Jour 9 – Ascension du Mauna Loa – Montée à Summit Cabin


Ce que vous n’oublierez pas :
  • Une randonnée sur la lune !
  • La découverte du sommet du Mauna Loa
  • Une nuit à 4000 mètres d’altitude

La journée appartient à ceux qui se lèvent tôt. Alors nous vous conseillons de mettre le réveil à quatre heures. Vous êtes restés huit heures au fond de votre duvet, ce n’est quand même pas le bagne ! Une heure pour déjeuner et plier bagage et vous voilà à nouveau dehors, sac sur le dos. Il ne fait déjà plus nuit noire car à cinq heures du matin, les premières lueurs éclairent la ligne d’horizon. Le début du chemin se parcourt néanmoins à la lumière des frontales. Heureusement que vous avez pris la précaution de repérer le départ la veille … Vous voilà partis pour 19,5 km et à nouveau mille mètres de dénivelé.

Le rythme lent et régulier du premier jour est bien adapté pour cette longue journée. Respectez les pauses-boisson toutes les heures, ou tous les trois kilomètres. Encore une fois, c’est important si vous êtes avec des enfants. Le chemin est toujours bien balisé. Il monte droit vers le sommet en passant au plus près des curiosités les plus spectaculaires : cônes volcaniques parfaits, fissures, tunnels de laves, champs de sable vert, roches fondues. Ces petites merveilles changent de couleurs au fur et à mesure que le soleil s’élève. Ces immenses étendues ont le charme du désert.

EN MONTANT VERS LE SOMMET DU MAUNA LOA
EN MONTANT VERS LE SOMMET DU MAUNA LOA

Il faut compter environ six heures de marche pour atteindre le plus inattendu des paysages : un immense lac de lave solidifié entouré de falaises occupe le sommet du Mauna Loa. Mais quand on dit immense, le mot est vraiment faible. On ne peut s’empêcher de penser à la puissance des éruptions de ce volcan lorsqu’il entre en activité. Le sentier traverse une minuscule partie du lac, qui pourtant semble bien longue. Il reste encore entre une heure et une heure et demie de marche pour rejoindre le point final de cette extraordinaire randonnée : Summit Cabin. Le refuge est perché au bord de la falaise, 4000 mètres au- dessus de l’océan Pacifique.

LA CALDERA SOMMITALE DU MAUNA LOA
LA CALDERA SOMMITALE DU MAUNA LOA

Le fait d’arriver au refuge en début d’après-midi est vraiment agréable. On peut se poser, se reposer, admirer et profiter de la sensation de se trouver dans un des endroits les plus isolés du monde. Comme la veille, le froid se fait vite sentir dès que le soleil disparaît sous la mer de nuages. Le repas passe un peu plus difficilement, à cause de l’altitude. Ce sont les soupes chaudes qui font le plus envie. Les matelas sont plus propres qu’à Red Hill Cabin. Il y a même des couvertures pour les plus frileux. Il n’y a rien d’anormal à ressentir une perte d’appétit ou un mal de tête. Un peu d’efferalgan et une bonne nuit devrait atténuer ces petits désagréments.

Ceux qui ont encore du courage ne doivent pas manquer une sortie nocturne, lorsqu’il fait nuit noire. Levez les yeux et regardez : vous êtes debout sous un des ciels les plus transparents du monde. L’altitude, ajoutée à l’absence de pollution lumineuse et à la pureté parfaite de l’air, révèle une voute comme vous n’en verrez nulle part ailleurs. Des nuées d’étoiles éclairent la nuit, et vous êtes pile en dessous. Même si il fait froid, profitez, et gardez en mémoire cette incroyable image en noir et blanc.

Le Mauna Loa

Le Mauna Loa, deuxième plus haut sommet de l’archipel, culmine à 4169 m. La caldeira sommitale est immense : 6 km de large par 8 km de long. Malgré son aspect massif et son calme apparent, le Mauna Loa est un des volcans les plus actifs du globe. La première éruption a été constatée en l’an 1750. Depuis, il est entré trente-neuf fois en activité, au rythme régulier d’une éruption tous les cinq ans en moyenne. La dernière enregistrée date de 1984. Il est en retard ! Pour cette raison, il est surveillé attentivement. Les scientifiques mesurent en permanence la température et la composition des gaz, le magnétisme, le gonflement de ses flancs, la fréquence et l’intensité des tremblements de terre afin de détecter les signes précurseurs d’une éruption. La majorité de ses éruptions prennent naissance à son sommet. La lave, très fluide est éjectée sous forme de fontaines qui jaillissent des fissures ouvertes suite aux mouvements de terrain. Les coulées dévalent parfois jusqu’à l’océan. La naissance du Mauna Loa remonte à 600 000 ans, ce qui est relativement jeune à l’échelle terrestre. Il est alimenté par une énorme poche magmatique située trois kilomètres plus bas. Ce volcan s’est formé grâce à l’existence du « point chaud » qui est à l’origine de la chaine volcanique Hawaii-Empereur.


  


Guide de voyage Hawaï - Copyright Jean-François Gueux