Que voir, que faire en Camargue ?

Ariane, Blogueuse Voyages
Ariane, Blogueuse Voyages

Parce que ce territoire resté sauvage est une formidable réserve de biodiversité, un voyage en Camargue est idéal pour savourer la nature. Se perdre dans le dédale des marais au milieu du chant des oiseaux, galoper sur le sable chaud, se retrouver nez à nez avec des taureaux noirs de Camargue, ou encore guetter grenouilles et ragondins entre les roseaux… autant d’expériences profondément dépaysantes qu’on peut vivre ici, entre la plage et les marécages. Mais les amoureux de culture et de traditions ne seront pas en reste : le patrimoine historique d’Arles et d’Aigues-Mortes est exceptionnel, et la Camargue vibre toute l’année de fêtes, pèlerinages et manifestations taurines et équines qui mettent en scène l’identité forte du pays. Et pour se remettre de tant d’émotions, on savourera les plages, immenses et solitaires : antidote parfait aux littoraux bondés, ici on savoure la mer brute et préservée !

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Les remparts d’Aigues-Mortes
Temps de visite : 2 heures
carte

Les remparts d’Aigues-Mortes

Mille ans d’histoire vous contemplent du haut de cet impressionnant ensemble de remparts et de donjons, qui ceignent la citadelle d’Aigues-Mortes. Au XIIIe siècle, Aigues-Mortes était le seul port du royaume de France en Méditerranée, d’où son importance stratégique : c’est d’ici que le roi Saint Louis partit en croisade. Ce patrimoine médiéval en impose par sa majesté et son caractère parfaitement préservé – dans chaque salle, des expositions permettent de comprendre le passé de la Camargue et de mesurer le rôle clef qu’a joué cette cité dans l’histoire de France. Depuis les remparts, la vue sur les marais salants est spectaculaire, notamment en plein été, lorsque les salins virent au rose vif.

Le conseil de Ariane : N’oubliez pas de descendre des remparts et d’explorer les ruelles. On ira saluer la statue de Saint Louis sur la charmante place principale, et faire un tour à l’église datant du XIIIe siècle, la poétique Notre-Dame des Sablons.
Vous aimerez Les remparts d’Aigues-Mortes pour :
Architecture | Monuments | Points de vue | Art et Culture | Patrimoine

Le parc ornithologique de Pont de Gau
Temps de visite : 2 heures
carte

Le parc ornithologique de Pont de Gau

Vous cherchez à admirer les flamants roses ? Dans ce parc ornithologique situé à 5 km du village des Saintes-Maries-de-la-Mer, vous avez la garantie d’en voir à n’importe quelle période de l’année. Plusieurs milliers de flamants roses se sont établis durablement dans ce milieu exceptionnel, où ils peuvent nidifier et élever leurs petits en toute sécurité. De nombreuses autres espèces d’oiseaux colonisent les étangs et les tamaris, dans un brouhaha incessant qui donne l’illusion d’être au cœur d’une forêt tropicale. On croisera ainsi de grands hérons cendrés, des aigrettes, des avocettes, des grues, et même des cigognes… sans oublier, au ras de l’eau, les familles de ragondins qui nichent sur les berges ! Les visiteurs sont toujours surpris de pouvoir approcher les animaux d’aussi près, sans cages et sans qu’ils prennent peur : le site est véritablement exceptionnel.

Le conseil de Ariane : Venez en fin de journée. C’est le moment où les flamants roses sont les plus nombreux, et si vous restez suffisamment, vous verrez l’envol général au moment du coucher de soleil – une vision de pure magie que ces centaines d’oiseaux s’éloignant dans la lumière dorée.
Vous aimerez Le parc ornithologique de Pont de Gau pour :
Animaux | Réserve naturelle | Observation de la faune | Nature | Parc et Jardin

Les salins d’Aigues-Mortes
Temps de visite : 2 heures
carte

Les salins d’Aigues-Mortes

C’est une des dernières grandes exploitations de sel marin de France, et un spectacle inouï : d’immenses montagnes de sel blanc, au sommet desquelles on peut grimper pour admirer la vue sur les tables salantes, des couleurs presque surnaturelles (un rose pratiquement fluorescent là où le sel est le plus concentré), et un patrimoine industriel monumental. Les petits chemins de sable qui serpentent entre le camaïeu des marais, où les couleurs varient en fonction de la concentration de sel, réservent mille visions étonnantes et si photogéniques – d’autant que les somptueux remparts d’Aigues-Mortes se détachent au fond, et créent un décor unique entre tous. Ce site immense peut s’explorer de différentes façons, en petit train, en VTT ou en 4x4. Sachez que les salins de Giraud se visitent également – moins étendus, ils n’en sont pas moins spectaculaires.

