Que voir, que faire au Costa Rica ?

Surnommé la Suisse de l’Amérique Centrale, le Costa Rica est un véritable champion du tourisme durable. Mais ce paradis naturel est aussi l’un des pays les plus heureux du monde, le pays de la pura vida comme disent les ticos. Le Costa Rica, c’est la promesse d’une échappée sauvage au coeur d’une nature intacte et majestueuse, où les couleurs et la chaleur des tropiques vous explosent en plein visage. Entre montagne, volcan, plage et forêt primaire, le pays offre une diversité de paysages naturels tout à fait étonnante. Dans cet écrin presque inviolé prospère une faune et une flore exceptionnelle, qui se découvre le long de la route, en randonnée dans la jungle ou sous l’eau, à l’occasion d’une plongée dans la mer des Caraïbes.
Je vous invite à découvrir ma sélection de lieux incontournables à voir lors de votre voyage au Costa Rica.

Voir plus

La sélection et les conseils de Vincent

Incontournable note 3 Très intéressant note 2 Intéressant note 1
Temps de visite : Une demi-journée à 1 journée
carte

Le volcan Irazu note 3

Volcan Rando Points de vue

Gravir un volcan est une expérience qui ne laisse jamais de marbre. Après une nuit à San José ou à Cartago, vous aurez la possibilité de vivre cette expérience sur le Volcan Irazu, à condition de vous lever de bonne heure !
Dominant le Parque Nacional Volcan Irazu - un des premiers du Costa Rica depuis 1955 - ce volcan est très accessible. En particulier depuis San José et Cartago. La route qui mène au volcan, longue d’une trentaine de kilomètres, vous conduira directement au sommet. Le seul bémol est que beaucoup de voyageurs auront probablement la même idée que vous et prendront rapidement le parc d'assaut. Selon le jour ou la météo, la route d’accès se transforme rapidement en embouteillage géant, anéantissant tout plaisir, voire tout espoir d'accéder au parc.
Les âmes matinales ou les plus persévérants atteignant le sommet seront gratifiés d’un merveilleux point de vue sur la Vallée Centrale composée de forêts et de pâtures. Vous en conviendrez, avoir autant de verdure sous les yeux a quelque chose de réconfortant. La région doit son incroyable fertilité à l’éruption volcanique d’Irazu de 1963. Une éruption massive qui, pour l’anecdote, s'est produite en même temps que la visite de John.F Kennedy au Costa Rica. Les amas de cendres recouvrirent les environs, jusqu’à 40 cm par endroit – à tel point que les habitants prirent pour habitude de se munir d’un parapluie lorsque le vent soufflait.
Après quelques minutes de marche, vous atteindrez, enfin, le sommet et le cratère tapissé de vert du Volcan Irazu.

Voir plus

Temps de visite : 3 jours à 1 semaine
carte

La province de Guanacaste note 3

Villages Plages Rando Culture

En déambulant le long des plages de sable blanc de la côte pacifique, on comprend vite pourquoi Guanacaste est la pépite du tourisme costaricien.
Concernant la nature – toujours rigoureusement protégée – elle est éclatante de beauté. La forêt tropicale du Pacifique et la basse montagne offrent une multitude de panoramas exquis. À tel point qu’on dénombre plusieurs écosystèmes à Guanacaste. Qu’ils soient aquatiques, terrestres, côtiers ou montagneux, les espèces animales et végétales s’y réfugient et s'y épanouissent dans les meilleures conditions.
La culture du pays se ressent intensément dans les villes et villages de la région. Les villes de Santa Cruz et Liberia, les 2 chefs-lieux au nord de Guanacaste, récoltent les fruits de l’économie touristique. Plus au Sud, ce sont Nicoya et Samara qui mènent la danse.
La valeur ajoutée de Guanacaste est son fort développement touristique. Ces acteurs, souvent spécialisés en écotourisme, proposent aux visiteurs un panel d’activités et d’excursions hautement qualitatives. Pour un séjour au soleil, avec accès aux superbes plages bordées de forêts luxuriantes, aux activités en tout genre et au confort des installations hôtelières, Guanacaste sera votre jardin d’Eden 🌱.

Voir plus

Temps de visite : 2 heures
carte

Le parc national du Volcan Poas note 3

Volcan Réserve naturelle Merveilles naturelles
Le conseil de Vincent : Depuis la dernière éruption du volcan en 2017, l’accès au parc national est fortement réglementé. Il est désormais obligatoire de réserver votre place en avance pour pouvoir accéder au cratère. Pour profiter du volcan Poas en toute tranquillité, nous vous conseillons de programmer votre visite tôt dans la matinée.

Le Volcan Poas est l’un des plus actifs du Costa Rica. Culminant à plus de 2700 mètres, son cratère principal est particulièrement impressionnant. Large d’1,5 kilomètre de diamètre, il abrite un lac d’acide et rejette en permanence de nombreuses fumerolles. Par beau temps, vous pourrez bénéficier d’un panorama absolument saisissant sur la côte Caraïbe à l’est et l’océan Pacifique à l’ouest.
La visite du parc national de Poas est très encadrée, car le volcan reste actif et potentiellement dangereux. Un sentier balisé permet de découvrir les deux plus gros cratères de volcan et la forêt tropicale environnante. Profitez de votre passage dans la région pour aller visiter une plantation de café ou découvrir l’impressionnante cascade de la Paz qui se trouve à deux pas.

