Nos coins secrets en dehors des sentiers battus

Élisabeth, Journaliste et photographe
Élisabeth, Journaliste et photographe

Terre de légendes et de mythes, la Bretagne est sans doute l’une des destinations préférées des amoureux de lieux secrets. Qu’ils soient rattachés à des phénomènes naturels ou les œuvres d’hommes et de femmes depuis des siècles, nous vous dévoilons nos endroits cachés préférés. Sur les côtes du Finistère, vous serez subjugué par le Cairn de Barnenez et les phares de l’île Vierge. À l’intérieur des terres, vous serez inspiré par les arts de l’imaginaire du Naïa Museum de Rochefort-en-Terre et par l’extravagante maison sculptée de Jacques Lucas près de Rennes. Vous voyagerez aussi dans le temps et du Finistère Nord au sud en flânant sur le pont habité de Rohan. Tandis que les pierres sonnantes du Guildo dans les Côtes-d’Armor vous rendront créatifs, vous vous transformerez en chercheur d’or sur la plage de la Mine d’Or dans le Morbihan. Enfin, le cimetière de bateaux de Quelmer sur les bords de la Rance vous emplira d’une belle nostalgie. Partez à la découvertes de nos pépites secrètes durant vacances en Bretagne .

Voir plus

Hors des sentiers battus

La maison sculptée de Jacques Lucas, Amanlis
Temps de visite : Une demi-journée

La maison sculptée de Jacques Lucas, Amanlis

À une vingtaine de kilomètres au sud-est de Rennes, la maison et le jardin de Jacques Lucas fascineront les amateurs et les amatrices d’art singulier et populaire. Depuis plus de trente ans, ce septuagénaire passionné d’art et autodidacte transforme sa longère bretonne et son parc en un lieu incroyable truffé de totems, de sculptures et de gravures. Faisant du béton et de la chaux ses matières de prédilection, il crée des décors expressionnistes inspirés par ce qu’il aime : l’art roman. Dans le jardin, vous découvrirez aussi des bassins et des voûtes inspirés des édifices religieux. Avec le temps, la végétation s’est aussi joliment mêlée aux créations de Jacques et de son épouse qui l’a toujours assisté dans son œuvre.

Le conseil de Élisabeth : Sachez que la maison de Jacques Lucas n’a pas le statut de musée. Même si Jacques et son épouse accueillent généralement avec plaisir les visiteurs, il est préférable de les contacter via le site de l’association La Maison Sculptée, créée par ses amis.
Vous aimerez La maison sculptée de Jacques Lucas, Amanlis pour :
Architecture Parcs et jardins

Le Naïa Museum, musée des arts de l'Imaginaire, Rochefort-en-Terre
Temps de visite : Une journée

Le Naïa Museum, musée des arts de l'Imaginaire, Rochefort-en-Terre

La Bretagne est une terre truffée de lieux légendaires. Outre les grands classiques tels, la forêt de Brocéliande, le Naïa Museum propose un autre type de voyage entre légendes et fantastique, science-fiction et imaginaire. Dans ce musée-galerie, une quarantaine d’artistes du monde entier exposent des œuvres étonnantes que vous n’avez vues nulle part ailleurs : qu’il s’agisse de créatures métalliques, de dessins, de sculptures, de peintures ou de photographies, les créations du Naïa Museum sont toutes le fruit de l’imaginaire débordant des exposants. Situé dans un souterrain médiéval du château de Rochefort-en-Terre, le musée offre un cadre particulièrement adapté à la nature des œuvres. Il est également doté d’une atmosphère magique… sans doute liée à son nom de Naïa qui n’est autre que celui d’une sorcière qui vivait dans les ruines du château il y a plus d’un siècle.

