Que voir, que faire à Jersey ?

Élisabeth, Journaliste et photographe
Élisabeth, Journaliste et photographe

Même si Jersey est la plus grande des îles anglo-normandes, elle ne mesure que 19 km de long sur 9 km de large. Pourtant, elle offre pléthore de paysages et de lieux à découvrir, d’autant plus que sa superficie double à marée basse ! À Saint-Hélier, la capitale de l’île, baladez-vous dans la vieille ville et visitez l’inspirant Jersey Museum. Imprégnez-vous de l’histoire de l’île en explorant les châteaux de Mont Orgueil et d’Elizabeth, le monument funéraire néolithique de La Hougue Bie et les tours fortifiées de Seymour et Icho. Longez les côtes de Jersey, du spectaculaire Devil’s Hole (le Trou du Diable) à l’idyllique station balnéaire de Saint Brelade en passant par le phare et l’immense bunker de La Corbière. Enfin, ressourcez-vous aussi à l’intérieur des terres, au cœur des jardins parfumés et colorés du manoir de Samarès.
Découvrez notre sélection des plus beaux points d'intérêt à voir lors d'un séjour à Jersey.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Saint-Hélier
Temps de visite : 2 jours
carte

Saint-Hélier

Commencez votre séjour à Jersey par le port d’arrivée et la capitale de l’île, Saint-Hélier. Elle tient son nom de son créateur, un ermite belge. En 555, l’île fut envahie par des Vikings qui décapitèrent le pauvre Hélier. La légende dit que ce dernier aurait quitté la scène du crime à pied, sa tête sous le bras… Depuis, la petite ville de 33 000 habitants est beaucoup plus calme, ouf ! Dans le centre-ville, le mélange d’architectures anglaises et normandes vous surprendra. Les îles anglo-normandes passèrent en effet plusieurs fois entre les mains des Anglais, des Normands, puis des Français. Ainsi, vous trouverez un édifice typiquement normand comme l’église paroissiale de Saint-Hélier datant de Guillaume Le Conquérant jouxtant un bâtiment d’architecture victorienne ou géorgienne !
Baladez-vous sur Royal Square, le centre historique et névralgique de la petite capitale. À proximité, ne manquez pas le Central Market couvert où vous trouverez des produits locaux frais, tous les produits laitiers sont excellents, ainsi que des fleurs superbes, car Jersey bénéficie d’un microclimat ! Reprenez le chemin du port jusqu’à Liberation Square pour admirer l’émouvante statue au centre de la place. Elle symbolise la fin de l’occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le conseil de Élisabeth : Donnant sur Liberation Square et sur la marina, l’hôtel de la Pomme d’Or est l’une des plus belles adresses de Jersey. Allez au moins y boire un verre pour goûter à son atmosphère unique, chic et accueillante.
Vous aimerez Saint-Hélier pour :
Patrimoine | Port | Monuments | Marché | Architecture

Le Jersey Museum
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Le Jersey Museum

Si vous balader dans les rues de Saint-Hélier vous a donné envie d’en savoir plus sur l’histoire de l’île, plongez dans l’univers de l’excellent Jersey Museum. Ouvert en 1992 dans un ancien entrepôt datant du XVIIIe siècle, il retrace l’histoire de Jersey depuis l’arrivée des premiers hommes sur l’île il y a 250 000 années. Répartie sur quatre étages, la scénographie du musée vous emmène aussi à la rencontre des Jersiais à travers les siècles.
Vous découvrirez ainsi comment l’île s’est bâtie et a forgé son identité unique, comment par exemple, elle est restée loyale à la couronne d’Angleterre malgré la proximité des côtes françaises. En plus de collections d’œuvres d’art dépeignant l’île, l’accent est aussi mis sur le quotidien des habitants de l’île au cours des siècles et notamment sur l’importance de l’agriculture et de la pêche. Enfin, si vous vous passionnez pour les langues, vous en découvrirez deux : le Français de Jersey, très proche du nôtre, et la langue jersiaise, très proche du patois normand. Vous apprendrez aussi que les Jersiais répondent aussi au nom de « Crapauds » !