Le conseil de Ariane : Les visites se font d’avril à novembre – l’hiver, les tables se rechargent en sel. Mais c’est au cœur de l’été (de la mi-juillet à la fin août environ) que la couleur rose sera la plus intense, et les visions réellement spectaculaires.
Vous aimerez Les salins d’Aigues-Mortes pour :
Nature | Merveilles naturelles | Patrimoine | Observation de la faune | Divertissement

Les plages immenses de Camargue
Temps de visite : 1 heure à 1 journée
carte

Les plages immenses de Camargue

La Camargue ? Ce sont les plages les plus sauvages, les mieux préservées du littoral méditerranéen. Ici, pas d’urbanisation anarchique, pas de béton qui mange sur la mer, mais des kilomètres et des kilomètres de solitudes ensablées, de dunes couvertes d’herbes folles, où on ressent la liberté à l’état brut. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, c’est la grande plage Est, où galopent les chevaux et fusent les cerfs-volants, qui attire les amoureux de nature. En continuant en direction de Salins-de-Giraud, on retrouvera cette ambiance de bout du monde sur les plages de Piémanson et de Beauduc, qui sont aujourd’hui devenues des spots célèbres de kite surf. Au Grau-du-Roi enfin, la plage de l’Espiguette est si belle et préservée dans son écrin naturel qu’elle a été classée Grand Site de France.

Le conseil de Ariane : Si vous cherchez à pratiquer le naturisme, sachez que ces grandes plages peu peuplées proposent plusieurs zones où le textile est optionnel – la Camargue se veut espace de liberté.
Vous aimerez Les plages immenses de Camargue pour :
Nature | Plage | Détente

Le cœur historique d’Arles
Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

Le cœur historique d’Arles

Il fut un temps où Arles fut la capitale des Gaules, et la ville préférée de l’empereur Constantin. Pour la grandeur de la « petite Rome de Provence », de somptueux monuments antiques furent édifiés, et pas moins de huit sont aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui montre bien à quel point Arles est exceptionnelle ! Spectaculaires, les arènes et le théâtre antiques sont le joyau de l’ancienne ville romaine, et véritablement incontournables. Les remparts, les cryptoportiques, les thermes de Constantin et le site des Alyscamps, véritable cimetière romantique, sont une évocation poétique de la splendeur d’autrefois. Pour les amoureux de belles églises, Saint-Trophime et son cloître merveilleux vous fascineront par la pureté des formes et la grande sérénité qui s’en dégage. De l’Empire à la chrétienté, un vaste pan d’histoire de France s’est écrit ici.

Le conseil de Ariane : Attardez-vous sur tous les détails des sculptures et peintures de Saint-Trophime : ce chef-d’œuvre gothique recèle bien des insolites.
Vous aimerez Le cœur historique d’Arles pour :
Patrimoine mondial de l'UNESCO | Patrimoine | Architecture | Site archéologique

Au plus près du Vaccarès
Temps de visite : Une demi-journée par balade
carte

Au plus près du Vaccarès

L’étang du Vaccarès, c’est le cœur sauvage de la Camargue, la réserve intégrale où les animaux se réfugient et où la nature est intacte. Il est strictement interdit de pénétrer dans la zone protégée, mais de nombreux sites permettent de s’approcher au plus près de la réserve, tout autour de l’étang, et d’entrer au plus profond de la Camargue authentique. Depuis Les Saintes-Maries-de-la-Mer, on suivra à pied ou à vélo la digue à la mer, en passant par le superbe phare de la Gacholle : ce sentier de randonnée est une véritable immersion camarguaise. Ou bien on ira passer la journée au domaine de Méjanes, élevage de taureaux empreint des traditions de la Camargue authentique, situé au bord de l’étang. Enfin, à Salin de Giraud, on prendra la route du Sel, entre marais salants et Vaccarès, où le paysage naturel se mêle à la main de l’homme.

