Notre sélection d'activités

Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages
Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages

Vous vous êtes décidés pour un prochain voyage en Macédoine mais avez une vague idée du potentiel énorme qu’offre ce petit pays méconnu de la péninsule balkanique. Mais quel est donc l’éventail des activités incontournables à faire sur place ? Y a-t-il des endroits et expériences à côté desquels il ne faut absolument pas passer ? La Macédoine saura vous séduire à tous les niveaux, que ce soit sur un registre sportif, culturel ou bien encore gastronomique. Essentiellement constituée de montagnes et de vastes forêts, c’est sans aucune exagération le paradis pour les amateurs de randonnée, VTT, parapente, ski... Ses nombreux sites rocheux et falaises attireront quant à eux les adeptes de l’escalade et ses rivières les fans de kayak. Son patrimoine historique et religieux de tout premier plan ravira les passionnés de culture. Vous pourrez aussi y déguster une gastronomie locale savoureuse et d’excellents vins. Vous l’aurez compris, la richesse de la Macédoine est inversement proportionnelle à sa taille !

Voir plus
  • Faire l'ascension du mont Korab
    Sport
    Trekking sur le mont Korab

    Faire l'ascension du mont Korab

    Situé au cœur du parc national de Mavrovo, le mont Korab est le point culminant de la Macédoine avec ses 2 764 mètres. Faire son ascension ne présente pas de difficultés techniques particulières et permet de contempler un panorama sublime sur l’ensemble de la chaîne et l’Albanie voisine. Le sentier remonte d’abord un dense couvert forestier de chênes et de hêtres puis on atteint au-dessus de 2 000 mètres des prairies d’altitude d’un beau vert. On ne manquera pas de s’arrêter en chemin à la cascade du Korab, la plus haute chute d’eau des Balkans avec ses 138 mètres, qui dévale une superbe paroi rocheuse. Enfin, la dernière partie de la randonnée se déroule sur l’arête sommitale et le paysage se déroule devant nous, à perte de vue ! Un must des amateurs de randonnée en montagne !

  • Plonger dans les eaux claires du lac Ohrid
    Sport
    Le lac Ohrid

    Plonger dans les eaux claires du lac Ohrid

    Le lac Ohrid ne figure certainement pas sur la carte des lieux incontournables de la plongée dans le monde et pourtant, il recèle quelques trésors cachés ! Situé dans le sud du pays à la frontière de l’Albanie et de la Grèce et d’une forme ovale quasi parfaite, c’est l’un des lacs les plus anciens et profonds d’Europe sur les rives duquel se situe l’unique centre de plongée du pays. D’un magnifique bleu saphir, son eau est d’une pureté exceptionnelle et elle peut atteindre les 25°C en surface pendant la saison estivale ! On peut y admirer une faune endémique telle que la truite et l’éponge ronde d’Ohrid et autre point d’intérêt plus insolite, un site archéologique récemment découvert nommé Micograd. Il s’agit en fait d’un village néolithique sur pilotis auquel on peut accéder avec une permission spéciale. On peut distinguer en flânant de nombreuses poteries de toute taille, vestiges de cet ancien village lacustre.

  • Randonner à VTT dans le parc national de Pelister
    Sport
    Le parc de Pelister

    Randonner à VTT dans le parc national de Pelister

    Le parc national du Pelister est le plus petit et ancien des trois parcs nationaux que compte la Macédoine. Peut-être moins connu et touristique que ceux de Mavrovo et Galicica, il n’en reste pas moins une zone très belle et sauvage à explorer le temps d’une journée ou d’un séjour plus prolongé. Situé dans le sud de la Macédoine à la frontière avec la Grèce, il abrite de magnifiques paysages de forêts recouvertes de pins « molika » et de sommets arides. C’est un petit paradis pour les amateurs de randonnées à vélo : l’un des sentiers aménagés permet notamment de réaliser une très belle virée d’une trentaine de kilomètres au départ du village de Magarevo et de se rendre jusqu’au « Golemo Ezero », un superbe lac glaciaire situé à 2 218 mètres d’altitude. Avec le « Malo Ezero », un autre lac plus petit situé non loin, ils forment les « yeux du Pelister », une des merveilles naturelles de la région.