Le conseil de Élisabeth : Après votre visite du Naïa Museum, passez quelques heures à flâner dans le village de Rochefort-en-Terre. À 20 minutes du sublime golfe du Morbihan, la charmante bourgade a obtenu le titre de village préféré des Français en 2016.
Vous aimerez Le Naïa Museum, musée des arts de l'Imaginaire, Rochefort-en-Terre pour :
Musée Insolite

Le cimetière de bateaux de Quelmer
Temps de visite : Une journée

Le cimetière de bateaux de Quelmer

Les cimetières de bateaux ont quelque chose d’envoutant et de fascinant, sans oublier un certain esthétisme qui fera le bonheur des photographes et des dessinateurs. Sur les bords de la Rance, à quelques kilomètres au sud de Saint-Malo, le cimetière de bateaux de Quelmer n’échappe pas à la règle de l’envoutement. Vous y découvrirez des coques de voiliers et de chalutiers aux couleurs jaunies et verdies par le temps, les marées, les algues et le sel. Allez-y à marée basse pour profiter au mieux de ce spectacle immuable. En prenant garde, vous pourrez vous aventurer près des épaves, qui avec le temps, s’enfouissent dans la vase.

Le conseil de Élisabeth : Du cimetière de bateaux, marchez jusqu’à la maison du passeur, à la pointe sud-ouest de Quelmer. Avant les ponts sur la Rance, c’est de là que l’on passait sur l’autre rive en barque. Haut lieu de contrebande et de toutes sortes de trafic, la maison du passeur fut le théâtre d’un terrible fait divers en 1790. Le passeur, son épouse et six de leurs filles furent retrouvés égorgés, car ils auraient été témoins d’un crime qu’ils n’auraient pas dû voir… Le mystère ne fut jamais élucidé.
Vous aimerez Le cimetière de bateaux de Quelmer pour :
Mer Insolite Bateaux

L'île Vierge et ses deux phares, Plouguerneau
Temps de visite : Une journée

L'île Vierge et ses deux phares, Plouguerneau

Parmi le millier d’îles que compte la Bretagne, vous avez de nombreuses chances de dégotter celle de vos rêves où vous vous sentirez seul au monde. Mais elle ne comportera peut-être pas deux phares comme la toute petite île Vierge au large de Plouguerneau, dans le Finistère Nord. La portée limitée à 18 miles marins du premier phare datant de 1845 et haut de 33 m n’étant plus suffisante, il fallut construire un deuxième phare à la fin du XIXe siècle. Ce grand voisin de granite s’élevant à 82,50 m détient toujours le record de phare le plus haut du monde et a une portée de 27 miles. D’avril à octobre, le phare est ouvert au public. Préparez-vous cependant à grimper ses 397 marches ! Le jeu en vaut la chandelle, car la vue du sommet sur les Abers, les îlots environnants, et les îles de Batz et Ouessant est magnifique.

Le conseil de Élisabeth : Pour accéder à l’île Vierge, prenez le bateau depuis le petit port de l’Aber Wrac'h. Si vous êtes plus aventurier, effectuez la traversée à pied à marée basse, mais attention, elle n’est possible que lors des grandes marées. Si vous avez choisi cette option, ne vous éternisez pas sur l’île, au risque d’y rester coincé !
Vous aimerez L'île Vierge et ses deux phares, Plouguerneau pour :
Mer Île

La plage de la Mine d’Or, Pénestin
Temps de visite : Une journée

La plage de la Mine d’Or, Pénestin

En Bretagne, ce ne sont pas les belles plages qui manquent et il y en a pour tous les goûts. Mais celle de la Mine d’Or, à Pénestin dans le Morbihan, a quelque chose d’unique que l’on ne voit pas sur les cartes postales classiques : une falaise haute de 10 à 15 m aux colorations cuivrées. Donnant sur un sable fin et doré, elle apporte à cette plage longue de 2 km des couleurs ocres magnifiques lorsque le soleil est au rendez-vous.
Outre sa couleur dorée, la plage de la Mine d’Or porte également bien son nom, car son sable est mêlé à de minuscules paillettes du fameux métal. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la plage devint une mine d’or à ciel ouvert, mais le lavage de tonnes de sable ne permettait de récupérer qu’une très faible quantité d’or. La prospection s’arrêta avec la Première Guerre mondiale et il n’y eut jamais de ruée vers l’or à Pénestin.

