Que voir, que faire en Andorre ?

Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages
Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages

Petit pays à taille humaine, avec une nature préservée, l’Andorre offre une palette d’activités incomparables, avec un riche patrimoine culturel et des traditions faisant la fierté de ses habitants.
Il y a en effet tant d’endroits incroyables à visiter et de belles expériences à vivre ! Je vous présente donc ma sélection de lieux à découvrir lors d’un voyage en Andorre, allant des plus emblématiques aux plus insolites et confidentiels.

Les amateurs de vie au grand air seront comblés car l’Andorre est un territoire essentiellement montagneux couvert de profondes vallées, de vastes forêts, de lacs d’altitude et de vertes prairies abritant une riche biodiversité. Les possibilités de randonnées de tous niveaux sont nombreuses, vous permettant d’évoluer au cœur de magnifiques paysages et au plus proche d’une nature encore sauvage. Il n’est alors en rien surprenant que l’Andorre soit un paradis des sports outdoor !
Mais l’Andorre s’enorgueillit également d’un patrimoine culturel et historique de tout premier plan, que vous découvrirez en visitant Andorre-la-Vieille, les pittoresques villages des Bons et d’Os de Civis ou en parcourant le fameux Itinéraire de l’Art Roman. Le patrimoine religieux d’Andorre abrite une concentration exceptionnelle d’églises anciennes remarquablement préservées.
Vous l’aurez compris, l’Andorre jouit de multiples atouts naturels, sportifs, culturels… Elle saura séduire tous les âges et profils, et peut se visiter en toute saison, chacune ayant ses charmes et spécificités.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Le domaine de Granvalira
Temps de visite : 2 jours minimum
carte

Le domaine de Granvalira

Situé dans la partie est de l’Andorre entre le Pas de la Case et Encamp, le domaine de Granvalira est un must pour les passionnés de montagne et de glisse. Fondé en 1956 lorsque fut construite la première remontée mécanique au Pas de la Case, c’est le plus vaste domaine skiable des Pyrénées, se situant entre 1 710 et 2 640 mètres d’altitude, garantissant un bon enneigement sur une grande partie de la saison de ski. Il regroupe six secteurs reliés entre eux par des infrastructures dernier cri : le Pas de la Case, Grau Roig, Soldeu, El Tarter, Canillo et Encamp. Vous pourrez ainsi évoluer sur plus de 200 kilomètres de pistes adaptées à tous les niveaux. Granvalira ravira petits et grands comme débutants et experts : tout est mis en œuvre pour apprécier au maximum les joies de la glisse au cœur de magnifiques paysages pyrénéens ! En dehors du ski et du snowboard, vous pourrez pratiquer toute une palette d'activités telles que luge, raquettes ou même encore balades en traîneau à chiens. À l’arrivée des beaux jours, les amateurs de sports de plein air seront également comblés, ayant l’embarras du choix entre vélo et VTT de descente, promenades à cheval, randonnée, canyoning… Des packs multi-activités sont proposés par diverses agences locales pour profiter au maximum de cet environnement unique.

Le conseil de Vanessa : Le Pas de la Case ne brille pas par ses merveilles architecturales mais il est intéressant d’y faire une halte pour une séance de shopping à des prix intéressants et savourer les spécialités locales dans l’un des nombreux restaurants de la station. Pour l’hébergement, préférez Soldeu, El Tarter ou bien encore Canillo, qui est lui un véritable village andorran.
Vous aimerez Le domaine de Granvalira pour :
Montagne | Nature | Ski | Randonnée | Raquettes

