Que voir, que faire au Tadjikistan ?

Linda, Blogueuse Voyages
Linda, Blogueuse Voyages

Situé en Asie Centrale le Tadjikistan est une destination idéale pour les voyageurs en quête de terres sauvages et inconnues. Entouré par la Chine, le Kirghizistan, l’Afghanistan et l’Ouzbékistan, le pays est essentiellement montagneux. Les reliefs les plus spectaculaires se trouvent au cœur de la mythique chaîne du Pamir. Ce pays, encore préservé du tourisme de masse, est un terrain de jeu idéal pour les amateurs de randonnées et d’activités de plein air. Un voyage au Tadjikistan est la promesse d’un séjour authentique, au cœur d’une culture préservée qui vous conduira sur l’ancienne Route de la Soie. Une route très prisée et bien connue des voyageurs à vélo, à pied ou à moto, et qui traverse des paysages à couper le souffle. Entre ses vallées verdoyantes, ses lacs aux eaux turquoise, ses glaciers, ses canyons arides et ses hauts plateaux, le Tadjikistan est une terre qui n’attend que des explorateurs en quête de nature sauvage. L’hospitalité des Tadjiks est à la hauteur de celle souvent rencontrée dans les pays d’Asie Centrale. Une destination encore peu prisée par les touristes, qui garantit un voyage d’aventure hors des sentiers battus et qui laissera sans aucun doute de magnifiques souvenirs en mémoire. Partez à la découverte des incontournables pour préparer votre voyage au Tadjikistan.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Les monts Fanskye
Temps de visite : Plusieurs jours
carte

Les monts Fanskye

Au nord-ouest de Douchanbé, capitale du Tadjikistan se trouve les Monts Fan, appelés aussi Monts Fanskye. Véritable paradis des alpinistes et des randonneurs, ces montagnes sont la partie la plus élevée de la chaîne du Zeravchan. Le trajet depuis Douchanbé, sur la route principale qui mène à cette partie du pays, laisse déjà entrevoir la beauté des paysages tadjiks. Ici le décor est spectaculaire : les montagnes arides côtoient des pics enneigés et les villages sont de vraies oasis nichées en plein cœur de vastes prairies et de vallées verdoyantes. Ce petit massif montagneux compte tout de même plusieurs sommets qui culminent à plus de 5000 mètres d’altitude. Cette chaîne de montagnes abrite un vrai trésor, réputé comme étant la perle du Tadjikistan : des dizaines de lacs aux eaux turquoise d’une pureté incroyable. Entre Sarvoda et Aïni, le lac Iskanderkoul est une de ces perles, nichée à près de 2200 mètres d’altitude. Le lac Koulikalon et lac Alaoudine, au pied du col du même nom, sont deux autres bijoux naturels accessibles par le biais de randonnées.

Le conseil de Linda : Le village de Sarytag, à quelques kilomètres du lac Iskanderkoul, reste un excellent point de chute pour explorer les alentours. À Pendjikent vous trouverez de bons conseils pour organiser votre séjour dans les monts Fanskye auprès des membres de l'association Zerafshan Tourism Board.
Vous aimerez Les monts Fanskye pour :
Rando | Lac | Nature | Patrimoine mondial de l'Unesco

Le lac Iskanderkoul
Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

Le lac Iskanderkoul

Au cœur du massif des Fan se trouve le lac Iskanderkoul, réputé comme étant l’un des plus beaux joyaux naturels du Tadjikistan. Son nom Iskander signifie Alexandre en ouzbek en référence à la légende qui raconte le passage d’Alexandre le Grand en ces lieux lors de son expédition sur la route des Indes. Perché à 2200 mètres d’altitude ses eaux turquoises et cristallines sont d’une beauté stupéfiante. Elles sont notamment alimentées par la rivière Saritag et par plusieurs torrents glaciaires. Le paysage autour de ce lac ovale est splendide, avec des gorges de terre rouge et entouré par des pics abrupts enneigés. L’endroit est hautement photogénique, propice à la contemplation et mérite bien sa place parmi les plus lacs de montagne d’Asie Centrale. C’est véritablement un lieu incontournable à visiter lors d’un voyage au Tadjikistan.

Le conseil de Linda : Le lac est facilement accessible par une piste carrossable. Vous pourrez trouver des transports collectifs depuis Sarvoda. Vous pourrez passer la nuit dans une des guesthouses près du lac ou chez l’habitant dans le petit village de Sarytag situé à 5 kilomètres du lac.
Vous aimerez Le lac Iskanderkoul pour :
Merveilles naturelles | Montagne | Lac

