Les 9 erreurs à éviter au Costa Rica

Nos conseils pratiques pour bien réussir votre voyage

Le Costa Rica est un pays miniature aux infinies possibilités. La population est des plus accueillantes et la diversité naturelle est spectaculaire. Votre voyage s’annonce mémorable en tout point ! Néanmoins, même les plus beaux blasons ont un revers de médaille. Heureusement pour vous, nous avons relevé les éléments qui méritent votre attention, afin de vous envoler pour le Costa Rica dans les meilleures conditions.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Ne pas profiter des conseils d'un guide local

Ne pas profiter des conseils d'un guide local

J’allume les pleins phares sur un panneau indiquant « guide local obligatoire », pour voyager au Costa Rica. Simplement, car dans ce pays où la biodiversité est reine, n’est pas Indiana Jones qui veut ! À vue de nez, je parie que vous envisagez d’explorer un des nombreux parcs naturels du Costa Rica ? Et bien, sachez que certains – parmi les plus iconiques – ne sont accessibles qu’avec un guide certifié. En parallèle, ce petit bout d’Amérique latine possède un riche passé historique et culturel, dont un guide vous abreuvera continuellement au cours de votre séjour.


Penser que c'est une destination bon marché

Penser que c'est une destination bon marché

Alors là mes amis, vous risquez de tomber de haut ! Le Costa Rica a plus d’une carte à jouer pour vous faire mettre la main à la poche. Tout d’abord, un point essentiel : la sécurité. Parce que le pays est l’un des plus sûrs d’Amérique, contrairement à ses voisins du Sud où la criminalité est monnaie courante. Les touristes sont prêts à payer un prix plus conséquent pour voyager en toute sérénité. De plus, le pays est un des leaders mondiaux de l’écotourisme, en raison de sa politique de préservation naturelle exceptionnelle. Les volcans, les parcs nationaux et la concentration de faune sauvage sont autant d’atouts qui font monter la facture finale. À bon entendeur, le Costa Rica ne sera pas votre destination « cheap » de l’année.

Voir plus

Manquer de vigilance à la plage

Manquer de vigilance à la plage

En arrivant sur les côtes du pays, on ne pense qu’à une chose : sauter à pieds joints dans la mer chaude. Mais prudence, ne vous faites pas avoir par ses vagues bleues aguicheuses. Une mer d’huile peut dissimuler de puissants courants et les vagues peuvent rapidement vous emporter au large et là, on ne rigole plus. J’insiste lourdement sur ce point, ne vous baigniez jamais seul.e ou loin de la vigilance d’autres personnes. Ne nagez jamais trop loin de la plage et fiez-vous à l’avis des locaux avant de piquer une tête.


Venirs au mois d'octobre

Venirs au mois d'octobre

Bon à savoir, le Costa Rica ne vit pas au rythme de 4 saisons bien marquées comme celles que nous connaissons en Occident. Sa localisation proche de l’équateur le ballote entre 2 saisons dites « humide » et « sèche ». La saison humide se caractérise par une pluie légère tout au long de la journée, bien que la chaleur de l’air soit bien plus supportable qu’à la saison sèche. Cette humidité ne nous empêchera pas de vaquer à vos activités, y compris en pleine nature. D’autant plus que les touristes seront bien moins présents. Cependant, le mois d’octobre est à éviter à tout prix ! Les pluies, jusqu’alors supportables, deviennent diluviennes. Certains zones et parcs sont inaccessibles et de nombreux hôtels ferment leurs portes pour tout le mois.

Voir plus

Vouloir vous passer d'une location de voiture

Vouloir vous passer d'une location de voiture

Souvent espérée, rarement esquivée, la location de voiture sera votre essentielle pour partir à la découverte du pays. Loin d’être une destination « back pack », le pays est assez mal desservi en transports en commun. Quand bien même, les routes sont longues, sinueuses et rendent les trajets interminables. Ici, une voiture c’est la liberté ! Prenez tout de même garde au respect de la réglementation, les Costaricen.nes ont tendance à conduire comme si demain n’existait pas. Les virages et croisements sont trop souvent le théâtre de tristes situations. La police, quant à elle, est partout et n’hésitera pas à vous rappeler à l’ordre avec une (modeste) amende en souvenir.


Oublier votre antimoustique à la maison

Oublier votre antimoustique à la maison

Un seul petit oubli lorsque vous bouclez vos bagages, et BIM ! Vous vous transformez en open-bar pour l'ensemble des moustiques du coin. Qu’on se le dise, ils sont insatiables. Alors, n’oubliez pas le détour en pharmacie pour constituer votre stock de survie anti-buveurs-de-sang. Vous n’esquiverez pas toutes les piqûres, certes, mais vous éviterez certainement de vous écorcher la peau à force de vous gratter. Et ça, ça n’a pas de prix !


Ne prendre que des tenues d'été

Ne prendre que des tenues d'été

Imaginez-vous, débarquant sur la côte caribéenne du Costa Rica vêtue de votre plus beau trio, tongs, top, short. Quand soudain, l’humidité de l’air, le ciel laiteux et la plage… Ne ressemblent en rien à la carte postale – hypothétique et fantasmée – que vous aviez en tête. Oups, votre demi-douzaine de bikinis et autres paires de claquettes ne vous sera d’aucune aide. Vous vous maudissez alors, vous et vos suppositions édulcorées. Surtout lorsque les pluies inattendues – en saison sèche du moins - vous contraignent à chercher des vêtements plus adaptés. Bref, vous voyez où je veux en venir ? Les imperméables et manches longues sont obligatoires à côté de vos débardeurs avant tout décollage, quelle que soit la saison !

Voir plus

Ne pas prêter attention aux animaux sauvages

Ne pas prêter attention aux animaux sauvages

La faune sauvage figure toujours dans le top des raisons qui nous attire au Costa Rica, jusqu’à ce que… Vous vous preniez un lancer d’excrément de singe en pleine figure ou qu’une araignée de la taille de votre main se glisse dans votre sac à dos. J'aimerai tellement que ce soit une blague... Parce que si les aras multicolores et les paresseux vous émerveillent, beaucoup d’espèces vous extirperont de votre conte de fée en quelques secondes. Malheureusement, seuls les plus valeureux d’entre nous braveront la nature costaricienne. Les petites natures se cantonneront aux zones de plages ou habitées, ce qui ne les empêchera pas de tomber, à l’occasion, sur une bande de crocodiles en vadrouille.


Négligez la qualité de vos chaussures

Négligez la qualité de vos chaussures

Encore une erreur qui se paie le prix fort. En scrutant le compteur de pas de votre smartphone en fin de journée, vous n’en croirez probablement pas vos yeux. Au Costa Rica, l’expression « Court Forrest ! » prend tout son sens. Vous réaliserez l’ascension de volcans, explorerez des forêts et des parcs tropicaux, traverserez des rivières… Tant d’éléments et de territoires intacts, qui mettront votre résistance et, de surcroît, vos semelles à l’épreuve. Ajoutez à cela, la faune curieuse. Qu'elle saute, qu'elle rampe ou qu'elle morde, de bonnes chaussures bien isolantes vous protégeront des mésaventures animalières.


Guide Rédacteur
Article écrit par Lolita, rédactrice Partir.com.
Revu par Vincent, guide local au Costa Rica.
Publié le 2022-07-12