Que voir, que faire en Colombie ?

Laura, Globe trotteuse
Laura, Globe trotteuse

Si la Colombie s’ouvre au tourisme, sa mauvaise réputation met du temps à s’essouffler. Et pourtant, ce pays a tant de choses à offrir pour les voyageurs en quête d’expériences authentiques. Longtemps cloisonnés, les Colombiens sont heureux et fiers d’accueillir les visiteurs dans leur pays. Durant 2 mois de voyage, cette chaleur et générosité a jalonné mon itinéraire. Métissée, la Colombie étonne par sa diversité culturelle dont les influences enrichissent les œuvres d’art qu’on peut admirer à Bogotá, Cali ou Medellín. Le charme des traditions s’exprime quant à lui dans des villages colorés et vivants à l’instar de Salento, Barichara ou Guatapé. À chaque région, le décor change et laisse place à un nouveau paysage. La Colombie possède des écosystèmes rares dans le monde voir uniques. Pour vous en convaincre, foulez le paramo d’Oceta ou levez les yeux vers la cime des palmiers géants de la vallée de la Cocora. Amateur de culture ou de nature, de villes exubérantes ou de villages tranquilles, ce pays attendrira à coup sûr votre cœur de voyageur. Le plus grand risque d’un voyage en Colombie  est celui de ne plus vouloir en repartir.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Bogota
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

Bogota

Capitale de la Colombie, Bogotá n’est pas seulement un simple point d’entrée dans le pays. C’est une ville moderne qui offre de belles opportunités de visites culturelles. Commencez par flâner dans le quartier de la Candelaria dont les murs sont recouverts d’œuvres colorées de street art. Poursuivez votre balade jusqu’au musée de l’or. Impossible de ne pas être émerveillé par la richesse de la collection d’objets présentés. Plongez entièrement dans cette scénographie soignée entre ombres et lumières. Ensuite, rendez-vous au musée Botero dédié à cet artiste incontournable de Colombie. Au premier coup d’œil, vous reconnaîtrez le trait si singulier de ce peintre. Dans un univers pastel, Botero peint des personnages tout en rondeur pour décrire la société colombienne ou dénoncer des sujets graves. Pour terminer en apothéose cette visite de Bogota, prenez de la hauteur et grimpez en haut du mont Serrate. D’ici Bogotá s’étend sous vos yeux, ce qui vous donnera sans doute envie d’en savoir davantage sur cette ville.

Le conseil de Laura : Bogota est un excellent lieu pour rayonner dans la région et faire d’autres découvertes comme la cathédrale de Sel de Zipaquira située à seulement 1h de la ville. Creusée dans une ancienne mine de sel, pénétrez à 180 mètres de profondeur dans cette cathédrale atypique. Dans le silence et bercés par une lumière bleutée irréelle, c’est une expérience sensorielle unique. De nombreuses excursions pour Zipaquira sont organisées depuis Bogota ou vous pouvez vous y rendre en indépendant, en bus, à partir de Portal del Norte à Bogota.
Vous aimerez Bogota pour :
Art et Culture | Architecture | Musées | Monuments | Patrimoine

Carthagène des Indes
Temps de visite : 2 jours
carte

Carthagène des Indes

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette ville coloniale située au bord de la mer Caraïbes mérite qu’on s’y attarde. Pour vous en convaincre, franchissez la porte de la tour de l’horloge (torre del reloj). À l’intérieur de ces fortifications, parmi les plus exemplaires d’Amérique du Sud, flânez au gré des ruelles colorées et des nombreux édifices coloniaux. Prenez un instant pour contempler la cathédrale Sainte-Catherine d’Alexandrie. Quand le soleil éclaire ses façades, elle s’illumine d’ocres intenses. Autres édifices à ne pas manquer, le palais de l’inquisition et le château San felipe de Barajas. Carthagène des Indes est aussi une ville idéale pour savourer les spécialités colombiennes. Arrêtez-vous aux différents stands de street food pour prendre un café, déguster un arepa fondant ou un délice sucré à base de panela. Pour découvrir la facette plus populaire de Carthagène, baladez-vous dans le quartier de Guetsmani à la recherche des œuvres de street art ou d’un bar branché. Enfin, votre escapade à Carthagène serait incomplète sans un instant farniente sur une des magnifiques plages des îles de Rosario.