La Route du Pamir
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

La Route du Pamir

Reliant Douchanbé à Och au Kirghizistan, la route du Pamir est considérée comme l’une des plus belles routes du monde. Rien que l’emprunter est une véritable aventure ! Longue de plusieurs centaines de kilomètres, en plus ou moins bon état, il faut compter environ deux à trois jours pour la parcourir. En chemin le voyageur découvre des vallées encaissées, des villages préservés et quelques surprenants portraits géants d’Emomalii Rahmon, président du Tadjikistan depuis plus de vingt ans. Après Kouliab la route prend de l’altitude et le décor laisse place au loin aux montagnes afghanes. La rivière Pyanj qui fait office de frontière naturelle avec l’Afghanistan offre un somptueux spectacle sur la rive afghane. Le décor est minéral, les villages sont perchés sur la roche, et l’on aperçoit souvent des muletiers sur des sentiers escarpés. Entre les troupeaux de yaks, les camps de yourtes isolés et les pics enneigés, cette route est véritablement synonyme de beauté et de dépaysement. L’arrivée à Khorog marque l’arrivée au Pamir et le début d’un autre voyage en plein cœur de ses montagnes spectaculaires.

Le conseil de Linda : Comptez environ 15 heures de route pour le trajet Douchanbé/Khorog. Faire la route en deux jours avec un arrêt par exemple à mi-chemin à Kalaïkhum est une bonne option pour profiter au mieux des paysages et des rencontres en chemin. Pour se rendre au Pamir, il est nécessaire en plus du visa tadjik d'avoir un permis GBAO (Gorno-Badakhshan Autonomous Region).
Vous aimerez La Route du Pamir pour :
Nature | Montagne

Khorog
Temps de visite : une journée
carte

Khorog

Perchée à 2100 mètres d’altitude, Khorog est la capitale de la providence autonome du Gorno-Badakhchan (GBAO). Nichée au pied de pics arides c’est une étape idéale pour se relaxer après le trajet sur la route du Pamir. Son climat en été est agréable et reste une vraie bouffée d’oxygène après la chaleur étouffante que l’on rencontre à Douchanbé. La ville est plutôt dynamique avec une population assez jeune, on y trouve d’ailleurs une université. Une des choses à ne pas manquer à Khorog est la visite du marché afghan qui a lieu tous les samedis. Les Afghans traversent le pont qui sépare le Tadjikistan de l’Afghanistan et viennent y vendre leurs biens. Un marché très coloré qui permet d’aller à la rencontre de la population afghane. La ville de Khorog est aussi l’endroit idéal pour rencontrer d’autres voyageurs et organiser des excursions en montagnes ou dans la superbe vallée de Wakhan.

Le conseil de Linda : Pour trouver de bonnes adresses d’hébergements à Khorog ou pour trouver des informations sur des excursions à faire dans les alentours, rendez-vous à la PECTA (Pamirs Ecotourism Association Information Center). Une bonne adresse pour toute personne voyageant au Pamir avec la possibilité aussi de louer de l’équipement de trekking.
Vous aimerez Khorog pour :
Marché | Artisanat

La vallée de Geisev
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

La vallée de Geisev

La vallée de Bartang est considérée comme l’une des plus belles du Pamir occidental. Située dans un environnement rude il n’est pas toujours aisé de s’y rendre, car les pistes carrossables peuvent rapidement devenir impraticables. Cependant la vallée de Geisev, située en plein cœur de Bartang est facilement accessible et permet ainsi de s’immerger dans une nature sauvage et reculée. Pour vivre pleinement une belle échappée sauvage, il faudra vous diriger vers le hameau de Geisev, uniquement accessible par un sentier de randonnée de deux heures de marche environ. À l’arrivée le voyageur découvre alors le hameau de Geisev, perché à 2500 mètres d’altitude et ses quelques habitations situées sur les rives d’un superbe petit lac. Le sentier qui mène au village se poursuit vers d’autres lacs, accessibles en plusieurs heures de marche. La vallée de Geisev est un vrai havre de paix, idéale pour se ressourcer. Un lieu propice à la déconnexion où vous pourrez profiter pleinement de l’hospitalité tadjike qui est au rendez-vous dans ce lieu aux airs de bout du monde.

Le conseil de Linda : Pour se rendre au village de Geisev, il faudra emprunter une marchroutka, un mini bus local, depuis le bazar de Khorog, qui circule normalement tous les jours sauf le dimanche. Il faut y être tôt le matin et faire preuve de patience, car ce transport part une fois plein. Comptez environ 2 heures 30 de trajet jusqu’à une passerelle qui signe le départ de la marche vers le village de Geisev. Vous pouvez aussi vous rendre en marchroutka à Rushan et de là prendre un taxi jusqu’à la passerelle.
Vous aimerez La vallée de Geisev pour :
Nature | Rando | Beau village

La vallée de Wakhan
Temps de visite : 3 à 4 jours
carte

La vallée de Wakhan

Incontournable au Pamir la vallée de Wakhan est un des bijoux naturels du Tadjikistan. Entre le vert qui entoure les villages, les couleurs des montagnes minérales et les cimes enneigées de l’Hindi Kuch, les paysages offrent de véritables contrastes époustouflants. Ce massif qui marque la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan surplombe de superbes vallées encaissées et des falaises souvent vertigineuses. La vallée s’étire de Khorog à Langar où vous trouverez en chemin des forteresses, des gorges spectaculaires et d’anciennes citadelles. Les plus beaux panoramas se trouvent à l’est d’Ichkachim. Les possibilités de treks sont nombreuses dans la vallée et le trek jusqu’aux gorges de Darchaï est sans doute le plus intéressant. À Yamtchoun vous pourrez découvrir les ruines de sa forteresse, incroyablement conservées. C’est l’un des sites les plus impressionnants à visiter dans la vallée de Wakhan. Ce qui séduit aussi le long de la route qui serpente cette vallée est la gentillesse et l’hospitalité que l’on trouve chez les Tadjiks.

