Que voir, que faire en Pologne ?

Élisabeth, Journaliste et photographe
Élisabeth, Journaliste et photographe

Dans ce vaste pays où il y a tant à voir, il est particulièrement difficile d’établir un « top 10 » ! Nous nous y sommes tout de même attelés pour vous concocter une liste d’incontournables pour votre voyage en Pologne, que vous soyez féru d’histoire, de culture, de patrimoines, de bords de mer, de grands espaces, de nature, de ski, de gastronomie et d’incongru ! À Varsovie, vous serez happé par la vitalité de la capitale polonaise, par sa culture et ses contrastes entre « fausse » vieille ville et nouveaux quartiers. Au parc national de Bialowieza, c’est une magnifique forêt primaire peuplée de bisons qui vous attend ! De la splendide Cracovie à l’ancien port hanséatique de Gdansk, vous passerez par toute une gamme de contrastes. Sur les côtes de la Baltique, vous vivrez de véritables vacances polonaises dans l’élégante station balnéaire de Sopot et vous vous perdrez dans les dunes mouvantes du parc national de Slowinski. Du monumental château médiéval de Malbork, demeure des chevaliers teutons, dans les plaines du nord, vous mettrez le cap sur les superbes montagnes des Tatras à la frontière de la Slovaquie. Enfin, la visite d’Auschwitz-Birkenau vous mettra en face de l’impensable et de l’inconcevable.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Le vieux Varsovie
Temps de visite : 2 jours
carte

Le vieux Varsovie

Patrimoine mondial de l'UNESCO Art et Culture Musées Monuments Gastronomie

Presque entièrement détruite pendant la Deuxième Guerre mondiale, Varsovie est une capitale européenne à part. Tellement fiers de leur vieille ville malheureusement anéantie par les bombardements, les habitants de Varsovie l’ont reconstruite à l’image de son architecture moyenâgeuse. Le chantier gigantesque fut un des plus ambitieux de l’histoire de la reconstruction. Le résultat est surprenant et quiconque n’étant pas au courant s’y tromperait. Flânez dans les rues pavées autour de la place du marché, poumon de la vieille ville. Parmi les incontournables culturels, visitez le musée de la littérature et le musée historique de Varsovie. Ne manquez pas non plus le château royal qui hébergeait les rois de Pologne entre le XVIe et XVIIIe siècle. Toutes ces découvertes vous mettront en appétit… Rassurez-vous, les Polonais sont gourmands et les bonnes adresses pour faire une pause papilles sont nombreuses. Profitez de votre passage dans la vieille ville pour vous offrir un vrai plaisir gastronomique au restaurant U Fukiera, tenu par l’une des chefs des plus connues de Pologne, Magdalena Gessler. Vous y goûterez des plats typiques succulents à base de crabe, de truite, de carpe…

Le conseil de Élisabeth : Faites une pause rigolade au musée de la caricature et de la bande dessinée à deux pas du château. Vous y passerez un moment à la fois hilarant et inspirant !

La nouvelle ville de Varsovie
Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

La nouvelle ville de Varsovie

Monuments Architecture Art et culture Musées Patrimoine

Mais Varsovie ne se résume pas seulement à sa vieille ville, au contraire. La « nouvelle ville », bâtie dès 1791 autour de l’ancienne, limitée par ses remparts médiévaux, ne suffisait plus à héberger le nombre grandissant d’habitants. Presque rasée dans sa totalité à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, elle se dessine autour de grands parcs, de blocs et de bâtiments staliniens avec ça et là quelques églises ou bâtiments en brique rouge rescapés. Elle offre une vie culturelle intense et des musées comme le musée de l’insurrection de Varsovie consacré au soulèvement des Varsoviens contre l’occupation allemande en 1944, ou encore le POLIN, musée de l’histoire des Juifs polonais racontant plus de 1 000 ans de leur histoire sont des établissements d’une renommée internationale. Sachez d’ailleurs que vous pouvez aussi visiter ce qui reste du tristement célèbre ghetto de Varsovie. La nouvelle ville est aussi un paradis pour les amateurs d’églises. Visitez la cathédrale gothique Saint-Jean ou la Basilique baroque de la Sainte Croix qui héberge une statue de Jésus et le cœur de Chopin dans l’un de ses piliers !

