Que voir, que faire en Israël ?

Élisabeth, Journaliste et photographe
Élisabeth, Journaliste et photographe

Vous êtes sur le départ pour la Terre Promise et le nombre de sites et de lieux à découvrir a une petite tendance à vous effrayer… Vous vous demandez par où commencer. Pour vous guider, suivez notre sélection de lieux incontournables à découvrir lors de votre voyage en Israël. Tandis que le cœur de Jérusalem vous plongera dans le berceau des religions juive, chrétienne et musulmane, Tel-Aviv vous communiquera sa joie de vivre dans ses quartiers branchés et sur ses plages. Le long de la côte méditerranéenne, ne manquez pas de visiter les villes historiques de Saint-Jean-d’Acre et de Haïfa avant de vous aventurer dans l’intérieur des terres sur le plateau du Golan, en Galilée, à Masada et sur la mer Morte, puis dans le désert du Negev. Prélassez-vous ensuite à Eilat sur les bords de la mer Rouge et explorez ses fonds marins multicolores. Enfin, passez le mur qui sépare Israël de la Palestine pour vous recueillir dans un autre lieu mythique : la basilique de la nativité à Bethléem.

Voir plus

Notre sélection de lieux en vidéo

Notre sélection de lieux à voir

La vielle ville de Jérusalem, berceau des religions
Temps de visite : 2 jours
carte

La vielle ville de Jérusalem, berceau des religions note 3

Le vieux Jérusalem, c’est le berceau des religions, un lieu mythique qui vous transportera dans un univers spirituel, que vous soyez religieux ou non. Commencez par la magnifique église du Saint-Sépulcre. Dans ce sanctuaire où des pèlerins défilent depuis le IVe siècle, vous serez sur les lieux de la crucifixion du Christ - le Golgotha - et là où se serait déroulée sa résurrection. Dans cette atmosphère sombre et imprégnée d’encens, des chrétiens de toutes confessions circulent sans bruit, respectueux de ce lieu chargé et unique. De la chrétienté, passez ensuite à l’Islam au Dôme du Rocher, datant de 691 ! Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il s’agit d’un véritable chef-d’œuvre de l’architecture islamique et du lieu où Mahomet serait monté au ciel. Il vous reste ensuite à vous lamenter devant le fameux mur - Kotel en hébreu - des Lamentations, l’endroit le plus saint de la foi juive. Profitez de votre recueillement devant le mur pour écrire un vœu sur un bout de papier que vous glisserez dans une des fissures du mur comme des millions de personnes avant vous.

Le conseil de Élisabeth : Tant que vous êtes au mur des Lamentations, visitez ses tunnels. Vous pourrez arpenter des passages souterrains, des tranchées d’eau antiques et des rues de la période du Second Temple. Un véritable voyage dans le temps.
Vous aimerez La vielle ville de Jérusalem, berceau des religions pour :
Art et culture Architecture Patrimoine Musées Patrimoine mondial de l'Unesco

La mer Morte et Masada
Temps de visite : 2 jours
carte

La mer Morte et Masada note 3

De la côte méditerranéenne, mettez le cap vers les bords de la mer Morte. Commencez par grimper en téléphérique jusqu’au site historique de Masada, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est là que 1 000 rebelles juifs décidèrent de se suicider plutôt que de se lancer dans une bataille perdue d’avance contre les Romains. Du palais d’Hérode, vous aurez une vue magnifique sur une immense gorge et sur la mer Morte où vous aurez plaisir à vous baigner à plus de 400 m sous le niveau de la mer et à flotter sans rien avoir à faire ! Avec ses 33,7 % de densité en sel, la mer Morte est en effet l’une des mers les plus salées du monde. Prenez garde à ne pas mettre la tête sous l’eau, ça pique ! De plus, choisissez une plage équipée de douches pour bien vous rincer. Des paysages ocres et désertiques qui entourent la mer Morte, découvrez la verdure du Kibboutz Ein Gedi dont les habitants sont les seuls au monde à vivre à l’intérieur d’un jardin botanique. Les amateurs de flore seront aux anges : plus de 1 000 variétés de plantes y poussent librement, et plus de 1 000 différentes espèces de cactus ! Si vous êtes en famille, emmenez vos enfants au petit zoo du Kibboutz. Un hôtel vous permet aussi d’y rester si vous êtes particulièrement séduit par l’endroit.

