Les plus beaux parcs du Costa Rica

Entre nature luxuriante et faune exceptionnelle

Le Costa Rica est un paradis arc-en-ciel, naturel où la biodiversité est au centre de toutes les préoccupations. L’engagement du pays pour sa préservation est à l’origine de parcs et de réserves nationales extraordinaires. La vie s’y développe vigoureusement et les Costariciens vivent en parfaitement harmonie avec cette nature, qui le leur rend bien. Autant de parcs et de réserves auront de quoi donner le tournis aux plus grands explorateurs. Heureusement, nous avons réuni pour vous, les parcs nationaux immanquables du Costa Rica. Dont les plus beaux figurent dans ce Top 5 !

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Temps de visite : 1 à 2 jours

Le Parque Nacional Corcovado note 3

Parc Observation de la faune
Le conseil de Vincent : À la haute saison – d’avril à décembre - le parc Corcovado est pris d’assaut par les visiteurs, logique. Cependant, afin de garantir la préservation du parc, le nombre de visiteurs est limité à 200 visiteurs par jour. Une réservation au préalable sera nécessaire si vous souhaitez le découvrir. De plus, la visite est interdite sans l’accompagnement d’un guide certifié.

Le Corcovado ou la première vitrine du Costa Rica ! Cette expédition commence sur la rive du fleuve « Sierpe », comprenez « serpent » en raison de sa forme sinueuse qui se fraye un chemin à travers l'ensemble du parc. Naviguez sur la mangrove, entre terre et eaux, entre les épaisses racines apparentes. Bon à savoir, la mangrove du Costa Rica est l’une des plus grandes d’Amérique centrale.
Après environ 1h45 de traversée en bateau, vous ferez vos premiers pas dans le colosse des parcs naturels du pays : le Corcovado. Ce dernier est sans conteste le plus captivant de tous 💚 ! Un gigantesque jardin d’Eden tropical entièrement investi par la faune sauvage.

La faune et la flore du Corcovado offrent une vision paradisiaque d’habitats naturels préservés de tout, de nous. À l’origine, le Corcovado fut créé en 1975, à l’initiative d’étudiants, manifestants pour la protection des espaces face au développement de l’agriculture. À l’époque, le gouvernement costaricien finança le départ des locaux pour permettre à la forêt de se régénérer.
La désertion humaine et le contrôle rigoureux des arrivées permirent à la nature de reprendre ses droits, au-delà des attentes. Vous le comprendrez dès lors qu’un animal – toutes espèces confondues - se trouvera quasiment à portée de main. N’étant plus chassés ni repoussés depuis des décennies, les animaux du parc ne craignent plus les humains.

Au Corcovado, chaque espèce, qu’elle vole, marche ou rampe, se laisse aller à sa propre symphonie. Je vous invite à tendre l’oreille pour écouter les colibris. Bien que minuscules, ils sont assez bruyants. Surtout les mâles colibris, qui poussent des cris de matin au soir pour appeler les femelles. Moins subtils, les singes hurleurs dont l’effluve d’urine est aussi puissant que leurs cordes vocales. N'oublions pas les splendides toucans et leur régime pas si insectivore que cela… Si l'occasion se présente, les toucans ajoutent volontiers des œufs et de frêles oisillons à leur menu.
Vous l'aurez compris, la liste des espèces rares ou exceptionnelles est longue comme le bras. Ce n'est pas les aras écarlates qui diront le contraire. Aussi hauts perchés soient-ils, admirez le contraste de leurs couleurs vives avec le fond végétalisé. C’est un spectacle dont on ne se lasse jamais.

Voir plus

Temps de visite : 1 à 2 jours

Le Parque Nacional Tortuguero note 3

Parc Observation de la faune Activités outdoor
Le conseil de Vincent : Ne manquez pas le centre de conservation des tortues de mer. Au plus près d’elles, vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur leur mode de vie et la clé de leur protection au Costa Rica. Sensibilisation sera votre mot d’ordre dans ce centre très instructif !

