Que voir, que faire en Aveyron ?

Sarah, Journaliste et blogueuse Voyages
Sarah, Journaliste et blogueuse Voyages

Amateurs à la fois de nature, de patrimoine et de gastronomie, vous allez adorer l’Aveyron ! En plein cœur de l’Occitanie, c’est un des plus grands départements français, le cinquième en superficie, et il regorge de superbes sites à découvrir. Un séjour en Aveyron, c’est partir à l’aventure au fil des petites routes départementales, des villages de charme et des paysages naturels grandioses. La richesse de son patrimoine historique est considérable, avec notamment Conques et son abbatiale du Moyen Âge, le Larzac et ses cités templières, le Rouergue et ses bastides médiévales. Pour la beauté des sites naturels, vous en prendrez plein la vue au chaos rocheux de Montpellier-le-Vieux, ainsi que dans les gorges de la Dourbie, un des joyaux les plus méconnus de l’Aveyron. Si vous êtes bons vivants amateurs de gastronomie, vous ne pouvez pas manquer la visite des caves de Roquefort-sur-Soulzon, où est fabriqué un des fromages les plus célèbres du monde. Vous pourrez poursuivre votre découverte du terroir local en montant sur le plateau de l’Aubrac, réputé aussi bien pour ses paysages sauvages que pour l’élevage et le succulent bœuf de l’Aubrac. Ne pas oublier aussi de faire étape à laguiole, mondialement connu pour ses couteaux.
Ancré dans de fortes traditions, l’Aveyron est aussi un département qui a su s’ouvrir à la modernité, avec notamment la construction du viaduc de Millau. Fort de son architecture futuriste, cet ouvrage d’art a profondément bouleversé la physionomie du territoire et l’a rendu aussi beaucoup plus accessible. L’art contemporain occupe aussi une bonne place à Rodez, la préfecture de l’Aveyron, avec le musée consacré à Pierre Soulages, natif de la ville et un des artistes français les plus cotés de notre époque. Alors, n’hésitez plus : voilà mes dix incontournables à découvrir en Aveyron.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Le viaduc de Millau
Temps de visite : 2 heures
carte

Le viaduc de Millau

Avec ses allures de voilier dans les airs, le viaduc de Millau a considérablement changé le panorama de la vallée du Tarn. Construit en 2004 pour assurer la jonction entre le Causse Rouge et le Larzac sans avoir à passer par le centre-ville de Millau, c’est devenu un des ouvrages d’art les plus célèbres du monde. Dessiné par l’architecte britannique Norman Foster et conçu par l’ingénieur français Michel Virlogeux, il impressionne par ses dimensions hors-norme : 2460m de longueur pour 342 m de hauteur. Pour le franchir, il faut emprunter l’autoroute A75, un moment vraiment spectaculaire où l’on a l’impression de survoler la vallée au milieu des nuages. :
En allant voir le viaduc, il faut en profiter également pour visiter la jolie petite ville de Millau, monter au sommet de son beffroi (avec une superbe vue sur le viaduc) et flâner dans son vieux centre-ville avec ses maisons médiévales et ses galeries à arcades.

Le conseil de Sarah : Que diriez-vous d’aller visiter une aire d’autoroute ? Non, ce n’est pas une blague ! Il s’agit de celle du viaduc de Millau, qui est en fait un véritable espace musée gratuit avec des points de vue accessibles à pied pour faire des photos du viaduc. On peut même y réserver une visite guidée pour tout apprendre sur le célèbre ouvrage. À savoir : on peut aussi accéder à l’aire sans passer par l’autoroute !
Vous aimerez Le viaduc de Millau pour :
Architecture | Points de vue

Conques et son abbatiale
Temps de visite : 3 heures
carte

Conques et son abbatiale

Avec ses maisons à colombages et ses ruelles pavées, Conques est un des plus beaux villages de France. C’est une étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Son plus beau joyau, c’est l’abbatiale Sainte-Foy, chef-d’œuvre de l’Art roman avec notamment son tympan sur le thème du Jugement dernier. Sculpté dans du calcaire jaune, il est constitué de plus de 120 personnages et fourmille de détails sur cette scène majeure de l’histoire chrétienne. L’intérieur de l’abbatiale est d’une grande sobriété, avec 250 chapiteaux romans qui ornent les arcades. La surprise vient de la touche moderne créée par les vitraux dessinés par l’artiste Pierre Soulages, originaire de l’Aveyron.