Le conseil de Laura : Carthagène des Indes est une des villes les plus touristiques de Colombie avec ces avantages et ces inconvénients. Les sollicitations de vendeurs peuvent sembler nombreuses. Si vous n’êtes pas intéressé, soyez ferme tout en restant respectueux. Prenez aussi le temps de choisir votre hébergement et vos lieux de restauration pour une expérience plus authentique.
Vous aimerez Carthagène des Indes pour :
Architecture | Patrimoine mondial de l'UNESCO | Plages | Monuments

Villa de Leyva
Temps de visite : 2 jours
carte

Villa de Leyva

Située dans le Boyacá, Villa de Leyva fait partie des plus beaux villages de Colombie.. Il est même inscrit au patrimoine national de Colombie. Baladez-vous entre les maisons aux façades blanches et aux balcons en bois qui forment un ensemble harmonieux. Humez l’ambiance détendue de ce village où prendre le temps est un véritable art de vivre. Sur l’imposante place centrale de Villa de Leyva, poussez la porte du petit musée dédié à Antonio Narino. Cet illustre militaire et journaliste fut un des acteurs majeurs de l’indépendance colombienne. Prenez connaissance de l’histoire du pays au travers de la vie de cet homme. Autour du village, des surprises inattendues vous attendent. Prenez une journée pour en faire le tour à l’occasion d’une randonnée. En chemin, vous rencontrerez des fossiles impressionnants, une drôle de maison en terre battue et des lagunes d’un vert émeraude puissant. Découvrez aussi la culture Muisca à l’observatoire astronomique. Pour en comprendre toutes les subtilités, je vous conseille d’être accompagné d’un guide, le site en lui-même n’étant pas très explicite.

Le conseil de Laura : Villa de Leyva est très prisée des bogotanais qui aiment y venir pour le week-end. La fréquentation du site est donc plus importante le samedi et le dimanche. L’ambiance reste cependant très détendue et ce sont des moments propices pour rencontrer et discuter avec les Colombiens. Si vous souhaitez découvrir le village avec moins de monde, préférez les jours de semaine.
Vous aimerez Villa de Leyva pour :
Beau village | Patrimoine | Monuments | Architecture | Site archéologique

San Gil et ses environs
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

San Gil et ses environs

Envie de sensations fortes ? Filez à San gil, la capitale des sports extrêmes en Colombie. Située dans les montagnes du Santander, San gil offre un climat agréable et sa localisation est stratégique pour découvrir les merveilles du département. Rayonnez autour de San gil pour tester des activités originales comme la descente en rappel de la cascade San Curi, le rafting ou la spéléologie. Si l’eau vous fait peur mais pas les hauteurs, profitez-en pour faire votre baptême de parapente au-dessus du canyon de Chicamocha. Une expérience bien plus relaxante qu’on pourrait le penser. Planifiez toutes ces excursions grâce aux agences présentes à San Gil. Ensuite, à environ 30 minutes de la ville, flânez dans les ruelles de Barichara, l’un des plus beaux villages de Colombie. L’harmonie architecturale est parfaite. Maisons bicolores, toits en tuiles et délicates portes en bois s’alignent merveilleusement dans un décor fleuri.

Le conseil de Laura : Si vous allez à Barichara, ne manquez pas la randonnée qui relie ce village à Guane. Durant 1h30 de marche, vous contemplerez ainsi leur écrin naturel où falaises abruptes et reliefs montagneux côtoient les nuages. Guane, non plus, ne manque pas de charme. Pour éviter le chemin de retour un peu raide, prenez un bus jusqu’à Barichara ou San Gil.
Vous aimerez San Gil et ses environs pour :
Beau village | Patrimoine | Chute d'eau

Salento et la vallée de la Cocora
Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

Salento et la vallée de la Cocora

Dans le Quindio, un autre superbe village ébahit les visiteurs. Niché dans la montagne, au cœur de la région du café, Salento séduit avec ces maisons multicolores. Ici, chaque habitant peut peindre sa maison comme bon lui semble. Ils s’en sont donné à cœur joie puisque chaque balcon, fenêtre ou détail est rehaussé de couleurs vives. Profitez de votre balade le long de la rue principale (Calle real) pour faire du shopping dans une des nombreuses boutiques artisanales. En chemin, savourez aussi « una soltera », un gâteau croustillant orange garni d’une crème bien sucrée. Ce n’est d’ailleurs pas la seule gourmandise que vous pourrez déguster ici. Au bout de la rue, montez les escaliers pour admirer la vue sur le village depuis le mirador de Alto de la Cruz. Salento est aussi le point de départ pour explorer la vallée de la Cocora. Un lieu à l’écosystème unique au monde puisqu’on y trouve des palmiers géants de 80 mètres en pleine montagne ! Randonnez sur les différents sentiers pour saisir toute la beauté de ces paysages et observer les vaches paître au pied des palmiers. Un tableau surprenant !

