à découvrir et à savourer sans modération !

Voir plus
Une destination pour les amoureux de :
PAYSAGE
CULTURE
TREKKING
1

Choisir la bonne période pour partir au Népal

Pour les amateurs de treks, les mois les plus propices vont de fin septembre à fin mai. Ma  préférence va aux mois d’octobre, novembre, mars, avril et mai. Ces 3 derniers  peuvent toutefois être soumis aux pluies printanières. Décembre, janvier et février sont sans doute un peu trop froids pour les altitudes au-dessus de  300m. 
Les visites de la vallée de Kathmandu, de celle de Pokhara et des plaines du Térail au  sud, sont possibles quasiment toute l’année… mis à part la période de juin à mi-septembre, à cause de la mousson, et plus particulièrement pour la jungle, au sud. 

2

Adopter la formule de voyage adaptée à vos envies

Passer par une agence de voyage

En un clic, vous bénéficiez d’une visibilité globale sur les meilleures offres des voyagistes

Composer vous-même votre voyage

Vous comparez les vols, les hôtels, les hébergements, les activités, les locations de voiture et explorez le monde en toute liberté.

Pas le temps de planifier votre voyage ?

Pour créer un programme de voyage adapté à vos envies et à votre budget, nous recherchons pour vous les meilleures agences de voyages locales. Recevez gratuitement jusqu'à 4 devis et comparez !
Demander votre devis

3

Programmer votre vol vers le Népal

Réserver un vol vers le Népal ? Rien de plus facile. Réserver un vol vers le Népal au meilleur prix ? Voilà qui est un peu plus compliqué… La variation des tarifs est en effet telle que nous craignons souvent de payer plus cher que les autres. Alors à quel prix acheter votre billet d’avion vers le Népal ? Quelle est la meilleure période pour réserver vos vols ? De quel aéroport partir ? De quelle ville partir en vol direct ? L’équipe de Partir.com a décrypté toutes les formules et les offres du ciel pour vous répondre.

Avant de comparer vos vols

Gardez bien ces 2 tarifs en mémoire. Ils vous donnent en effet de précieux repères pour voyager au meilleur prix.

Prix moyen A/R Paris Kathmandou 780€

Prix exceptionnel A/R Paris Kathmandou 470€

4

Organiser vos visites et activités

Voyager c’est bien, mais planifier son itinéraire à l’avance et savoir que voir et que faire sur son chemin, c’est encore mieux. Pour vous guider dans le choix et l’élaboration de votre périple, la team Partir.com a synthétisé les incontournables et les meilleures expériences offertes et par le Népal. Que vous composiez votre voyage vous-même ou que vous passiez par une agence de voyage, nos guides pratiques et cartes exclusives vous éclairent tout au long du parcours.

5

Accéder à des expériences (vraiment) authentiques

Parce que rien ne remplace la connaissance et les conseils d’un guide local, Partir.com vous livre une expérience empreinte de bienveillance et d’authenticité. Que vous souhaitiez parcourir le Népal sous un angle classique ou inédit, votre guide vous dévoile toutes les clés de la destination. Entre bonnes adresses, rencontres insolites, anecdotes savoureuses, conseils avisés et découvertes originales, Dhane, c’est l’ami que l’on rêve d’avoir pour découvrir le Népal vraiment autrement.

6

Suivre les 10 conseils de Dhane pour partir au Népal

Parce que Dhane connaît le Népal comme sa poche. Nous en avons donc profité pour poser les questions que les voyageurs se posent fréquemment avant de partir au Népal. Des indications précieuses pour la suite de votre voyage.