Le conseil de Élisabeth : Poursuivez votre visite de la région du côté du ruisseau de Nahal David - Roi David - une réserve naturelle idéale pour faire des randonnées, se baigner dans les sources naturelles au pied de cascades et pour observer des bouquetins !
Vous aimerez La mer Morte et Masada pour :
Monuments Patrimoine mondial de l'Unesco Détente Nature Divertissement

Bethléem
Temps de visite : Une journée
carte

Bethléem note 3

Passez de l’autre côté du mur qui sépare Israël de la Palestine pour découvrir la ville mythique de Bethléem et la basilique de la Nativité, construite au IVe siècle sous le règne de l’empereur romain Constantin Ier, à l’endroit où Marie aurait donné naissance à Jésus. La basilique, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est non seulement l’une des plus vieilles églises au monde, mais elle abrite aussi trois monastères, latin, grec et arménien, et l’Église catholique Sainte-Catherine-d’Alexandrie. Parmi tous les pèlerins, frayez-vous un chemin jusqu’à la grotte de la Nativité puis jusqu’à la grotte de Lait où Marie se serait réfugiée pendant le Massacre des Innocents (le meurtre par les soldats d’Hérode de tous les enfants juifs de sexe masculin). Selon la tradition arménienne, une goutte de lait serait tombée sur le sol et aurait blanchi l’intérieur de la grotte… Profitez de votre passage à Bethléem pour découvrir le quotidien des Palestiniens. Arpentez les ruelles un tantinet labyrinthiques, posez-vous pour un café à la cardamome ou un thé à la menthe et craquez pour un petit mezzé !

Le conseil de Élisabeth : Dans un tout autre registre, profitez de votre passage à Bethléem pour faire un tour « street art » dans les rues de la ville, à la recherche des œuvres du célèbre Banksy. Vous ne serez pas déçu. L’artiste anglais est visiblement inspiré par Bethléem.
Vous aimerez Bethléem pour :
Monuments Patrimoine mondial de l'Unesco Architecture

Tel-Aviv, la ville blanche
Temps de visite : 2 jours
carte

Tel-Aviv, la ville blanche note 2

Tel-Aviv n’est qu’à une heure et demie de route et Jérusalem. Pourtant, les deux villes sont radicalement opposées ! Alors que Jérusalem respire un passé et un présent chargés, Tel-Aviv rime avec modernité, légèreté et joie de vivre. Déambulez le long du boulevard Rothschild et admirez l’architecture Bauhaus des bâtiments blancs qui le bordent. Ce sont d’ailleurs eux qui donnent le surnom de « ville blanche » à Tel-Aviv. Arrêtez-vous dans un des charmants cafés du boulevard, comme le Rothschild 12, avant de poursuivre votre visite de la ville au parc HaYarkon, le « Central Park » et le poumon vert de la ville. Continuez votre visite de Tel-Aviv à la découverte des collections d’art contemporain de l’excellent Musée d’Art avant de faire une ou plusieurs pauses culinaires, car la ville grouille littéralement d’excellentes adresses où déguster des plats traditionnels et méditerranéens. Une sieste s’impose ensuite sur l’une des plages de Tel-Aviv, toutes équipées et bordées de cafés et de restos… Pour compléter votre découverte de Tel-Aviv par un retour dans l’histoire, flânez dans les rues de Jaffa, Yofa en hébreu, l’un des plus vieux ports du monde datant de plus de 3 500 ans. Vous y dégusterez d’excellents plats de poissons frais !

Le conseil de Élisabeth : Vivez Tel-Aviv comme un Tel-avivien en flânant dans le quartier arty et branché de Florentin au sud de Jaffa, connu pour Street Art, ses petites boutiques et ses cafés sympas.
Vous aimerez Tel-Aviv, la ville blanche pour :
Art et culture Architecture Patrimoine Musées Gastronomie

La Galilée
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

La Galilée note 2

Débutez votre périple en Galilée par un peu d’histoire dans le parc national de Korazim, qui date de l’époque du Second Temple et s’étend sur plus de 10 000 hectares. En son sein, la ville de Korazim, maudite par Jésus tout comme Bethsaïde et Capharnaüm, est sans doute l’une des villes anciennes les mieux préservées. Elle regorge d’antiquités et de pierres noircies par la roche volcanique. Parmi les plus belles ruines, ne manquez pas celles de la synagogue en pierre basalte du IVe siècle. La Galilée est aussi une terre d’aventures sportives : vous pourrez pratiquer la randonnée sur le chemin Yam L’Yam qui signifie « de mer à mer » en hébreu. Il relie la Méditerranée à la Mer de Galilée, également appelée lac de Tibériade, à travers des paysages autant magnifiques que variés. Ceux qui préfèrent l’eau adoreront les rapides de Kfar Blum sur le fleuve du Jourdain et pourront pratiquer le rafting sur ce cours d’eau mythique. Pour vous remettre de toutes ces activités, faites une escale cocooning et spa à Hamat Gader dont les eaux sont censées favoriser le renouvellement des cellules et guérir les infections urinaires et les problèmes digestifs. Situé à l’emplacement de l’ancienne ville grecque de Gadara, Hamat Gader est le plus grand et le plus ancien spa d’Israël.