Le conseil de Laura : Visitez particulièrement Salento le 7 décembre, le jour de la fête de la lumière. À la nuit tombée, les pas de porte et les rues s’illuminent et la féerie opère grâce à des milliers de bougies et de lampions. Une tradition lumineuse dédiée à la vierge Marie et que l’on appelle « Dia de los alumbrados ».
Vous aimerez Salento et la vallée de la Cocora pour :
Beau village | Rando | Nature | Montagne

Medellín
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

Medellín

Il suffit de parler avec un Colombien pour entendre rapidement parler de Medellín. Et pour cause, ils sont particulièrement fiers de cette ville moderne qui possède même le métro. Ne vous fiez pas à sa mauvaise réputation. Si autrefois elle était associée au trafic de drogue et à son célèbre représentant Pablo Escobar, Medellín a beaucoup évolué. Pour comprendre cette histoire tumultueuse, rendez-vous au musée de la mémoire. Au travers d’outils interactifs, écoutez les témoignages bouleversants des victimes. Cette histoire se retrouve aussi sur les murs du quartier de la Comuna 13. Anciennement quartier bercé par la criminalité, l’art et l’urbanisme lui ont donné un second souffle pacifique. Côté culturel, un autre homme a façonné la ville : Botero. On retrouve ses œuvres dans toute la ville notamment sur la place qui porte son nom. Prolongez cette escapade artistique au musée moderne dont la collection est remarquable. Enfin, respirez un bol d’air frais au parc Arvi ou au jardin botanique. Vous pouvez aussi partir pour la journée en direction du joli village de Guatapé (à 2 h de Bogota) et de son rocher insolite (Piedra del Penol) qui après 659 marches révèle un panorama sublime sur les lacs et la campagne environnante.

Le conseil de Laura : Pour vivre pleinement cette découverte de Medellín, je vous conseille de faire appel à un guide. Grâce à lui, vous aurez accès à des informations, des anecdotes qui vous permettront vraiment d’appréhender la ville, son histoire et sa transformation. Il pourra également vous permettre de rencontrer des habitants et des acteurs locaux qui participent à cette évolution.
Vous aimerez Medellín pour :
Architecture | Musées | Parc et jardin | Art et culture

San Agustin
Temps de visite : 1 ou 2 jours
carte

San Agustin

Dans le département verdoyant de Huila, la petite ville de San Agustin possède un trésor précieux et inestimable : un ensemble de sculptures mégalithiques qui figurent parmi les vestiges les plus anciens du continent sud-américain. Au nombre de 300, réparties sur 35 km autour de San Augustin, elles forment un ensemble classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. Ces rochers sculptés représentent des personnages ou des animaux, leur fonction serait funéraire mais on ne connaît pas vraiment leur origine. Pour percer leurs mystères, allez les observer dans le parc archéologique à la sortie de la ville. Vous serez saisi par leur expressivité et leur formidable état de conservation. Aux alentours, rejoignez les sites plus isolés de la Chaquira, el tablon ou la pelota en montant à cheval. Enfin, pour dénicher les sites les plus éloignés tout en découvrant au passage la 3e plus grande cascade d’Amérique du Sud, craquez pour une excursion à la journée en 4x4 dans la campagne environnante. Le relief et l’humidité sont favorables à la culture du café et du lulo, un fruit typiquement colombien.

Le conseil de Laura : À San Agustin, vous trouverez de nombreuses personnes ou agences qui proposent des excursions de différents types. Prenez le temps de bien comparer les offres pour trouver celle qui est la plus avantageuse d’un point de vue qualité-prix. Les tarifs peuvent énormément varier d’un prestataire à un autre.
Vous aimerez San Agustin pour :
Patrimoine mondial de l'UNESCO | Site archéologique | Chute d'eau

