Lyon : les 14 lieux incontournables à voir

Julie, Journaliste et voyageuse
Julie, Journaliste et voyageuse

Lyon jouit d’une réputation positive bien méritée. À deux heures des montagnes et des plages, elle dispose d’une situation géographie idéale en France. Lyon est une ville à taille humaine, propice aux balades à pied. Au cours d’un séjour à Lyon, laissez-vous enivrer par les ambiances très différentes de chaque quartier et prenez de la hauteur pour des vues époustouflantes. La ville est marquée par ses deux collines, Fourvière et la Croix-Rousse, et ses deux fleuves, le Rhône et la Saône.
Fourvière est le quartier historique de Lyon. Ne manquez pas la basilique Notre-Dame de Fourvière et le théâtre antique gallo-romain, que vous pourrez rejoindre avec le funiculaire lyonnais, ainsi que le Vieux Lyon, ses traboules et sa cathédrale Saint-Jean. C’est ici que vous trouverez les bouchons, petits restaurants typiques de Lyon.
Autre promenade indispensable à faire : la Croix-Rousse. Moins touristique, elle est pourtant chargée du passé des canuts lyonnais. C’est devenu LE quartier bobo par excellence. Comme dans un mini-Paris, vous y trouverez quantité de boutiques alternatives.
La rue de la République conduit le visiteur de la place de la République à la place des Terreaux. Cette artère piétonne très fréquentée est un autre axe de découverte à Lyon. Si vous disposez d’un peu plus de temps, rendez-vous au Parc de la Tête d’Or, poumon vert de Lyon, longez les berges du Rhône ou de la Saône ou faites-vous surprendre par le quartier futuriste de Confluence.

Voir plus

Que voir à Lyon ?

La basilique Notre-Dame de Fourvière
Temps de visite : 2 heures

La basilique Notre-Dame de Fourvière

Gravir la « colline qui prie » jusqu’à sa basilique est un classique lors d’une visite de Lyon. Notre-Dame de Fourvière, de style néobyzantin, surplombe le Vieux Lyon. Elle est dédiée à la Vierge Marie, vénérée le 8 décembre à Lyon. On dit qu’elle protège les Lyonnais… Fourvière constituera un repère au cours de vos balades dans le centre-ville de Lyon puisque vous pouvez l’admirer depuis tous les quartiers de la ville.
Une fois sur l’esplanade de Fourvière, la vue est imprenable et la ville s’offre comme une carte postale. À l’intérieur, le chef-d’œuvre de Pierre Bossan est couvert de mosaïques vert et or. Ce décor foisonnant ne manquera pas de vous surprendre par rapport à l’extérieur plus classique.
À pied, vous gagnez Fourvière par la montée historique du Gourguillon, la terrible montée Nicolas de Lange ou le bucolique parc des Hauteurs. Autre option : utiliser le funiculaire typique de Lyon, appelé la ficelle.

Le conseil de Julie : Des visites guidées insolites permettent de découvrir les combles et autres petits secrets de la basilique de Fourvière, et notamment de monter sur le toit et vous approcher de la statue dorée de l’archange Saint-Michel.
Vous aimerez La basilique Notre-Dame de Fourvière pour :
Patrimoine Monuments Points de vue Jardins

Le théâtre gallo-romain
Temps de visite : 2 heures

Le théâtre gallo-romain

Non loin de la basilique de Fourvière se trouve le site archéologique de la colline de Fourvière et en particulier le théâtre antique et l’odéon. C’était, au temps des Gallo-Romains, le cœur de Lugdunum, Capitale des Gaules.
Durant un séjour à Lyon, les touristes peuvent explorer le parc archéologique, site classé au patrimoine mondial par l’UNESCO et visiter le très complet musée gallo-romain. Il propose une large collection d’objets de la vie quotidienne et des ateliers pédagogiques à destination des familles pour se transporter au temps des Gaulois et des Romains.