Andorre-la-Vieille
Temps de visite : 1 journée minimum
carte

Andorre-la-Vieille

Située à plus de 1 000 mètres d’altitude, Andorre-la-Vieille s’enorgueillit du titre de plus haute capitale d’Europe et occupe une situation privilégiée au cœur de la belle et riche vallée du Valira face au pic de Can Ramonet. Centre urbain le plus important d’Andorre, elle regroupe le tiers de sa population et est devenue au cours des dernières décennies un lieu important du tourisme commercial. En toute saison, les ruelles de son centre-ville bordées de nombreux magasins aux produits détaxés fourmillent de touristes, notamment au niveau de l’avenue Meritxell qui en est l’artère principale. Mais la ville ne se résume pas qu’au shopping et recèle également des petits coins charmants comme son parc central, ou bien encore les ruelles et les places de son vieux quartier ou barri antic. La ville abrite l’un des bâtiments les plus remarquables de la Principauté, la Casa de la Vall. Construite au 16e siècle, cette maison de pierre emblématique se visite comme un musée, dans lequel on peut voir une ancienne salle de tribunal et la salle de réunion du Conseil de l’Andorre. L’armoire de cette dernière symbolise la démocratie andorrane car elle possède sept serrures représentatives de chaque paroisse. Andorre-la-Vieille est enfin une ville à taille humaine où il fait bon flâner et boire un verre de jour comme de nuit. Son centre thermal Caldea, situé à deux pas sur la commune d’Escaldes-Engordany, ravira les amateurs de spa et de détente.

Le conseil de Vanessa : L’Andorre propose au visiteur 18 circuits écotouristiques et parmi eux, la paroisse d’Andorre-la-Vieille vous invite dans la petite vallée d’Enclar à faire une randonnée de quatre heures à la rencontre des isards et d’une riche végétation. Les amateurs d’architecture romane ne manqueront pas de visiter l’ancien pont de la Margineda ainsi que la splendide église de Santa Coloma datant du 12e siècle avec son clocher rond unique dans le pays.
Vous aimerez Andorre-la-Vieille pour :
Histoire | Culture | Architecture | Patrimoine | Musées

La vallée du Madriu-Perafita-Claror
Temps de visite : 1 journée minimum
carte

La vallée du Madriu-Perafita-Claror

Située au sud-est de l’Andorre, la vallée du Madriu-Perafita-Claror est le seul site du pays à être classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Nichée entre les paroisses d’Escaldes, d’Encamp, d’Andorre-la-Vieille et de Sant Julia de Loria, cette zone rurale qui représente près de 10 % du territoire andorran est dotée d’un système communal de gestion des terres vieux de 700 ans. Elle se pose en exemple de la façon dont les habitants des hautes vallées pyrénéennes ont su gérer leur espace afin d’en optimiser les maigres ressources. Cet espace, qui n’est traversé par aucune route et offre de nombreuses possibilités de randonnée, vous permettra de découvrir au fil de vos balades des structures du passé restées intactes : terrasses et murets de pierre, estives, systèmes d’irrigation, forges et zones d’exploitation minière… Un véritable voyage dans le temps ! Le patrimoine naturel est lui aussi fantastique : la vallée présente trois étages de végétation compris entre 1 200 et 2 500 mètres d’altitude, abritant de nombreuses essences d’arbres, de lichens, d’isards, de mouflons, de marmottes… Elle possède également de nombreux lacs ou ibon et cours d’eau formant des paysages montagnards bucoliques. Avis aux amateurs d’ornithologie, on y trouve 70 % de toutes les espèces d’oiseaux du pays ! Si vous désirez explorer la vallée du Madriu en profondeur, cinq refuges de montagne vous permettent de faire une halte dans un cadre de toute beauté.