Voir plus

Temps de visite : 2 jours
carte

Le village de Tortuguero note 3

Observation de la faune Rivière Réserve naturelle
Le conseil de Vincent : Si vous souhaitez partir en expédition dans la jungle, pensez à bien comparer les offres des différents prestataires. Les prix peuvent varier du simple au double pour la même excursion.

Face à la mer des Caraïbes, le village de Tortuguero est un petit paradis perdu auquel on accède uniquement en loncha, au terme d’une longue navigation à travers la jungle. Ce véritable sanctuaire de la vie sauvage est mondialement connu pour sa plage de sable noir, sur laquelle viennent pondre les tortues luth. De nombreux voyageurs séjournent spécialement dans le village pour assister à ce spectacle. La saison de la ponte s’étend de juin à octobre.
Le parc national de Tortuguero offre d'innombrables activités aux visiteurs. Embarquez à bord d’un kayak pour parcourir la multitude de canaux qui s’enfoncent dans la jungle. Vous pourrez y observer très facilement des caïmans, des singes ou encore des paresseux. Tortuguero est un véritable observatoire de la vie sauvage au Costa Rica. Si vous souhaitez en apprendre plus sur les chéloniens, ne manquez pas la visite du centre de conservation des tortues de mer.

Voir plus

Temps de visite : 2 jours
carte

Le Parc National du Volcan Arenal note 3

Volcan Merveilles naturelles Rando Nature Lac
Le conseil de Vincent : Avec le développement du tourisme à Arenal, le village de la Fortuna a connu une expansion très rapide. Pour profiter d’une expérience plus authentique, il est préférable de loger sur les rives du lac ou dans le charmant hameau d’El Castillo.

Avec sa forme conique presque parfaite, le volcan Arenal offre une vision sauvage et irréelle du Costa Rica. Pas étonnant qu’il soit devenu l’un des lieux les plus visités du pays. Toujours actif, sa dernière éruption remonte à 1968 et a duré 42 ans. Même si aujourd’hui, on ne peut plus admirer la lave couler sur ses flancs, le volcan Arenal conserve toujours le même pouvoir d’attraction.
Ce parc national est un paradis pour les randonneurs en quête d’aventure dans la jungle. En effet, plusieurs sentiers balisés permettent de profiter de points de vue exceptionnels sur l’Arenal et la forêt tropicale. Parmi les nombreuses choses à faire dans cette région du Costa Rica, je vous conseille un bain dans les sources chaudes de la Fortuna.

Voir plus

Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

Bahia Drake et le Corcovado note 3

Réserve naturelle Observation de la faune Plages Mer
Le conseil de Vincent : Vous n’avez pas les moyens de payer les services d’un guide pour visiter le parc du Corcovado ? Pas de panique, depuis Bahia Drake, d’innombrables sentiers mènent à la lisière du parc et permettent d'observer la vie sauvage sans rien dépenser.

Si vous aimez les endroits secrets perdus au bout du monde, Bahia Drake et le Corcovado devraient sans aucun doute combler toutes vos attentes. Vous découvrirez cette superbe baie de la péninsule d’Osa, au terme d’un voyage en lancha sur la rivière Sierpe. Bienvenue aux portes du Corcovado, l’un des parcs nationaux les plus isolés et les plus spectaculaires du Costa Rica.
Partez en expédition au coeur de la plus grande forêt tropicale humide du Costa Rica . Le Corcovado possède une biodiversité exceptionnelle. Accompagnés d’un guide, vous partirez à la rencontre des singes hurleurs, des capucins, des toucans ou encore du jaguar. Outre la randonnée, vous pouvez également explorer la forêt tropicale à cheval ou partir en expédition en bateau vers la splendide Isla del Caño.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures
carte

La péninsule de Osa note 3

Nature Observation de la faune
Le conseil de Vincent : Sous son épaisse couche de nature préservée, la péninsule de Osa accueille ses visiteurs dans un manteau humide. Naturellement, je vous déconseille de vous y rendre lors de la saison des pluies, de septembre à novembre, qui ne ferait qu’accentuer le phénomène.

Longtemps isolé, ce lointain morceau de la côte pacifique centrale s’attire de plus en plus les faveurs des touristes. Jusqu'à devenir un des lieux favoris de découverte du Costa Rica retranché. Afin de préserver la péninsule d’Osa de l’exploitation et de la déforestation, le gouvernement costaricien clôtura une partie pour donner naissance au joyau des parcs naturels du pays, le Corcovado.
La péninsule de Osa et le Corcovado, soit 426 km² de nature sauvage et ardue, qui engloutissent les aventuriers pour les confronter aux paysages ancestraux du Costa Rica.
On en ressort les étoiles plein les yeux, après une vision d’un jaguar sur son territoire, de la forêt tropicale qui rencontre l’océan Pacifique ou encore d’un ara écarlate, emblématique et menacé.
Je ne peux que vous conseiller de vous rendre sur place. La péninsule de Osa vous ouvrira la porte d’un Costa Rica plus préservée, sauvage et authentique que partout ailleurs.