Le Népal, c’est l'endroit de prédilection pour vous adonner au trekking. Si vous êtes amateur, Sarangkot, dans la vallée de Pokhara, est à ne pas rater. Si vous recherchez des parcours beaucoup plus difficiles avec des panoramas tout simplement spectaculaires en revanche, poussez vos limites en arpentant l'Everest depuis Jiri. Pour vivre un séjour riche en aventures, optez pour un safari à dos d'éléphant au Chitwan National Park, une promenade dans la jungle, ou encore un trek à Annapurnas qui vous mènera vers les sources chaudes de Tatopani après avoir admiré la vue imprenable depuis le camp de base le plus haut du monde. Découvrez également les espaces protégés de Langtang National Park, du Makalu Barun National Park, du Manaslu Conservation Area, et les autres vingtaines de parcs dispersés dans le pays. Le Népal est en outre reconnu par les innombrables festivités qui jalonnent son calendrier. Coïncidez votre séjour avec la fête de Holi, durant laquelle on vous aspergera d'eau et de peinture et ne ratez aucune occasion pour découvrir l’art des charmeurs de serpent dans les rues de Katmandou. Enfin, faites un tour du côté de Swayambhunath, un site bouddhique sacré, pour découvrir les innombrables singes qui occupent les lieux.
Les activités, en dehors des treks, sont aussi variées que passionnantes : parapente,  deltaplane, tyroliennes, saut à l’élastique, promenade en barque à Pokhara,  découverte de la jungle avec sa faune de tigres, éléphants, rhinos, crocodiles, sa  foultitude d’oiseaux pour les ornithologues et bien sûr sa végétation subtropicale. 

Il faut un visa pour entrer au Népal. Mais il peut être obtenu à l’arrivée avec ou sans  préinscription sur internet. Celle-ci fait gagner un peu de temps à l’aéroport. Il n’y a  plus qu’à régler le montant du visa. Celui-ci varie selon la durée du séjour. Pour un visa de 15 jours, comptez environ 25$, 40$ pour un mois et 100$ pour 3 mois. Il est possible de régler le montant en euros. Pensez à prendre des petites coupures pour éviter le retour de monnaie en $. Partout ailleurs, pour le change, les coupures de 100 ou au moins 50€ se changent à un meilleur taux.

Lors de votre séjour au Népal, vous penserez certainement au trekking. Toutefois, cette activité ne se pratique pas n’importe où ni n’importe comment. Il vous faut un permis de trekking pour explorer la plupart des sentiers de randonnée, notamment à Kanchenjunga, à Manaslu ou encore le haut Mustang. A pratiquer durant la saison sèche, cette activité de loisirs vous permet de partir à la rencontre des conviviaux Sherpa, des Gurung aux traditions ancestrales préservées, des Rai et des Thakali à la bonne humeur débordante, tout en profitant d’un patrimoine naturel et culturel époustouflant, notamment à Annapurna, au Langtang, ou encore au Gosainkund. L’escalade, le ski et le canyoning sont également très pratiqués dans le pays. Vous pouvez en outre vous adonner au rafting dans ce petit bout de pays. Pour ce faire, fréquentez les rivières de Trisuli, de Sun Kosi ou encore de Kaligandaki que vous pratiquiez le raft avec pagaies ou avec rames, avant d’aller marchander tout ce qu'il vous faut (ou pas du tout!) dans les marchés de Namche.

Ceux liés à l’hindouisme et au bouddhisme, qui sont incontournables dans un pays autant marqué par les rites et par celui des offrandes.  Il y a, tout au long des années des manifestations religieuses telles le shivaratri, festival  du seigneur Shiva, le plus vénéré de la trinité hindoue ; en février, le jour de Krishna, en mars, le fameux holi avec les batailles de poudres et de jus  colorés. À l’automne, les deux plus grandes fêtes se succèdent entre octobre et  novembre… la lune gouverne les dates, avec Dashain et Tihar où les femmes sont à l’honneur avec Durga la guerrière et Laxmi la protectrice. L’ambiance est incroyable avec  les lumières et la débauche de viande pour Dashain et de “sweets” pour Tihar. On pourra aussi assister aux fameux Lhosars, ces nouvels ans presque aussi  nombreux que les ethnies. Ils sont l’occasion de grands rendez-vous ethniques entre  janvier et avril dans le centre de kathmandu, sur Ratnapark, pour celui des Tamang,  Tibetain, Gurung, Raï. En avril c’est celui des newars, le fameux Bisket Jatra, sans  oublier le nouvel an Nepali en avril aussi. Pas de “grandes vacances” à la française au Népal, mais un nombre de jours fériés impressionnant ! 

Au Népal, on peut circuler en sécurité dans les régions ouvertes au tourisme. Dans les zones très touristiques, comme à Thamel à Kathmandu ou “la riviera” à Pokhara, restés vigilants car des picpokets sont présents.