Le conseil de Julie : En juin ou juillet, assistez aux Nuits de Fourvière. Elles font revivre le théâtre antique au rythme de soixante représentations de théâtre, musique, danse, etc. Les spectateurs sont assis sur les gradins, la tête dans les étoiles, comme à l’époque, et profitent de l’incroyable acoustique.
Vous aimerez Le théâtre gallo-romain pour :
Site archéologique Musée Patrimoine mondial de l'Unesco

La cathédrale Saint-Jean
Temps de visite : Une heure

La cathédrale Saint-Jean

La cathédrale Saint-Jean se niche au cœur du Vieux Lyon, le quartier Renaissance de Lyon, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998. Fruit d’un mélange des styles gothiques et romans, elle est plus imposante et semble plus austère que la basilique de Fourvière.
À l’intérieur, elle recèle pourtant un petit bijou : une horloge astronomique datée de 1379, l’une des plus anciennes d’Europe. Le coq chante théoriquement à 14 heures, 15 heures et 16 heures. Parmi ses gargouilles, l’une d’elles avait fait polémique : celle à l’effigie d’un chef de chantier musulman…

Le conseil de Julie : Au cours d’une visite de Lyon, flânez dans le Vieux Lyon, en commençant par le quartier Saint-Georges en direction du quartier Saint-Paul (ou l’inverse) et profitez de la balade dans le Vieux Lyon pour tester un bouchon lyonnais.
Vous aimerez La cathédrale Saint-Jean pour :
Patrimoine Monuments Patrimoine mondial de l'Unesco

Les traboules du Vieux Lyon
Temps de visite : Une demi-journée

Les traboules du Vieux Lyon

Les traboules, kézako ? De petites ruelles étroites typiquement lyonnaises, qui passent dans les immeubles pour rejoindre deux rues ou même plus. Le Vieux Lyon en est tapissé et il suffit de pousser les lourdes portes pour vous perdre joyeusement dans ce labyrinthe.
Vous découvrez de véritables trésors au gré de vos pérégrinations le long de la rue Saint-Jean. Elles ont été construites pour faciliter les trajets des habitants de la colline de Fourvière vers la Saône. Elles ont ensuite servi aux résistants pour se cacher pendant la guerre.
Ma traboule préférée ? La longue traboule du 54 rue Saint-Jean au 6 rue des Trois Maries en passant par le 27 rue de Bœufs. À l’inverse des traboules, ruelles piétonnes traversantes, les miraboules débouchent sur de jolies cours intérieures. Elles abritent souvent des boutiques ou des magasins, à l’instar de la cour Philibert Delorme au 8 rue de la Juiverie.

Le conseil de Julie : Pour une visite exhaustive des traboules, procurez-vous une carte avec le listing complet. Certaines traboules sont en effet fermées au public pour éviter des nuisances aux riverains. D’autres bénéficient d’un accord avec la Ville pour rester ouvertes.
Vous aimerez Les traboules du Vieux Lyon pour :
Patrimoine Gastronomie Patrimoine mondial de l'Unesco

La Croix-Rousse
Temps de visite : Une demi-journée

La Croix-Rousse

La Croix-Rousse est considérée comme « la colline qui travaille ». Au XIXe siècle, les canuts, ouvriers de la soie, occupaient des logements typiques. Ils sont hauts de plafond, car les métiers à tisser occupaient la moitié de la pièce, leurs ouvertures sont grandes et ils disposent de mezzanines où dormaient les familles.
Vous en apprendrez davantage sur leur histoire lors d’une visite à la Maison des canuts, où vous pourrez voir un métier à tisser Jacquard en fonctionnement. Pour apporter la soie jusqu’aux marchands de tissu sur la Presqu’île, des traboules ont été creusées entre les habitations, comme dans le Vieux Lyon.
Aujourd’hui, le quartier de la Croix-Rousse est entièrement gentrifié. Sur les pentes, vous trouverez de nombreux commerces alternatifs autour de la Montée de la grande côte. Sur le plateau, la place de la Croix-Rousse accueille un sympathique marché le samedi et dimanche matin et une fête foraine appelée « La vogue aux marrons » à l’automne. Puis rendez-vous sur l’Esplanade du Gros Caillou pour une vue originale sur Lyon.

