TOP 10 des meilleurs spots de surf au Costa Rica

Guide pour surfer sur des vagues fracassantes

Le Costa Rica est sans conteste une destination privilégiée pour les surfeurs. Que vous soyez débutants, habitués ou véritable dieu de la glisse, vous trouverez forcément le spot qu’il vous faut. L’atout numéro 1 est l'abondance des plages de surfs. Seulement, elles sont si nombreuses (ou cachées) qu’on a vite fait de se noyer dans les recherches du spot parfait. Quelle chance, je me suis jetée à l’eau pour vous constituer une sélection de plages de surf idylliques, pour tous les profils. À vos planches camarades, je m’occupe du reste !

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Tendance absolue : Tamarindo note 2

Parce que les plages aussi connaissent leur moment de gloire, depuis quelque temps déjà, la plage Tamarindo s’est attirée les faveurs des surfeurs de passage. Vous l’apprécierez particulièrement si la discipline n’est pas encore votre seconde nature. Pour petits et grands, pour débuter ou parfaire votre technique avec un instructeur, Tamarindo sera votre terrain de jeu idéal.


L'interminable : Playa Grande note 2

La longue, loooongue Playa Grande accueille les surfeurs d’où qu’ils viennent pour des heures de glisse entre surfeurs expérimentés. Eh oui, désolé les débutants, ce spot n’est pas fait pour vous… Ou seulement pour le plaisir des yeux. En venant depuis San José, observez ou prenez part à la séance de domptage des vagues puissantes. Le spectacle est tel qu’on reste parfois captivés plusieurs heures d’affilée.


Sauvage et repliée : Playa Naranjo note 2

Cette plage est littéralement l’apothéose d'une épopée à travers le parc national de Santa Rosa. L’avantage est que le chemin est aussi mémorable que l’arrivée. Notamment, grâce à la faune du parc, densément vert et peuplé d’animaux sauvages. Sur la plage, vous reconnaitrez au premier coup d’œil la « Roca Bruja », une roche iconique pour les surfeurs habitués qui marque la fin d’une honorable quête – environ 20 kilomètres - à la recherche de ce spot de rêve. Enfin, vous vous en doutez, un tel cheminement conduit forcément à une plage tranquille et très peu fréquentée. Jubilez les surfeurs... Vous l’avez bien mérité.


L’épreuve du surfeur : Playa Santa Teresa et Mal Pais note 2

Incontestablement un des meilleurs spots de surf du pays, qui ne se trouve pas à la portée du premier venu. Après un périple sur une route mal entretenue et une traversée en ferry, vous atteindrez un littoral découpé en 4 plages. Parmi lesquelles, Santa Teresa, réputée pour ses vagues impressionnantes en taille et en rapidité. Seuls les surfeurs expérimentés oseront se frotter à elles. Pour les novices et les surfeurs prudents, dirigez-vous vers la playa Hermosa et Mal Pais mais n’allez à l’eau qu’à marée basse. Vous éviterez ainsi les grosses vagues, bien qu’elles ne soient pas moins vives pour autant.


L’accessible : Playa Negra note 2

Intime et clémente, cette plage de Cahuita réunira débutants et intermédiaires, touristes et locaux, pour un moment de partage. Pas d’égratignure ou de coupure sur ce fond sableux, tant que vous n’allez pas trop au Sud. Là-bas, les coraux n’ont pas dit leur dernier mot. Les vagues de cette plage ne sont pas vraiment en hautes et l’affluence est généralement faible ou modérée. Une aubaine pour s'initier à la discipline, loin de l’agitation des spots de surf les plus courus.


L’entraineuse : Playa Avellana note 1

Cette plage en forme de croissant, située au nord de Guanacaste, saura vous donner le sourire. En particulier auprès des surfeurs déterminés à monter en grade. Contrairement à beaucoup de spots du pays, Avellana est bienveillante. Les vagues se cassent une première fois sur des barrières de corail, qui encerclent la plage. Rendant la glisse accessible, quelle que soit la marée. Restés vigilants malgré tout, car quelques rochers mal placés pourraient venir casser l’ambiance.


La conviviale : Playa Hermosa de Jaco note 1

Parmi les plus belles plages du pays. Le choix idéal pour se retrouver en famille, le temps d’une journée sur le sable. Cependant, les vagues se destinent davantage aux surfeurs intermédiaires et expérimentés. Vous en jugerez par vous-même, face à leur taille assez impressionnante. Le vrai plus du coin est l'installation de boutiques de surf dans le village voisin. Les commerçants ont vu juste, surtout le week-end où l’affluence de vacanciers est à la limite du supportable.


Comme son nom l’indique : Dominical note 1

Bordant un petit village homonyme, la Playa Dominical est un spot de surf de repli. Cette plage est moins populaire que ces voisines de Jaco, pourtant, les surfeurs expérimentés profiteront ici de vagues impeccables à l’écart de la foule. Quant aux novices et intermédiaires, attendez que la houle se calme pour en profiter pleinement. Du moins, à condition de ne pas venir en haute saison et encore moins le week-end. En effet, les Costariciens ne sont pas très doués pour garder les plages secrètes, encore moins lorsque le potentiel touristique est palpable. Le point positif reste les bars de plages et restaurants du coin. Très pratiques, ils ajoutent une touche hipster à ce spot en plein essor.


La paradisiaque : Pavones note 1

Pavones est une perle, ni plus ni moins. Surfeurs du monde entier et plaisanciers l’adorent pour sa vague cassante, d’une longueur exceptionnelle. Jusqu’à 1 kilomètre de long si la journée est bonne, vous n’en croirez pas vos yeux. Le cadre naturel richissime de la péninsule d’Osa est également à souligner.
Imaginez-vous surfer sur une telle longueur de vague, bordée d'une jungle dense, cela fait son petit effet.


La dangereuse : Salsa Brava note 1

J’entends bien que ce nom soit dissuasif, c’est l’objectif. Seuls les surfeurs (très) expérimentés et professionnels mettront la planche à l’eau. Salsa Brava est la plus dangereuse plage de surf du Costa Rica. En plus de ses vagues gigantesques, d’une force inouïe, la plage est connue pour son fond peu profond et tapissé de petites roches coupantes. Un sol hostile, qui lui vaut le surnom euphémisé de « râpe à fromage », vous me suivez ? En bref, Salsa Brava, on l’admire depuis la plage et c'est très bien comme cela !


Guide Rédacteur
Article écrit par Lolita, rédactrice Partir.com.
Revu par Vincent, guide local au Costa Rica.
Publié le 2022-07-08

Carte interactive des lieux à visiter