Voir plus

Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

Puerto Viejo de Sarapiquí note 2

Village Parc Observation de la faune
Le conseil de Vincent : Quand on dit que ce lieu est exceptionnel, il n’y a aucune extrapolation. Les visiteurs – touristes et professionnels – n’hésitent pas à venir du bout du monde pour explorer cette zone et en connaître les secrets. Les randonnées s’effectuent uniquement en présence d’un guide, basé à la station. Quel que soit votre formule ou votre temps de promenade, je vous conseille très fortement de réserver votre place en amont. Vous ne voudriez surtout pas passer à côté.

Au milieu de la réserve extrêmement prolifique de Sarapiqui se trouve une station biologique nommée la Selva. Cette dernière - et la réserve en elle-même - attire toujours de passionnés, étudiants et chercheurs en biologie et écologie, venus découvrir ce bout de nature dense et richement habité. Que votre attrait penche plus du côté faune ou flore, vous ne saurez plus où donner de la tête !
À ce jour, on recense une quantité d’animaux et d’espèces végétales absolument exceptionnelle. Pour les approcher au plus près, les guides de la station organisent chaque jour des randonnées (3h à 6h de marche) dans la réserve. Permettant à un large public de découvrir cette concentration de vie unique au monde.
Osez l’expérience d’une marche nocturne ! Il vous sera possible de dormir sur place. Le lendemain, changez de perspective lors d’une croisière sur le Rio Sarapiqui. À proximité de Puerto Viejo, on se laisse tenter par une descente en rafting.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée
carte

Rincon de la Vieja note 2

Volcan Rando Nature
Le conseil de Vincent : Point d’exploration à l’improviste à Rincon de la Vieja ! Il est obligatoire de s’enregistrer avant (et après) toute excursion dans le parc, muni de votre passeport. Une fois dans le parc, prenez-vous au jeu du repérage des orchidées Guaria Morada. Il s’agit de la fleur nationale du Costa Rica, vous la reconnaitrez à son intense couleur violette, qui ne passe pas inaperçue.

Couramment appelé « Le coin de la vieille » en raison d’une ancienne et tragique légende autochtone, ce parc national fait la renommée de la région de Guanacaste et la fierté du pays. Dès leur arrivée, les visiteurs de Rincon de la Vieja ne manqueront pas de sentir les émanations de soufre, caractéristiques d’un volcan bien éveillé. Accompagnés ou correctement documentés, vous n’aurez cependant rien à craindre.
Le parc se divise en deux grands secteurs, las Pailas, au pied du volcan et ponctué de « chaudrons » d’eau bouillonnante ainsi que Santa Maria, aménagé pour se reposer et pique-niquer tranquillement.
Deux zones, que l’on parcourt des heures durant, pour leur nature flamboyante constamment animée par les neuf cratères du volcan Rincon de la Vieja. Son activité est telle que la randonnée permettant l’ascension du volcan est fermée depuis plusieurs années.
Profitez pleinement de ce parc aux nombreux attraits, sa faune, ses points de vue spectaculaires et les activités qui y sont proposées. Les cascades, les sources d’eau thermales et les lieux de baignade chauffés par la terre volcanique feront le bonheur des randonneurs en fin de parcours. Ne manquez pas de découvrir ces 14 300 ha de terre frémissante si vous passez par Guanacaste, Rincon de la Vieja figurera parmi les temps forts de votre voyage.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures
carte

Parque et Cola la Ballena note 2

Parc Observation de la faune Nature Détente

Nul besoin de vous faire pousser des ailes pour remarquer la forme en queue de baleine de cette sublime plage de la côte pacifique centrale. Vous voilà à la Costa Ballena, une célèbre côte littorale du Costa Rica, très appréciée des plaisanciers pour la photogénie de son cadre, entre mer turquoise et forêts tropicales. De plus, sa photogénie n’est pas le seul atout que prônent les acteurs du tourisme local. La forme de la plage évoque un autre privilège dont vous pourrez peut-être profiter : l’observation des baleines à bosse ❤️. Leur passage attendu a lieu chaque année de juillet à octobre et de décembre à avril.
Pour les admirer, sauter ou apercevoir leur queue emblématique, direction le Parque Nacional Marino Ballena. Celui-ci a pour mission de protéger l’inestimable faune et flore marine des environs. Les baleines sont sans conteste les stars du parc bien que les dauphins tentent constamment de leur voler la vedette !
L’endroit se prête à toutes les activités nautiques pour explorer les eaux riches de la côte. En plongée ou simplement munis d’un masque et d’un tuba, vous vous émerveillerez au milieu des coraux et des roches habitées.
En parlant de roches, n’hésitez pas à y faire une pause, elles forment de superbes piscines naturelles, idéal pour une pause détente entre deux apnées.
Si la faune de la côte vous passionne, prenez le large vers l’Isla Ballena à seulement 2 km. L'île abrite un merveilleux assortiment d’espèces de reptiles, comme des iguanes ou des lézards basilics, cohabitants avec une véritable nuée d’oiseaux marins.