Le conseil de Sarah : Si vous avez le temps, allez visiter l’abbatiale à différents horaires dans la journée : en fonction de la lumière, les vitraux de Pierre Soulages donnent des atmosphères et des couleurs complètement différentes et l’édifice change complètement d’apparence.
Vous aimerez Conques et son abbatiale pour :
Architecture | Art et Culture | Beau village | Monuments

Les caves de Roquefort
Temps de visite : 3 heures
carte

Les caves de Roquefort

Le Roquefort, c’est un monument de la gastronomie française, et c’est dans les caves de Roquefort-sur-Soulzon qu’il est fabriqué. C’est l’effondrement progressif de la montagne calcaire surplombant cette petite ville aveyronnaise qui a créé les failles géologiques propices au développement du penicillium Roqueforti, le champignon qui donne son goût si prononcé au Roquefort. De nombreuses caves sont ouvertes au public pour des visites et des dégustations. La plus complète et impressionnante, c’est celle de Roquefort Société, qui est quasiment un musée complet sur le Roquefort. Pour découvrir des marques plus artisanales, vous pouvez aussi visiter les caves Papillon et Gabriel Coulet. Évitez de manger avant d’y aller, les dégustations sont assez copieuses !

Le conseil de Sarah : L’affinage du Roquefort a lieu de janvier à juillet, donc mieux vaut prévoir une visite des caves à cette période. Et prévoir un pull : il y fait frais toute l’année (environ 10 °C).
Vous aimerez Les caves de Roquefort pour :
Gastronomie | Beau village

Rodez et le musée Soulages
Temps de visite : 3 heures
carte

Rodez et le musée Soulages

Labellisée « Ville d’art et d’histoire », la petite préfecture de l’Aveyron (26 000 habitants) ravira les amateurs de culture et patrimoine. Sa cathédrale gothique de grès rose est une des plus imposantes du sud de la France et son centre historique regorge de maisons médiévales et Renaissance, très bien conservées. Depuis 2014, Rodez est devenu une étape encore plus incontournable avec l’ouverture du très beau musée Soulages. Natif de la ville, Pierre Soulages est un des artistes contemporains français les plus côtés au monde. C’est là que se trouve la plus grande collection d’œuvres du peintre abstrait qu’on appelle aussi « maître de l’outrenoir » pour son usage des reflets de la couleur noire. Avec une scénographie très moderne, le musée immerge les visiteurs dans le processus créatif de l’artiste.

Le conseil de Sarah : Pour une pause gourmande avant ou après la visite du musée Soulages, allez vous régaler au Café installé dans l'aile du musée. Il propose à la fois une restauration rapide de qualité et une cuisine gastronomique de terroir.
Vous aimerez Rodez et le musée Soulages pour :
Art et culture | Architecture | Patrimoine | Musée

Le plateau de l’Aubrac
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Le plateau de l’Aubrac

Le plateau sauvage et dépouillé de l’Aubrac s’étend à cheval entre Aveyron, Cantal et Lozère à une moyenne de 1000 m d’altitude. Amateurs de grands espaces, pas besoin d’aller jusqu’au bout du monde : vous pouvez faire le plein de nature et d’oxygène dans les immenses espaces de ce grand plateau basaltique. On peut marcher des heures sans croiser personne, mise à part des vaches de l’Aubrac, reconnaissables à leur couleur fauve et leurs yeux entourés de noir. Leur viande est d’un goût incomparable. Chaque année à la fin du mois de mai, c’est la période de la transhumance : après avoir passé l’hiver dans les étables, les vaches regagnent les étendues herbeuses des plateaux. Pour l’occasion, de grandes fêtes sont organisées dans les villages.