Le conseil de Linda : N’hésitez pas à prendre votre temps pour découvrir cette vallée qui se parcourt intégralement en plusieurs jours de jeep. Ici on dort chez l’habitant, le meilleur moyen pour d’immerger dans la culture locale. L’arrivée au village de Langar signe la fin de la vallée et reste aussi une base agréable pour explorer les environs.
Vous aimerez La vallée de Wakhan pour :
Nature | Rando | Architecture

La vallée de Pshart
Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

La vallée de Pshart

Au nord-ouest de Murghab se trouve un lieu sauvage aux airs de Mongolie : la vallée de Pshart. Ici pas de village ni d’habitation, seuls des campements de yourtes jalonnent ces vastes étendues de terres reculées. Ici vivent essentiellement des Kirghizes qui viennent l’été sur ces terres avec leur bétail. Un lieu à part, loin de toute connexion et très isolé, car il n’existe pas de route à proprement parler qui y passe. Les montagnes qui entourent la vallée sont colorées d’ocre, de rouge et de jaune et forment un contraste saisissant avec le vert des jailoos, les prairies qui servent de pâturage. Cette vallée, où flotte un petit air de Mongolie, est un terrain de jeu idéal pour les randonneurs et les explorateurs en herbe. Une terre encore peu foulée par les touristes et où le temps semble s’être arrêté. Partager pendant quelques jours le quotidien des nomades de la vallée de Pshart fera sans aucun doute partie des temps forts d’un voyage au Tadjikistan.

Le conseil de Linda : Pour organiser un transport aller-retour, dans la vallée de Pshart, rendez-vous au Pamir Hôtel de Murghab. Le gérant parle anglais et pourra vous aider à organiser une excursion, car aucun transport public ne s’y rend.
Vous aimerez La vallée de Pshart pour :
Montagne | Rando | Nature

Le lac de Karakul
Temps de visite : Une journée
carte

Le lac de Karakul

Encore un air de bout du monde quand apparait les rives du lac Karakul. Situé au nord de Murghab, à quelques kilomètres du Kirghizistan, le lac serait le résultat de l’impact d’une météorite il y a environ 10 millions d’années. Ce lac salé offre un paysage complètement lunaire avec des eaux teintées de bleu et de turquoise dont les nuances de couleurs changent au fil des heures. Situé à 3600 mètres d’altitude, c’est un lieu à part, niché dans un décor naturel exceptionnel et fascinant. Pour parfaire sa beauté, il est entouré des sommets enneigés de la chaîne Pamir-Alay, dont certains pics culminent parfois à plus de 7000 mètres d’altitude. Ce lac, situé dans le parc national tadjik qui englobe toutes les montagnes du Pamir, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le conseil de Linda : N’hésitez pas à passer la nuit dans l’une des quelques habitations du village de Karakul. Ce lac est généralement une étape incontournable pour les voyageurs qui comptent se rendre au Kirghizistan via le poste-frontière de Bordöbö.
Vous aimerez Le lac de Karakul pour :
Nature | Patrimoine mondial de l'Unesco | Montagne

Conseiller où partir
Linda,
Blogueuse Voyages

L'avis de Linda

Le Tadjikistan plaira forcément à tous les aventuriers en herbe. Voyager dans le pays n’est pas toujours aisé, car les pistes ne sont pas toujours en bon état et pas forcément bien desservies en s’éloignant des grands axes. Il faudra alors pour certains endroits avoir recours à la location d’une jeep avec chauffeur privé comme par exemple pour visiter la vallée de Whakan. Il est nécessaire pour ceux qui souhaitent faire des randonnées en solo de bien se documenter avant le voyage, car les sentiers ne sont pas balisés. Il faudra aussi faire preuve de patience pour certains transports, car comme dans beaucoup de pays d’Asie Centrale ces minibus partent une fois remplis. Côté sécurité aucun souci à vous faire l’hospitalité et la gentillesse des Tadjiks est vraiment au rendez-vous ! Je vous conseille cependant de consulter au préalable les avertissements et conseils du site du gouvernement avant de vous aventurer dans certaines régions du pays. N’hésitez pas à apprendre quelques rudiments de russe avant le départ qui pourront vous être très utiles sur place ! Un voyage qui plaira forcément à tous les amoureux des grands espaces préservés et sauvages.

Carte interactive des lieux à visiter