  • Grimper à Prilep et Demir Kapiya
    Sport
    Escalade

    Grimper à Prilep et Demir Kapiya

    Au beau milieu de la plaine de Prilep se dresse un impressionnant chaos rocheux au sommet duquel trône le monastère de Treskavets. Le site est réputé parmi les amateurs de bloc : des centaines de rochers granitiques sont disséminés au cœur de prairies parsemées de fleurs au printemps où viennent paître des moutons et des chèvres. Détail plus insolite, il n’est pas rare d’y croiser des tortues terrestres... Des blocs de tout niveau permettent d’évoluer sur du beau rocher dans un cadre magnifique et assez peu fréquenté. Quant à Demir Kapiya, cette splendide gorge située dans le sud est du pays est un des sites phares de la grimpe en Macédoine, avec des vues à couper le souffle sur le fleuve Vardar. On y trouve plus d’une centaine de voies allant du 5a au 8c. Un seul conseil, éviter les mois d’été où la chaleur peut être tout simplement écrasante mais plutôt se rendre dans ces endroits pour grimper aux intersaisons.

  • Skier à Popova Sapka et Mavrovo
    Sport
    Pistes de ski de Popova Sapka

    Skier à Popova Sapka et Mavrovo

    La Macédoine n’est peut-être pas la première destination qui vient à l’esprit quand on planifie un voyage de ski hors de nos frontières mais cette petite république balkanique parsemée de chaînes de montagnes vous réservera de belles surprises ! Popova Sapka est à la fois le nom d’un sommet et de la principale station de ski du pays. Située dans le nord-ouest de la Macédoine au cœur des monts Sar, on y accède en une vingtaine de kilomètres depuis Tetovo. Une dizaine de remontées mécaniques permettent d’explorer le domaine dans un beau cadre de montagnes à la frontière du Kosovo et l’altitude de départ assez élevée (1700mètres) garantit généralement un bon enneigement. Quant au parc national de Mavrovo, situé un peu plus au sud à la frontière avec l’Albanie, il abrite lui aussi une petite station de ski mais ravira surtout les amateurs de ski de randonnée. Les options ne manquent pas entre les belles forêts de conifères au-dessus du lac artificiel, les hauts plateaux des monts Bistra ou bien encore une incursion dans le massif sauvage du mont Korab, point culminant du pays.

  • Survoler en parapente le village de Krusevo
    Aventure
    Parapente à Krusevo

    Survoler en parapente le village de Krusevo

    La variété du terrain macédonien, alternant montagnes et vallées, fait que ce pays bénéficie d’une excellente réputation auprès des amateurs de parapente du monde entier. Un des endroits les plus populaires pour la pratique de cette activité se situe dans le centre du pays au niveau de la petite ville de Krusevo. Des compétitions y sont organisées chaque année. Les montagnes qui entourent cette grosse bourgade à l’architecture typique constituent un lieu idéal de déco prisé des parapentistes, point de départ de vols avec des vues splendides sur la plaine de Prilep et les monts environnants. Un autre site réputé pour ses conditions thermiques favorables se trouve plus au sud-ouest du pays au niveau de la montagne Galicica près du col de Livada. La vue depuis les airs dominant les lacs Ohrid et Prespa est tout simplement à couper le souffle et constituera sans aucun doute un des points d’orgue de votre voyage en Macédoine !

  • Faire du cheval sur les hauts plateaux des monts Bistra
    Aventure
    Chevaux dans les monts Bistra

    Faire du cheval sur les hauts plateaux des monts Bistra

    De l’extrémité sud du lac de Mavrovo, une petite route s’élève rapidement au-dessus du couvert forestier pour atteindre de magnifiques paysages de landes semi-désertiques : c’est la porte d’entrée des hauts plateaux des monts Bistra, recouverts de hautes herbes jaunes battues par les vents et depuis lesquels on a un panorama à couper le souffle sur les montagnes environnantes. Des excursions à cheval allant de la demi-journée à plusieurs jours sont organisées depuis le petit village de Galicnik perché sur un flanc de montagne dans un site superbe à 1 300 mètres d’altitude. Certaines randonnées font une incursion jusqu’au village de Lazaropole, autre exemple de splendide architecture de montagne. Une façon à la fois originale et tout en douceur de sortir des sentiers battus et de découvrir cette région ô combien sauvage de la Macédoine, en compagnie de votre guide qui se fera un plaisir de vous renseigner sur la faune, la flore et les traditions locales !

  • Descendre en kayak la rivière Treska
    Aventure
    Kayak dans le canyon Matka

    Descendre en kayak la rivière Treska

    La rivière Treska a creusé au fil des siècles le canyon de Matka, un très beau site naturel situé à une heure de la capitale Skopje. L’accès facile en fait un lieu très populaire auprès des touristes à la fois macédoniens et étrangers : les promenades à pied et en barque sont les attractions les plus prisées mais vous pouvez aussi louer un kayak et bénéficier d’un peu plus d’autonomie pour votre découverte du canyon au fil de l’eau. L’équipe nationale de kayak vient d’ailleurs s’entraîner dans les rapides de la rivière Treska. Le slalom situé en aval du barrage est fermé au grand public mais on peut louer des kayaks au niveau du lac artificiel et du reste du cours de la rivière. Ses eaux limpides d’un beau vert émeraude sont un régal pour les yeux et un havre de fraîcheur certaines journées estivales de forte chaleur !