Voir plus

Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

Samara et la péninsule de Nicoya note 2

Plage Détente Sport nautique
Le conseil de Vincent : Si vous souhaitez explorer les plages désertes de Nicoya, n’hésitez pas à louer un 4x4. De nombreux sites exceptionnels ne sont accessibles que par la piste, il serait dommage d’avoir à faire demi-tour…

Samara est une plage incontournable à voir au Costa Rica. Dans ce petit village qui respire la quiétude, touristes, surfeurs et locaux profitent d’une baie splendide propice à la baignade. Contrairement à de nombreuses stations balnéaires de Nicoya, Samara a su garder une âme authentique, même si le soir venu, vous pourrez faire la fête dans les nombreux bars de plage du village.
Samara est le meilleur endroit du Costa Rica pour une initiation au surf. La barrière de corail protège en effet la plage des vagues puissantes de l’océan Pacifique. Samara est une bonne base pour partir en expédition dans la péninsule de Nicoya, à la découverte de ses nombreuses plages toutes plus sublimes les unes que les autres. En poussant vers le sud, roulez jusqu’au petit village de Montezuma, c’est un véritable enchantement.

Voir plus

Temps de visite : 3 jours
carte

Le Cerro Chirripo note 2

Merveilles naturelles Montagne Rando Nature
Le conseil de Vincent : Le gouvernement du Costa Rica a décidé de limiter l’accès des visiteurs au parc national du Cerro Chirripo, dans une optique de préservation de l’environnement. Si vous souhaitez faire l’ascension complète du massif, il est obligatoire de demander un permis aux autorités.

La découverte du massif du Cerro Chirripo reste l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage au Costa Rica. Culminant à 3820 mètres, la plus haute montagne du pays est souvent absente de la liste des incontournables à visiter au Costa Rica, car la région est assez difficile d’accès. Pourtant San Gerardo, petit village niché au pied du Chirripo, offre une halte de montagne particulièrement rafraîchissante et des décors qui diffèrent totalement de ceux de la plaine.
Les plus téméraires d’entre-vous auront certainement envie de partir en trek sur le Cerro Chirripo et de passer la nuit dans le refuge des Crestonnes, à 3400 mètres d’altitude. Vous pouvez également randonner à la journée dans la Cloudbridge Reserve, avant d’aller vous détendre dans des sources chaudes. À moins que vous ne préfériez visiter une fromagerie ou goûter les spécialités locales.

Voir plus

Temps de visite : 1 journée
carte

Le parc national de Manuel Antonio note 2

Plage Merveilles naturelles Rando Mer

Manuel Antonio est un parc national incontournable au Costa Rica. C’est d’ailleurs l’un des plus réputés du pays et vous n’aurez aucun mal à comprendre pourquoi. Au coeur de la forêt tropicale humide, vous pourrez aller à la rencontre des paresseux, des capucins moines ou des pélicans, avant de piquer une tête dans le Pacifique.
Le parc national de Manuel Antonio s’étend sur à peine 16 km2, mais il possède une biodiversité tout à fait exceptionnelle. Vous pourrez randonner dans la jungle le long des nombreux sentiers du parc. À moins que vous ne préfériez explorer la forêt à dos de cheval ou en rafting. Enfin, ne manquez une sortie en mer pour aller observer les dauphins et les baleines.

Voir plus

Temps de visite : 1 journée
carte

La réserve de Monteverde note 2

Observation de la faune Réserve naturelle
Le conseil de Vincent : Arrivez à Santa Elena la veille de votre visite et rendez-vous à l’entrée de la réserve dès l’ouverture. Vous profiterez ainsi de la jungle avant l’arrivée des nombreux visiteurs.

Si vous avez envie de vous offrir une escapade au coeur d’une jungle tropicale d’altitude, la réserve de Monteverde sera une étape à ne pas manquer lors de votre voyage au Costa Rica. Cette immense forêt de nuages s’étend sur une surface de 105 km2 et abrite plus de 3000 espèces d’animaux sauvages et de plantes. La forêt de Monteverde est l’un des lieux d’observation privilégiés du quetzal au Costa Rica.
Les visiteurs se pressent nombreux chaque année pour visiter la réserve de Monteverde. Il est possible d’y randonner avec ou sans guide pour observer la faune et la flore. Mais l’une des activités phares ici, c’est la découverte de la canopée en tyrolienne et sur des ponts suspendus. La région est également connue pour ses plantations de café et sa communauté de quakers.

Voir plus

Temps de visite : 2 à 3 jours
carte

Cahuita et la côte caraïbe note 2

Réserve naturelle Plage Beau village Détente
Le conseil de Vincent : Les temps de trajet au Costa Rica sont extrêmement longs, surtout pour rejoindre la région de Cahuita. Consacrez 2 voire 3 jours à la découverte de cette partie du pays.