Le conseil de Élisabeth : De la plage de Pénestin, empruntez le chemin des douaniers qui vous permettra de découvrir d’autres paysages côtiers et de jolies criques. Marchez jusqu’à la pointe de la Bile. Si vous aimez la pêche à pied, armez-vous d’épuisettes et de paniers. À marée basse, les criques regorgent de crevettes, de bigorneaux, de moules et même d’huitres sauvages.
Vous aimerez La plage de la Mine d’Or, Pénestin pour :
Mer Plage Détente

Les pierres sonnantes de Guildo, Côtes-d’Armor
Temps de visite : Une journée

Les pierres sonnantes de Guildo, Côtes-d’Armor

S’amuser à faire sonner des pierres, voilà une activité originale ! C’est dans le bel estuaire de l’Arguenon dans les Côtes-d’Armor que vous pourrez vous y adonner. Ramassez une petite pierre de dolérite et frappez sur les grosses pierres sonnantes de Guildo. Leur son particulier provient du fait qu’elles contiennent plus de fer que les autres pierres ordinaires. Quant à leur présence dans ce bel estuaire proche du village de Saint-Cast-le-Guildo, elle viendrait de Gargantua ! Et oui, le géant de Rabelais ayant passé du temps en Bretagne y aurait laissé des traces. Et pas n’importe lesquelles puisque ces pierres magiques seraient les conséquences d’une indigestion malencontreuse…

Le conseil de Élisabeth : Soyez créatif et munissez-vous d’un enregistreur pour garder une trace des sons magiques et uniques qui proviennent de ces pierres étonnantes. Leur découverte est aussi l’occasion d’une belle balade dans cet estuaire sauvage des Côtes-d’Armor.
Vous aimerez Les pierres sonnantes de Guildo, Côtes-d’Armor pour :
Insolite Plage

Le pont de Rohan, Finistère
Temps de visite : Une journée

Le pont de Rohan, Finistère

Saviez-vous qu’il n’existe plus que trois ponts habités en France ? Celui de Rohan à Landerneau à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Brest fait partie du trio comportant également ceux de Narbonne et de Pont-l’Abbé. Datant de 1510, le pont de Rohan traverse l’Elorn et bénéficie de plusieurs protections aux monuments historiques. Au fil des siècles, les maisons en bois d’origine n’ont résisté ni au temps ni aux incendies, mais de jolies maisons de pierres et d’ardoises les ont remplacées. Du fait de sa proximité de l’embouchure de l’Elorn, le pont de Rohan subit les marées, ce qui lui donne un aspect différent à chaque heure de la journée. Liaison terrestre entre le nord et le sud du Finistère, de nombreux négociants s’y sont succédés : meunier, marchand de drap, orfèvre, chapelier, bourrelier… Y flâner aujourd’hui vous fera remonter dans le temps.

Le conseil de Élisabeth : Tant que vous êtes à Landerneau, visitez une autre curiosité de la ville : le Fonds Hélène et Édouard Leclerc. L’idée étant de rendre la culture accessible à tous, le FHEL propose de très belles expositions d’artistes du XXe et du XXIe siècle qu’il s’agisse de peinture, de sculptures, de dessins, d’installations ou d’œuvres multimédia.
Vous aimerez Le pont de Rohan, Finistère pour :
Architecture Monuments Patrimoine

Le Cairn de Barnenez, Finistère
Temps de visite : Une demi-journée

Le Cairn de Barnenez, Finistère

Sur les côtes arides et abruptes du Finistère nord, dans la commune de Plouezoc'h, découvrez le cairn de Barnenez ou Kerdi Bras en breton. Ce monument en pierre datant du néolithique (entre 5000 et 4000 av. J.-C.) est en réalité composé de deux cairns collés l’un à l’autre et abrite onze dolmens. Long de 75 m, large de 25 m et haut de 9 m, le Kardi Bras impressionne non seulement par sa taille, mais aussi par la virtuosité de ses bâtisseurs. Les pierres tombales présentent en effet deux types de voûtes : une pierre plate comme dans les dolmens classiques ou une sorte de coupole réalisée avec des petites pierres plates.

Le conseil de Élisabeth : Si vous avez l’âme d’un archéologue-aventurier, explorez les vestiges d’un troisième cairn, le Kerdi Bihan qui se situe à une centaine de mètres au nord-ouest du Kerdi Bras. Plus petit et fortement endommagé, il n’a pas encore subi de fouilles poussées. Avis aux Indiana Jones !
Vous aimerez Le Cairn de Barnenez, Finistère pour :
Archéologie Monuments Patrimoine

Carte interactive des lieux à visiter