Le conseil de Élisabeth : Fans d’architecture stalinienne, grimpez au sommet du monumental palais des sciences et de la culture, le 8e plus haut bâtiment d’Europe. Vous bénéficierez d’une vue imprenable sur la ville et aurez une idée grandeur nature des standards de l’architecture soviétique !

Le parc national de Bialowieza
Temps de visite : 1 journée et 1 nuit
carte

Le parc national de Bialowieza

Patrimoine mondial de l'UNESCO Nature Réserve naturelle Observation de la faune Détente

Partir en vacances en Pologne donne aussi l’opportunité de se connecter avec une nature opulente en faune et en flore. Au parc national de Bialowieza, au cœur de la forêt du même nom, à l’est de Varsovie à la frontière de la Biélorussie, vous tomberez nez à nez avec l’animal le plus emblématique de Pologne : le bison. Des centaines y vivent toujours en liberté. D’autres espèces telles que le cerf, le loup, le lynx, le castor se plaisent aussi dans cet habitat particulièrement riche. Classé réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO, le parc héberge l’une des plus vieilles forêts d’Europe. Les ornithologues seront également ravis car plus de 120 différentes espèces d’oiseaux sont aussi fans du coin. Sachez que la partie la plus précieuse du parc n’est accessible qu’en compagnie d’un guide mais la balade vaut vraiment le coup. Vous tomberez notamment sous le charme d’un itinéraire magique : celui des chênes royaux.

Le conseil de Élisabeth : Le parc offre la possibilité de faire une visite guidée de nuit une heure avant le lever du soleil. Si vous êtes lève-tôt, foncez ! La forêt est pleine de surprises quand le soleil se lève. Au retour, prenez un café bien mérité au bord du lac à la charmante cafétéria Mak Dowbysz ou carrément une vodka Zibrowka à l’herbe de bison !

Auschwitz-Birkenau
Temps de visite : 1 journée
carte

Auschwitz-Birkenau

Patrimoine mondial de l'UNESCO Musée Histoire

C’est en Pologne que le Reichsführer - chef des SS - Heinrich Himmler crée le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau en avril 1940 dans la ville d’Oswiecim, à 65 km à l’ouest de Cracovie. Il s’étend sur Birkenau - également appelé Auschwitz II - et devient rapidement le plus grand camp d’extermination du régime nazi. Plus d’un million de personnes y trouvent la mort jusqu’à sa fermeture en 1945 lorsque l’Armée Rouge libère le camp. Pour ne pas oublier le génocide haineux des Juifs mais aussi des Roms et d’autres groupes tels que les résistants polonais, la plupart des infrastructures sordides ont été gardées et transformées en un musée et un mémorial classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Attention cependant à ne pas emmener des enfants trop jeunes. Attendez qu’ils soient adolescents car la visite, bien que nécessaire pour ne jamais oublier, est aussi traumatisante.

Le conseil de Élisabeth : Pour ne pas quitter Auschwitz avec une vision trop sombre de la petite ville d’Oswiecim, retapez-vous au petit cottage-restaurant Chata na Zaborskiej. Essayez l’excellent borsch - barszcz - aux betteraves accompagnées d’excellents petits pains - piecuchy -.

Cracovie, l’envoûtante
Temps de visite : 3 jours
carte

Cracovie, l’envoûtante

Patrimoine mondial de l'UNESCO Musées Patrimoine Monuments

Contrairement aux autres grandes villes polonaises, Cracovie a échappé aux bombardements en masse de la Seconde Guerre mondiale. À la fois gracieuse, riche en culture et en patrimoines, culinairement sensationnelle, elle porte aussi les cicatrices d’une histoire mouvementée et tragique, notamment dans l’ancien ghetto juif du quartier de Kazimierz. Commencez la visite de Cracovie par le Rynek Glowny, la place centrale médiévale de la ville, la plus grande de ce type qui soit toujours intacte en Europe. Les musées et les églises à visiter alentour ne manquent pas. Optez pour la basilique Sainte-Marie datant du XIVe siècle et l’église Sainte-Anne pour son style baroque. Les amateurs d’arts graphiques adoreront faire une pause inspiration à la Galerie Plakatu où se trouve le musée du poster polonais. Faites ensuite une halte dans Kazimierz, flânez dans ses petites ruelles, visitez la vieille synagogue et ne manquez pas la place des héros du ghetto où des sculptures de chaises monumentales en fer et en bronze symbolisent les morts tragiques des habitants du ghetto. Et pour en savoir plus sur l’histoire des Juifs à Cracovie, visitez la fameuse Usine du Juste Oskar Schindler.