Il serait vraiment dommage de découvrir le Costa Rica sans explorer la côte caraïbe qui dévoile un tout autre visage de ce petit pays d’Amérique Centrale. Bercés par les cultures afro-caribéennes et indiennes, les villes et villages de cette région possèdent un charme tout à fait particulier. Cahuita, escale la plus populaire de la côte, sera le point de départ de votre exploration.
La visite de parc national de Cahuita constitue l’une des principales activités de la région. Vous pourrez également profiter des eaux chaudes de la mer des Caraïbes, sur les nombreuses plages de la région. Et pour une expérience hors des sentiers battus, n’hésitez pas à vous rendre à Puerto Viejo de Talamanca et sur la plage méconnue de Punta Uva.

Voir plus

Temps de visite : 4 heures
carte

La plage d’Uvita note 2

Observation de la faune Réserve naturelle Plages Mer
Le conseil de Vincent : Si vous souhaitez faire du snorkeling à Uvita, soyez très attentifs aux horaires des marées pour ne pas vous laisser surprendre. Les courants pouvant être extrêmement forts dans l’océan Pacifique, ne vous baignez jamais seul sur cette plage.

Située sur la côte Pacifique du Costa Rica, la plage d’Uvita est une véritable petite merveille. Cette superbe langue de sable longue de plus de 4 kilomètres dévoile un paysage absolument idyllique. À marée basse, le trait de côte laisse apparaître une étonnante pointe de sable en forme de queue de baleine. Une curiosité naturelle d’autant plus surprenante que cette plage et le parc maritime qui l’entoure forment l’un des meilleurs spots du monde pour observer les baleines.
Si vous passez par Uvita, vous aurez certainement envie de partir en croisière d’observation des baleines à bosse. De nombreuses agences peuvent organiser votre expédition dans le parc national Ballena. Si vous passez la nuit sur place et que vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à partir en randonnée jusqu’à la cascade d’Uvita pour une baignade rafraîchissante en pleine nature.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures
carte

Le Parc Carara note 2

Parc Observation de la faune Nature
Le conseil de Vincent : Ce parc atypique est d’une simplicité d’accès inouïe. Allez-y depuis la capitale, San José, en voiture, en taxi ou en transport en commun. L’excursion vaut vraiment le détour ! Une fois sur place, vous apprécierez le chemin dégagé qui vous guidera en toute sécurité, au fond de la réserve biologique.

À quelques battements d’ailes de San José, se trouve une réserve biologique surprenante : le parque nacional Carara. Sa particularité étant qu’il fait se rejoindre les espèces de faunes et de flores respectives des forêts sèches et humides. On appelle ce phénomène une forêt de « transition pacifique centrale ».
De ces rencontres inattendues est né un écosystème fabuleux, adopté par des centaines d’espèces d’oiseaux – parfois rares ou menacées – qui émerveillent chaque jour les visiteurs. Je lance donc un appel du pied à tous les amoureux d’ornithologie ! Venez observer les magnifiques et rarissimes Aras Macao, aussi appelés Aras rouges, dans leur habitat naturel. Sans oublier les singes habiles, les paresseux et des centaines de grenouilles spécialisées dans le camouflage 🐸.
À Carara, vivez le quotidien d’une fourmi, au pied d’arbres aux proportions spectaculaires allant jusqu’à 50m de hauteur. Terminez l’excursion sur un des sites archéologiques du parc, à condition d’être accompagnés d’un guide pour y accéder.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée
carte

La rivière Pacuare note 1

Rivière Sports nautiques Observation de la faune Détente
Le conseil de Vincent : Pacuare est une rivière caractérielle, cernée d’un écosystème des plus sauvages. On ne s’y rend pas seul, encore moins pour piquer naïvement une tête. Ce n’est pas un hasard si le rafting figure en tête du podium des activités proposées. Il va de soi qu’un guide professionnel, de confiance, sera indispensable pour organiser toute excursion ou activité sportive sur place.

Pour se laisser surprendre par les éléments du Costa Rica, rien de tel qu’une escapade sur la Rivière Pacuare. Ses 133km d’eau fraîche se frayent un chemin depuis les hauteurs des collines Cuerici, à travers les montagnes et les plaines centrales pour venir se jeter dans la mer des Caraïbes.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que Pacuare sait se faire désirer ! On l'atteint après plusieurs heures de marche à travers la nature brute. Prévoyez beaucoup d’eau pour l’excursion jusqu’à Pacuare. Les paysages variés et peu fréquentés vous récompenseront à chaque pas. Tantôt une belle cascade, tantôt des oiseaux, des papillons ou des reptiles… Tout est possible 🦋.
Une fois sur place, tout un programme d’activités nautique attend les valeureux marcheurs. Il y en aura pour tous les goûts et toutes les montées d’adrénaline, tant que vous êtes accompagnés d’un guide expérimenté.
Au menu : rafting pour tous les niveaux ou simplement, un pique-nique au bord des eaux vives. Je vous laisse choisir l’ampleur du défi, vous nous en direz des nouvelles !

Voir plus

Temps de visite : 2 jours
carte

Rencontrez le peuple Bribri note 1

Culture Artisanat
Le conseil de Vincent : Arpentez le territoire Yorkin dans la région de Talamanca. L’idéal serait d’y rester 2 jours. On y ressent intensément la culture Bribri, grâce aux courageuses femmes de cette population. Elles ont su lutter et maintenir leurs traditions ancestrales. Sur place, une belle vision sur l’artisanat, la cuisine et la langue Bribri se présente à vous. Dans une harmonie avec la nature environnante, absolument saisissante.

