Les 11 lieux incontournables à voir à Madagascar

Laura, Globe trotteuse
Laura, Globe trotteuse

À la seule évocation de son nom, Madagascar fait voyager. Méconnue, hors des sentiers battus, cette île regorge de trésors inestimables pour les amoureux de la nature. En foulant les premiers parcs naturels, sa biodiversité m’a bouleversé. Lémuriens, caméléons et d’autres animaux emblématiques attendent les curieux aux aguets à Ranomafana ou Anja. Farouches, ils s’observent tout de même facilement si on prend le temps de randonner. Une diversité qui se retrouve aussi dans les paysages qui émaillent le pays du nord au sud. Des vastes rizières en terrasses de Betafo aux allées de Baobab de Morondava en passant par les plages idylliques de Nosy Be, le regard du voyageur est perpétuellement accroché par une palette de couleur infinie. Au carrefour de plusieurs univers, la culture malgache est aussi riche et unique. Timides, les malgaches n’en demeurent pas moins accueillants. En allant à leur rencontre, ils partageront leur savoir-faire artisanal au cœur des marchés d’Antsirabe et leurs nombreuses traditions. Incontestablement, un voyage à Madagascar est une expérience ensorcelante dans la vie d’un voyageur.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Les Tsingys du parc national de Bemahara
Temps de visite : 1 à 3 jours
carte

Les Tsingys du parc national de Bemahara

À Madagascar, ne ratez surtout pas la visite d’un tsingy, un paysage aussi magnifique que surréaliste. Il s’agit de plateaux calcaires qui ont été sculptés patiemment par les attaques répétées de l’eau. D’étonnants labyrinthes rocheux aux bords dentelés et aux pics acérés se déploient sur des dizaines de milliers d’hectares. Les tsingys de Bemahara situé à proximité de Morondava sont particulièrement impressionnants. Leur accès est complexe par endroit, c’est pourquoi il faut bien préparer son excursion et avoir du temps pour en profiter. Vous pouvez explorer le parc national de Bemahara de multiples façons. Descendez en pirogues les rivières qui le traversent ou engouffrez-vous sur les sentiers de randonnées. Ainsi, vous découvrirez la végétation spécifique qui compose les forêts sèches et la savane.
Amateurs de sensations fortes ? appréciez les ponts de singes au-dessus du vide ou dévalez ce lieu en VTT. Les plus intrépides tenteront peut être la descende en rappel dans les structures souterraines des tsingys.

Le conseil de Laura : Les tsingys sont accessibles uniquement durant la saison sèche entre juin et novembre. Pour vous retrouver dans ce dédale de failles et de canyons, il est obligatoire de se faire accompagner par un guide. Organisez cette visite depuis Morondava où vous trouverez plusieurs prestataires possibles.
Vous aimerez Les Tsingys du parc national de Bemahara pour :
Rando | Merveilles naturelles | Patrimoine mondial de l'UNESCO

L'allée de baobab de Morondava
Temps de visite : 1 jour
carte

L'allée de baobab de Morondava

Arbre emblématique de Madagascar, le baobab s’exhibe fièrement dans une allée iconique à l’ouest du pays. Entre Morondava et Belon'i Tsiribihina, la route est jalonnée de baobabs gigantesques pouvant atteindre 30 mètres. Ils sont les derniers survivants d’une forêt importante qui se situait ici. Ces baobabs, plusieurs fois centenaires, sont protégés mais leur devenir reste toujours fragile. Au-delà de leur taille imposante, ces arbres sont aussi utiles pour les nombreux oiseaux. Leurs troncs sont comme des réservoirs d’eau, très appréciés dans ce paysage plutôt aride. Morondava est un excellent point de départ pour explorer l’ouest du pays et ses trésors (tsingys, village de pêcheurs, réserves…).

Le conseil de Laura : Préférez une balade en fin d’après-midi. Ainsi vous pourrez observer de près ces colosses et admirez également le coucher de soleil. Un moment intense où les silhouettes graphiques des baobabs se distinguent du ciel en feu.
Vous aimerez L'allée de baobab de Morondava pour :
Merveilles naturelles | Réserve naturelle

Le Parc national d'Isalo
Temps de visite : 1 jour
carte

Le Parc national d'Isalo

Dans le parc national d’Isalo, il y a comme un air de Colorado. Des savanes sèches s’étendent entre de profonds canyons. Observez sa flore spécifique et de quelle manière elle s’adapte à ces conditions climatiques arides. À l’inverse, au creux des canyons, en suivant le fil de l’eau, la végétation verdit de nouveau et s’épanouit outrageusement. C’est un territoire très propice pour observer une faune variée. Restez donc attentifs pour rencontrer en chemin des lémuriens, des grenouilles dorées, des caméléons et des serpents. Que vous choisissiez de faire un voyage organisé en famille ou que vous soyez très sportifs, aucun souci, le parc national d’Isalo dispose de sentiers de randonnée de différents niveaux.

