Que voir, que faire en Estonie ?

Élisabeth, Journaliste et photographe
Élisabeth, Journaliste et photographe

L’Estonie a beau être le plus petit des pays baltes, il regorge d’endroits fascinants à découvrir. Des villes au passé riche et glorieux de la ligue hanséatique comme Tallinn, Tartu ou Pärnu aux îles sauvages de Saaremaa, Muhu et Hiiumaa, l’Estonie vit aussi en harmonie avec la nature à l’intérieur de ses terres dans les superbes parcs nationaux de Lahemaa et Soomaa ou encore dans la région de Polva truffée de vallées, de lacs et de chutes d’eau. Empreinte d’une longue histoire marquée par les dominations successives de ses puissants voisins, danois, suédois, teutons, russes puis soviétiques, le pays abrite un patrimoine culturel et architectural particulièrement riche. Vous vous régalerez au château fort de Rakvere et à la forteresse d’Hermann à Narva, dans les vieilles villes médiévales de Tallinn et Tartu mais aussi à la découverte des villas art-nouveau de l’élégante station balnéaire de Pärnu. Bon voyage en Estonie !

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Tallinn
Temps de visite : 2 jours
carte

Tallinn

Art et culture Port Musées Patrimoine mondial de l'Unesco

Tallinn est une petite capitale au charme fou. À sa vielle ville cernée de remparts au riche patrimoine médiéval, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, se mêle un méli-mélo architectural d’art nouveau, d’art déco, de friches industrielles reconverties en hubs culturels et de bâtiments modernes au design raffiné. Le tout dans un périmètre restreint à découvrir à pied à condition d’être bien chaussé. Commencez par arpenter les ruelles de la vieille ville, bordées de belles demeures héritées du temps où Tallinn était un port riche de la Hanse. Visitez l’imposante cathédrale orthodoxe Alexandre Nevsky avant de vous requinquer dans une brasserie typique comme la Old Hansa pour rester dans l’ambiance hanséatique !
Sortez de la vieille ville par les superbes portes de Viru et baladez-vous dans le quartier du port, en pleine métamorphose moderne. Faites une escale au musée de l’architecture estonienne avant de plonger dans l’univers interactif fascinant du musée maritime de Lennusadam. De là, faites un petit tour à pied le long de la mer jusqu’à l’ancienne prison-forteresse de Patarei datant du milieu du XIXe siècle, aujourd’hui abandonnée. Pour vous remettre de vos frissons, baladez-vous dans le superbe parc de Kadriorg et visitez son imposant château tsariste.

Le conseil de Élisabeth : Pour boire un verre à Tallinn, les bars et les cafés ne manquent pas, mais si vous avez un petit faible pour Depeche Mode, allez au bar du même nom dans la vieille ville. Dans une ambiance de fan-club total, vous n’écouterez que du Depeche Mode et risquerez même d’y croiser des célébrités !

Tartu
Temps de visite : Une journée
carte

Tartu

Art et culture Architecture Musées Patrimoine Détente

Deuxième ville d’Estonie et symbole de l’identité estonienne, Tartu est une ville à la fois riche en histoire et dynamique du fait de la présence de son université créée en 1632, du temps de la domination suédoise. Sur la colline de Toome, à proximité du centre-ville, vous marcherez sur les pas des peuples estes qui se sont installés dans la ville au VIe siècle. Vous y découvrirez aussi des bâtiments historiques de l’université. Dans la vieille ville, autour de la place de la charmante mairie datant de la fin du XVIIIe siècle, vous retrouverez l’architecture opulente des années hanséatiques avant de découvrir les influences des dominations suédoise, russe tsariste puis soviétique. La ville, proche d’une base militaire aérienne de l’URSS, fut d’ailleurs fermée aux étrangers pendant des années après la Seconde Guerre mondiale.
À l’extérieur de la vieille ville, faites un tour dans le quartier de Supilinn, surnommé la « ville de la soupe » où les rues bordées de vieilles maisons en bois ont des noms d’ingrédients de soupe ! Ne manquez surtout pas de visiter le musée national estonien pour continuer à vous imprégner de la culture et de l’histoire estonienne. Poursuivez votre exploration de Tartu sur les bords charmants de la rivière Emajõgi qui traverse la ville ou au Jardin botanique de l’université. Enfin, profitez de l’ambiance art et étudiante en allant boire un verre ou plusieurs dans un des nombreux bars de la ville.