Le conseil de Vanessa : Au départ d’Escaldes-Engordany, l’Itinéraire de la vallée du Madriu vous donne l’occasion de découvrir sur un parcours de 23 kilomètres l’extraordinaire patrimoine naturel et culturel de cette vallée andorrane. Les points forts de cette randonnée seront le superbe lac de l’Illa, les changements de végétation dans le paysage ainsi que les pittoresques chemins pavés et murs de pierre sèche.
Vous aimerez La vallée du Madriu-Perafita-Claror pour :
Histoire | Randonnée | Patrimoine mondial de l'UNESCO | Montagne | Nature

Le village d'Os de Civis
Temps de visite : 1 demie-journée
carte

Le village d'Os de Civis

S’aventurer légèrement au-delà des frontières d’Andorre pour réaliser une excursion insolite, pourquoi pas ? À deux pas des communes d’Aixas et de Bixessarri dans la partie sud-ouest d’Andorre, Os de Civis a la particularité d’être le seul village espagnol uniquement accessible depuis la Principauté. Une petite route serpentant dans les gorges d’Os entre des montagnes abruptes vous offre déjà une belle mise en bouche. Enfin, la vue se dégage et dévoile un groupement de maisons de pierres datant du 15e siècle. Niché à 1 700 mètres d’altitude dans le parc naturel de l’Alt au niveau de la partie catalane des Pyrénées, Os de Civis est peuplé d’une petite centaine d’âmes et présente une magnifique architecture traditionnelle. Ses ruelles piétonnes sont bordées de maisons souvent très bien rénovées. Si vous montez jusqu’à sa rustique église, point le plus haut du village, vous contemplerez des vues splendides sur la vallée en contrebas. Le village est le point de départ de diverses possibilités de randonnée. Également appelé « village des contrebandiers » par sa situation reculée à la croisée de la France, de l’Espagne et de l’Andorre, ce lieu hors du monde et du temps sera certainement l’un des coups de cœur de votre voyage en Andorre !

Le conseil de Vanessa : Les amateurs de lieux insolites ne manqueront pas de faire une halte au Roc d’Enclar, situé au-dessus de Santa Coloma dans la même partie sud-ouest d’Andorre. Un sentier mène à cet ensemble unique composé des ruines du château d’Enclar et de son église, la plus ancienne d’Andorre datant du 8e siècle. Vous découvrirez aussi d’ anciens entrepôts de blé, des cuves à vin et une importante nécropole du 10e siècle.
Vous aimerez Le village d'Os de Civis pour :
Histoire | Culture | Architecture | Patrimoine | Lieu insolite

Le Parc Naturel des vallées du Coma Pedrosa
Temps de visite : 1 journée minimum
carte

Le Parc Naturel des vallées du Coma Pedrosa

Datant de 2003, le parc naturel des vallées du Coma Pedrosa est situé dans la partie nord-ouest d’Andorre, près du village d’Arinsal dans la paroisse de La Massana. Cet espace protégé est parsemé de forêts, de landes d’altitude, et est surmonté de magnifiques sommets dont le Coma Pedrosa, le point culminant de la Principauté avec ses 2 942 mètres d’altitude. Des glaciations successives ont modelé son relief et l’ont doté de cirques et de lacs. Les très photogéniques estanys Forcats constituent la plus vaste étendue d’eau du parc et sont les plus élevés du pays. La zone est parcourue par de nombreux sentiers de randonnées dont le GR11 transfrontalier et le GRP ou Tour de l’Andorre. Ces derniers correspondent à d’anciennes voies d’accès aux pâturages, et vous mèneront à travers un écosystème incroyable et un riche patrimoine culturel séculaire. La beauté des paysages et l’importance de la biodiversité vous garantiront l’une des plus mémorables expériences lors de vos escapades au cœur des montagnes andorranes. On recense ainsi près de 80 espèces de papillons ! D’autres sentiers d’écotourisme de tous niveaux de difficulté et très bien aménagés ainsi que des promenades à cheval permettent de partir à la rencontre de cet environnement unique. Si vous souhaitez randonner sur plusieurs jours, le parc abrite quatre refuges dont le plus important est celui de Coma Pedrosa situé à 2 265 mètres d’altitude.