Le conseil de Julie : Pour emprunter les traboules dans les pentes de la Croix-Rousse, suivez les lions sur fond jaune qui signalent les entrées des immeubles. Citons la cour des Voraces, théâtre de la révolte des soyeux lyonnais en 1849, l’une des plus spectaculaires avec son escalier monumental.
Vous aimerez La Croix-Rousse pour :
Patrimoine Points de vue Marché Musée

Le parc de la Tête d’Or
Temps de visite : Une demi-journée

Le parc de la Tête d’Or

Avec ses 105 hectares de verdure, le parc de la Tête d’Or est le plus connu de Lyon. Son atout principal est de se situer en cœur de ville et de regorger d’activités pour toute la famille. On trouve d’un côté la roseraie, une promenade romantique au milieu des fleurs et des ruisseaux, très prisée des mariés pour leurs photos… et des enfants pour les canards. De l’autre, le parc zoologique gratuit avec des animaux de la savane dans la plaine africaine, des singes en pagaille et d’adorables pandas roux.
Il est possible de louer des barques et des pédalos pour une balade romantique sur le lac de 17 hectares. Sans oublier les immenses pelouses pour le pique-nique, les serres, le vélodrome et un petit théâtre de Guignol.

Le conseil de Julie : Couplez la visite du parc de la Tête d’Or avec celle du MAC (Musée d’art contemporain), qui donne sur le parc. Vous pouvez déjeuner à la Cité internationale juste à côté.
Vous aimerez Le parc de la Tête d’Or pour :
Parc et jardin Animaux Lac Nature

La Confluence
Temps de visite : Une journée

La Confluence

C’est à la fois le nom d’un quartier et le dernier né des musées lyonnais, ouvert en décembre 2014. Confluence se distingue du reste de Lyon par son architecture futuriste et décalée. Lors d’une visite de Lyon, une promenade le long de la Saône vous mènera à la confluence — au sens propre — entre la Saône et le Rhône.
Au cœur du quartier, un centre commercial aéré, au bord d’une darse nautique. Au bord du fleuve, des bâtiments et restaurants décalés ainsi que la Sucrière, boîte de nuit en rooftop et lieu d’expositions. Le musée des Confluences, lui, abrite des collections sur le thème des sciences et des sociétés. L’architecture de ce mastodonte ressemble à celle du musée Guggenheim de Bilbao. On y va autant pour le lieu que pour ses expositions et sa collection permanente. Vous aurez de quoi vous occuper toute la journée.

Le conseil de Julie : Pour profiter pleinement du quartier, au niveau du Musée des Confluences, empruntez le pont Raymond Barre destiné aux modes doux et rejoignez le parc de Gerland, dans le VIIe arrondissement.
Vous aimerez La Confluence pour :
Architecture Shopping Musées

L'institut Lumière
Temps de visite : 2 heures

L'institut Lumière

Lyon, ville lumière, est le berceau du cinéma. En effet, Louis et Auguste Lumière ont tourné le premier film de l’Histoire à la sortie de l’usine Lumière en 1895, avec leur cinématographe. Ce hangar est devenu aujourd’hui l’Institut Lumière, à la fois un musée et une salle de projection, situés… rue du Premier-Film.
L’Institut Lumière est LE spot des cinéphiles au cours d’une visite de Lyon. Côté musée, on découvre les secrets de ce tournage de 45 secondes mais aussi toutes les techniques et les appareils de l’époque. Des ateliers à destination des enfants et des familles sont proposés. Des films en version remastérisée, des hommages, rétrospectives et des soirées à thème se déroulent régulièrement au cinéma, dans ce cadre historique.