Le conseil de Élisabeth : Les amoureux adoreront faire un vœu devant la fameuse « fontaine des étudiants qui s’embrassent ». Elle porte bonheur et serait garante d’un amour éternel…

Parc national de Lahemaa
Temps de visite : 2 jours
carte

Parc national de Lahemaa

Réserve naturelle Observation de la faune Parc et jardin Mer

Situé à une cinquantaine de kilomètres de Tallinn, le long de la mer Baltique, le parc national de Lahemaa, qui signifie « pays des baies », est un véritable petit paradis de 725 km2 de paysages variés. Recouvert au trois quarts par une superbe forêt et bordé par une longue plage de sable fin, Lahemaa est protégé depuis 1971. Vous y découvrirez aussi des rivières, des chutes d’eau, des lacs, des falaises… Le tout peuplé d’une faune riche : ours bruns, daims, cigognes noires, visons, lynx et plus de 200 espèces d’oiseaux. Les botanistes seront aussi aux anges au milieu de plus de 800 espèces de plantes dont de très rares…
De l’univers féérique des forêts du parc, passez au bord de mer pour découvrir de charmants petits villages de pêcheurs, des criques parsemées de rochers qui donnent sur des îles aux allures de bouts du monde. Vous pourrez aussi agrémenter votre virée nature par des visites de musées et de manoirs présents dans le parc. Hiver comme été, Lahemaa a un charme unique et mérite d’être parcouru accompagné d’un guide pour ne pas rater une miette.

Le conseil de Élisabeth : Sur le chemin de Lahemaa en venant de Tallinn, faites une halte aux superbes chutes d’eau de Jägala, surnommées les « Niagara d’Estonie ».

Saaremaa
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

Saaremaa

Rando Monuments Détente Mer Île

L’Estonie compte plus de 1 500 îles. Parmi elles, Saarema, la plus grande, offre un dépaysement propice à l’évasion et à de belles expériences hors du temps. Partez du côté d’Angla pour vous balader au milieu de beaux moulins à vent. Descendez autour du cratère de Kaali formé par la chute d’un météorite il y a 3 500 ans. Prenez le temps de découvrir Kuressaare, la « capitale » de l’île où la vieille ville mérite qu’on s’y attarde notamment pour son château-forteresse médiéval extrêmement bien préservé. Profitez de votre passage à Kuressaare pour vous faire du bien. La station balnéaire regorge de spas, un pour 10 habitants !
Saaremaa ne manque pas non plus de choix de randonnées : le long de la falaise de Panga, jusqu’au phare de Sorve ou encore au milieu des ruines du château de Maas ou d’églises médiévales en pierre plantées çà et là dans le paysage. L’île de Muhu, reliée à Saaremaa par un pont, vaut aussi le détour pour les portes de ses maisons peintes de manière traditionnelle depuis des siècles, pour son artisanat et son église Sainte-Catherine et ses tombes païennes…

Le conseil de Élisabeth : Coordonnez votre balade estivale sur Saaremaa avec l’un des nombreux festivals que l’île héberge : le festival de rue de Kuressaare Street Festival, les « jours d’opéra » de Saaremaa, le festival maritime de Kuressaare, le festival de la musique du futur de Muhu, le festival gastronomique de Saaremaa avec un pique-nique géant, pour n’en citer que quelques-uns.

Pärnu
Temps de visite : 2 jours
carte

Pärnu

Plage / Station balnéaire Mer Détente Architecture

Autre ville hanséatique du pays, Pärnu est aujourd’hui la station balnéaire préférée des Estoniens. Dans ce Deauville de la côte Baltique, vous tomberez amoureux du mélange architectural qui allie bâtisses médiévales dans la vieille ville, ne manquez d’ailleurs pas de visiter les superbes églises Saint-Elisabeth et Sainte-Catherine, à de belles villas art-nouveau ou en bois, bordant la grande plage de sable fin de Pärnu. Offrant un bel équilibre entre les joies du balnéaire, les sports nautiques, les bains de boue et les soins thermaux, la fête, le romantisme, l’art et la culture, Pärnu est aussi un endroit idéal pour rencontrer des Estoniens.
En effet, selon un dicton : « si vous n’avez pas vu vos amis au cours de l’année, vous allez tous les rencontrer durant l’été à Pärnu ». Hors saison, la ville a aussi beaucoup de cachet. Si vous n’avez pas peur du froid, allez-y en hiver quand la station balnéaire est déserte sauf au moment du festival de la glace de Pärnu, un « Holiday on Ice » géant !

