Que voir, que faire au Togo ?

Élisabeth, Journaliste et photographe
Élisabeth, Journaliste et photographe

À peine plus grand que la Suisse, d’ailleurs, avant la crise politique et sociale du début des années 1990, on surnommait le Togo « la Suisse de l’Afrique », le Togo est un pays tout en longueur ! Avec ses 600 kilomètres de long et ses 60 de large, il offre une gamme très variée de paysages, de la végétation luxuriante du sud aux savanes de la région de Dapaong en passant par les monts et les forêts du centre du pays. Lors de votre voyage au Togo, vous découvrirez des villes sympathiques et à taille humaine comme la capitale surnommée « Lomé-la-belle », Aného au charme désuet en bord de mer, Togoville et son atmosphère spirituelle et mystique, Kpalimé et ses forêts voisines enchanteresses, Kara et ses monts Kabyé, Sokodé et son énergie commerçante ou encore Tsévié et son patrimoine Ewé. Dans toutes les villes du Togo, vous ne serez jamais loin d’une nature superbe, riche en faune et en flore, observez-les dans le parc national de la Kéran, dans la réserve de faune Oti-Mandouri ou dans le parc national de la Fosse aux Lions. Enfin, vous serez subjugué par les châteaux forts en banco et le patrimoine culturel du Koutammakou.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Lomé
Temps de visite : 2 jours
carte

Lomé

Lomé, ou Lomé-la-belle, comme on la surnomme en Afrique de l’Ouest, est une petite capitale tranquille et charmante bordée d’une longue plage de sable fin. Mettez-vous dans l’ambiance de la ville en flânant dans les rues du centre, à l’intérieur du boulevard Circulaire. À côté de l’imposant Monument de l’Indépendance, visitez le musée national du Togo, qui, à travers une collection d’objets et de bijoux, vous permettra de découvrir les différentes cultures et traditions des ethnies du pays.
Baladez-vous ensuite dans les rues du vieux Lomé colonial aux alentours de l’Institut français. Puis marchez jusqu’à la plage puis le long de l’océan jusqu’au Palais de Lomé ou Palais des Gouverneurs, car il hébergeait les gouverneurs du Togo du début du XXe siècle sous la colonie allemande, jusqu’en 1971. Abandonné, il vient de renaître de ses cendres et est aujourd’hui un centre artistique et culturel. Reprenez des forces dans un petit resto du bord de mer comme le Home Made Lomé avant de vous plonger dans l’ambiance chaotique, mais sympathique du Grand Marché qui « s’étale » sur plusieurs étages.

Le conseil de Élisabeth : Pour vous imprégner encore plus de l’atmosphère de la ville, promenez-vous sur les pistes en terre des quartiers très sympas de Nyekonakpoe et Kodjoviakopé, limitrophes du centre-ville, vers l’ouest.
Vous aimerez Lomé pour :
Monuments | Musée | Parc et jardin | Détente

Kpalimé
Temps de visite : 2 jours
carte

Kpalimé

À moins de deux heures de route au nord-ouest de Lomé, Kpalimé est une ville ravissante et vivante, entourée de collines boisées et verdoyantes. Excellente base pour explorer la région alentour riche en randonnées à la découverte de cascades et de forêts de caféiers et cacaotiers, Kpalimé est aussi une ville réputée pour ses ateliers d’artistes et son artisanat. La ville héberge en effet le seul centre de formation d’artistes et d’artisans du Togo et de nombreux ateliers.
Que vous choisissiez d’aller au marché de Kpalimé toujours très animé ou d’un atelier d’artistes à un autre, vous trouverez surtout des sculptures en bois, du batik, du macramé, du tissage ou des calebasses décorées. Si vous le souhaitez, vous pourrez aussi mettre la main à la patte et suivre un mini-stage de sculpture, de batik ou de tissage. En vous baladant dans le centre, vous découvrirez aussi des bâtiments coloniaux datant de l’occupation allemande tels que la cathédrale ou le collège du Saint-Esprit. Enfin, vous apprécierez la fraicheur de la ville en soirée et son atmosphère vivante surtout l’été où de nombreuses associations et ONG organisent des chantiers.