Le conseil de Vanessa : À une dizaine de kilomètres du parc, le village de Pal mérite un détour pour les passionnés d’art roman et d’architecture traditionnelle. Lové au cœur d’un site forestier centenaire sur un pan de montagne escarpé, il est bâti autour de sa magnifique église Sant Climent. Vous ne manquerez pas de tomber sous le charme de ce hameau à l’aspect rustique mais très bien conservé, un des villages les plus authentiques d’Andorre.
Vous aimerez Le Parc Naturel des vallées du Coma Pedrosa pour :
Histoire | Montagne | Nature | Biodiversité | Randonnée

Ordino et la Route du Fer
Temps de visite : 1 demie-journée
carte

Ordino et la Route du Fer

Ordino est l’une des sept paroisses que compte la Principauté d’Andorre et le village du même nom en est le plus important. Situé au-dessus de La Massana à 1 300 mètres d’altitude dans un superbe cadre, il se caractérise par de belles maisons de pierres traditionnelles ou bordas et un ensoleillement généreux. Dominées par le Pic de Casamanya culminant à 2 740 mètres d’altitude, ses petites ruelles sont une invitation à la flânerie. Ordino connut son âge d’or entre le 17e et le 19e siècle avec le développement de l’industrie du fer au niveau de la mine de Llorts. Le territoire abritait également plusieurs forges, dont celles d’Areny et de Rossell, désormais transformées en musées. Le sentier de randonnée de la Route du Fer permet aujourd’hui de partir à la découverte de ce patrimoine culturel unique. Cet aller-retour de huit kilomètres comportant un faible dénivelé est sans doute l’une des meilleures excursions à réaliser en famille en Andorre. Au cours de deux heures de marche entre Llorts et La Cortinada, elle vous dévoilera l’importance de cette activité métallurgique. Cet itinéraire fait partie de l’ancien chemin que parcouraient les charretiers pour transporter le minerai jusqu’aux forges de La Massana. Les bergers y avaient également recours pour déplacer leurs troupeaux. Vous contemplerez au passage l’étonnante œuvre contemporaine des Hommes de Fer, hommage de quatre artistes à ce passé si particulier.

Le conseil de Vanessa : À deux pas d’Ordino, les petits villages d’Anyos et de Sispony ne sont pas dénués de charme. L’église Sant Cristofol d’Anyos jouit d’un superbe emplacement et point de vue. Quant à Sispony, il abrite de belles bordas dont la plus célèbre est la Casa Rull, une maison-musée témoignant du mode de vie traditionnel au 19e siècle. Une halte culturelle des plus intéressantes !
Vous aimerez Ordino et la Route du Fer pour :
Histoire | Culture | Montagne | Nature | Randonnée

Le parc naturel de la vallée de Sorteny
Temps de visite : 1 journée minimun
carte

Le parc naturel de la vallée de Sorteny

Au départ d’El Serrat, le parc naturel de la Vallée de Sorteny est un espace naturel protégé, situé dans la paroisse d’Ordino à l’extrémité nord de l’Andorre et à la frontière avec les Pyrénées ariégeoises. Abritant deux des plus hauts sommets du pays, le pic de la Serrère et le pic de l’Estanyo, il permet aux familles comme aux randonneurs aguerris de profiter de paysages de haute montagne de toute beauté à travers des sentiers de randonnée de différents niveaux : landes d’altitude, petits lacs, cours d’eau, forêts composent ces zones encore restées vierges de toute urbanisation sauvage. Une riche biodiversité totalise plus de 700 espèces, dont une cinquantaine est endémique aux Pyrénées. Le parc a aussi la vocation de promouvoir l’éducation à l’environnement et la recherche scientifique via des sentiers pédagogiques et un jardin botanique où poussent plus de 300 variétés de plantes aux propriétés médicinales. Au détour d’un chemin, des constructions de pierre, témoins de l’activité pastorale et minière des siècles derniers, sont une invitation à une halte ombragée. Mais l’été ne constitue pas l’unique saison au cours de laquelle explorer le parc. L’hiver est quant à lui propice à la pratique des raquettes, vous dévoilant de sublimes paysages recouverts d’un blanc manteau. Des excursions guidées à thèmes sont organisées sur toute l’année. Récemment rénové et facilement accessible, le refuge Borda de Sorteny offre une très belle solution si vous souhaitez dormir au plus proche de la nature.