Le conseil de Élisabeth : Décidément, l’Estonie regorge de légendes amoureuses. L’une d’elles révèle que si des amoureux marchent jusqu’au bout de la longue jetée de pierre, datant de la Grande Catherine de Russie, qui se dirige tout droit au large, alors ils resteront ensemble pour toujours.

Narva
Temps de visite : Un jour
carte

Narva

Monuments Architecture Plage / Station Balnéaire Détente

À la fois ville frontière et port industriel, Narva n’est séparée de la Russie que par un pont, répondant au nom symbolique de « pont de l’amitié », sur le fleuve Narva. Sévèrement bombardé pendant la Deuxième Guerre mondiale, son imposante forteresse, le fort d’Hermann, bâti par les Danois au XIIIe siècle, est l’un des seuls bâtiments à avoir résisté avec la forteresse d’Ivangorod, sa jumelle russe de l’autre côté du fleuve. Reconstruite pendant la période soviétique, la ville présente d’intéressants spécimens d’architecture communiste. D’ailleurs, en vous baladant dans les rues, vous sentirez l’âme russe de cette ville où près de 95 % des habitants sont russophones.
Mais attention, le grand voisin russe est de l’autre côté du pont et Narva revendique son identité estonienne. Après un petit tour dans le centre-ville et une visite obligatoire du fort d’Hermann, baladez-vous dans la station balnéaire et thermale datant du XIXe siècle de Narva-Joesuu, toute proche de la ville. Empruntez la longue promenade qui longe la plage. Admirez les villas et hôtels d’un autre temps qui la bordent.

Le conseil de Élisabeth : Au fort d’Hermann, concluez votre visite par un repas au restaurant sur place qui propose une carte originale, inspirée des cuisines des pays qui ont tour à tour dominé Narva.

Hiiumaa
Temps de visite : Un jour
carte

Hiiumaa

Nature Mer Île Rando Gastronomie

Située au nord de Saaremaa et, comme elle, coupée du monde extérieur du temps de l’URSS, Hiimuaa est une île préservée, longtemps méconnue des touristes et toujours peu fréquentée. Vous y aimerez sa nature riche et variée, ses belles plages de sable fin, ses phares, dont celui de Kopu, l’un des plus vieux au monde, âgé de près de 5 siècles, escales idéales pour de belles randonnées à pied ou à bicyclette.
Deuxième île d’Estonie en taille, Hiiumaa est aussi un spot idéal pour les amoureux de sports nautiques et de surf. Découvrez les îlots qui l’entourent en kayak de mer ou optez pour une visite hivernale de l’île le long de plages recouvertes de neige. Pour satisfaire votre curiosité de la vie sur l’île pendant l’ère communiste, visitez le petit musée militaire de Hiiumaa, situé dans un ancien poste-frontière soviétique au nord de l’île. Enfin, reprenez goût avec le présent en vous faisant plaisir à un excellent restaurant de fruits de mer, où les poissons sont fumés sur place.

Le conseil de Élisabeth : Avis aux amateurs de bière, l’île produit son propre breuvage dans le petit port de Kassari. Passez du temps à la brasserie pour goûter non seulement à la bière mais aussi découvrir sa longue histoire sur l’île.

Le château de Rakvere
Temps de visite : Un jour
carte

Le château de Rakvere

Monuments Détente Gastronomie Patrimoine

À mi-route entre Tallinn et Narva, le château de Rakvere est un must pour les amateurs de châteaux forts. Il daterait de 1226 et, d’une structure en bois, les Danois le transformèrent en château en pierre au milieu du XIIIe siècle. Perché sur une colline, il domine la ville de Rakvere et, au-delà du musée classique, offre pléthore d’activités et d’attractions. En franchissant sa porte principale, vous serez transporté dans une cour où des acteurs en costumes reconstituent la vie quotidienne du château fort au XVIe siècle.
Outre cette plongée dans le temps, de nombreuses attractions figurent au programme. Parmi elles, ne manquez pas la visite des échoppes du coiffeur, de l’alchimiste, de la rue des Lanternes Rouges et de la maison close médiévale ! Enfin, faites-vous des frayeurs dans la chambre des tortures avant de vous requinquer à la taverne, toujours située dans le château, qui sert des plats inspirés de recettes du Moyen Âge.

