Pétra

La deuxième merveille du monde

Pétra se situe dans la partie sud-ouest de la Jordanie. Au milieu des montagnes du Wadi Rum.

Nous recommandons de faire appel à un guide pour vous rendre à Pétra et visiter la cité. On accède généralement à Pétra depuis Kerak via la célèbre route du Roi ou directement depuis Amman en passant par la route du désert.

Beaucoup pense que la ville de Pétra est l’œuvre du peuple Nabatéen à la fin du VIe siècle av. JC. Or, les premières pierres de la ville furent posées par les Edomites qui s’y installèrent presque 7000 ans av. JC. Les deux ethnies cohabitèrent longuement à Pétra et la firent prospérer ensemble. Pétra était alors un carrefour stratégique en plein essor lorsque les Edomites cédèrent leur place à ce qui deviendra, la capitale du peuple Nabatéen.

Nul ne sait précisément de quand date la ville de Pétra. On estime malgré tout sa naissance à plus de 2000 ans avant notre époque. Quant à sa prospérité, elle s’étendit dans les premiers siècles avant et après J.C.

Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985 et inscrit dans la liste des Nouvelles Merveilles du Monde, le site de Petra est incontestablement le joyau de la Jordanie. En 2007, Pétra et 6 autres sites à travers le globe reçurent le titre honorifique de « Nouvelles merveilles du monde » à la suite d'un vote international organisé par la New Seven Wonders Foundation (New Open World Corporation).

Malgré l’arrivée des Romains au pouvoir, Pétra finit par connaître un déclin économique silencieux. De plus, une succession de tremblement de terre accentuèrent sa fragilité. Puis en 363 ap. JC, un ultime tremblement de terre eu raison de la quasi-totalité des bâtiments de Pétra et modifia les routes commerciales. La ville fut désertée et tomba progressivement dans l’oubli du reste du monde à la fin du VIIe siècle, excepté des bédouins de la région.

Recourir aux services d’un guide local professionnel n’est pas une obligation mais nous vous le recommandons chaudement. Votre guide pourra, si vous le souhaitez, s’enquérir de la gestion de votre expédition et surtout, vous prodiguer toute son expertise sur le patrimoine historique extraordinaire de Pétra.

La ville est régie par la météo, de ce fait, votre expérience aussi.
- Nous vous déconseillons toute la période hivernale où de fortes pluies viennent condamner une bonne partie du site et les sentiers de randonnées. De plus, les inondations subites sont courantes et augmentent les risques lors de la découverte.
- Privilégiez le printemps et le début de l’été où les températures et l’ensoleillement sont idéales. Loin de la chaleur suffocante du plein été. Plus d’infos sur quand partir en Jordanie ?

- Visiter les vestiges de la cité « rose »
- Découvrir l’histoire des nombreux peuples commerçants qui y passèrent
- Photographier les lieux emblématiques de la 2ème merveille du monde
- Randonner autour du site de Pétra et gravir les monts rocheux
- Pénétrez les habitations et les maisons troglodytes
- Prendre un thé au milieu des monuments historiques

Prévoyez 1 journée sur place minimum.

L’aéroport d’Aqaba est idéal pour accéder à Pétra.

Notre sélection de lieux à voir

La fabuleuse histoire de Pétra, la "cité rose"

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

L’histoire de Pétra est si vaste, si riche qu’il serait vraiment dommage de la découvrir sans l’expertise d’un guide local. Nous vous proposons tout de même quelques précieux éléments et faits anecdotiques sur son histoire.

Pétra est une ancienne cité nabatéenne qui fut, contre toute attente, fondée par les Edomites au VIIIème siècle av. J.-C. puis développé par le peuple Nabatéen. À l’origine, les Nabatéens étaient une tribu de nomades arabes. Ils traversèrent le désert du Wadi Rum pour s’installer dans les montagnes de Shara, situées au sud de Jordanie. Cet endroit, au carrefour des routes commerciales, ne fut certainement pas choisi par hasard ! Il faut savoir que ce peuple subsistait en pillant des caravanes de chameaux. C’est en 350 avant JC, qu’ils décidèrent de changer de mode de vie et mirent en place un système de taxe appliquée aux marchands. La redevance garantissait l’hospitalité de Pétra et le passage en toute sécurité des caravanes.

Un centre stratégique du commerce entre la Chine, l’Arabie et Rome.