Le conseil de Élisabeth : Faites une pause café ou déjeuner dans la superbe cour du bistro du musée. Si vous êtes fan d’English Breakfasts, goûtez au copieux Jersey Breakfast, servi jusqu’à 12h30. Et si vous préférez le sucré, essayez le traditionnel Cream Tea, un goûter avec scones, crème fraiche et confitures locales.
Vous aimerez Le Jersey Museum pour :
Art et culture | Patrimoine | Musées

Gorey et le Mont Orgueil
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Gorey et le Mont Orgueil

Depuis des siècles, l’île de Jersey fait l’objet des convoitises des Français… Le château de Mont Orgueil, dans le charmant petit port de pêche de Gorey, est un symbole de la résistance à l’invasion normande ! Construit sur la pointe rocheuse du sud-est de l’île au XIIIe siècle, le château de Mont Orgeuil qui surplombe le joli port avait pour mission de protéger Jersey des envahisseurs. Sa mission échoua à plusieurs reprises, notamment en 1373, quand il fut notamment assiégé par Bertrand du Guesclin pendant la guerre de Cent Ans.
Plus tard, lors de la Révolution française, il servit aussi à héberger des nobles fuyant la Terreur. Dépassé par l’architecture plus moderne du château d’Elizabeth construit sur une petite île au large de Saint-Hélier, il fut transformé en prison, la seule de l’île, jusqu’à ce qu’un centre pénitentiaire soit construit en 1974. La visite de ce château fort vous fera voyager dans l’histoire de Jersey, à la rencontre de ses héros, représentés par des personnages de cire, et de nombreux objets ayant appartenu aux différents maîtres et invités des lieux.

Le conseil de Élisabeth : Jersey est un véritable paradis pour les amateurs de fruits de mer. En descendant du château de Mont Orgueil, posez-vous au Jersey Crab Shack au-dessus du port de Gorey pour une pose iodée : goûtez aux fruits de mer fraîchement pêchés et admirez la vue sur la baie royale de Grouville.
Vous aimerez Gorey et le Mont Orgueil pour :
Patrimoine | Points de vue | Musées | Monuments | Architecture

Elizabeth Castle, Saint-Hélier
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Elizabeth Castle, Saint-Hélier

Majestueux, l’Elizabeth Castle trône sur un îlot au large de St Helier. Imposant, c’est l’un des premiers bâtiments de Jersey que vous verrez si vous arrivez en bateau. Construit sous l’ère des Tudor à la fin du XVIe siècle pour protéger Jersey des invasions, il avait pour mission de remplacer le vieillissant château de Mont Orgueil. Sir Walter Raleigh, alors gouverneur de l’île et résident du château, lui donna le nom d’Elizabeth I, alors souveraine.
Accessible à pied à marée basse depuis la plage de Saint-Aubin, vous pourrez aussi vous y rendre à marée haute en voiture amphibie, pour le plus grand bonheur de vos enfants ! Aujourd’hui aménagé en musée, vous y découvrirez comment vivaient les soldats en poste au fil des siècles. Ne manquez pas de monter au sommet du donjon d’où vous aurez une vue magnifique sur la baie de Saint-Aubin, Saint-Hélier et si le temps est clair, sur la côte normande.

Le conseil de Élisabeth : Essayez de bien calculer l’horaire de votre visite de l’Elizabeth Castle pour ne pas manquer les coups de canon de midi et la parade des acteurs en costumes militaires !
Vous aimerez Elizabeth Castle, Saint-Hélier pour :
Monuments | Patrimoine | Musées | Points de vue | Architecture

Saint-Brélade
Temps de visite : 2 jours
carte

Saint-Brélade

Pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour vivre quelques jours de farniente dans la station balnéaire idéale : il suffit de poser vos valises à Saint-Brélade. Située dans une baie formant un demi-cercle presque parfait, sa plage de sable fin est exposée plein sud et longée de palmiers. Outre les plaisirs balnéaires et les sports nautiques, promenez-vous sur le front de mer jusqu’à la chapelle médiévale Fisherman’s Chapel, la plus ancienne de l’île.
Baladez-vous aussi vers l’intérieur des terres jusqu’à le Jersey Lavender Farm. Et oui, vous ne rêvez pas, la lavande aime le microclimat jersiais ! Vous pourrez non seulement visiter la ferme, mais aussi repartir avec des produits faits maison tels que des huiles essentielles ou des parfums. Les amateurs de golf adoreront le superbe parcours vallonné de 9 trous des Ormes qui surplombe la mer. Après tout ce grand air, faites-vous plaisir en vous offrant un fish and chips sur la plage ou offrez-vous des fruits de mer au restaurant chic l’Oyster Bow qui donne sur la mer.