Le conseil de Vanessa : Dans le même secteur, la station de ski d’Ordino-Arcalis reliée au domaine de Vallnord jouit d’un des meilleurs enneigements d’Andorre du fait de son orientation nord-est/nord-ouest. Hiver comme été, elle propose une multitude d’activités de plein air et est réputée pour son bike park qui accueille des épreuves de Coupe du Monde de VTT de descente.
Vous aimerez Le parc naturel de la vallée de Sorteny pour :
Histoire | Culture | Montagne | Biodiversité | Randonnée

Le village des Bons
Temps de visite : 1 demie-journée
carte

Le village des Bons

La Principauté recèle de nombreux petits recoins où vous aurez l’impression d’être hors du temps et visiter le village des Bons vous plonge immédiatement dans une autre époque. En empruntant le chemin de Montalari à l’extérieur de la commune, vous découvrirez l’architecture à la fois civile et chrétienne andorrane. Son ensemble historique insolite est constitué de l’église Sant Roma, un des joyaux religieux d’Andorre construite au 12e siècle sur un rocher, mais aussi d’un réservoir d’eau appelé le Bain de la Reine Maure et des vestiges de la Tour des Maures, une demeure fortifiée du 17e siècle. Du sommet de ses quatre étages, vous contemplerez de magnifiques vues sur la vallée et les hauts sommets environnants. Le site fut stratégiquement construit sur un promontoire afin de pouvoir contrôler l’entrée de cette vallée. La citerne et les canalisations creusées à même la roche permettaient quant à elles le stockage et le transport de l’eau jusqu’aux terres agricoles. De vastes zones de pâturages entourent encore le village aujourd’hui, témoignant de sa tradition séculaire d’élevage. En flânant au milieu de cet environnement bucolique, vous apercevrez les vestiges des bergeries et chaumières occupées lors de la transhumance du bétail à la belle saison. Un voyage dans le temps aussi charmant que mystérieux !

Le conseil de Vanessa : Toute proche des Bons, la randonnée des lacs et du cirque de Pessons au départ de la station de Grau Roig vous permet d’accéder au plus grand cirque granitique d’Andorre. Sur un peu plus de dix kilomètres et quatre heures de marche, c’est une excursion à la difficulté modérée qui peut s’adapter à tout le monde, vous faisant découvrir les lacs de Pessons à la montée et ceux de la Solana à la redescente en évoluant à travers de magnifiques paysages de montagne.
Vous aimerez Le village des Bons pour :
Histoire | Patrimoine | Montagne | Nature | Randonnée

L'Itinéraire de l'Art Roman
Temps de visite : 1 journée minimum
carte

L'Itinéraire de l'Art Roman

L’Andorre recèle de nombreux trésors naturels mais également culturels avec ses superbes églises romanes disséminées un peu partout dans la Principauté. Avis aux amateurs d’architecture religieuse, l’Itinéraire de l’Art Roman a été mis en place il y a quelques années afin de permettre au visiteur de découvrir un concentré de joyaux emblématiques de ce mouvement. Le début du circuit se situe dans le petit village de Pal, où vous ferez la visite du Centre d’Interprétation de l’Andorre romane. Ce dernier propose expositions et projections audiovisuelles, expliquant et mettant en valeur ce patrimoine unique. Puis le circuit débute avec la visite de la très belle église Sant Climent de Pal, édifice du 12e siècle dont la tour de style lombard domine le village. Il se poursuit avec l’église de Sant Marti de la Cortinada située à une dizaine de kilomètres, qui se distingue par son plan quadrangulaire. Selon vos envies, vous pourrez prendre la direction du sud-est de la Principauté en faisant une halte à l’église de Santa Coloma, qui possède un clocher rond unique dans le pays dont les quatre étages de fenêtres présentent des ouvertures de taille croissante à mesure que l’on s’élève vers le ciel. Enfin, si vous n’êtes pas encore rassasié d’art roman, les églises de Sant Cerni de Nagol, Sant Miquel d’Engolasters, Sant Joan de Caselles et Sant Roma de Les Bons méritent elles aussi une petite halte, se situant le plus souvent dans un très beau cadre.