Les caravanes chargées de sucre, d’épices d’encens, de myrrhe, de soieries et de coton… Et bien d’autres produits exotiques transitaient obligatoirement par la ville de Petra. L’hospitalité et la protection des Nabatéens permis au peuple de s’enrichir rapidement en assurant la prospérité de la ville.
Un lieu qui ne cesse de fasciner les voyageurs, tant par ses monuments que par la splendeur du cadre naturel dans lequel il se trouve. Je vous recommande vivement de faire appel à un guide certifié pour saisir toute la richesse historique de ce site d’exception.

Pétra officiellement inhabitée seulement depuis 1985 !

Saviez-vous que jusqu’à la classification de Petra par l’UNESCO, les locaux habitaient dans les maisons troglodytes des hauteurs ? La règlementation de la classification les contraints à quitter les lieux dans un souci de préservation. La plupart de ces familles habitent aujourd’hui les villages les plus proches et offrent une approche très personnelle de « la cité rose », qui le leur rend bien grâce à l’économie du tourisme.

Une cité mystique qui fascine encore…

Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985 et inscrit dans la liste des Nouvelles Merveilles du Monde, le site de Petra est incontestablement le joyau de la Jordanie. Difficile d’imaginer que la cité antique fut redécouverte en 1812 par un explorateur suisse du nom de Johann Ludwig Burckhardt. À l’époque, il se vêtit en pèlerin et convaincu un bédouin de le conduire jusqu’à la cité. De nos jours, Petra est un site emblématique où l’émerveillement commence dès l’entrée du Siq, un impressionnant canyon de près d’un kilomètre de long. À chaque virage l’excitation est à son comble lorsque l’on pense découvrir la fameuse porte Al Khazna, le Trésor de Pétra. La magie opère lorsqu’elle se dévoile enfin dans toute sa splendeur !

Voir plus

La porte de Bab Al Siq, l’introduction de Pétra

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

« Bab Al Siq » signifie « Porte du Siq ». Vous y découvrirez une succession de tombeaux et de monuments funéraires nabatéens. Leurs dimensions plus qu’honorables font office de préambule à la ville de Pétra. Parmi les monuments notables, retrouvez le tombeau de l’Obélisque et ses quatre pyramides majestueuses datant du 1er siècle ap. JC.


A travers le Siq, ou l'ultime chemin vers la ville de Petra

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

L’étroite faille d’origine naturelle menant au trésor de Al Khazna et à la cité mythique de Petra. Parcourir les 1200 m au fond de cette gorge peut ressembler à un voyage initiatique 😍. Sur votre route, vous pourrez suivre les canaux d’irrigation de part et d’autre du chemin, et tenter de débusquer les vestiges des Nabatéens qui s’y cachent. Parfait pour vous occuper le long du chemin et canaliser votre excitation ! Bon à savoir, il est possible d’effectuer ce trajet sinueux en calèche, à cheval ou simplement à pied. Retenez votre souffle à chaque virage, le Trésor se cache peut-être juste derrière…


Al Khazna, le Trésor ultime de Pétra

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine
Le conseil d'Abdullah : Les itinéraires de randonnée sont nombreux pour visiter le site de Pétra. Deux jours sont nécessaires pour mesurer la grandeur et la beauté du site. Pour admirer la Porte Al Khazna sans se faire bousculer par la foule, privilégiez la fin de journée où il n’y a parfois personne devant.

Le Trésor de Pétra se dresse enfin devant vous ! Du haut de ses 40 mètres, la façade de Al Khazna est taillée à même la falaise de pierre rose. Il semblerait daté du 1er siècle av. JC. Vous remarquerez les ornements délicats qui habillent la façade. Dans un mélange de styles au résultat impeccable, on reconnaît les signatures des peuples grecques, Romains et Nabatéens. Au sommet, la couronne abrite une urne funéraire qui pourrait détenir le trésor d’un pharaon. N’oubliez pas de grimper les 800 marches qui mènent au Monastère Al Deir. Le spectacle est magique au coucher de soleil !


Le passé douloureux du Haut lieu du Sacrifice

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

Installé sur les hauteurs de la ville, sur un plateau montagneux, le Haut lieu du Sacrifice fut vraisemblablement le théâtre d’événements de taille. Notamment, d’éminentes cérémonies religieuses. Sa forme circulaire laisse libre cours à l’imagination quant au déroulé des cérémonies de cultes. Après un moment de projection, on détournera le regard vers l’incroyable vue sur le théâtre et le reste de la ville en contrebas.


