Comment réussir son voyage au Burkina Faso

Situé au cœur de l’Afrique de l’Ouest, enclavé entre le Mali, le Niger, le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire, l’ancienne république de Haute-Volta, devenue indépendante en 1960, est un pays politiquement calme avec une population très accueillante. Le Burkina Faso a su conserver toute son authenticité avec un patrimoine culturel riche et propre à chaque région. Les paysages sont assez variés : zone désertique au nord, savanes avec baobabs et acacias et au sud forêts plus denses : manguiers, orangers, kolatiers, tamariniers, karités. Vous pourrez observer de nombreux animaux dans les réserves animalières et parc nationaux comme celui de Nazinga.

Vous aimerez le Burkina Faso pour
PAYSAGE
ANIMAUX
1

Quelle période choisir pour partir au Burkina Faso ?

Tous nos conseils et informations sur le climat pour bien choisir votre période pour votre prochain départ en vacances : températures, pluviométrie et ensoleillement.

2

Comment se rendre au Burkina Faso ?

À quel prix acheter son billet d'avion ?

Les prix des vols évoluent en permanence, et correspondent à une grande part du budget voyage, il est important de connaître le BON prix du vol pour savoir quand l'acheter.
Prix moyen A/R Paris Ouagadougou 590€
Prix exceptionnel A/R Paris Ouagadougou 360€

Quels sont les aéroports d'arrivée ?

Choisissez l'aéroport le plus proche de votre lieu de séjour.

De quel aéroport partir ?

Consultez les villes de départ qui desservent le Burkina Faso en vol direct, avec le calendrier des vols.
3

Quelle formule et quel budget pour votre voyage ?

Je passe par une agence

Simplicité et sérénité

Quel est le prix par une agence de voyages ?

Voyage sur mesure à partir de 890 €
1 semaine hors vol

Voici les différentes formule proposées par les agences :

J'organise mon voyage par moi même


Les meilleurs comparateurs pour préparer votre voyage sont ici : vols, hôtels, locations, activités...

4

Réponses à vos questions les plus fréquentes

Deux grandes villes OuagaDougou et BoboDioulasso à visiter avec leurs marchés animés et mosquées. Les pistes en latérite rouge contrastant avec les paysages verdoyants mènent à des villages-brousses avec leurs habitats traditionnels : Koumi beau village animiste, village songhaï de Korya Zena. Ces villages typiques sont différents selon les régions, en terre ou banco, troglodyte ou en bois ou paille : les greniers ronds en terre rouge coiffés de paille de Ouolonkoto, ou en paille sur pilotis, sont particulièrement photogéniques ; ils conservent les récoltes de sorgho ou de mil.
Près de la capitale le site granitique de Laongo, la grande mosquée en terre ouvragée de Bani en pays Mossi est impressionnante. Avec ses cents piliers comme les cents noms d’Allah, elle a été construite en 1979. A découvrir également les chutes de Karfiguela et les cascades, les pics des rochers de Sindou avec leurs cheminées sculptées par l’érosion qui sont un lieu sacré pour les animistes.
Le pays possède de nombreux et riches parcs animaliers où vous pourrez observer éléphants, antilopes, lions, panthères, buffles, phacochères, rhinocéros : le parc de l’Arly 76.000hectares, le parc de Kabore Tembi, la forêt des deux Balés et le ranch de Nazinga. A 100km au sud de la capitale, découvrez la mare aux caïmans sacrés de Sabou. On croit déjà être au Sahara au nord dans le parc des dunes d’Oursi. Au sud ouest près de la frontière avec le Ghana, ne manquez pas les peuples Lobi et Gourounsi, la cour royale de Tiebélé, les soukala (construction typique) qui ne sont accessibles qu’avec une échelle, avec leur architecture rectangulaire fortifiée en argile, les femmes y peignent des fresques avec des pigments naturels et des pinceaux en plume de pintade.

Des randonnées et excursions en famille, à pied, à vélo ou motos permettent de rencontrer les villageois. Des stages peuvent avoir lieu chez des artisans ; baignades dans les cascades ; promenades en pirogue sur le lac de Tengrela à observer des hippopotames ; safaris–photos et observation d’animaux dans les parcs nationaux ; soirées à écouter les griots musiciens de djembé et balafon et les chanteurs ; voir les danseurs

Djembés, vanneries, poteries, objets en bronze, masques, sculptures en bois, batiks, savon beurre de karité

Riz, plat national le « to » avec une pâte à base de farine de mil et une sauce gombo à base d’oseille, ragoûts de mouton ou de poulet, jus de bissap, tamarin, bière de mil « dolo » , fruits ananas, mangues

- Population très accueillante,
- On y parle français

- L'hébergement peut y être cher

Infos pratiques

Décalage horaire
-1h en hiver
-2h en été
Temps de vol
environ 9h
Langue
Français Langues nationales : Mooré Dioula Fulfuldé
Passeport
Obligatoire
Visa
Obligatoire
Sécurité
Pays sécurisé