Le conseil de Laura : L’accès à l’entrée du parc nécessite un véhicule tout terrain. Vous pourrez très facilement trouver un guide et un moyen de locomotion pour vous y rendre depuis la ville d’Isalo. Prenez votre maillot de bain si vous souhaitez piquer une tête dans l’une des piscines naturelles du parc.
Vous aimerez Le Parc national d'Isalo pour :
Observation de la faune | Rando | Réserve naturelle

La réserve d'Anja
Temps de visite : Une demi-journée
carte

La réserve d'Anja

Traversant le pays du nord au sud, la RN7 donne accès à de multiples espaces naturels. Au sud de Ranomafana, faites une pause à Anja. Des villageois ont développé un projet communautaire autour de la découverte des makis cattas. Ces espiègles lémuriens à la queue rayée de noir et de blanc crapahutent dans les amas rocheux de la réserve. Accompagné d’un habitant, sillonnez un sentier entre les rochers et la forêt enchevêtrée. Ne soyez pas surpris si vous tombez nez à nez avec un maki catta en train de se délecter d’un fruit. Protégés et ayant accès à de la nourriture en abondance, ils ne s’effraient pas du passage de quelques curieux. Pour les enfants, c’est une très belle occasion d’être en proximité avec ces animaux. En grimpant un peu, accédez à un promontoire donnant sur la vallée. Un point de vue superbe !

Le conseil de Laura : Intéressez-vous et posez des questions à votre guide. L’habitant qui vous accompagne pourra vous expliquer ce fonctionnement particulier et les bénéfices pour le village.
Vous aimerez La réserve d'Anja pour :
Observation de la faune | Réserve naturelle | Point de vue

Nosy be
Temps de visite : 3 à 5 jours
carte

Nosy be

L’île de Nosy Be, située au nord-ouest de Madagascar, est tout simplement un petit coin de paradis. D’origine volcanique, ses plages de sable blanc et ses lagons turquoises ont tout de la carte postale idéale. Amoureux de la nature, plongez dans ses eaux cristallines pour y découvrir d’autres trésors : un paysage corallien peuplé de poissons et de tortues. Côté terre, grimpez le mont Passot et profitez de la vue panoramique sur l’île et ses environs. Explorez aussi, en pirogue cette fois-ci, la réserve de Lokobe pour rencontrer des lémuriens endémiques et une nature luxuriante. Pour prolonger ses expériences, prenez un bateau en direction des nombreux îlots autour de Nosy Be. Que ce soit Nosy Komba ou Nosy Iranja, vous serez subjugué par la beauté du décor.

Le conseil de Laura : Nosy Be est aussi intéressante d’un point de vue culturel. Prenez le temps d’échanger avec les habitants pour mieux comprendre les fadys (tabous malgaches) et les croyances autour de l’arbre sacré.
Vous aimerez Nosy be pour :
Observation de la faune | Réserve naturelle | Île | Plage

Antsirabe
Temps de visite : 2 jours
carte

Antsirabe

3e plus grande ville de Madagascar, Antsirabe est une ville agréable où il fait bon se balader à pied ou en pousse-pousse. Ce moyen de transport est en effet très développé dans la ville. Au détour des ruelles, dénichez les vestiges de l’époque coloniale. Certains édifices ont été conservés à l’instar de la très belle gare, la cathédrale et l’hôtel des Thermes. Dans ce dernier, offrez-vous un instant de bien être en testant les sources thermales qui font la réputation de la ville. Enfin, ne manquez pas les marchés pleins de vie de la ville. Celui de Satbosy, le plus important de Madagascar est haut en couleur, vous ne saurez plus où donner de la tête. Visitez également les nombreux ateliers d’artisans où batiks, objets en corne de Zébu et broderies sont confectionnés.

Le conseil de Laura : Pour mieux vous imprégner de l’ambiance de la ville et aller plus loin dans vos explorations culturelles, faites-vous accompagner d’un guide local.
Vous aimerez Antsirabe pour :
Patrimoine | Art et Culture | Artisanat

Le parc national d'Andasibe – Mantadia
Temps de visite : 1 ou 2 jours
carte

Le parc national d'Andasibe – Mantadia

Situé à 3 h de la capitale malgache, ce parc national est bien connu car il abrite le plus grand lémurien du monde : l’Indri Indri. De couleur noire et blanche, il peut atteindre les 80 cm. Randonnez sur les différents sentiers pour tenter de le rencontrer. Identifiez-le grâce à ses oreilles touffues et son regard perçant. En chemin, dénichez aussi, dans la forêt primaire, d’autres animaux (oiseaux, caméléons, insectes). Ils apprécient particulièrement cet environnement humide où cascades et piscines naturelles s’intègrent magnifiquement dans la végétation.

Le conseil de Laura : À Andasibe, le climat est doux (autour de 20 °C) et humide toute l’année. Prévoyez donc des vêtements adaptés et imperméables pour tirer parti au maximum de l’expérience.
Vous aimerez Le parc national d'Andasibe – Mantadia pour :
Observation de la faune | Chute d'eau | Rando | Nature

Betafo
Temps de visite : 1 jour
carte

Betafo

À quelques encablures d’Antsirabe, dans les hauts plateaux, le village vallonné de Betafo propose un décor composé de rizières merveilleuses. En terrasse, elles ont été façonnées par la main de l’homme. Le camaïeu de verts des plants de riz contraste avec la terre rouge de Madagascar. Baladez-vous entre les parcelles, en équilibre sur les monticules de terre et échangez avec les riziculteurs. Ainsi, prenez conscience de toutes les étapes et tout le travail nécessaire pour produire le riz. Durant la récolte, vers le mois d’avril, les rizières se parent d’un jaune flamboyant qui irradie tout le paysage.