Le conseil de Élisabeth : Profitez de votre passage à Kpalimé pour vous rendre jusqu’au mont Agou, la plus haute montagne du Togo, culminant à 986 m d’altitude.
Vous aimerez Kpalimé pour :
Culture | Patrimoine | Monuments | Détente

Aného
Temps de visite : Une journée
carte

Aného

Jusqu’en 1897, Aného, au sud-est du Togo près de sa frontière avec le Bénin, était la capitale coloniale du pays. Elle garde de cette période de belles bâtisses coloniales un tantinet délaissées voire abandonnées ou en ruines. Située sur une bande de sable fin entre une lagune et le golfe du Bénin, Aneho se trouve aussi à l’embouchure du fleuve Mono. Un fleuve que vous pourrez descendre en pirogue depuis le village d’Avévé jusqu’à la mer. Outre cette belle balade au rythme du courant, explorez aussi les mangroves des environs d’Aného. Elles offrent une biodiversité particulièrement riche.
Au musée régional de la ville, vous vous familiariserez non seulement avec l’histoire de la région des Lacs, dont Aného fait partie, mais aussi de celle des différentes chefferies puis de l’ère coloniale. Vous vous instruirez également sur le culte vaudou, né dans la région. Enfin, profitez de votre passage à Aného pour vous détendre à la plage : dégustez de très bons plats de poissons ou de fruits de mer au restaurant l’Aného Plage, tout en regardant les pêcheurs partir en mer dans leurs barques colorées.

Le conseil de Élisabeth : Ne manquez pas le fameux marché de Vogan qui se tient tous les vendredis dans le village du même nom à 18 km d’Aného. Haut en couleur, c’est l’un des plus grands du Togo.
Vous aimerez Aného pour :
Détente | Musée | Patrimoine | Plages | Marché

Togoville
Temps de visite : Une journée
carte

Togoville

Togoville, c’est un peu la capitale mystique du Togo. Située sur les bords du lac Togo, elle fait face à la forêt sacrée de Tatsiveglo où des prêtres vaudous ont jadis enterré les fétiches fondateurs du peuple Ewé, l’ethnie majoritaire du sud du Togo. Ensuite, ils ont traversé le lac pour s’installer où se trouve aujourd’hui Togoville. Haut lieu de culte vaudou, vous y trouverez de nombreuses statues de fétiches et aurez peut-être même la chance d’assister à une cérémonie traditionnelle de purification ou de remerciements. Sachez toutefois que certaines scènes, comme celles de personnes qui entrent en transe, peuvent être un peu perturbantes et que vous ne serez pas forcément les bienvenus.
Outre le vaudou, Togoville est aussi un haut lieu de pèlerinage chrétien : une cathédrale catholique y fut érigée en 1910 en l’honneur des martyrs d’Ouganda et, en 1973, la Vierge Marie est apparue sur le lac… D’ailleurs, pour avoir une chance de la voir réapparaître ou tout simplement pour avoir une belle vue sur Togoville, faites un tour sur l’eau, en pirogue, avec un pêcheur du village.

Le conseil de Élisabeth : Ne manquez pas le marché du samedi : il s’agit de l’un des derniers marchés de troc en Afrique de l’Ouest. L’argent est prohibé et l’échange est roi !
Vous aimerez Togoville pour :
Patrimoine | Beau village | Lac | Culture

Parc national de la Kéran et la réserve de faune Oti-Mandouri
Temps de visite : 2 jours
carte

Parc national de la Kéran et la réserve de faune Oti-Mandouri

Partez en safari dans le parc national de la Kéran et dans la réserve de faune Oti-Mandouri au nord du Togo. Dans cette région vallonnée de savanes et de forêts de 310 000 ha, les rivières Oti et Koumongou traversent le parc et créent des bassins qui irriguent une flore riche et variée. Dans cet environnement idéal pour une large gamme d’animaux, près de 180 espèces différentes y vivent, vous pourrez rencontrer des éléphants, des buffles, des hippopotames, des phacochères, des crocodiles et même des lions !
Sans oublier des oiseaux rares comme les cigognes noires, les jabirus ou encore les grues couronnées. Des reptiles tels que des pythons et des tortues se baladent aussi dans le parc national et la réserve d’Oti. Privilégiez la saison sèche, de décembre à avril pour visiter le parc, lorsque les pistes sont toutes praticables et les animaux plus facilement repérables. Basez-vous dans la petite ville de Mango au bord de la rivière Oti pour rayonner dans le parc si vous voulez y rester plusieurs jours.