Le spectacle monumental du théâtre de Pétra

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

En redescendant du Haut lieu du Sacrifice, prenez la direction du Théâtre de Pétra. Saviez-vous qu’il s’agit de l’unique théâtre au monde sculpté dans la roche ? Maintenant, oui. Par ailleurs, son excellente conservation est impressionnante ! On distingue les 3 rangés de places assises et les escaliers menant aux 4000 places du théâtre. L’ensemble est protégé par un mur reconstruit plus tard, par le peuple romain.


Contemplez la puissance des Tombeaux Royaux

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

Ces tombeaux figurent parmi les plus fabuleuses façades de la ville. Vous les trouverez facilement en vous dirigeant vers le cœur de Pétra. On en dénombre 4, positionnées en enfilades au bout de la rue principale. Dans l’ordre, le tombeau de l’urne, très haut et couronné d’une urne. On sait que sa principale fonction était le culte. Le tombeau de la soie, orné d’innombrables roches colorées. Le tombeau corinthien, agressé par le temps et les éléments, on lui reconnaît des airs du Trésor Al Khazna. Enfin, le monument palais, reconnaissable à sa façade spectaculaire à 5 étages.


La précieuse fontaine de Nymphée

La précieuse fontaine de Nymphée

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

Pour trouver cette ancienne fontaine Nabatéenne, repérez la verdure au croisement de Wadi al-Mataha et Wadi Musa. L’approvisionnement en eau était ouvert à tous au Nymphée, on imagine alors les scènes de vie quotidienne autour de la source. En particulier le passage des marchands après leur longue traversée dans le désert. Je trouve le cadre de cette fontaine particulièrement joli 😍. La façade en pierre est composée de six colonnes typiquement nabatéennes et la fontaine est ombragée d’un pistachier vieux de 450 ans. Selon la période, quelques arbustes alentour seront en fleurs.


L'immanquable église Byzantine de Pétra

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

L’église Byzantine fait partie des lieux à ne pas manquer lors de votre visite de Pétra. En particulier l’intérieur du bâtiment pour ses formidables mosaïques. Figurez-vous qu’elle fut en partie bâtie avec des matériaux de structures datant d’une époque antérieure à Pétra. De quoi la qualifier de bel exemple de recyclage ! Après sa construction vers le Ve siècle ap. JC, elle fut ravagée par un incendie et un tremblement de terre. Ces tragédies entraînèrent sa destruction dans le siècle qui suivit sa construction.


Longez la rue à colonnades originelles Nabatéennes

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

Dans cette rue, vous foulerez ce qui fut l’une des principales artères commerçantes de Pétra. Les imposantes colonnes qui dominent la rue donnent une idée de l’importance du lieu. À l’origine, il s’agit d’un projet nabatéen que les Romains vinrent rénover lorsqu’ils obtinrent le pouvoir sur la cité antique. Pensez à vous hydrater en passant à cet endroit, surtout en été lorsque la chaleur est suffocante et les points d’ombre… Inexistants ou presque.


Pénétrez le coeur de Pétra, le Grand Temple

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

Lors de la construction du Grand Temple, au 1er siècle av. JC, les Nabatéens y combinèrent différents styles. En arrivant à sa hauteur, vous comprenez qu’il s’agissait d’un monument d’une grande importance dans le centre-ville de Pétra. Tant dans ses proportions – avec ses 7000 m2 de surface - que dans sa symbolique religieuse.


Approchez les deux lions du Triclinium du Lion

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

La grandeur de ce monument est visible de très loin. Jusqu’à la route Ad Deir. Il faudra l’approcher de bien plus près pour comprendre l’origine de son nom. En effet, vous serez accueillis par deux lions fièrement postés à l’entrée. Remarquez aussi les triglyphes (rainures) incrustés de la façade, qui lui donnent un aspect zébré.


Jusqu'à Ad Deir, le mythique monastère

Merveilles naturelles Histoire Patrimoine

Ce monastère aux dimensions remarquables – 48,3m de hauteur et 47m de largeur - est un des monuments les plus grandioses de Pétra ! Il fut construit au 2e siècle ap. JC. En y pénétrant, vous découvrirez tous les vestiges de la vie cultuelle qui s’y déroulait. Les bancs, l’autel… De nombreux éléments permettent de se projeter. Vous serez surpris de voir des croix, symbolisant la chrétienté, sculptées à même la roche du mur arrière. Simplement, car cette salle fit office de chapelle chrétienne, d’où son nom de monastère.


Guide Rédacteur
Article écrit par Damien, Fondateur de Partir.com.
Revu par Abdullah, guide local en Jordanie.
Publié le 2022-04-21