Nos coins secrets en dehors des sentiers battus

Nastasya, Rédactrice voyages
Nastasya, Rédactrice voyages

L’Égypte… Malgré son actualité parfois un peu anxiogène des dernières années, elle reste l’une des destinations faisant rêver toutes les cultures à l’échelle mondiale. Les grandes pyramides de Gizeh, les tombeaux des pharaons à Louxor, ou bien encore le temps d’Abou Simbel dans la région d’Assouan, prenant feu chaque matin au lever du soleil, autant d’images incontournables qui habitent nos esprits depuis l’enfance. J’ai eu la chance de passer 5 semaines dans ce magnifique pays. Je le dis, je n’ai absolument pas ressenti d’insécurité sur place. Tout est mis en place pour que le tourisme se déroule sans entrave. Ayant voyagé sans agence, je confirme que c’est le meilleur moyen de plonger dans la culture locale et de faire des rencontres touchantes. J’ai moi-même encore contact avec des locaux rencontrés sur place. Et surtout, c’est l’occasion de visiter des lieux inconnus aux bataillons pour le tourisme de masse, un régal ! Voici donc quelques coins secrets à tester lors d’un voyage en Égypte, loin de la foule.

Voir plus

Hors des sentiers battus

Le parc Al-Azhar, le Caire
Temps de visite : 1 heure

Le parc Al-Azhar, le Caire

Parc et jardin Détente

Le Caire reste le point de départ privilégié des touristes en Égypte, ne serait-ce que pour y admirer les fameuses pyramides de Gizeh, et visiter quelques heures durant le Musée du Caire et ses innombrables vestiges. Beaucoup moins de touristes déjà prennent le temps de se perdre dans le Vieux Caire Islamique, avec ses magnifiques mosquées, palais et portes, donnant accès à des souks grouillants de monde. Mais pour une expérience bien plus calme et locale, je vous conseille de vous rendre au parc Al-Azhar, surplombant le Vieux Caire, justement. L’entrée est payante, mais très peu chère. Là-bas, je n’ai vu quasiment que des locaux. C’est un moment privilégié pour se retrouver au milieu des familles cairotes sortant avec leurs enfants, ou pour voir les jeunes couples amoureux se faire la cour à l’ancienne.

Le conseil de Nastasya : le lieu étant très peu touristique, je vous conseille vraiment d'adopter un comportement discret, avec tenue correcte et couverte (comme elle devrait l'être partout ailleurs en Égypte d'ailleurs…). Et évitez de prendre des photos.

La vallée des nobles et des artisans, Louxor
Temps de visite : 3 heures

La vallée des nobles et des artisans, Louxor

Art et Culture Patrimoine Sites archéologiques

Louxor, c’est le cœur de l’ancienne capitale pharaonique. La Thèbes du passé regroupe donc un nombre incalculable de vestiges de ces temps immémoriaux, du temple de Karnac au temple de Louxor, en passant par les fameuses vallées des rois et des reines, où reposaient les momies d’anciens pharaons. La grande majorité des touristes se contentent de visiter quelques tombeaux dans la vallée des rois, dont celui de Toutankhamon, sans grand intérêt puisque vide, ainsi que le tombeau d’Hatshepsout. Par contre, presque personne ne visite le village des artisans, également appelé Deil-Arh Medina. Il est pourtant le seul vestige encore debout montrant un village type où vivaient les bâtisseurs des tombeaux avec leur famille. Pire encore, la vallée des nobles, que vous longerez sur la route en direction de la vallée des rois. Ici, des centaines de tombes sont déterrées par les archéologues du monde entier aujourd’hui encore. Et personne n’y va, personne ! Pourtant, vous trouverez sur place un ou deux guides pour vous diriger au milieu de cet immense no man’s land de sable, vers les plus beaux tombeaux d’anciens nobles et dirigeants de la cour. Moins fastueux, les tombeaux n’en sont pas moins recouverts de hiéroglyphes et peintures témoignant de la vie quotidienne des Égyptiens il y a plusieurs milliers d’années.