Le conseil de Sarah : Pour mieux comprendre les traditions locales, allez visiter la Maison de l’Aubrac, dans le village du même nom. L’entrée est gratuite et c’est une mine d’informations sur les spécificités de ce territoire.
Vous aimerez Le plateau de l’Aubrac pour :
Nature | Campagne | Animaux | Rando

Laguiole et ses couteaux
Temps de visite : 3 heures
carte

Laguiole et ses couteaux

Laguiole, c’est un village au cœur de l’Aubrac, avec une spécialité artisanale renommée dans le monde entier : la tradition coutelière. À l’origine c’était un couteau rustique utilisé par les éleveurs locaux et aujourd’hui c’est devenu une marque réputée, avec plus de 400 000 couteaux fabriqués chaque année. Vous pouvez visiter le musée du Couteau Laguiole et de nombreux artisans ouvrent leurs portes pour faire connaître leur savoir-faire. À ne pas manquer également : la Forge de Laguiole, un imposant bâtiment moderne conçu par Philippe Starck, avec de grands designers et créateurs qui fabriquent des couteaux d’exception.
En passant à Laguiole, profitez-en aussi pour visiter la coopérative fromagère Jeune Montagne, où l’on peut découvrir les secrets de fabrication du fromage Laguiole AOP et bien sûr faire de succulentes dégustations !

Le conseil de Sarah : Attention, si vous voulez acheter des couteaux Laguiole, l’appellation n’est pas protégée, et les vrais couteaux façonnés par les artisans locaux côtoient les imitations bas de gamme made in China… Vérifiez bien le certificat d’origine qui doit indiquer le nom et l’adresse du fabricant.
Vous aimerez Laguiole et ses couteaux pour :
Artisanat | Gastronomie | Beau village | Campagne

Les cités templières du Larzac
Temps de visite : Une journée
carte

Les cités templières du Larzac

Passionnés d’histoire, partez à la découverte des cités templières érigées au milieu du Larzac au Moyen Âge et très bien conservées depuis. Les Templiers étaient un ordre religieux et militaire créé lors des croisades. Ils ont organisé un réseau de commanderies rurales, dont les revenus avaient pour but de financer les chevaliers qui partaient en Terre Sainte. Les villages templiers à ne pas manquer sont La Cavalerie, Sainte-Eulalie-de-Cernon et la Couvertoirade. Dans chaque village, de nombreuses animations sont organisées lors de la saison touristique pour faire revivre ces sites historiques comme à l’époque. Un vrai voyage dans le temps !

Le conseil de Sarah : Essayez de réserver une visite avec un guide pour découvrir les villages templiers : vous apprendrez plein d’informations historiques et d’anecdotes insolites.
Vous aimerez Les cités templières du Larzac pour :
Beau village | Art et Culture | Artisanat

Le chaos rocheux de Montpellier-le-Vieux
Temps de visite : Une demi-journée à un jour
carte

Le chaos rocheux de Montpellier-le-Vieux

Bienvenue dans le plus grand labyrinthe de rochers d’Europe : le Chaos de Montpellier-le-Vieux, situé en plein sur le Causse Noir en Aveyron, et pas du tout près de Montpellier comme son nom pourrait prêter à confusion. Surnommé « l’Acropole des Cévennes », c’est un immense concentré de fabuleux rochers sculptés par les pluies, le vent et le gel depuis 200 millions d’années. On peut découvrir ce site naturel de plein de manières différentes. Pour les moins endurants, un petit train circule à travers les sites rocheux sur un parcours d’un peu moins d’une heure. Les randonneurs peuvent choisir entre cinq chemins balisés, de longueur et de difficultés diverses pour sillonner à pied au milieu des rocs. Et pour les plus sportifs, des parcours de via ferrata permettent de partir à l’assaut des rochers et de faire des descentes en tyrolienne.