Le conseil de Élisabeth : Faites un détour par la micronation d’Akhzivland, créée dans les années 70 par Eli Avivi, un marin excentrique tombé amoureux d’un bout de plage sur la mer de Galilée au nord de Naharia. Préparez-vous à une population de jeunes et de hippies fêtards !
Vous aimerez La Galilée pour :
Patrimoine Détente Mer Rando Monument

Haïfa
Temps de visite : Une journée
carte

Haïfa note 2

À une vingtaine de kilomètres au sud d’Acre, plongez dans la diversité religieuse de la ville portuaire de Haïfa, troisième ville d’Israël, surnommée la « capitale du nord ». Commencez par le mont Carmel qui surplombe la ville. Il est non seulement un lieu sacré pour les chrétiens et pour les juifs, mais aussi pour les membres de la religion Baha’i qui y ont établi leur centre spirituel mondial ainsi que des jardins suspendus magnifiques. Toujours sur le mont Carmel, empruntez la promenade Louis qui, le long de 400 m, offre des vues panoramiques magnifiques sur Haïfa, sa baie, mais aussi Acre et mêmes les monts de Galilée au loin ! Redescendez en ville pour une chasse aux trésors au marché aux puces de Haïfa, ouvert tous les jours et particulièrement fourni en antiquités et brocantes en tous genres. Faites une pause plage avant de gouter à des plats de street food typiquement israéliens comme le shawarma et les falafels.

Le conseil de Élisabeth : Allez à Haïfa pendant l’un de ses nombreux festivals. Particulièrement dynamique, la « capitale du nord » compte notamment parmi ses meilleurs festivals le A-Sham, festival de cuisine arabe, et le festival international du film.
Vous aimerez Haïfa pour :
Détente Points de vue Parc et jardin Mer Patrimoine

Eilat et la mer Rouge
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

Eilat et la mer Rouge note 2

De la mer Morte, passez à une mer bien vivante : la mer Rouge. Ne vous inquiétez pas pour autant, elle est bien bleue, mais tient son nom d’un type d’algue, qui, à sa floraison, donne des teintes rougeâtres à la mer. La grande station balnéaire d’Eilat est l’endroit idéal pour goûter aux joies de la mer Rouge : plongée ou masque et tubas à la découverte des récifs de la barrière de corail, nage avec les dauphins, pratique de sports nautiques en tous et détente sur la plage… À ces grands classiques s’ajoutent de belles découvertes à faire à pied dans le superbe canyon rouge ou dans le parc national de Timna. Là, au milieu de falaises rouges et ocres, vous tomberez sur les eaux turquoise du lac caché. Si vous vous y baignez, attention de ne pas mettre la tête sous l’eau, car elle est très salée. Enfin, pour des vues spectaculaires sur l’Égypte et la Jordanie toutes deux frontalières, grimpez au sommet du mont Yoash et pique-niquez-y au coucher de soleil !

Le conseil de Élisabeth : Si vous voulez observer les fonds marins sans vous mouiller, cap sous le niveau de l’eau dans la tour immergée à 12 m en profondeur de l’observatoire sous-marin de Coral Beach. Là, derrière de larges vitres, vous verrez la faune et la flore marines s’agiter autour de vous.
Vous aimerez Eilat et la mer Rouge pour :
Détente Plage Mer Sports nautiques Rando

Désert du Néguev
Temps de visite : 2 jours
carte

Désert du Néguev note 2

Le Néguev n’a rien d’un désert monotone, au contraire ! Que vous soyez féru d’histoire, fan de randonnées et de paysages lunaires ou encore un aventurier, vous trouverez votre bonheur dans le Negev. Commencez par l’impressionnant cratère de Ramon. Longtemps considéré comme le résultat de l’impact d’un météore, il s’agit en fait d’une forme géologique appelée makhtesh que l’on ne trouve que dans le Néguev ou le Sinaï en Égypte. Baladez-vous dans l'impressionnant parc national de Timna situé près des montagnes d'Eilat. Plongez ensuite dans les ruines archéologiques de l’ancienne ville biblique de Beersheva, sur le site de Tel Be’er Sheva, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Encore plus anciennes, les ruines de la ville d’Avdat, également classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous entraineront dans l’histoire des Nabatéens et dans celle de la route de l’encens au IVe siècle avant notre ère. Après tant d’histoire, baladez-vous tranquillement sur le dos d’un chameau et découvrez l’hospitalité des Bédouins autour d’un repas traditionnel. Enfin, immergez-vous dans l’histoire récente d’Israël au kibboutz Sde Boker, ouvert en 1952, dont le fonctionnement représente la vision du pays par le premier ministre d’Israël David Ben Gurion. Sa maison-cabane est transformée en musée dédié à sa vie.