Le conseil de Julie : Le Festival Lumière, dédié au 7e art, a été créé en 2009 par l’Institut Lumière. Chaque année, durant une semaine au mois d’octobre, d’illustres réalisateurs internationaux se donnent rendez-vous à Lyon. Un rendez-vous à ne pas manquer, sur réservation.
Vous aimerez L'institut Lumière pour :
Art et culture Musée

La place des Terreaux et l'Opéra
Temps de visite : 2 heures

La place des Terreaux et l'Opéra

Au pied de la Croix-Rousse, sur la Presqu’île, se trouve la Place des Terreaux avec la célèbre fontaine de Bartholdi, l’Hôtel de Ville de Lyon avec sa cour majestueuse et le musée des Beaux-Arts et son charmant jardin. La Place des Terreaux est l’un des endroits les plus agréables pour boire un verre en terrasse. Le soir, l’ambiance devient carrément festive. À partir de la Place des Terreaux, une balade incontournable consiste à remonter la rue de la République jusqu’à la Place Bellecour.
Juste à côté de la place des Terreaux, se trouve l’Opéra national de Lyon. Son architecture, jadis décriée, est très originale puisqu’elle mélange le classique de l’édifice initial de Soufflot, et la verrière de l’architecte Jean Nouvel. L’intérieur est aussi étonnant puisque le foyer du public est très chargé et la salle complètement épurée.

Le conseil de Julie : Une idée de sortie à faire ? Un opéra, précédé ou suivi d’un restaurant ou d’un verre dans le quartier des Terreaux. Prenez le temps de « sentir » l’atmosphère de ce quartier populaire.
Vous aimerez La place des Terreaux et l'Opéra pour :
Art et culture Architecture Patrimoine Musée

La place Bellecour et la rue de la République
Temps de visite : 2 heures

La place Bellecour et la rue de la République

La Place Bellecour est l’une des plus grandes places d’Europe. En son centre trône un statut de Louis XIV sur son cheval, sans étriers. La légende raconte que cet « oubli » aurait causé le suicide du sculpteur…
De la place Bellecour, part la rue de la République, communément appelée Rue de la Ré par les Lyonnais. Cette avenue piétonne et commerçante est bordée de grandes enseignes de prêt à porter. Au niveau des Cordeliers, elle redevient ouverte à la circulation et se poursuit jusqu’à la place des Terreaux.
Du côté opposé, la rue Ampère conduit à la gare de Perrache, et plus loin encore, au quartier de la Confluence. La balade complète occupe la jeunesse lyonnaise les samedis après-midi. Ne vous privez pas de cette parenthèse shopping pendant un séjour à Lyon !

Le conseil de Julie : Chacune des rues a ses spécificités. Pour un shopping bon marché, direction la rue de la République ou la rue Ampère. Pour du haut de gamme ou du luxe, explorez la rue Édouard Herriot. Pour les antiquités, en route vers la rue Auguste Comte.
Vous aimerez La place Bellecour et la rue de la République pour :
Architecture Shopping

Les berges du Rhône
Temps de visite : Une demi-journée

Les berges du Rhône

Pour un peu de nature en centre-ville, promenez-vous le long des berges du Rhône, aménagées pour la promenade.
Tôt le matin, c’est l’endroit idéal pour faire du sport ou du jogging, de la Tête d’Or à Gerland. En journée, les enfants jouent vers le bassin et les familles prennent le soleil. En soirée, les Lyonnais s’y donnent rendez-vous pour un pique-nique sur les pelouses au niveau du pont de la Guillotière. De nombreuses péniches sont amarrées et font office de bars dansants et de boîtes de nuit, très prisées des étudiants.
Les berges du Rhône abritent aussi une magnifique piscine avec vue sur la basilique de Fourvière. Bien qu’un peu chère, cette piscine dispose d’un bassin ludique avec bains à remous, vaguelettes et transats immergés. Un régal ! Les berges de Saône s’offrent aussi à la promenade et permettent de rejoindre le quartier de la Confluence.

