Jour 14 – Plage de sable vert et tortues de Punalu’u beach


Ce que vous n’oublierez pas :
  • La randonnée à Green Sand beach
  • Les falaises de South Point
  • Les tortues de Punalu’u
  • La solitude de Wittington beach park

La matinée commence par une visite à la célèbre plage de sable vert : la Green Sand Beach. Il existe cinq plages de ce type dans le monde. Le départ du sentier est situé à proximité de l’extrême pointe Sud de l’île. C’est aussi par la même occasion, le territoire le plus au Sud des Etats-Unis.

Pour se rendre à la pointe Sud, il faut quitter la route n°11 juste avant la borne 69,5 milles. Le nom de la route est indiqué en petit : South Point. 12 milles mènent à la pointe. Le changement de paysage est radical. La route descend droit vers l’océan en traversant d’immenses étendues de hautes herbes. La forme des quelques arbres qui ont réussi à survivre laissent imaginer la force et la direction des vents. A part deux ou trois fermes isolées, il n’y a strictement rien. Cette partie de l’île est particulièrement sauvage.

PAYSAGE DESERTIQUE DE LA POINTE SUD
PAYSAGE DESERTIQUE DE LA POINTE SUD

Au départ de la randonnée pour la plage de sable vert, des 4x4 proposent leurs services. Ils transportent les visiteurs qui ne veulent pas marcher pour 15 à 20 US$ l’aller-retour. Si vous êtes courageux, il faut une heure à pied pour atteindre la plage. Impossible de se perdre. On longe la côte en suivant le chemin qui inspire le plus. C’est en restant au plus près de l’eau que les vues sont les plus spectaculaires. Les gros rouleaux venant du large viennent exploser sur les rochers. La plage de sable vert, verdâtre pour être plus honnête, se trouve au creux d’une falaise dans une petite baie fermée. Cette couleur particulière vient de la nature du sable, constitué à plus de 90 % d’olivine. Cette pierre semi-précieuse est issue de l’érosion du cratère égueulé qui entoure la plage. La roche volcanique légère et fragile se désagrège sous l’action de l’eau. Les résidus sont emportés par les courants tandis que l’olivine, plus dure et plus dense reste sur la plage.

Un chemin permet de descendre jusqu’en bas. Il est interdit de ramener du sable en souvenir. L’amende est plutôt dissuasive ! D’autre part, une légende raconte que rapporter un souvenir d’origine volcanique des îles Hawaii porte malheur. C’est tellement vrai que le gouvernement reçoit régulièrement des paquets contenant du sable ou de la roche, car il faut rendre à Pelé ce qui appartient à Pelé pour conjurer le mauvais sort !

LA PLAGE DE SABLE VERT
LA PLAGE DE SABLE VERT

Si vous n’êtes pas complètement écrasés par la chaleur, arrêtez-vous à South Point pour contempler les grosses vagues qui se fracassent contre les falaises. Les pêcheurs pratiquent le surf-casting depuis le haut et ramènent parfois de gros morceaux ! Plus bas sur les rochers, des phoques moine prennent parfois des bains de soleil. Il ne faut pas trop s’en approcher car ils ne se laissent pas déranger et ont de bonnes dents. Si l’océan est calme, il est possible de plonger du haut des falaises. Si un saut de neuf mètres vous tente … Par contre, il est déconseillé de nager dans le quartier, car les courants sont puissants. Une échelle métallique est installée à demeure pour remonter au sommet.

Après cette petite balade au bout du monde, c’est agréable de se rendre sur la plage de Punalu’u. La bifurcation est entre les milles 56 et 57. Comme dans la plupart des parcs, les aménagements permettent de se mettre un peu à l’ombre, de se doucher et d’avoir à disposition de l’eau théoriquement potable. La plage est très particulière. Elle est recouverte d’un sable noir comme de l’encre, et rassemble une population importante de tortues vertes hawaiiennes. Elles sont attirées par les herbes qui poussent au fond de l’eau peu profonde, dont elles se nourrissent. Elles sont très faciles à observer, soit en snorkeling, soit depuis la plage ou les rochers, car elles montent fréquemment sur le rivage pour se faire sécher au soleil. Ne vous approchez pas trop près, ne les touchez pas.

TORTUES VERTES HAWAIENNES A PUNALU’U
TORTUES VERTES HAWAIENNES A PUNALU’U

Sur la droite du site, il y a une petite piscine naturelle ou l’eau est chauffée par le soleil. Le fond est tapissé d’herbes moussues et les tortues aiment bien barboter dans ce bassin qui communique avec le large par une étroiture. Vous pouvez vous immerger avec elles et les voir de très très près. Elles ne sont pas craintives, à condition de respecter leur tranquillité. Le coin est idéal pour les enfants ou pour prendre des photos.

TORTUE VERTE DANS UNE PISCINE DE PUNALU’U
TORTUE VERTE DANS UNE PISCINE DE PUNALU’U

Au retour, arrêtez-vous quelques minutes au Wittington Beach Park. C’est un bel endroit pour camper, malheureusement loin de tout. Ici, il n’y a pas grand monde, à part quelques habitués qui viennent boire une bière après le boulot. Une bande de terre sépare la lagune de l’océan. Les vagues se cassent au large sur des hauts fonds de lave, rendant la baignade sans risque. Les tortues viennent également souvent sur cette plage.


  


Guide de voyage Hawaï - Copyright Jean-François Gueux