Le conseil de Vanessa : Ces églises étant souvent fermées l’hiver, mieux vaut alors envisager un séjour à la belle saison si vous souhaitez réaliser cet Itinéraire de l’Art Roman. Les amateurs de photographie porteront leur choix sur l’automne car les lumières et les couleurs des forêts en arrière-plan sont tout simplement magnifiques.
Vous aimerez L'Itinéraire de l'Art Roman pour :
Histoire | Patrimoine | Culture | Architecture | Photographie

La vallée d'Incles
Temps de visite : 1 journée minimum
carte

La vallée d'Incles

La vallée d’Incles est un écrin de nature préservée, nichée dans la partie nord-est de l’Andorre dont la porte d’entrée se situe entre les villages de Soldeu et d’El Tarter dans la paroisse de Canillo. Une petite route y pénètre, longeant le bucolique rio Incles et dévoilant une magnifique vallée en forme de U témoignant de son passé glaciaire, entourée de hauts sommets tels que le pic de la Coma de Varilhes et le pic de la Coume d’Enfer culminant à plus de 2 700 mètres. C’est l’une des zones les plus sauvages de la Principauté, abritant de nombreux lacs de montagne, notamment l’estany Primer de Juclar, le plus grand lac du pays, ainsi qu’une riche biodiversité. Au détour de vos randonnées, vous croiserez ainsi chevreuils, écureuils, marmottes, aigles royaux, gypaètes barbus… La vallée d’Incles est l’un des hauts lieux de la randonnée en Andorre, traversée par de nombreux sentiers dont le Tour de l’Andorre (GRP) et la Haute-Route Pyrénéenne (HRP). Son début est caractérisé par une forme ouverte et de beaux paysages de pâturages et de bordas typiques vous accompagnant jusqu’au fond de la vallée. Le chemin de l’Obac permet d’effectuer cette partie facile en famille sur un peu moins de trois kilomètres. De là, vous aurez le choix entre plusieurs itinéraires : le lac et le refuge de Cabana Sorda, de Juclar, de Siscaro, ou bien encore le Port d’Incles à la frontière avec la France. Divers refuges de montagne vous donnent la possibilité de prolonger votre séjour dans cette vallée méconnue hors du temps !

Le conseil de Vanessa : Les deux périodes de l’année idéales pour partir à la découverte de ce petit coin de paradis sont les mois de juin et octobre : en plus de bénéficier d’une moins grande fréquentation, vous aurez le choix entre une explosion de fleurs de montagne et les teintes magnifiques dont se parent les forêts à l’automne. Un régal pour les amoureux de grands espaces et de photographie !
Vous aimerez La vallée d'Incles pour :
Histoire | Patrimoine | Culture | Montagne | Nature