Comme on le sait, les rencontres que l’on fait lors d’un voyage peuvent lui donner une tout autre dimension. Que diriez-vous de sauter le pas, en allant à la rencontre du peuple Bribi ? Cette population indigène vit paisiblement dans la cordillère Talamanca, au Costa Rica. On estime leur nombre à environ 15 000, répartis dans plusieurs villages de cette zone sud.
En lodge, en auberge ou directement chez eux, la communauté Bribri accueille gentiment les voyageurs pour leur faire découvrir leur Art de vivre. Pas de mise en scène ni d’exagération des coutumes. Observez-les et participez avec plaisir, sans attendre une folklorisation de leur mode de vie.
À mille lieues des animations touristiques, immergez-vous dans les traditions de ce peuple emblématique qui, avant la montée en puissance espagnole, était le plus important de tout le Costa Rica.
Révisez votre espagnol avant votre séjour chez les Bribri. Dans cette communauté ancestrale du Costa Rica, l’anglais est loin d’être universel. Toutefois, si la langue vous fait défaut, ne craignez pas d’opter pour le langage non verbal. En plus d’être très bienveillants, ils y ont bien habitué !

Voir plus

Temps de visite : 1 journée
carte

Le village de Montezuma note 1

Village Culture Plages Rando
Le conseil de Vincent : Loin des zones touristiques, un peu de calme, cela fait du bien. En particulier à la plage ! Éloignez-vous de la Playa Montezuma et longez la côte en direction du nord-est. 2km plus loin, la Playa Grande vous offrira tout l’espace et le calme dont vous pourrez rêver. Avec un joli spectacle de surf en bonus.

Le beau village de Montezuma et ses plages enchanteresses ont de quoi ravir toutes les attentes des voyageurs. Il est vrai qu’on se rend généralement dans la péninsule de Nicoya pour profiter d’un bon bain de soleil sur le sable, bercés par le son des feuilles de palmiers. On s’y rend également pour la concentration de bons hôtels, accompagnés de restaurants de qualité.
Vous en déduirez que le village, bien qu’assez petit, est très touristique. Pourtant, la volonté générale de préservation naturelle a su contrer les méfaits de l’afflux massif de la jeunesse occidentale. Ainsi, le niveau de locaux et de touristes s’équilibre, maintenant une atmosphère « cool et décontractée ».
On séjourne à Montezuma au rythme des vagues et des allées et venues des backpackers. Pour plus de tranquillité, quittez le village le temps d’une promenade à l’écart du bord de mer. Vers les Cataratas de Montezuma par exemple ! Chaussez-vous convenablement pour atteindre les chutes, le chemin est assez ascendant. Après une vingtaine de minutes de marche en direction de Cabuya, vous arriverez à la plus haute cascade du chemin et son bassin revigorant : parfait pour une baignade.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures aux alentours
carte

Le volcan Turrialba note 1

Volcan Rando Nature
Le conseil de Vincent : Halte-là camarades, ne faites pas un pas de plus ! Mon annonce risque de faire des déçus, mais sachez que le Parque Nacional de Turrialba est fermé jusqu’à nouvel ordre, en raison du caractère bien trempé de son hôte, le volcan Turrialba. En revanche, il vous sera possible de l’observer facilement, à bonne distance, un peu partout dans la région.

Les surprises et les découvertes de taille ne manquent pas dans la vallée centrale du Costa Rica. Pour ce qui est de la taille, on la mesure à l’échelle de l’impressionnant volcan Turrialba. Du haut de ses 3328m, Turrialba domine un gigantesque parc national du même nom. Observez au loin le voile de fumée blanche s’échapper du cratère, telle une mise en garde. La vigueur du volcan se ressent fortement, presque aux 4 coins de région.
Par ailleurs, la dernière éruption remontant à 2016 avait recouvert d’un épais manteau de cendre l’ensemble des villages alentour, ainsi qu’une grande partie de la vallée. L’activité du volcan Turrialba menace toujours, expliquant la fermeture forcée du parc national. Imaginez si un majestueux panorama, riche et verdoyant, entièrement repeint en gris... C'est un spectacle dont on se passerait bien !

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures
carte

Visiter une Finca de café costaricien note 1

Gastronomie Culture

Tout savoir sur le café costaricien, reconnaissable à son arôme puissant et fruité. C'est un des cafés favoris d’Amérique du Sud, expliquant pourquoi les plantations, appelées « finca », sont légion dans le petit pays. Vous n’aurez donc aucun mal à en trouver une – ou plusieurs ! - à visiter dans votre secteur. Sur place, vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur le café, depuis la culture des caféiers à la tasse qui vous sera servie en fin de visite.
Vous traverserez les espaces cultivés à l’heure de la récolte, pour cueillir les « cerises de café », que l’on nomme ainsi en raison couleur rouge, signe de maturité pour la récolte. Les fameuses cerises sont récoltées à la main, puis portées au séchage. Elles finiront ensuite leur course en torréfaction pour être soigneusement grillées selon le savoir-faire local. Cette technique demande une précision insoupçonnée pour obtenir le meilleur arôme possible de chaque grain.
Arrive enfin la dégustation tant attendue, fruit d’un dur labeur, que l’on savoure lentement pour apprécier chaque note de son goût unique ☕️. Repartez avec un sachet de café dans vos bagages. Comme une puissante madeleine de Proust, qui vous emportera instantanément dans les Finca du Costa Rica.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures
carte