Le conseil de Élisabeth : En plus d’une découverte du parc en 4 x 4, découvrez la beauté des lieux sur l’eau en partant en balade en bateau sur la rivière Oti.
Vous aimerez Parc national de la Kéran et la réserve de faune Oti-Mandouri pour :
Nature | Safari | Beau village | Réserve naturelle

Kara et sa région
Temps de visite : 2 jours
carte

Kara et sa région

Deuxième ou troisième ville du Togo selon les sources, Sokodé étant sa rivale, Kara est surtout connue comme la « ville du président », car celui qu’on surnommait « papa Eyadéma », alias Gnassngbé Eyadéma, président du Togo à vie de 1967 à 2005, était originaire d’un petit village proche de Kara, Pya. Ville tranquille et fief de l’ethnie Kabyé, Kara est un spot idéal pour sillonner dans les environs à la découverte des monts Kabyé à l’est. Des pistes les sillonnent et vous mèneront à des villages traditionnels où vous tomberez sous le charme des cases rondes appelées des soukala.
Au nord, faites une escale à Naimtougou pour son centre artisanal Codhani, plein de souvenirs et d’objets à rapporter, et son marché du dimanche, l’un des plus importants de la région de Kara. Au sus-ouest, découvrez aussi la région de Bassar et ses hauts fourneaux en terre attestant du travail ancestral du fer dans la région. Poussez votre balade jusqu’à la superbe cascade de Bafilo pour vous rafraîchir. Enfin, Kara est aussi le point de départ idéal pour la découverte des fameux Tata Somba, les mini-châteaux forts en banco du pays Tamberma.

Le conseil de Élisabeth : Si vous aimez les fêtes locales et traditionnelles, visitez Kara en juillet ou en août quand se déroulent les luttes traditionnelles appelées Evala et les Akpema, des fêtes d’initiation des jeunes filles vierges.
Vous aimerez Kara et sa région pour :
Patrimoine | Nature | Chutes d'eau | Campagne

Sokodé
Temps de visite : 2 ou 3 jours
carte

Sokodé

Sokodé, à mi-route entre Lomé et Dapaong, la ville la plus septentrionale du Togo, a une longue histoire et un patrimoine différents des autres villes togolaises. Carrefour commercial depuis des siècles et fief de l’ethnie Kotokoli, la ville a particulièrement pris un essor commerçant à partir du XVIe siècle quand des Haoussas du Sahel et des Mandingues du Mali historique vinrent y développer leurs activités. De plus, en 1897, les Allemands installèrent un poste important à Sokodé et validèrent le rôle commercial des chefs Kotokoli. Aujourd’hui, la ville est toujours marquée par son dynamisme commerçant, mais aussi par la religion islamique.
Commencez par vous familiariser avec l’histoire de la ville à l’agréable musée régional de Sokodé. Baladez-vous ensuite dans le quartier de la préfecture au milieu d’anciens bâtiments coloniaux datant des Allemands avant de vous rendre à la Cafétaria 2000, un petit resto sympa bien connu des locaux où vous pourrez manger de la pintade ou du poulet bicyclette avec des frites. Et si vous cherchez une bonne adresse pour sortir le soir, rendez-vous au bar Temps en Temps.

Le conseil de Élisabeth : Choisissez Sokodé comme base pour partir une journée ou deux en safari dans le parc national de Fazao Malfakassa. Vous aurez peut-être la chance d’y apercevoir des éléphants ou des antilopes.
Vous aimerez Sokodé pour :
Patrimoine | Culture | Détente | Musée | Gastronomie

Koutammakou et les Tata Somba
Temps de visite : 2 jours
carte

Koutammakou et les Tata Somba

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2004, le Koutammakou, ou pays Tamberma, au nord de Kara à la frontière du Bénin, est le territoire du peuple Batammariba. Leurs villages sont de véritables et uniques merveilles architecturales avec leurs petits châteaux forts à tourelles en banco, appelés des Takienta (au Togo) ou Tata Somba (au Bénin). Ces édifices étonnants ont souvent deux étages et un grenier quasi sphérique, quatre tourelles qui entourent une partie centrale. Quant à leurs toits, ils ont la caractéristique d’être coniques et en chaume.
Chaque village du pays Tamberma comprend également des lieux de cérémonies tels que des rochers sacrés, mais aussi des statues de fétiches pour éloigner les mauvais esprits. Pour mieux comprendre la culture Batammariba, prenez un guide local. Vous découvrirez ainsi les techniques ancestrales de ce peuple dont le nom signifie « ceux qui façonnent la terre » ou « les bons maçons ». Vous vous instruirez aussi sur leurs traditions et aurez peut-être même la chance d’assister à une cérémonie initiative, de purification ou de remerciements.