Le conseil de Julie : Louez un Vélo’v pour découvrir les berges en toute simplicité. Il existe une voie cyclable tout du long. Notez que les Vélo’v ont été créés bien avant les Vélib’ parisiens. Ils font la fierté des Lyonnais.
Vous aimerez Les berges du Rhône pour :
Fleuve Parcs et jardins

La Part-Dieu
Temps de visite : 2 heures

La Part-Dieu

Ce n’est pas le quartier le plus accueillant de Lyon mais vous en entendrez forcément parler lors de votre séjour. C’est ici que se trouve la gare principale de la ville mais aussi le terminus de Rhônexpress, la navette pour l’aéroport.
Quartier d’affaire de Lyon, la Part-Dieu possède quelques tours remarquables. Citons le crayon de Lyon, dont la forme atypique de crayon à papier est devenue un symbole de la ville. Et la tour Oxygène, avec son toit en forme de papier, qui est un clin d’œil à la précédente. On y trouve aussi le plus grand centre commercial de Lyon qui attire des milliers de visiteurs chaque week-end.

Le conseil de Julie : Même s’il possède de nombreux hébergements, le quartier de la Part-Dieu ne se situe pas exactement dans le centre-ville de Lyon. Un hébergement en Presqu’île est plus agréable.
Vous aimerez La Part-Dieu pour :
Shopping Architecture

Grand Hôtel-Dieu
Temps de visite : 2 heures

Grand Hôtel-Dieu

L’Hôtel-Dieu de Lyon a bénéficié d’importants travaux de réhabilitation pour devenir un hôtel de luxe et un espace commercial et abriter la Cité internationale de la gastronomie. C’est le premier hôpital de Lyon, construit au XIIe siècle. Il a longtemps été LA maternité de Lyon et est resté jusqu’en 2010 un centre hospitalo-universitaire. Ses services ont ensuite été transférés à d’autres établissements des Hospices civils de Lyon. Sa position idéale, sur la rive ouest du Rhône, à côté de la place Bellecour, en fait un site très prestigieux. L’édifice est d’ailleurs classé monument historique depuis 2011. Son dôme majestueux a été dessiné par l’architecte Soufflot au XVIIIe siècle.
Le chantier de rénovation a duré trois ans avec une ouverture officielle en avril 2018. Durant votre séjour à Lyon, vous y trouverez désormais des boutiques de mode, de bien-être et de décoration, des restaurants et cafés et les Halles du Grand Hôtel-Dieu. À la Cité internationale de la gastronomie, le public apprendra à mieux se nourrir en mixant l’alimentation, la santé, les sciences et le plaisir dans un lieu d’innovation et de savoir-faire.

Le conseil de Julie : Surveillez les évènements proposés au Grand Hôtel-Dieu sur le site Internet ou le blog.
Vous aimerez Grand Hôtel-Dieu pour :
Shopping Architecture Patrimoine

La gastronomie Lyonnaise
Temps de visite : 2 heures

La gastronomie Lyonnaise

Lyon a rejoint le réseau des Cités de la gastronomie, avec Dijon, Paris-Rungis et Tours. La ville se dote en 2019 d’une Cité de la gastronomie au cœur de l’Hôtel-Dieu réhabilité. Et pour cause, c’est LA capitale mondiale de la gastronomie, avec sa cuisine généreuse, ses bouchons typiques et ses chefs étoilés comme Paul Bocuse.
Au cours d’un séjour à Lyon, vous devez absolument tester un bouchon lyonnais, ce restaurant typiquement lyonnais où l’on sert des spécialités de cochonnaille mais aussi des salades aux lardons, des quenelles de brochets, de la cervelle de canut (un fromage aux herbes) et des tartres à la praline. Si votre budget ne vous permet pas de dîner à l’Auberge du Pont de Collonges, l’établissement trois étoiles de Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d’Or, vous pouvez déjeuner dans l’une de ses tables bistronomiques en centre-ville. Pour vos emplettes, rendez-vous aux Halles de Lyon-Paul Bocuse où vous pouvez aussi déjeuner sur le pouce dans une ambiance de marché couvert très conviviale.

Le conseil de Julie : Évitez les bouchons trop racoleurs des rues touristiques. Privilégiez les restaurants au label « Bouchon lyonnais » et les petites adresses dissimulées.
Vous aimerez La gastronomie Lyonnaise pour :
Gastronomie

Carte interactive des lieux à visiter