L’Isla del Cano note 1

Île Détente
Le conseil de Vincent : En agence locale ou depuis votre hôtel sur la Péninsule de Osa, vous organiserez facilement votre excursion sur l’Isla del Cano. Renseignez-vous auprès de votre hébergement.

Parce qu’une escapade en mer ne se refuse jamais, embarquez sans plus attendre pour rejoindre la réserve biologique l’Isla del Cano. Après 20 km de traversée au large de la Péninsule d’Osa, vous atteindrez un minuscule bout de terre de 3 km2 qui vous éblouira à chaque pas ! En mer déjà, la végétation abondante ne passait pas inaperçue. Vous ne serez jamais loin de cette nature, même depuis les adorables petites plages de sables chauds qui cerclent l’île. L’eau chaude et translucide à longueur d’année, dévoilera aux plongeurs une faune marine éclatante, ainsi que de superbes coraux.
Par chance, la simplicité d’accès de l’île ne la rend pas plus touristique pour autant. Au contraire, en raison de sa petite taille et de sa biodiversité florissante, elle est préservée des afflux de touristes. Raison de plus pour s’y exiler le temps d’une journée !

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures
carte

San José, le point contrasté du Costa Rica note 1

Animation Gastronomie Patrimoine
Le conseil de Vincent : Malgré sa localisation centrale et donc stratégique, San José vit à un rythme différent du reste du pays. L’agitation y est permanente, le bruit également. Quant à la nature, disons qu’elle ne s’exprime pleinement que dans votre assiette. Vous comprendrez donc pourquoi je conseille aux voyageurs venus s’y ressourcer de ne faire qu’un saut à San José et de loger ailleurs. Ne la bannissez pas de votre circuit pour autant, la capitale d’un pays aussi avancé et engagé en faveur de la préservation de la biodiversité a forcément beaucoup à vous apprendre.

Confortablement installée en plein centre du pays, sur la frontière séparant la côte pacifique centrale de la côte caribéenne, San José sera votre point de repère sur la carte du Costa Rica. On lui reconnaît un charme typiquement sud-américain, mais peut-être un peu loin de la promesse de nature et d’authenticité attendue. Allons, la biodiversité peut bien attendre, juste le temps de se faire une idée du quotidien dans la capitale.
Commençons par nous repérer dans ces rues drôlement agitées ! La stimulation visuelle et le bruit permanent pourraient bien vous étourdir… C’est normal, prenez un instant pour vous en accommoder avant de partir à l’assaut de la vieille ville. Les plus anciens quartiers de San José seront probablement votre meilleure découverte de la capitale. Seule une poignée des 2,7 M d’habitants de San José a la chance de vivre dans ces maisons de style coloniales et très colorées, datant des années 1900. Toutes ces rues sont bourrées de charme !
N’oublions pas que la ville, fondée en 1737, doit son essor au commerce du café. Un commerce très fructueux qui permit à la ville de s’enrichir rapidement et d’investir continuellement ses richesses en faveur de son développement. Ceci explique pourquoi, vous verrez à San José divers mélanges culturels et architecturaux, témoignant de toutes les époques. L’arrivée de l’électricité figure parmi ces investissements charnières. Alors que le commerce bat son plein, la ville fournit un effort considérable pour se maintenir au même niveau de développement que les grandes villes occidentales. Une compétitivité payante, car San José deviendra la 3e ville mondiale à être raccordée à l’électricité, juste après New York et Paris.

Au rythme des locaux, sillonnez les rues bourdonnantes jusqu’à l’école « métallique ». Ce surnom intriguant ne dévoile qu’une seule de ses 2 particularités. La première – vous vous en doutez – étant qu’elle est recouverte de larges plaques de métal. On les tapote machinalement pour faire résonner la façade et la sentir vibrer. La seconde, est son adorable couleur rose girly, qui la recouvre jusqu’au sommet.
D’ailleurs, pourquoi tant de métal ? Je vous invite à vous approcher des colonnes pour le deviner… Regardez vers le bas… Avez-vous remarqué la numérotation allant de 1 à 3 ? Un indice, pensez à la plus célèbre marque de mobilier européenne. Eh oui, il s’agit bien d'une école en kit, incroyable ! En revanche, elle n’est pas suédoise, mais belge. Elle fut tout spécialement commandée par San José et fut livrée sur place comme un jeu de construction géant. L’assemblage ne passa pas inaperçu et encore aujourd’hui, l’école métallique un des édifices favoris des habitants de la capitale.