  • Déguster un plat traditionnel dans le Vieux Bazar de Skopje
    Gastronomie
    Sarmas

    Déguster un plat traditionnel dans le Vieux Bazar de Skopje

    À l’image de la riche et complexe histoire de la Macédoine, la gastronomie du pays se distingue par ses nombreuses influences grecques, turques et d’Europe Centrale. Son climat chaud à la belle saison a créé d’excellentes conditions pour la culture de fruits et de légumes à travers tout le pays, largement utilisés dans la cuisine au quotidien. Niché au cœur du Vieux Bazar de Skopje ou « Carsija », quartier le plus pittoresque de la capitale, Pivnica An est l’un des meilleurs restaurants traditionnels du pays et une adresse incontournable pour les amateurs de gastronomie. Installé dans l’un des plus beaux monuments de la ville, l’ancien caravansérail Kapan An, on peut y déguster d’excellents mets tels que des sarmas, ou feuilles de chou farci, le tout généralement arrosé de rakija, une eau de vie très populaire et une des boissons phares de la culture macédonienne, faite généralement avec du coing, de la poire et de la prune par les agriculteurs locaux.

  • Savourer le vin de la région de Tikves
    Gastronomie
    Vignobles à Demir Kapiya

    Savourer le vin de la région de Tikves

    Deuxième agriculture du pays après la production de tabac, le vin fut introduit en Macédoine dès l’Antiquité. La région de Demir Kapiya dans le sud du pays est particulièrement bénie des dieux avec ses 300 jours de soleil par an. Le charmant domaine viticole de Popova Kula fait figure de pionnier de l’oenotourisme. On peut y faire des dégustations de son cépage autochtone, le « stanushina », un vin rouge à la fois fruité et léger. Mais l’établissement propose également des cours de cuisine et de danse folklorique, ainsi que des randonnées dans les environs et des observations de la faune et de la flore locales. La propriété est dotée d’une tour caractéristique qui domine la belle plaine agricole de Tikves. Elle fut au cours des siècles précédents un point de repère important au niveau d’une ancienne route romaine. Vous l’aurez compris, ce lieu bucolique peut être l’occasion d’un séjour de quelques jours au cœur de la culture du vin et proche de lieux naturels et culturels remarquables.

  • Visiter un musée à Skopje
    Culture
    Musée Archéologique de Macédoine à Skopje

    Visiter un musée à Skopje

    La capitale macédonienne compte quelques musées intéressants qui donnent un bon aperçu de la riche histoire du pays. Il fera bon flâner quelques heures dans le Musée Archéologique de Macédoine situé dans un grand bâtiment à colonnes sur les bords du fleuve Vardar. Ouvert en 2014, c’est l’un des plus intéressants de la ville car il retrace l’histoire du pays de la Préhistoire à nos jours en passant par l’époque ottomane. On peut notamment y admirer pièces de monnaie et statuettes de divinités romaines au niveau des collections antiques, ainsi que de très belles pièces de poteries préhistoriques. Le musée abrite également une curieuse collection anthropologique de crânes de diverses époques et de reconstitutions de visages. Quant au Musée d’Art Contemporain, il a vu le jour grâce à des donations de pays étrangers suite au terrible séisme de 1963 qui a frappé la ville. Des œuvres de Christo côtoient celles de Picasso au sein d’un bâtiment blanc doté de grandes baies vitrées qui offrent de belles vues sur la ville. On peut aussi contempler divers tableaux et sculptures d’artistes macédoniens et faisant partie de l’ex-Yougoslavie.

  • Se rendre à des festivals à Bitola
    Culture
    Bitola

    Se rendre à des festivals à Bitola

    Bitola est une ville du sud-ouest de la Macédoine surtout connue pour ses ruines antiques mais elle est animée d’une très grande vitalité au niveau artistique et culturel ! Le « Bitola Open City Festival » propose tout au long de l’été de nombreuses représentations théâtrales et musicales ainsi que des expositions dans la rue. Mais l’événement le plus emblématique de cette petite ville est le « Festival international du Film » qui a lieu tous les ans au mois d’octobre depuis 1979. Rendant hommage aux frères Manakis, pionniers du cinéma dans les Balkans qui ont organisé la première projection de la péninsule à Bitola, il a la particularité de récompenser le travail des directeurs de la photographie et organise un concours de documentaires. Attirant désormais un public international, il abrite également de nombreux ateliers, séminaires et tables rondes autour du Septième Art. Avis aux amateurs de cinéma, cela peut être l’occasion d’un voyage en Macédoine à l’automne pour participer aux célébrations des 40 ans du festival !