Le conseil de Sarah : C’est un site naturel, mais son entrée est payante et les horaires de fermeture sont assez tôt, même en été. Vérifiez bien jusqu’à quelle heure le site est ouvert avant d’y aller. Par ailleurs, c’est fermé de novembre à mars.
Vous aimerez Le chaos rocheux de Montpellier-le-Vieux pour :
Nature | Rando | Points de vue | Merveilles naturelles

Les bastides du Rouergue
Temps de visite : Une demi-journée à un jour
carte

Les bastides du Rouergue

C’est en Aveyron qu’on trouve quelques-unes des bastides médiévales les mieux préservées du Sud-Ouest. Les bastides, ce sont les « villes nouvelles » construites au Moyen Âge, avec un tracé rigoureux et des rues qui se coupent à angle droit, et non un fouillis de ruelles tortueuses. Une des plus belles, c’est Villefranche-de-Rouergue, avec sa superbe place Notre-Dame bordée d’arcades gothiques. À ne pas manquer également : Sauveterre-de-Rouergue, Najac et Villeneuve-d’Aveyron. N’hésitez pas à pousser les portes des églises ou visiter les belles demeures anciennes et pleines de caractère.

Le conseil de Sarah : Regardez l’agenda des marchés locaux pour y faire un passage lors de votre visite des bastides. On y trouve d’excellents produits du terroir aveyronnais, dans une ambiance très animée.
Vous aimerez Les bastides du Rouergue pour :
Beau village | Artisanat | Art et culture | Architecture

Les gorges de la Dourbie
Temps de visite : Une demi-journée à un jour
carte

Les gorges de la Dourbie

Bien moins connues que les gorges du Tarn, qui se trouvent dans le département voisin de la Lozère, les gorges de la Dourbie sont le joyau méconnu de l’Aveyron. Le long d’une vingtaine de kilomètres entre le Causse Noir et le Causse du Larzac, la Dourbie a creusé un sublime canyon avec des falaises, des grottes et des chaos rocheux somptueux. Pour profiter d’une belle vue sur les gorges, rendez-vous dans les hameaux de Montméjean ou de Saint-Véran. Ne manquez pas non plus le minuscule village de Cantobre, perché sur un éperon rocheux au-dessus des gorges.

Le conseil de Sarah : Pour ceux qui aiment les sports nautiques comme le canyoning par exemple, les gorges de la Dourbie sont un endroit idéal pour en faire. Il y a aussi plusieurs sites de baignade pour ceux qui veulent juste se rafraichir dans une eau pure et cristalline.
Vous aimerez Les gorges de la Dourbie pour :
Merveilles naturelles | Nature | Sport nautique | Points de vue | Beau village

Conseiller où partir
Sarah,
Journaliste et blogueuse Voyages

L'avis de Sarah

L’Aveyron ne fait pas partie des destinations touristiques les plus populaires de France et c’est une bonne nouvelle ! Mieux vaut peut-être garder encore un peu le secret de la beauté de ses paysages naturels et de son patrimoine historique… Cela permet à ce département de rester épargné par le tourisme de masse et à ceux qui s’y aventurent d’en profiter encore plus. Les infrastructures touristiques sont toutes à taille humaine, avec des petits hôtels familiaux, des gites ruraux, des tables d’hôtes et des restaurants traditionnels. Les Aveyronnais sont très accueillants : fiers de leurs traditions et de leur identité culturelle, ils sont heureux de faire découvrir leur territoire aux visiteurs de passage.
Les seuls deux inconvénients à prendre en compte pour y organiser des vacances, c’est que tout d’abord c’est très rural, donc il faut absolument avoir une voiture pour se déplacer et ne pas trop compter sur les transports en commun. Ensuite, hors saison, cela peut être un peu trop désert avec beaucoup de sites et d’établissements fermés… Sauf si c’est ce que vous souhaitez : avoir l’impression d’être seul au monde en pleine nature. Après un premier voyage en Aveyron, vous n’aurez qu’une envie : y revenir !

Carte interactive des lieux à visiter