Le conseil de Élisabeth : Marchez jusqu’à la plage de Beauport au sud-ouest de Saint-Brélade en suivant la côte et faites un petit pique-nique sur cette plage magnifique du bout du monde.
Vous aimerez Saint-Brélade pour :
Plage / Station balnéaire | Détente | Mer | Gastronomie | Beau village

Le monument funéraire de la Le monument funéraire de la Hougue Bie
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Le monument funéraire de la Le monument funéraire de la Hougue Bie

Cap vers l’est de l’île à la découverte d’un des plus vieux monuments funéraires du monde au lieu-dit la Hougue Bie. Datant de 3 800 ans av. J.-C., ce dolmen-galerie long d’une vingtaine de mètres est situé sous une butte culminant à 13 m. Un couloir bordé de 60 pierres debout qui supportent de grandes dalles mène à un tombeau où 6 squelettes humains furent retrouvés lors de fouilles archéologiques.
Pour ajouter au côté mystico-funèbre et païano-chrétien de l’endroit, deux chapelles médiévales furent bâties sur la butte, Notre-Dame-de-la Clarté au XIIe siècle, et la chapelle de Jérusalem au début du XVIe. Pour en savoir plus sur cet endroit unique, dont certains estiment qu’il s’agit d’un des plus beaux monuments néolithiques au monde, visitez le petit musée de la Hougue Bie et recueillez-vous aussi devant le Slave Worker Memorial, dédié aux Jersiais victimes des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le conseil de Élisabeth : Le petit musée de La Hougue Bie héberge aussi un trésor étonnant découvert dans un champ par accident en 2012. Datant de 3 000 ans, les conservateurs du musée ont décidé d’en exposer les plus belles trouvailles. Ne les manquez pas !
Vous aimerez Le monument funéraire de la Le monument funéraire de la Hougue Bie pour :
Monuments | Musée | Patrimoine | Sites archéologiques

Le jardin botanique et le manoir de Samarès
Temps de visite : 2 jours
carte

Le jardin botanique et le manoir de Samarès

Jersey est aussi une île idéale pour se mettre au vert. L’intérieur de ses terres, vert et vallonné, est à l’image des plus jolies campagnes du sud de l’Angleterre. Et si vous voulez combiner vieilles pierres et botaniques, faites un petit tour au manoir de Samarès à Saint-Clément, entre Saint-Hélier et Gorey. Originellement bâti au Xe siècle et remodelé au XVIIIe, ce manoir aux allures de grande longère de la Manche tient son nom du normand salse marais (marais salant). Autrefois, c’était en effet le sel qui assurait la richesse des maîtres du lieu. Aujourd’hui, c’est plutôt son jardin botanique dédié aux fleurs, aux plantes et aux arbres fruitiers de la région, tels que les pommiers et les poiriers, qui a pris le relais. Perdez-vous dans les allées parfumées et colorées de ce paradis végétal avant de visiter la ferme du manoir aménagée en un petit musée fort sympathique de la vie rurale.

Le conseil de Élisabeth : Comme vous allez certainement tomber amoureux de l’endroit, dormez-y ! Le manoir loue de chouettes appartements dans ses dépendances.
Vous aimerez Le jardin botanique et le manoir de Samarès pour :
Campagne | Détente | Parc et jardin | Patrimoine

Devil’s Hole, Saint Mary
Temps de visite : Une journée
carte

Devil’s Hole, Saint Mary

Jersey est un petit paradis à bien des niveaux, même fiscal !, mais l’île héberge aussi des endroits démoniaques comme le Devil’s Hole (Trou du Diable). Situé sur la côte escarpée du nord de l’île, ce cratère naturel dans la mer a un diamètre d’une trentaine de mètres et une hauteur d’environ soixante. Digne d’un décor de livre d’Agatha Christie, il ne serait pas l’œuvre d’un météorite, mais plutôt de l’effondrement d’une grotte il y a quelques milliers d’années.
Au sommet, une statue de diable en bronze veille sur le lieu. Anciennement nommé « Le Creux de Vis », le lieu a changé de nom au milieu du XIXe siècle quand la figure de proue d’une épave s’échoua à l’intérieur du cratère… Un artisan du coin l’aurait trouvée et lui aurait ajouté des cornes de diable. D’où la statue d’aujourd’hui, veillant sur le lieu et servant de point de départ (et de retour !) de la balade jusqu’en bas du cratère où le ressac incessant des vagues ajoute à l’ambiance diabolique de l’endroit !