Le conseil de Laura : Sur place, vous pourrez trouver un habitant qui vous guidera au travers des rizières et vous amènera jusqu’à la cascade d’Antafofo.
Vous aimerez Betafo pour :
Beau village | Campagne | Rando

Île Sainte Marie
Temps de visite : 3 jours
carte

Île Sainte Marie

Au nord-est, l’île de Sainte-Marie est une des perles de Madagascar. Ses lagons préservés sont remarquables. Au creux des récifs coralliens, des requins et poissons s’y épanouissent tranquillement. Mais ce sont d’autres animaux, plus imposants encore, qui ont fait la renommée de l’île : les baleines à bosse. De juin à septembre, elles viennent se reproduire dans ce cadre de rêve. L’île est accessible en avion ou en bateau. Arpentez ces pistes du nord au sud en moto ou en quad, sensations garanties ! Envie de tranquillité ? Prélassez-vous sur une des nombreuses plages paradisiaques que compte l’île.

Le conseil de Laura : Assurez-vous que le prestataire choisi pour observer les baleines en mer respecte des règles respectueuses d’approche des cétacés.
Vous aimerez Île Sainte Marie pour :
Observation de la faune | Plage | Plongée | Île

Canal des Pangalanes
Temps de visite : 3 jours minimum
carte

Canal des Pangalanes

Non loin de la côte est, près de Tamatave, un enchevêtrement de rivières et de lacs dessine une région hors des sentiers battus à Madagascar : le canal des Pangalanes. Entre terre et mer, sillonnez cet écosystème intriguant en pirogue. Sur les rives, repérez le jovial ravenala, l’arbre emblématique du pays mais aussi des crocodiles, oiseaux et serpents qui se dissimulent discrètement. Voguez paisiblement au travers de la mangrove et laissez juste le temps filer. Au gré des villages de pêcheurs, faites des pauses pour rencontrer les habitants et les artisans locaux. Ils se feront un plaisir de partager avec vous leur savoir-faire.

Le conseil de Laura : Prenez votre temps ! Le canal des Pangalanes se savoure au rythme de l’eau.
Vous aimerez Canal des Pangalanes pour :
Rivière | Nature | Artisanat

Belo sur mer
Temps de visite : 2 jours
carte

Belo sur mer

Sur la côte ouest, dans une jolie baie se niche le village de pêcheurs de Belo sur mer. Arrêtez-vous un instant sur ses magnifiques plages avant d’explorer ses salines infinies. Ici la pêche et la culture du sel rythment la vie des habitants. Regardez comment le sel jaillit du sable grâce à la dextérité des villageois. Savoir-faire que l’on retrouve aussi dans les chantiers de constructions de bateaux traditionnels. Prenez le large à bord d’un boutre avec un pêcheur, le vent vous portera le long du littoral. Une expérience vivifiante !

Le conseil de Laura : Belo sur mer est accessible par la route uniquement entre janvier et avril. Sinon laissez-vous tenter par une croisière sur la côte ouest de Belo sur mer à Ifaty.
Vous aimerez Belo sur mer pour :
Plage | Plongée | Beau village

Conseiller où partir
Laura,
Globe trotteuse

L'avis de Laura

Assurément, il y a eu dans ma vie de voyageuse un avant et un après Madagascar. Passionnée de nature, j’ai pu trouver à Madagascar une incroyable faune et flore. Plus, je sais que certaines de mes découvertes ne peuvent se faire qu’ici car les espèces endémiques sont incalculables. Mes nombreux tête-à-tête avec les lémuriens, caméléons et baleines que ce soit à Isalo, Ranomafana ou Sainte-Marie m’ont marqué à jamais. Depuis, je ne rêve que d’y retourner pour explorer les nombreux autres parcs nationaux et réserves naturelles. Quand on aime observer les animaux, il est impossible de ne pas rêver de ce pays qui compte une biodiversité majeure à l’échelle du monde.
Madagascar ce sont aussi des paysages scéniques fabuleux. Sa terre rouge vif imprègne encore ma rétine. Des forêts luxuriantes aux savanes sèches en passant par les mangroves et les incroyables tsingys, la diversité des écosystèmes est impressionnante et offre des expériences hors des sentiers battus multiples.
Ce voyage à Madagascar fut aussi une réussite grâce à ses habitants. Leur bienveillance et leur timidité m’ont beaucoup touché. En prenant le temps d’aller à leur rencontre, de fendre la carapace, j’ai pu apprendre beaucoup de leur culture singulière, de leurs traditions encore bien ancrées dans le quotidien des familles. Je garde de merveilleux souvenirs de mes échanges avec les artisans d’Antsirabe et de Fiananratsoa.

Carte interactive des lieux à visiter