Le sanctuaire de Notre-Dame de Meritxell
Temps de visite : 1 demie-journée
carte

Le sanctuaire de Notre-Dame de Meritxell

À deux pas de Canillo se situe le sanctuaire millénaire de Notre-Dame de Meritxell que l’on peut en quelque sorte considérer comme le Lourdes de l’Andorre. C’est le monument le plus visité de la Principauté, surtout depuis quelques années lorsque le pape François lui a attribué la distinction de basilique mineure. Il est dédié à la vierge de Meritxell, la sainte patronne de toutes les vallées andorranes, et a connu son lot de drames par le passé, endommagé par un grave incendie en 1972 qui a notamment détruit la vierge originale. Ne vous attendez pas à découvrir une construction romane ancienne : le célèbre architecte catalan Ricardo Bofill a donné à l’ensemble une touche résolument moderne, voire même un peu futuriste et le sanctuaire roman du 16e siècle a totalement disparu. Une imposante statue polychrome représente la nouvelle vierge de Meritxell et la basilique abrite d’autres statues de saints andorrans créées par le sculpteur local Sergi Mas. Le 8 septembre est une date importante pour le sanctuaire car c’est le jour de la fête nationale et les Andorrans, aussi bien simples citoyens que représentants des autorités, viennent en nombre pour une grande célébration. Si vous effectuez votre séjour à cette période, cela peut être l’occasion d’assister à une importante fête traditionnelle populaire.

Le conseil de Vanessa : Au lieu de vous rendre directement en voiture au sanctuaire, la meilleure façon de le découvrir est d’emprunter à pied un sentier depuis le village de Prats. L’édifice d’un gris minéral et sa multitude d’arcades se distinguent au fur et à mesure de votre progression.
Vous aimerez Le sanctuaire de Notre-Dame de Meritxell pour :
Histoire | Patrimoine | Culture | Architecture

Conseiller où partir
Vanessa,
Journaliste montagne/environnement et voyages

L'avis de Vanessa

J’ai eu plusieurs fois l’occasion de voyager en Andorre ces dernières années, que ce soit pour effectuer des reportages, rendre visite à des amis ou tout simplement profiter de moments en montagne en randonnant à pied ou en ski. Ce fut à chaque fois un réel plaisir d’y passer du temps, même si je dois avouer que l’aspect très bétonné du Pas de la Case ainsi que d’une grande partie de la vallée de l’Orient jusqu’à Encamp n’est pas ce que je préfère dans cette petite principauté.
Je garde en mémoire quelques beaux souvenirs en montagne : de superbes journées de ski sur le domaine de Granvalira avec des vues magnifiques sur les sommets pyrénéens environnants ou encore en hors-piste sur le domaine plus confidentiel d’Arcalis. Les possibilités en ski que propose l’Andorre sont assez incroyables ! Je me souviens également de l’ambiance électrique qui régnait un été à Vallnord lors d’une étape de la Coupe du Monde de VTT : un mélange détonnant de gens de toutes nationalités unis par leur passion du vélo. L’Andorre a mis le paquet ces dernières années au niveau de ses bike parks et le résultat est là : ils ont aujourd’hui une réputation d’envergure internationale et le succès est au rendez-vous. La passionnée d’architecture et de vieilles pierres que je suis a été comblée avec le très beau patrimoine roman que renferme le pays. On peut admirer un peu partout de superbes petites églises qui sont souvent nichées dans de beaux cadres bucoliques, comme celles de Sant Climent de Pal et de Santa Coloma. Enfin, j’ai toujours apprécié la vie locale trépidante qu’offre l’Andorre : c’est un plaisir à chaque fois renouvelé de prendre un verre en terrasse et d’observer la vie quotidienne, ainsi que de déguster l’une des nombreuses spécialités locales.
Voyager par soi-même avec son propre véhicule est une chose aisée car l’Andorre est frontalière avec la France et ne nécessite pas de prendre l’avion. Le pays, petit par sa taille, bénéficie de très bonnes infrastructures routières et sait pleinement se préparer aux aléas de la saison hivernale. Si vous ne souhaitez pas conduire en Andorre, les services de bus sont très efficaces. Les lignes de la coopérative interurbaine andorrane assurent des liaisons quotidiennes entre les paroisses et les communes. Un plan de ces bus et de leurs arrêts est disponible au niveau des offices de tourisme. Le Ski Bus relie quant à lui les communes aux stations de ski. Vous l’aurez compris, l’Andorre saura vous séduire avec ses nombreux charmes et atouts et votre premier séjour ne vous donnera qu’une envie, celle d’y repartir prochainement pour explorer en profondeur ce pays aux multiples facettes !

Carte interactive des lieux à visiter