Le conseil de Élisabeth : Intégrez votre « descente aux enfers » dans une randonnée le long des falaises de la côte nord-est de l’île jusqu’au Sorel Point. Au retour, requinquez-vous au Priory Inn, l’un des plus anciens pubs de Jersey, à 400 m du Devil’s Hole.
Vous aimerez Devil’s Hole, Saint Mary pour :
Rando | Nature | Mer | Points de vue

Le phare et le bunker de La Corbière
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Le phare et le bunker de La Corbière

Si vous êtes fan de phares et de bouts du monde, marchez jusqu’au phare de la Corbière au bout de la pointe sud-ouest de l’île. Attention aux marées, le chemin qui mène au phare n’est accessible qu’à marée basse. Outre le phare de dix mètres de haut et datant de 1873 malheureusement interdit au public, vous tomberez sur un autre bâtiment incongru surplombant le rocher du phare.
Il s’agit d’un bunker d’observation allemand en forme de tour et haut de dix-huit mètres que l’armée d’occupation bâtit en 1943. Le bunker en béton était alors camouflé par des peintures qui le faisait ressembler aux tours rondes en granit typiques de l’île. Répondant aujourd’hui au nom de Radio Tower, le bunker héberge désormais des hébergements de vacances avec vue à 360° !

Le conseil de Élisabeth : Le phare et le bunker n’étant pas officiellement ouverts au public, partez jusqu’à la pointe de la Corbière accompagné d’un ou d’une guide qui agrémentera votre découverte des lieux par des histoires croustillantes de pirates, de guerres et de naufrages !
Vous aimerez Le phare et le bunker de La Corbière pour :
Rando | Nature | Mer | Patrimoine | Monument

Les tours fortifiées Seymour Tower et Icho Tower
Temps de visite : Une journée
carte

Les tours fortifiées Seymour Tower et Icho Tower

Jersey est probablement l’une des seules îles au monde à quasiment doubler sa superficie à marée basse ! Pour profiter de ce spectacle unique et presque lunaire, marchez jusqu’à la Seymour Tower ou la Icho Tower au sud-est de l’île. La première est accessible tous les jours à marée basse en faisant attention aux horaires des marées. Cette tour-forteresse fut érigée en 1782 pour guetter une éventuelle réinvasion des Français ! Sur le chemin de tour Seymour, bâtie sur un îlot à plus de trois kilomètres de la plage à marée haute, vous longerez des parcs à huitres, marcherez sur du sable, dans de la vase et sur des rochers.
Ouvrez bien vos yeux, car vous tomberez nez à nez avec des espèces comme des anémones que l’on n’est habitué à ne voir que sous l’eau. À l’ouest de la tour Seymour, la tour Icho fut bâtie au début du XIXe siècle dans le même but que sa grande sœur. Attention, son îlot se situe dans des eaux plus profondes et entourées de courants plus forts si bien que la tour n’est accessible à pied que quelques jours par mois quand la mer descend suffisamment. Calculez donc bien votre coup en consultant l’annuaire des marées local et prenez un guide !

Le conseil de Élisabeth : Goûtez aux huitres de la baie, elles sont excellentes !
Vous aimerez Les tours fortifiées Seymour Tower et Icho Tower pour :
Rando | Mer | Observation de la faune | Points de vue

Conseiller où partir
Élisabeth,
Journaliste et photographe

L'avis de Élisabeth

J’ai grandi entre la Normandie et la Bretagne. Nous avions la chance d’avoir un bateau à Granville et d’embarquer de temps en temps pour quelques jours à Jersey. J’ai toujours adoré cette île totalement dépaysante, un bout d’Angleterre mais avec une identité unique, à seulement quelques dizaines de kilomètres des côtes françaises. J’y suis retournée régulièrement depuis l’enfance et l’adolescence et le charme de l’île fonctionne toujours. Vous aussi vous y succomberez.

Carte interactive des lieux à visiter