La mer Morte

La plus emblématique mer de notre planète

Les eaux de la Mer Morte contiennent plus de 30 % de sodium de plus que celui des autres eaux de notre planète. Vous n’y observerez donc aucun poisson ni quelque autre forme de vie. Tout d’abord, car rien ne peut s’y développer (en-dehors de quelques bactéries microscopiques) et aussi car il y formellement interdit d’y plonger la tête !

Non, il n’est généralement pas dangereux de se baigner dans la Mer à condition de prendre quelques précautions et respecter les consignes. Les jeunes enfants et les personnes âgées, fragiles ou cardiaques éviteront cependant de s’y étendre pleinement. Une gorgée de cette mer extrêmement salée peut avoir de sévères conséquences sur la santé des plus fragiles.

Techniquement, non, car le corps flotte. Impossible d’y plonger le corps en revanche, vous pourrez y faire la planche plusieurs minutes et quelques brasses anecdotiques.

Un maillot de bain, des chaussures et une bouteille d’eau (principalement) ! Les cristaux de sel sur le fond de l’eau et au bord de la mer sont coupants comme des lames. Des chaussures seront donc indispensables pour éviter les blessures. Prévoyez également de l’eau douce pour vous rincer les yeux en cas de contact avec l’eau. Les brûlures aux yeux causées par le sel peuvent être virulentes.

- Fiez-vous aux consignes des surveillants et maîtres-nageurs.
- Ne vous aventurez pas dans l’eau sans surveillance et hors des « plages » aménagées. Les couches de sel au sol et sous l’eau sont très coupantes, d’où l’importance d’être surveillé lors de l’expérience.
- Il est également nécessaire de prévoir des chaussures à semelles robustes pour évoluer dans l’eau et sur le rivage.
- Interdiction totale de plonger la tête ! Le seul vous brulera sévèrement les yeux à coup sûr.
- Ne flottez pas trop loin du rivage, car votre baignade est limitée dans le temps par sécurité. 10 à 15 minutes par tranche de baignade idéalement.

Le taux de sel de la Mer Morte avoisine les 32% (contre 3 % pour les océans) soit près de 10x plus de sel que dans les autres mers de notre planète.

De quelques minutes à 25 minutes, pas plus. Au-delà, le sel agresse la peau.

Bien sûr ! Les sels minéraux sont imprégnés dans la boue qui borde la Mer Morte. De nombreuses petites piscines détente et cuves de boue sont accessibles à proximité des spots de baignade. Il est même possible d’emporter un peu de cette boue curative en souvenir. Renseignez-vous également auprès de votre hébergement ou de votre guide.

Il fait entre 25°C et 40°C toute l’année à la Mer Morte.

Notre sélection de lieux à voir

Temps de visite : 1 demi journée

-421 m sous le niveau des océans

Mer Nature Insolite

Située au Proche-Orient, la Mer morte est la plus célèbre des mers « fermées » de notre planète. Certains lui attribuent davantage les caractéristiques d’un grand lac. Sa disparition progressive, liée à l’évaporation de son eau salée, ne fait qu’accentuer cette sensation.
Mesurant un peu plus de 60 km de long, la mer Morte borde la Jordanie, les territoires palestiniens et l’Israël. La cuvette aride dans laquelle elle se trouve en fait également le point le plus bas de la planète , à -421 m sous le niveau de la mer.

Avec 32 % de sel minéraux, la Mer morte est presque 10 fois plus salée que les autres eaux sur Terre.

D’où son nom de mer « Morte » car aucune vie ne peut s’y développer ou même s’y baigner très longtemps. Une telle densité d’eau explique l’incroyable phénomène de flottaison qui se produit lorsque que vous y pénétrez. C’est bien connu, il est « impossible » de nager dans la mer morte. Plus précisément, il est impossible d’y immerger un corps entier car, extrême salinité oblige, il flottera ! Vous verrez comme l’excès de sodium donne à l’eau un aspect huileux. C’est aussi une des raisons pour laquelle il est primordial de ne pas y rester plus de 20 minutes et de vous baigner uniquement dans les lieux prévus à cet effet. On évitera également de boire la tasse ou les éclaboussures, une seule goutte d’eau dans l’œil vous le fera regretter amèrement. D’où l’importance de se baigner sous la surveillance des professionnels.
Le sel est omniprésent dans les environs de la Mer Morte. En atteste l’épaisse croûte sur le sol, autour, et sous l’eau. Cette véritablement carapace saline, coupante comme du cristal, se foule obligatoire avec des chaussures – même dans l’eau - au risque de se lacérer sévèrement les pieds. Vous remarquerez des formations de sel de grandes envergures autour de ce gigantesque site. Les falaises, cavités et stalactites témoignent d’une l’époque où la mer était encore bien plus vaste qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Voir plus

