Jour 11 – Plage de Ho’okena et dauphins de Honaunau


Ce que vous n’oublierez pas :
  • Le snorkeling à Ho’okena et Honaunau
  • Les dauphins de Honaunau

Quelle différence avec la nuit précédente ! A quatre mille mètres, il faut s’emmitoufler dans le duvet pour conserver la chaleur, tandis que sur la plage, on peut dormir directement sur le matelas sans problème. Malheureusement, il ne faut pas trop compter sur un bivouac sous les étoiles parce que dès que la nuit tombe, les moustiques attaquent.

Il y a des tables et des bancs pour prendre le petit déjeuner face à l’océan, ainsi que des barbecues aménagés, à condition d’avoir apporté sa propre grille. A Hawaii, le barbecue est une institution. Alors si ça sent le poulet et la saucisse grillés du soir au matin, c’est tout à fait normal. De bonne heure, l’océan est calme. Les dauphins viennent de temps en temps patrouiller dans cette baie bien protégée. Surveillez la surface de l’eau, et si vous voyez des ailerons émerger de temps en temps, prenez vos palmes, masques et tubas et allez à leur rencontre. On peut nager assez loin au large car cet endroit est épargné par les courants. Rien ne sert de poursuivre les dauphins. Il suffit de les attendre et de patienter jusqu’à ce qu’ils viennent jouer autour de vous. Quoi qu’il en soit, dauphins ou pas dauphins, les fonds sous-marins sont assez riches devant la plage. Pas la peine d’aller bien loin pour observer les poissons de récifs de toutes les couleurs, les oursins crayons, ou les murènes qui se battent pour un trou de rocher.

La journée peut se poursuivre sur le site de Honaunau. Ce n’est pas très loin du camping. Dès que vous avez rejoint la route n°11, parcourez quatre kilomètres et prenez la route qui descend à gauche en direction de Honaunau. C’est très bien indiqué. La route se termine devant l’entrée du Honaunau National Historical Park. L’accès est payant : 5 US$ par voiture, ou 3 US$ par personne. Nous vous recommandons de vous engager dans la première rue à droite juste avant le poste de garde et de vous garer soit dans les parkings payants, soit le long de la rue en continuant un peu plus loin et en respectant les panneaux d’interdiction.

Ici, il n’y a pas de sable, mais une coulée de lave à peu près plate qui fait office de plage. Attention pour la mise à l’eau, les rochers sont coupants et les oursins sont nombreux. Par contre, les fonds sous-marins sont particulièrement riches en coraux, poissons, tortues. La baie est bien protégée des courants, ce qui rend la baignade sans risque.

Ce qui fait que cet endroit est assez incroyable, c’est la présence quasi quotidienne des dauphins. Ils viennent en bande dès le matin et restent plusieurs heures à tourner devant la plage. Pour les voir, il suffit de se mettre à l’eau et de nager sur une bonne centaine de mètres, là où le fond est invisible, puis attendre et guetter leur arrivée. Certains jours, ils sont plus d’une cinquantaine. Si on ne les effraie pas, ils remontent très près de vous pour respirer. En été, les petits suivent leur mère comme leur ombre et se lâchent de temps en temps en faisant toute sorte de vrilles et de sauts périlleux juste sous vos yeux. Les nageurs qui piquent des sprints pour s’approcher des dauphins s’épuisent bien avant eux, les effraient et se font rappeler à l’ordre par les habitués du site. Il y a même un gardien qui surveille les personnes trop entreprenantes. Si vous entendez la sonnerie d’une corne de brume, c’est que vous avez dépassé les bornes. Dans ce cas, écartez-vous et laissez les dauphins en paix si vous ne voulez pas avoir d’ennuis en sortant de l’eau.

DAUPHIN SPINNER A HONAUNAU
DAUPHIN SPINNER A HONAUNAU

Si vous souhaitez tout de même jeter un coup d’œil à l’intérieur du parc, vous pouvez le rejoindre en longeant la plage. Ce n’est pas bien compliqué. Au moins, vous aurez constaté par vous-même que vous n’avez rien raté. Il y a quelques reconstitutions sommaires d’habitations traditionnelles, des vestiges de pirogues, et quelques statuettes. Seul avantage : il y a un peu d’ombre. Mais comme tout est interdit : la baignade, le pique-nique, les pelouses, autant repartir tranquillement par la sortie officielle … !


  


Guide de voyage Hawaï - Copyright Jean-François Gueux