Le conseil de Élisabeth : Le Néguev est décidément surprenant. Il héberge en effet une route des vins ! Empruntez-là pour goûter aux vins de la région, fruits de techniques d’irrigation particulièrement ingénieuses dont certaines remontent jusqu’aux Nabatéens.
Vous aimerez Désert du Néguev pour :
Détente Nature Rando Patrimoine mondial de l'Unesco Site archéologique

Le plateau du Golan
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

Le plateau du Golan note 1

Au nord du lac de Tibériade, prenez le temps d’explorer le somptueux plateau du Golan. Partez d’abord à l’ascension du mont Hermon, le plus élevé d’Israël, dont le sommet culmine à 2 814 m. Tandis que vous pourrez faire du ski en hiver, l’été vous réservera pléthore d’options de randonnées. Et à chaque saison, vous apprécierez les vues sur les pays voisins du mont : le Liban et la Syrie. Rendez-vous ensuite au parc national de Gamla, surnommé le « Masada du nord ». Là, vous pourrez vous concocter un mix de randonnées, de découvertes de ruines et d’observation de vautours ! Faites ensuite une pause dégustation dans l’un des excellents vignobles du Golan comme le Golan Heights Winery. Requinqués, partez à la découverte d’un autre parc national, le Tel Dan, où vous vous transformerez en archéologue amateur dans les ruines de la vieille ville de Dan. Longez aussi la rivière du même nom dont les rapides vous convaincront peut-être de vous jeter à l’eau dans un tube ou de faire du kayak ou du rafting.

Le conseil de Élisabeth : Toutes ces découvertes vous auront donné faim ! Sustentez-vous au resto insolite Dag al HaDan (poisson du Dan), niché dans les arbres qui bordent la rivière Dan : le poisson frais y est excellent et accompagné d’une multitude de salades.
Vous aimerez Le plateau du Golan pour :
Site archéologique Montagne Détente Rando Points de vue

Saint-Jean-d’Acre (Akko)
Temps de visite : Une journée
carte

Saint-Jean-d’Acre (Akko) note 1

À Saint-Jean-d’Acre ou Acre (Akko en hébreu et en arabe), sur la côte nord d’Israël, il suffit de flâner dans les rues de la vieille ville portuaire sans véritable but pour voyager dans l’Histoire. Une succession de peuples et de cultures ont en effet débarqué à Acre : des Israëlites aux Romains en passant par les Grecs, les Arabes et les chevaliers des Croisades. D’ailleurs, c’est surtout dans l’univers des Templiers que vous naviguerez en entrant dans la vieille ville via des tunnels construits par les chevaliers de cet ordre au XIIe siècle. Pour faire le plein d’histoire, rendez-vous à la forteresse Hospitalier datant de la fin du XIe siècle et siège de l’ordre monastique hospitalier au temps de la deuxième croisade, de 1191 à 1291. Avec un peu d’imagination, vous entendrez même les coups d’épée des chevaliers qui s’entraînent… Détendez-vous ensuite au bain turc-musée Hammam Al-Basha, construit à la fin du XIXe siècle sous la domination ottomane de la ville, une visite qui vous éclairera sur une facette de ville. Enfin, terminez votre flânerie dans Acre par une balade sur le port. Posez-vous dans un des nombreux charmants petits restos et laissez votre imagination voguer au temps des croisades…

Le conseil de Élisabeth : Si vous avez encore un peu de temps, visitez également la très belle mosquée El Jazzar. De style ottoman, elle date de la même époque que le Hammam Al-Basha sous le même pacha surnommé le boucher pour sa cruauté envers ses ennemis. Ils auraient fait couper le nez et les oreilles des soldats de Napoléon !
Vous aimerez Saint-Jean-d’Acre (Akko) pour :
Monuments Patrimoine Art et culture Architecture

Conseiller où partir
Élisabeth,
Journaliste et photographe

L'avis de Élisabeth

Israël a une histoire passée et actuelle compliquée, des défenseurs et des détracteurs. Lors de mes deux voyages dans cet État unique en son genre créé en 1948, j’ai essayé de faire fi des idées préconçues véhiculées par l’entourage et les médias pour me concentrer sur ma propre découverte du pays. Comme dans tous mes voyages, mais surtout en Israël, j’ai privilégié les rencontres, écouté les gens, quelles que soient leurs idées politiques. Grâce à eux, j’ai réussi à mieux appréhender l’histoire, les différentes cultures et les contradictions de ce pays à la fois riche et complexe. Grâce à eux, j’ai aussi l’insatiable envie d’y retourner encore et encore !

Carte interactive des lieux à visiter