Tous les types de logement peuvent se trouver à Kathmandu et dans les villes touristiques, du  guesthouse à 10€ au 4 étoiles à plusieurs centaines d’euros en  passant par des hôtels très confortables pour 70 ou 80 euros. Il faut toujours négocier les prix dans les hôtels, surtout en basse saison.

Venez au Népal, vous ne serez pas déçus… sauf par la poussière peut-être en  période sèche ! 

Les transports sont innombrables du tuk tuk à 12 places au grand bus à 50 places. Pas trop facile à utiliser, sans mode d’emploi car il n’y a quasi aucune indication surtout dans des villes sans nom de rue et sans n°… Et quand le numéro est inscrit, il l'est en sanskrit (langue indienne) !

Bien que les Népalais s’en défendent pour bien marquer qu’ils sont indépendants de  leur écrasant grand voisin, la nourriture est très influencée par la gastronomie indienne. Et un peu par la tibétaine… et même aussi “aliketi” (un peu) par la chinoise. Pour apprécier la cuisine traditionnelle népalaise, il vous faut supporter les sauces épicées des Momo (un plat de ravioli fourré de viande et de légumes), ou encore du dal bath tarkari, le plat national, qui est un plat de riz blanc aux lentilles accompagnés de tarkari (curry de légumes), de viande ou de poulet. Et aujourd’hui, c’est la chowmein, sorte de soupe de nouilles chinoises très épicée, qui a le succès auprès des jeunes.  À Kathmandu, à Pokhara et dans les endroits touristiques autour de Kathmandu, on trouve aussi des plats occidentaux, tels que les incontournables pizzas et les french fries !  Dans les restaurants, vous pouvez sans problème commander des plats chinois, indiens, italiens, mexicains ainsi que de la cuisine internationale dans son ensemble. À table, commandez du vin, du chang qui est une bière tibétaine à base de riz ou d’orge, ou encore le tongba qui est du millet fermenté alcoolisé. Si les lassi sont tentants, vérifiez leurs préparations. Si vous souhaitez boire du thé, optez pour le « tchya » au lait, le nepali tea très épicé ou même le thé tibétain légèrement salé avec du beurre de nak. Si vous recherchez une boisson plus forte, optez pour le rhum népalais coca, le rakshi qui est un alcool de riz, mais également le whisky et la vodka.

L’artisanat népalais est riche, très riche avec toutes les sculptures des divinités qu’elles soient hindous, bouddhistes, tantriques, animistes… en bois, en bronze ou en alliage. On trouve également des tankas, des peintures sur tissus, caractéristiques de la culture bouddhiste, dédiées ou non à la méditation. Certaines  sont des chefs-d’œuvre ! Il y a aussi toute une gamme de ces fameux bols dit  “chantant”. Et parmi les objets typiquement népalais, il y a le Khukuri, cet étrange  poignard courbé, utilisé comme outil ou comme arme. Et bien sûr les étoffes en kashmir, pashmina et coton qui servent à confectionner saris, coutas,  jetées de lit, coussins, etc. Les pipes en verre pour le tabac, la joaillerie, les bijoux en or, très prisés des femmes népalaises... avec un nombre presque infini d’objets en tissu, en bois, en pierre et en terre ! 

Le téléphone fonctionne avec recharge. La carte sim est gratuite. Internet, 3G et  même 4G peuvent se souscrire via un opérateur, sous forme d’abonnement à la semaine (env 8€) ou au mois. 


7

Décrypter toutes les informations pratiques

Récap’ des informations pratiques à connaître avant de vous envoler vers le Népal.

  • Décalage horaire
    +4h45 en hiver
    +3h45 en été
  • Temps de vol
    environ 11h00
  • Langue
    Népali
  • Passeport
    Obligatoire
  • Visa
    Non
  • Sécurité
    Pays sécurisé
8

Vous inspirer des coups de cœur de Dhane

Best of

(On adore)

- De multiples trekking possibles,
- Le mont Everest et l’Himalaya,
- les lacs de Goky,
- la vallée de Katmandou.

Confidence pour confidence

(Nous aimons un peu moins)

- Le coût du trekking et son niveau de difficulté non négligeable en haute altitude.
9

Vous immerger avant le grand voyage