Leticia et la forêt amazonienne
Temps de visite : 3 jours
carte

Leticia et la forêt amazonienne

À la triple frontière Colombie-Pérou-Brésil s’étend la ville de Leticia. Dans son écrin de verdure, elle est l’entrée principale pour découvrir la forêt amazonienne située sur le territoire colombien. Choisissez l’avion depuis Bogotá ou le bateau depuis Iquitos au Pérou pour y accéder. Depuis Leticia, recherchez toute la richesse de la biodiversité locale d’abord sur l’eau, en kayak, aux lacs de Yahuarcaca. Ici, sous les immenses nénuphars qui recouvrent la surface évoluent avec grâce de rares dauphins roses d’eau douce. Dans les airs, ce sont des oiseaux en quête de poissons qui attendent patiemment. Sur terre, dans le parc national d’Amacayucu, à 2h de bateau de Leticia, imprégnez-vous de l’humidité et de l’ambiance foisonnante de la forêt. En chemin, soyez attentifs pour détecter des singes, des paresseux ou des oiseaux assez malins pour se camoufler dans l’épaisse végétation. Sur l’Isla de los micos, les singes s’observent facilement. Ce sanctuaire accueille en effet plus de 5000 oustitis facilement identifiables grâce à leurs pattes orangées. Enfin, rencontrez des communautés indigènes pour vous ouvrir à un autre monde où les relations entre l’homme et la nature sont fascinantes.

Le conseil de Laura : L’observation de la faune étant une des activités majeures de cette région, emportez vos propres jumelles pour pouvoir profiter de chaque instant. Si vous souhaitez les immortaliser, pensez à prendre à téléobjectif adapté (au moins 200 mm).
Vous aimerez Leticia et la forêt amazonienne pour :
Animaux | Lac | Merveille naturelle | Observation de la faune | Réserve naturelle

Désert de la Tatacoa
Temps de visite : 2 jours
carte

Désert de la Tatacoa

La Colombie est un pays de contraste, ses paysages en sont la preuve. Après la luxuriance de la forêt amazonienne et les reliefs escarpés des montagnes, place aux étendues arides du désert de la Tatacoa. Située dans le département de Huila, à 38 km de sa capitale Neiva, la terre sèche, érodée et sculptée par les éléments a des airs. Dans la partie ocre, la terre dessine un labyrinthe où se perdent les curieux, des plantes résistantes et de nombreux oiseaux. Perchés en haut des cactus ou des rares arbustes, ils sont facilement observables. Un bonheur pour les ornithologues amateurs qui peuvent épier à loisir des rapaces, perruches et petits oiseaux colorés. Dans la partie grise, les reliefs nous transportent dans une autre planète aux allures lunaires.

Le conseil de Laura : La chaleur est accablante dans ce petit désert. Partez de bonne heure, au petit matin ou au crépuscule pour bénéficier de températures plus clémentes et d’une lumière modelant les formations rocheuses. La nuit, vous pouvez également profiter d’une autre richesse de ce désert : son ciel étoilé. Un observatoire astronomique permet de le contempler avec du matériel adapté.
Vous aimerez Désert de la Tatacoa pour :
Nature | Observation de la faune | Merveilles naturelles

Popayán
Temps de visite : 1 jour
carte

Popayán

Popayán est un des joyaux architecturaux de la Colombie. On la surnomme « la ville blanche » car l’ensemble des édifices arbore cette teinte immaculée contrairement aux autres cités colorées du pays. Ville religieuse d’importance, elle a vu les jésuites, les dominicains, les augustins et bien d’autres communautés y bâtir de nombreuses églises. Flâner au hasard des rues pour les trouver est très agréable. Faites appel à un guide qui vous éclairera sur l’histoire et les secrets de Popayán. Pour vous rafraîchir, faites un arrêt pour siroter un jus de fruits frais à base de mûre ou de lulo. Et si vous souhaitez clôturer à merveille votre balade, rendez-vous au sommet du « Morro del Tulcan », pour assister à un magnifique au coucher du soleil.

Le conseil de Laura : Popayán est la deuxième ville d’importance au monde concernant les processions religieuses de Pâques. La visiter durant la semaine sainte (en mars) est donc une expérience particulière forte à vivre. Si cela vous tente, anticipez la réservation de votre logement car la ville accueille alors beaucoup de personnes. Si vous ne voyagez pas à la bonne période, rattrapez-vous en visitant le musée des processions de Pâques. On y découvre notamment les sculptures monumentales qui sont portées lors des défilés.
Vous aimerez Popayán pour :
Architecture | Gastronomie | Patrimoine

Paramo d'Océta
Temps de visite : 1 jour
carte

Paramo d'Océta

Paysage unique au monde, marcher dans le paramo d’Océta c’est comme fouler le sol d’une autre planète. Cette impression est due à une étonnante végétation constituée d’arbustes malingres et chevelus, de feuilles veloutées et dorées et des fameux fraijelones. Ces plantes s’élèvent dans les airs en formant un tronc qui n’en est pas un, celui-ci aboutissant dans une explosion de feuilles ébouriffées. Observez bien aussi le tapis des tourbières sur lequel vous marchez. Il est jonché d’espèces florales colorées. Amusez-vous à compter le nombre de plantes rencontrées sur le chemin, vous en serez déboussolé. Cette randonnée de 19 km est un enchantement, une féerie qui se vit tout en étant bel et bien réveillé.