Le conseil de Élisabeth : Pour ajouter au côté « chevaliers » du lieu, ne quittez pas Rakvere sans avoir fait un tour dans la forêt féérique de chênes qui borde la ville. Selon la légende, elle fut un lieu de culte des Estoniens avant la période chrétienne et dégage une atmosphère chargée en énergies…

Parc national de Soomaa
Temps de visite : 2 jours
carte

Parc national de Soomaa

Réserve naturelle Rando Observation de la faune

Saviez-vous qu’il existe une cinquième saison ? Celle où la neige fond et donne une toute nouvelle apparence aux forêts et aux champs et tourbières inondés. Au sud-ouest de l’Estonie, dans le magnifique parc national de Soomaa qui veut dire « terre des marécages », vous pourrez vivre cette saison magique des mois d’avril ou de mai en canoë entre les troncs des arbres, d’un méandre à l’autre. Mais, quelle que soit la saison, Soomaa mérite un petit séjour nature où des animaux comme le castor sont rois. Ce sont d’ailleurs eux qui façonnent les cours d’eau.
Outre ces maîtres des lieux, vous aurez des chances de tomber nez à nez avec des daims, des sangliers, des lynx, des loups et des ours bruns. Quant aux oiseaux, prenez vos jumelles pour observer des aigles royaux ou des grouses. La nuit, soyez attentif aux chouettes ! Pour avoir un bel aperçu de ce parc de 360 km2, empruntez le chemin de Hüpassaare Study pour découvrir la forêt primaire, celui des castors qui longe leurs fabrications ingénieuses puis celui de Riisa, le long de tourbières où la connexion avec la nature est totale.

Le conseil de Élisabeth : Profitez de cette immersion en pleine nature inchangée depuis la nuit des temps pour y dormir. Vous avez le choix entre le camping sauvage, des cabanes en bois ou encore des auberges plus confortables, mais tout aussi traditionnelles comme celles de Riisa.

Polva et ses alentours
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

Polva et ses alentours

Beau village Lac Chutes d'eau Monuments Musées

Cap au sud-est de l’Estonie, vers la charmante petite ville de Polva. Elle constitue un point de chute idéal pour partir à la découverte des environs riches en paysages variés et attractions diverses. Parcourez la vallée de la rivière Ahja, connue pour ses rapides et ses falaises. Visitez le musée en plein air de la vie rurale à Karilatsi, à 15 km au nord-ouest de Polva, pour vous imprégner du quotidien des agriculteurs estoniens d’autrefois. Autres pôles d’intérêts : Rõuge, l’un des plus beaux villages d’Estonie, à proximité de sept lacs !
Continuez votre chemin vers la frontière lettonne pour vous baigner dans le lac Lïïvajärv. Dans la ville frontalière de Valga, faites un tour au musée de la ville, un superbe bâtiment art nouveau datant de 1911. Vous y apprendrez qu’un camp nazi de prisonniers dont il ne reste qu’un monument émouvant existait dans la banlieue de Valga. Près de 30 000 prisonniers russes y périrent pendant la Seconde Guerre mondiale. Terminez votre balade du Sud-est estonien par la vallée pittoresque de Tõrva et les hautes terres de Sakala.

Le conseil de Élisabeth : Si l’anthropologie est votre dada, rendez-vous dans l’extrême sud du pays à la découverte des coutumes du peuple des Setus, un groupe ethnique fortement influencé par la religion orthodoxe habitant sur une terre appelée le Setomaa (la « Terre de guerre » en langue setu), divisée aujourd’hui entre l’Estonie et la Russie.

Conseiller où partir
Élisabeth,
Journaliste et photographe

L'avis de Élisabeth

Je n’ai connu l’Estonie qu’en 2015, bien après les autres pays de l’Est où je me suis rendue après la chute du rideau de fer. Je suis tout de suite tombée amoureuse de ce pays où la modernité et même l’avant-gardisme en matière de technologies de l’information, d’art, de design sont presque en fusion avec la richesse du passé et des cultures qui caractérisent ce petit pays balte.
Et puis, il y a ce lien particulier et respectueux que les Estoniens entretiennent avec la nature. On le palpe des côtes sauvages de la Baltique aux lacs et forêts de l’intérieur des terres. Enfin, vous tomberez sous le charme des villes et des villages marqués par des siècles d’influences danoises, hanséatiques, suédoises, russes et soviétiques… Bon voyage !

Carte interactive des lieux à visiter