Le conseil de Élisabeth : Profitez de votre passage dans Kazimierz pour goûter à une des spécialités locales, le zapiekanki - une sorte de pizza sur une moitié de baguette dont on choisit la garniture - au restaurant Endzior.

Zakopane et les Tatras
Temps de visite : 2 jours
carte

Zakopane et les Tatras

Beau village Détente Montagnes Rando

À 100 km au sud de Cracovie, les Tatras qui font partie de la chaîne des montagnes des Carpates marquent la frontière entre la Pologne et la Slovaquie. La charmante petite ville montagnarde de Zakopane constitue un point de départ idéal de balades dans le massif des Tatras dont le plus haut sommet, le Rysy, atteint 2 499 m d’altitude. Le parc national des Tatras offre plus de 270 km de sentiers longeant des lacs aux eaux limpides comme celui de Czarny Staw Gąsienicowy, traversant des vallées verdoyantes ou vous amenant vers des grottes… En hiver, Zakopane revêt son manteau de neige et se barde d’une atmosphère magique notamment grâce à ses chalets en bois typiques de la région. C’est l’occasion de faire du ski et de partager des moments avec des Polonais en vacances car Zakopane se transforme en station de sports d’hiver très prisée. Arpentez Krupowski, la rue principale de la petite ville pour son animation pétillante surtout en haute saison. Goûtez à la cuisine locale et ne repartez pas sans votre morceau d’oscypek, un fromage mi-vache mi-brebis excellent !

Le conseil de Élisabeth : Zakopane est une destination touristique très appréciée par les Polonais et par de plus en plus d’étrangers. Privilégiez l’automne et le printemps si vous n’aimez pas les foules. Mais rassurez-vous, quelle que soit la saison, l’ambiance a toujours un côté festif, surtout la nuit !

Gdansk, l’imposante
Temps de visite : 2 jours
carte

Gdansk, l’imposante

Musées Patrimoine Art et culture Port Détente

Après les montagnes du sud du pays, les bords de la mer baltique au nord et la grande ville portuaire de Gdansk offrent un contraste déroutant. L’ancienne grande ville hanséatique a un charme fou et une personnalité à l’écart des autres grandes villes polonaises. D’abord, elle se situe en bord de mer et résonne dans nos mémoires comme un symbole de résistance aux Soviétiques à travers Lech Walesa et les fameux chantiers navals de la ville. Mais elle a une bien plus longue histoire. Baladez-vous dans les rues hypnotiques de la vieille ville et vous serez transporté au Moyen-Âge quand Gdansk, de par sa situation géographique, prospérait grâce au commerce entre l’intérieur des terres et le reste du monde. Vous serez impressionné par l’Église catholique Sainte-Marie, datant du XIVe siècle : la plus grande église en brique du monde ! Empruntez la voie royale de Gdansk, l’axe urbain le plus long de l’Europe moyenâgeuse - décidément ! - et la jolie rue Mariacka, idéale pour les flâneries romantiques… D’ailleurs, les petits magasins bordant la charmante rue vendent de jolis bijoux d’ambre, une pierre précieuse dont la région abonde. Retournez au XXe siècle en découvrant le musée de la Deuxième Guerre mondiale et le tout récent Centre européen de la Solidarité au cœur des chantiers navals pour un éclairage pertinent sur l’histoire des dernières décennies de la ville.

Le conseil de Élisabeth : Si vous le pouvez, visitez Gdansk au moment de la foire Saint-Dominique qui dure pendant trois semaines à partir du dernier weekend de juillet. Cette foire qui voit la ville se couvrir d’étals d’antiquités et de brocantes et qui devient théâtre de pléthore de concerts et autres spectacles de rue est une institution existant depuis le milieu du XIIIe siècle !

Le chateau médiéval de Malbork
Temps de visite : 1 journée
carte

Le chateau médiéval de Malbork

Patrimoine mondial de l'UNESCO Monuments Musée

Toujours dans un esprit médiéval, en pleine Poméranie, ne passez pas à côté d’un exemple exceptionnel de château teutonique médiéval en briques : celui de Malbork. De monastère à sa construction en 1309, la bâtisse s’est vite agrandie pour devenir le plus grand château du monde en brique un siècle plus tard. Lieu de résidence des chevaliers teutons puis des souverains prusses pendant des siècles, il s’est ensuite délabré avant de subir des réparations méticuleuses à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. De nouveau dégradé pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est ensuite rénové et transformé en musée. Ouvrage unique en son genre, il mérite qu’on s’y attarde pour mesurer la force et l’aura des chevaliers teutons de l’époque médiévale ! Prévoyez une bonne journée pour découvrir les différentes salles, couvents, et autres chapelles de ce vaste château fascinant.