Temps de visite : 1 demi journée

L’origine et la richesse d’une mer unique au monde

Mer Nature Insolite

Côté origine, c’est l’écartement de 2 plaques tectoniques et l’écoulement de la mer méditerranéenne qui lui ont permis d’émerger ici. Cependant, son cloisonnement empêche toute évacuation de l’eau et du sel qui y abonde. Au fil des millénaires et du réchauffement climatique, l’eau stagnante s’évapore, mais le sel - en arrivage permanent des roches alentours – ne cesse de s’accumuler. L’eau à saturation, oblige la majorité du sel à infiltrer les sols ou à se déposer en bloc au fond de l’eau. Voilà pourquoi, malgré les flux entrants et la diminution du niveau de l’eau, le taux de sel reste excessivement élevé sans augmenter pour autant.
Par chance, le sel imprégné transforme les sols en potasse de grande qualité et la boue en élixir pour la peau, le corps et les rhumatismes. Il vous sera possible de prendre un bain de boue ou d’en faire de longs et agréables masques au bord de l’eau.

Voir plus

Temps de visite : 1 demi journée

Notre excursion mémorable à la Mer Morte

Mer Nature Insolite

Durant notre voyage en Jordanie, la découverte de la Mer Morte figure parmi les grands moments de notre séjour. Lors de la descente vers cet immense lac aux bords blanchâtres, on réalise vite l’omniprésence du sel sans en prendre forcément toute la mesure. La température extérieure est optimale pour la baignade. Maillots de bain en place, nous prenons le soin d’enfiler nos chaussures et d’écouter les conseils avisés de notre guide. On s’approche doucement de l’eau – avec notre bouteille d’eau douce sous le coude – en écoutant les cristaux de sel craquer sous nos semelles. La brise légère nous invite à pénétrer dans l’eau, sous le regard vigilant du maître-nageur.
Du coin de l’œil, on remarque les cuves de boue saline réputée à l’internationale pour ses bienfaits relaxants et curatifs. La curiosité nous tique, mais nous y reviendrons plus tard.

Revenons-en à l’eau huileuse de la Mer Morte.

Eh oui, qui l’eût cru ? L’extrême salinité de l’eau lui donne une texture d’huile. Nos corps semblaient déjà vouloir flotter lorsque ce constat nous a frappé. On s’est alors étendus dans l’eau et là, quelle surprise ! Nous flottions littéralement comme des bouchons de Liège ! Cette sensation de poussée extrême est si folle qu’on a même pu s’étendre de tout notre long et lire le journal.
Je vous conseille d’emporter un livre pour la simple photo souvenir. Faire la planche ou s’asseoir dans la Mer Morte pour bouquiner est un moment qui mérite d’être immortalisé.
Les familles passeront également un grand moment en regardant les enfants s’émerveiller devant ce phénomène naturel. Attention tout de même aux éclaboussures – chez les petits et les grands - car le sel dans les yeux ne pardonne pas ! En ce qui nous concerne, nous en avons fait les frais.

Détente et soins de boue au bord de la mer

En sortie-de-bain, après un petit quart d’heure de baignade, l’heure est au bain de boue. Elle ressemble à une pâte d’argile fluide dont je m’enduis généreusement le corps tandis que d’autres plongent sans hésiter dans les petites piscines de boue. Ce massage en plein air fut très ressourçant. On comprend pourquoi cette boue aux vertus très appréciées et reconnues s’exporte vers tous les continents. Il vous sera possible d’en emporter quelques masques et soins préparés dans vos bagages. De notre côté, on ne s’en est pas privé !

Voir plus

Guide Rédacteur
Article écrit par Damien, Fondateur de Partir.com.
Revu par Abdullah, guide local en Jordanie.
Publié le 2022-05-17