Le conseil de Ariane : C’est tôt le matin ou au coucher du soleil que vous observerez le plus grand nombre d’animaux. De plus, la lumière de l’heure dorée sur la Route du Sel est réellement exceptionnelle : les couleurs du couchant soulignent toutes les nuances des marais salants.
Vous aimerez Au plus près du Vaccarès pour :
Réserve naturelle | Nature | Rando | Observation de la faune | Animaux

Les cabanes de gardian
Temps de visite : 2 heures
carte

Les cabanes de gardian

C’est la cabane traditionnelle de Camargue : petite et typique, avec son toit de roseaux et ses murs blanchis à la chaux. Emblématique de la région, elle est souvent ornée de la célèbre croix de Camargue, qui allie les symboles essentiels du trident, de l’ancre et du cœur. On en verra un grand nombre à proximité du port des Saintes-Maries-de-la-Mer, ou sur la route de Cacharel à la sortie du village. Mais pour voir LA cabane camarguaise la plus célèbre du monde, rendez-vous aux cabanes de Cacharel : c’est ici que fut tourné le film Crin-Blanc, palme d’or à Cannes en 1954, qui a fait connaître le pays au monde entier.

Le conseil de Ariane : Profitez de votre passage aux cabanes de Cacharel pour faire une très belle balade à cheval, partant du cœur des étangs jusqu’à la grande plage.
Vous aimerez Les cabanes de gardian pour :
Art et Culture | Architecture | Patrimoine | Beau village

Le Petit Rhône
Temps de visite : 2 heures
carte

Le Petit Rhône

Sur les berges du Petit Rhône sauvage s’étale une Camargue de carte postale : troupeaux de taureaux broutant les pieds dans l’eau, oiseaux sauvages et cabanes sur pilotis. Depuis le port des Saintes-Maries-de-la-Mer, on prendra un tour en bateau permettant de remonter le fleuve et d’entrer au cœur de cette petite Camargue secrète et bucolique. Sinon, depuis le village de Sylvéréal, on pourra accéder à la réserve naturelle du petit Rhône et l’explorer à pied.

Le conseil de Ariane : Le bateau permet d’accéder aux plus jolies visions en peu de temps, notamment aux cabanes sur le fleuve, qui ne sont pas accessibles autrement. Les enfants apprécient grandement cette balade riche en animaux – avec le bateau Tiki III, on s’arrête même pour nourrir les taureaux.
Vous aimerez Le Petit Rhône pour :
Nature | Réserve naturelle | Observation de la faune | Animaux

L’église des Saintes-Maries-de-la-Mer
Temps de visite : 1 heure
carte

L’église des Saintes-Maries-de-la-Mer

Dans un pays plat comme la Camargue, les tours majestueuses de Notre-Dame de la Mer sont visibles à des kilomètres à la ronde. Cette église forteresse est le point culminant de toute la Camargue, et gravir sa tour pour accéder au toit promet une vue imprenable sur le delta. L’église elle-même est d’une beauté poignante : elle compte au nombre des dix-huit sanctuaires majeurs de France, et attire chaque année au mois de mai des milliers de pèlerins venus adorer les Saintes-Maries. Dans la crypte où brûlent des bougies par dizaines, la chaleur est aussi intense que la ferveur populaire. On touche ici à l’âme du pays.

Le conseil de Ariane : Si vous avez l’occasion d’assister à une procession de pèlerinage (en octobre, décembre et mai), où on porte la barque des Saintes à la mer, faites-le : toutes les congrégations, gardians à cheval et arlésiennes, accompagnent cette marche solennelle représentative de toute la Camargue.
Vous aimerez L’église des Saintes-Maries-de-la-Mer pour :
Architecture | Patrimoine | Monument | Point de vue

Conseiller où partir
Ariane,
Blogueuse Voyages

L'avis de Ariane

La Camargue est une destination unique entre toutes. Difficile de trouver, ailleurs en France, une telle concentration de vie animale sauvage, une telle puissance des traditions. On a ici la sensation d’être hors du monde, plongé dans un western provençal. C’est un pur bonheur pour les photographes : lumière, couleur, motifs, il y a tout. C’est particulièrement vrai en hiver, qui est ma saison préférée, et où le petit nombre de touristes rend les animaux encore moins farouches. La météo clémente dans le sud de la France permet d’avoir de magnifiques journées ensoleillées, même en plein mois de janvier.
Mais cette Camargue restée secrète peut parfois se révéler difficile à appréhender. Les gens ne sont pas toujours accueillants avec les étrangers, ou tendent parfois à les cantonner dans des attrape-touristes bas de gamme : balades à cheval le long de la route, restos ne servant que du décongelé… Pour profiter pleinement de la Camargue, de sa beauté brute et de son authenticité, il faut prendre le temps de se renseigner, de planifier ses visites et activités. Allez à cheval, à vélo, en 4x4 ou à pied jusqu’au cœur du parc naturel, partez rencontrer les manadiers, plongez dans une manifestation traditionnelle : c’est comme cela que la Camargue vous révèlera tous ses charmes.

Carte interactive des lieux à visiter