Le conseil de Élisabeth : Avant de quitter Malbork, pour rester dans l’ambiance médiévale, allez au Pub Baszta situé dans une tour en brique rouge vieille de 700 ans. Les bières locales y sont excellentes.

Le parc national de Slowinski
Temps de visite : 1 journée
carte

Le parc national de Slowinski

Réserve naturelle Observation de la faune Détente Rando Patrimoine mondial de l'UNESCO

Un désert au nord de la Pologne ? Vous n’y croyez pas et pourtant, il en existe bien un, au sein du parc national de Slowinski en Poméranie, sur les bords de la Baltique. Dans ce Sahara polonais, classé par l’UNESCO comme réserve de biosphère, vous serez le témoin d’un paysage surprenant : entre le lac Łebsko et la mer, une fine langue de sable héberge des dunes semi-circulaires qui, balayées par les vents, se déplacent de près de 10 m par an vers l’est et l’intérieur des terres. Vous n’aurez sans doute pas le temps d’observer cette métamorphose de vos propres yeux mais le parc réserve bien d’autres belles surprises : des oiseaux aquatiques tels que le pygargue à queue blanche, le grand-duc, le cormoran ordinaire et la cigogne noire, mais aussi des troncs figés d’une forêt d’avant mortifiée par l’invasion des sables… À pied ou à vélo, le parc national de Slowinski a quelque chose de lunaire et de fantastique à ne manquer sous aucun prétexte.

Le conseil de Élisabeth : Basez-vous dans la charmante station balnéaire de Leba, porte d’entrée au parc. En plus de sa visite, profitez de votre passage sur cette côte sublime pour déambuler jusqu’au port et embarquer pour une petite balade en mer.

Sopot, le Deauville polonais
Temps de visite : 1 journée
carte

Sopot, le Deauville polonais

Nature Détente Beau village Sports nautiques

Sopot est la version balnéaire de Zakopane, sur la mer Baltique. Dans ce Deauville polonais, où vous pouvez facilement vous rendre en bateau depuis le port de Gdansk, vous découvrirez la facette riviera de la Pologne. Baladez-vous dans les allées bordées de pins, sur le ponton en bois - le plus long du pays - qui donne sur une belle marina et s’avance loin dans la mer. Par beau temps, vous pourrez voir au loin les infrastructures industrielles de l’enclave russe de Kaliningrad. Profitez de la belle plage de sable fin et pour éviter les foules estivales, louez un vélo pour longer la côte vers la ville voisine de Gdnya et découvrir des plages désertes où les sapins ont presque les pieds dans la mer. Sopot est non seulement une ville de farniente mais aussi une destination prisée des oiseaux de nuit. On dit qu’elle héberge un concentré des plus chouettes night-clubs du pays.

Le conseil de Élisabeth : Sur l’artère principale de Sopot, Monte Cassino, attardez-vous à la Krzywy Domek, un bâtiment volontairement tout tordu datant de 2004. À l’intérieur de cette œuvre d’art incongrue, des bars, des magasins et des petites galeries.

Conseiller où partir
Élisabeth,
Journaliste et photographe

L'avis de Élisabeth

Ayant grandi pendant la guerre froide, j’ai développé tout un imaginaire sur les pays de l’Est que je me suis empressée d’aller explorer après la chute du rideau de fer. Parmi eux, la Pologne et le mouvement Solidarsnosc des ouvriers des chantiers navals de Gdansk mené par Lech Walesa. La ville était devenue mythique pour moi, sans compter son histoire prussienne, le fameux couloir de Danzig etc... Et au-delà, il y avait aussi Varsovie, Cracovie à découvrir ainsi que les traces des séquelles de la Deuxième Guerre mondiale à découvrir. Bref, le plus vaste pays de l’Est s’ouvrait au monde. Trente années et quelques voyages plus tard, je ne manque jamais une occasion d’aller au « pays des plaines » où il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir ou quelque chose d’ancien remis en valeur.

Carte interactive des lieux à visiter