Le conseil de Nastasya : vous pourrez visiter le village des artisans en toute autonomie, à partir du moment où le taxi vous dépose à l’entrée. Par contre, je vous conseille de prendre un guide pour la vallée des nobles, car les fouilles sont encore en cours et les lieux, pas du tout signalisés. Vous ne vous y retrouverez pas seul. Un guide vous mènera aux plus belles tombes.

Le temple Medinet Abou, Louxor
Temps de visite : 1 heure

Le temple Medinet Abou, Louxor

Art et Culture Patrimoine Sites archéologiques

Encore une fois, qui n’a pas entendu parler du temple de Louxor, qui trône en plein centre-ville, ou même encore de Karnac, au programme de tous les circuits organisés. Même en vous y rendant très tôt le matin, vous aurez toujours un peu de monde, et la foule ne fera que grossir à mesure que les heures passent, déversant leur flot de bus touristiques. Une alternative connue de quasiment personne, et partagée par notre adorable chauffeur de taxi Nobi, se trouve du côté de la vallée des rois. En route pour les tombeaux, vous pourrez bifurquer à gauche en direction du temple de Medinet Abou, érigé à la demande de Ramsès III. Ce temple, un tout petit peu moins grand que celui de Karnac, n’en est pas moins un bijou de beauté, conservé à merveille. Et il n’y a personne !

Le conseil de Nastasya : le temple est indiqué sur les cartes GPS et applications en zoomant bien. Essayez de l’identifier avant d’y aller, ou d’en parler à votre taxi local, qui saura très certainement vous y amener.

Le temple de Silsileh, Edfou
Temps de visite : 1 heure

Le temple de Silsileh, Edfou

Art et Culture Patrimoine Sites archéologiques

Si vous embarquez pour une croisière sur le Nil, vous aurez très certainement au programme la visite des temples d’Edfou et de Kom-Ombo, magnifiques vestiges conservant des salles hypostyles, colonnes et fresques remplies de hiéroglyphes, le tout dans un superbe état. Par contre, ce que très peu de monde voit, c’est le temple de Silsileh. Ce petit temple, situé sur la rive ouest du Nil, passe inaperçu des croisiéristes en grand bateau à moteur, car ils ne peuvent s’y arrêter. Pensez donc à demander à votre guide de vous le montrer. Le lieu et l’environnement sont, de manière générale, plutôt magiques à cet endroit du Nil. Ce lieu de culte, particulièrement reconnu et respecté par les Égyptiens d’origine nubienne, comprend trois sanctuaires en bon état, dont un en l’honneur de Ramsès II.

Le conseil de Nastasya : seuls certains privilégiés naviguant en dahabieh ou en felouque, comme c’était notre cas, pourront s’en approcher suffisamment pour observer le sanctuaire, voire s’y arrêter pour visiter. Évitez donc les gros bateaux à moteur si vous souhaitez observer le Nil autrement.

Marsa Alam
Temps de visite : 1 à 3 jours

Marsa Alam

Plage Plongée Détente

Les côtes de la Mer Rouge et du Sinaï attirent de plus en plus de touristes, pour la beauté de leurs plages et la richesse de leurs fonds marins. Les stations balnéaires se développent à vitesse grand V, avec en figure de proue, Hurghada, Safaga ou Sharm el Sheikh. J’ai eu personnellement la chance de tester Marsa Alam, située très au sud de la côte de la Mer Rouge, n’attirant donc que peu de touristes par son éloignement. Les hôtels commencent à pousser, mais dans une mesure respectable. C’est l’une des rares stations balnéaires d’Égypte à avoir de belles plages de sable fin et surtout, ses fonds marins sont sublimes et encore en bon état. Avis aux amateurs de plongée, Marsa Alam est un petit paradis pour cela !

Le conseil de Nastasya : vous pourrez vous rendre à Marsa Alam assez facilement en voiture, en provenance de Louxor par exemple. La ville possède également un tout petit aéroport, qui permet de rejoindre Le Caire rapidement, c’est pratique.

Carte interactive des lieux à visiter