Le conseil de Laura : Pour trouver son chemin entre ces étendues à plus de 3000 mètres d’altitude, ces canyons et ces reliefs, il est nécessaire d’avoir un guide car les sentiers ne se trouvent pas facilement. Vous en trouverez un facilement au départ de la randonnée, au niveau de la place centrale du village de Mongui.
Vous aimerez Paramo d'Océta pour :
Nature | Rando | Merveilles naturelles

Parc Tayrona
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

Parc Tayrona

Situé sur la côte caraïbe de Colombie, à 1h de Santa Marta, le parc national de Tayrona est un espace naturel atypique. Les longues plages de sable blanc sont encerclées d’un écrin de montagnes verdoyantes. Longez le littoral entre Canaveral et Cabo San Juan pour admirer une de ses curiosités : d’imposants rochers s’imbriquant les uns aux autres comme des puzzles naturels.
Puis, explorez le sentier qui relie Cabo San Juan à l’entrée secondaire de Calabazo et engouffrez-vous dans la jungle luxuriante de la Sierra Nevada. L’imprégnation dans l’ambiance de Tayrona est ainsi intense. En chemin, la végétation exubérante se déploie dans une humidité totale où il est possible d’observer des singes.
Découvrez enfin d’autres secteurs du parc comme Bahia Concha, Bahia Neguanje et Playa Cristal accessible en bus pour la première et en lancha pour les deux autres à partir de Taganga.
Fin 2019, des négociations sont en cours pour trouver le nouveau concessionnaire du parc Tayrona. Ce processus, s’il prend plus de temps que prévu, pourrait provoquer une fermeture du parc en 2020. Il est donc nécessaire de se renseigner avant de s’y rendre.
(mise à jour janvier 2020)

Le conseil de Laura : Privilégiez la saison entre mars et octobre pour visiter le parc. La fréquentation est moins importante qu’en haute saison et le climat reste agréable. En haute saison, il est impératif de réserver son ticket d’entrée au préalable. Réservez et renseignez-vous au sujet de la réglementation en vigueur sur le site officiel du parc national de Tayrona.
Vous aimerez Parc Tayrona pour :
Rando | Mer | Merveilles naturelles | Nature | Réserve naturelle

Conseiller où partir
Laura,
Globe trotteuse

L'avis de Laura

Véritable coup de foudre dans ma vie de voyageuse, la Colombie reste pour moi l’un de mes plus beaux voyages. Ce souvenir vivace est en partie dû à l’extraordinaire gentillesse et accueil des Colombiens. Ils ont à cœur de vous faciliter la vie et de vous permettre de découvrir leur pays dans les meilleures conditions possible. L’ambiance dans les villages est aussi douce et apaisée. Les « mi amor » (mon amour) distillés sans modération quand on passe la porte d’une épicerie ou tout autre commerce donnent le sourire immédiatement. La Colombie est un pays d’émotion. Son histoire bouleverse et questionne. Des civilisations pré-incas aux quartiers populaires de Medellín, les hommes ont traversé des épreuves. Les traces de cette histoire se dévoilent à même les murs, taillés dans des pierres monumentales, ou peintes dans des œuvres contemporaines. À chaque étape du voyage, une époque est représentée. J’ai eu la sensation de faire un voyage dans le temps absolument saisissant. Quant à ses paysages, il provoque surprises et émerveillement. J’ai eu un coup de cœur pour le désert de la Tatacoa et sa nature résiliente, le paramo d’Océta et sa végétation atypique. J’ai aimé me fondre dans une végétation exubérante et nourricière. D’ailleurs, les gourmands et les accros au café comme je le suis seront comblés en Colombie. Se régaler est un pilier de la culture colombienne. Les tentations de siroter un jus de fruits délicieusement acidulé, croquer dans un arepa, un pan de bono ou faire un copieux déjeuner avec une bandeja paisa sont trop nombreuses pour qu’on y résiste. Personnellement, j’y ai succombé sans aucune culpabilité. Cela fait à mon sens partie de cette belle expérience d’un voyage en Colombie.

Carte interactive des lieux à visiter