Le conseil de Élisabeth : Pour partir à la découverte du Koutammakou, basez-vous à Kara qui comporte un bon choix d’hôtels et de restos sympas.
Vous aimerez Koutammakou et les Tata Somba pour :
Patrimoine mondial de l'Unesco | Culture | Beau village | Campagne

Dapaong et le parc national de la Fosse aux Lions
Temps de visite : 2 jours
carte

Dapaong et le parc national de la Fosse aux Lions

Située à une petite quarantaine de kilomètres du Burkina Faso, Dapaong est la plus grande ville du nord du pays. Bourgade tranquille de 30 000 habitants, Dapaong est un carrefour commercial entre le Togo, le Bénin et le Burkina Faso. Capitale de la région des Savanes, elle vous surprendra par ses feux de brousse au loin la nuit. De jour, passez du temps à flâner dans les rues calmes de la ville et pour une ambiance plus animée, rendez-vous au marché qui se tient tous les mercredis et les samedis.
Outre les pagnes et les textiles, faites une pause au détour d’une allée pour goûter au Tchakpalo ou Tchapalo, la fameuse bière togolaise à base de mil. Basez-vous au très sympathique et charmant hôtel Le Campement où la piscine est la bienvenue pour se rafraîchir. À deux pas de l’hôtel, l’ethnie majoritaire de Dapaong et de ses environs. Vous serez ensuite prêt à vous aventurer dans la région, en particulier les grottes de Nok et de Maproug, puis le village de Namoudjoga pour ses étranges peintures rupestres qui gardent encore le secret de leurs origines.

Le conseil de Élisabeth : Pour vivre une expérience plus immersive de la culture Moba, faites une petite escale au petit village de Pligou, discutez avec les habitants et instruisez-vous autour d’un petit verre de Tchapalo !
Vous aimerez Dapaong et le parc national de la Fosse aux Lions pour :
Patrimoine | Culture | Nature | Musée

Tsévié
Temps de visite : Une journée
carte

Tsévié

Petite ville dynamique à une trentaine de kilomètres au nord de Lomé, Tsévié est une chouette bourgade pour faire une étape sur la route du nord. Baladez-vous dans le centre-ville où des églises en brique rouge côtoient des cases en banco. Visitez le tout récent centre artistique Adjit'Art à 3 kilomètres de la ville. Là, dans un chouette parc, vous pourrez admirer les œuvres de l’artiste-sculpteur Ake O’Lokan, l’homme qui a créé le lieu, mais aussi participer à des ateliers de création artistique, voir des concerts et des expos.
Autre destination de choix autour de Tsévié, la belle forêt de Lili ou, un peu plus loin au nord-est, la réserve naturelle de Togodo. Dans ces deux forêts, vous pourrez faire de belles randonnées et profiter de la fraîcheur qui règne sous les arbres. Essayez de passer à Tsévié au moment de la fête traditionnelle Ayiza (fête du haricot) le deuxième samedi du mois d’août. Elle remonte à une vieille histoire : en 1720, le peuple éwé est chassé de Notsé. Ils s’exilent à une trentaine de kilomètres au sud et plantent des haricots. Ne voulant pas partir avant la récolte, ils finissent par s’installer définitivement et créent la ville de Tsévié dont le nom signifie « produire un peu ».

Le conseil de Élisabeth : Puisque vous êtes au cœur de la culture éwé, visitez également la ville de Notsé, en particulier début septembre au moment de l'Agbogbo-Za, la fête historique des Ewé.
Vous aimerez Tsévié pour :
Patrimoine | Culture | Nature | Rando | Détente

Conseiller où partir
Élisabeth,
Journaliste et photographe

L'avis de Élisabeth

Le Togo est un pays qui m’est particulièrement cher, car j’y ai vécu quatre belles années. C’est donc avec un grand plaisir que je partage avec vous mes adresses préférées, qu’il s’agisse de lieux de détente comme la piscine du Sarakawa et la plage de l’hôtel Robinson, ou de restos, de bars, de marchés… Mais il n’y a pas que Lomé.
Le Togo, petit pays tout en longueur, abrite une étonnante variété de paysages, de la région maritime aux savanes du nord en passant par les hauts plateaux du centre et les forêts des monts Kabyé. En plus de cette diversité géographique, la richesse du pays vient aussi de la multitude de ses peuples. Vous découvrirez des coutumes, des architectures et des modes de vie différents presque à chaque coin de piste ! Malgré leurs particularités et leurs différences, vous apprécierez leurs points communs : la gentillesse et le sens de l’accueil.

Carte interactive des lieux à visiter