Avant de vous refroidir, filez en direction du marché central. Aussi nommé, marché Bourbon, c’est un des incontournables de votre visite à San José. Vous ne serez pas encore arrivés, que déjà, vous humerez les doux parfums des fruits et légumes exotiques. Peut-être en avez-vous déjà senti sur le chemin, en traversant un parc où les manguiers retombent sous le poids des fruits mûrs. D’ailleurs, en saison, n’hésitez pas à tendre le bras pour vous servir. C’est autorisé, les mangues sont si fondantes et juteuses qu’on n’y résiste pas.
Revenons-en à l’entrée du marché. L’agitation se fait entendre depuis l’extérieur. En vous faufilant à l’intérieur, vous atterrirez à la croisée des saveurs costaricaines ! Simple et pratique, car au marché Bourbon, vous trouverez de tout. Sur l’interminable liste de fruits et légumes recensés, ne manquez pas de gouter les plus typiques. Comme le « cas », un petit cousin de la goyave, plus modeste en taille, mais bien plus puissant en gout et en acidité ! Ou encore la « guanabara » (le corossol en français), ce drôle d’ananas moins excentrique, dont la coque en relief vert cache une chair blanche au parfum délicat.
Pour goûter les fruits de mer et la cuisine locale, préférez les petits stands populaires. La profusion de ce marché atteste de l’abondance agricole nationale. Toutes les semences poussent en un rien de temps dans ce minuscule pays tropical !
Enfin, une fois que votre estomac est plein et que vos jouent collent à cause du jus de fruits exotiques, partez à la recherche du théâtre national. L’imposant, le magnifique théâtre national de San José, est à n’en pas douter, le monument le plus emblématique de la capitale.
Prenez un café - on ne peut plus local - dans un établissement qui borde le théâtre, pour joindre l’utile à l’agréable et l’admirer un peu plus longuement. Les amateurs de café prendront cette dégustation très au sérieux et sauront l’apprécier à sa juste valeur.

Si la visite du Museo Nacional de Costa Rica séduit certains d’entre vous, d’autres préfèreront certainement l’ambiance conviviale et décontractée des bars et restaurants qui pullulent dans tous les Barrios (quartiers) de San José. À chacun sa formule, avant de prendre le large en direction de la nature sauvage et éclatante qui pousse chacun d’entre nous à venir explorer le Costa Rica.

Voir plus

Conseiller où partir
Paul,
Journaliste voyages

L'avis de Paul

Sur un territoire dix fois plus petit que la France, le Costa Rica propose une diversité d’ambiances, de paysages et d’expériences tout simplement hallucinante. Dans ce pays d’Amérique Centrale, l’approche est très facile et les contacts se nouent très rapidement, surtout si l’on parle quelques mots d’espagnol.
Contrairement à d’autres pays de la zone, voyager au Costa Rica est très facile. Le tourisme vert et raisonné s’y développe depuis de nombreuses années, offrant aux visiteurs de nombreuses facilités en termes de déplacement, de logement et d’activités.
J’ai eu un véritable coup de coeur pour le Cerro Chirripo et Bahia Drake, deux régions isolées et peu accessibles. Et pour ce qui est des plages, Samara reste mon plus beau souvenir. Vous voulez un bon conseil : dès que vous le pouvez, sortez des sentiers battus pour découvrir toutes les beautés de ce pays.

Guide Rédacteur
Article écrit par Paul, Journaliste voyages.
Revu par Vincent, guide local au Costa Rica.
Publié le 2018-12-10

Tous les lieux d'intérêt et paysages

Incontournable note 3 Très intéressant note 2 Intéressant note 1
  • Parc national Tortuguero
    note 3
  • Parc national Corcovado
    note 3
  • Parc national du Volcan Poas
    note 3
  • Parc national du Volcan Arenal
    note 3
  • Parc national Manuel-Antonio
    note 2
  • Réserve biologique de Monteverde
    note 2
  • Île del Caño
    note 2
  • Parc national Volcán Irazú
    note 2
  • La Reserva Bosque Nuboso Santa Elena
    note 2
  • Parc national Marino Ballena
    note 2
  • Vallée d'Orosí
    note 2
  • Parc national Rincón de la Vieja
    note 2
  • Lagune d'Arenal
    note 2
  • Bahia Drake
    note 2
  • Parc national Braulio Carrillo
    note 2
  • Parc national Chirripó
    note 2
  • Parc international La Amistad
    note 2
  • Samara et la péninsule de Nicoya
    note 2
  • Cahuita et la côte caraïbe
    note 2
  • La plage d’Uvita
    note 2
  • La panamericaine entre San Isidro del General et San Jose
    note 2
  • Monument national Guayabo
    note 1
  • Cerro de la Muerte
    note 1
  • Péninsule d'Osa
    note 1
  • Rio Pacuare
    note 1
  • Puerto Viejo
    note 1
  • Parc national Barra Honda
    note 1
  • San José
    note 1
  • Refuge de Vie sylvestre d'Ostional
    note 1
  • Parc national Palo Verde
    note 1
  • Parc national Santa Rosa
    note 1
  • Île de la Tortue
    note 1
  • Réserve Absoluta Cabo Blanco
    note 1

Carte interactive des lieux à visiter

Notre sélection de lieux en vidéo