Lors de votre séjour sur la côte Caraïbe, vous entendrez le nom Tortuguero revenir sur toutes les lèvres. Ce parc au cœur de la jungle abrite une formidable concentration d’animaux sauvages. Ce n'est pas un hasard si le nom du parc fait référence à une espèce omniprésente à proximité des points d’eau : les tortues ! 🐢 De diverses tailles et toujours aussi jolies, on les cherche partout du regard, comme une chasse aux œufs de Pâques, jusqu’à se laisser déconcentrer par un le cri strident d’un singe hurleur. Scrutez les branches hautes pour les apercevoir, ils ne sont jamais loin ! Les paresseux, passés maîtres dans l'art de la discrétion, vous observent eux aussi en secret.
Encore plus haut, des milliers d’oiseaux bombent le torse et parade en arborant fièrement leur plumage coloré. Jaune, rouge, vert, bleu, noir… Vous succomberez devant leurs couleurs, comme tout un chacun en visite à Tortuguero.
Le parc est souvent comparé à un observatoire privilégié de la vie animale. Nous approuvons mille fois.
C’est aussi un lieu de choix pour s’adonner à toutes sortes d’activité en pleine nature. Je vous conseille vivement le kayak, pour parcourir les canaux qui irriguent abondamment la terre ultra-fertile et s’enfoncent toujours plus loin dans la végétation abondante.

Voir plus

Temps de visite : 1 journée

Le Parque Nacional Manuel Antonio note 2

Parc Observation de la faune Plage Plongée
Le conseil de Vincent : Accéder à ce petit parc (sur le papier) peut vite ressembler à une ruée vers l’or. L’accès est strictement limité en nombre pour assurer la préservation des espaces. De ce fait, allez-y tôt le matin vers 7h ou patientez tranquillement jusqu’à l’après-midi, afin d'éviter les bouchons interminables.

Ne vous fiez pas au 20 km2 annoncé du parc Manuel Antonio, car son territoire maritime s’étend sur un peu plus de 550 km2. Par ailleurs, toute la zone concentre une population animale si florissante et variée, qu'elle mérite toute votre attention. Vous retrouverez les singes emblématiques du Costa Rica, comme les capucins ou les singes hurleurs. Ils se cachent (ou pas) dans la jungle dense composée de forêt primaire et secondaire, tropicale et sèche... On s’y perdrait presque ! Entre les arbres, pensez à lever les yeux pour observer les oiseaux. En effet, Manuel Antonio est une destination bien connue des amoureux d’ornithologie 🦋.
Poursuivez ensuite à l’écart de la verdure. Le sable blond vous guidera vers une des belles promesses du parc, les plages et les lagunes. Depuis l'entrée, vous accèderez rapidement à la Playa Espadilla Norte, en suivant un sentier bien indiqué. Si votre sens de l'orientation vous fait défaut, suivez les voyageurs munis de masques et de palmes. Vous arriverez forcément à bon port ! En revanche, pas de baignade à la Playa Espadilla Sur, les vagues y sont si puissantes que votre escapade tournerait au désastre.
Je vous conseille néanmoins la longue et magnifique Playa Manuel Antonio. La plage la plus appréciée du parc, pour son sable blanc et son eau calme et turquoise. Les nageurs avec tuba ou les amateurs de farniente en auront l’eau à la bouche. Plongez sans hésiter pour admirer les coraux dans l’eau limpide, en période de saison sèche. Il y a là tout un écosystème composé d’éponges de mer, de poissons et de crustacés ultras colorés qui s’épanouissent pleinement dans ce formidable espace protégé.

Voir plus

Temps de visite : 1 journée

Le Monteverde note 2

Parc Observation de la faune
Le conseil de Vincent : Vous voyagez sans guide ? Monteverde est le parc qu’il vous faut. Accessible à tous, on y randonne des heures durant pour explorer la faune sauvage. Monteverde, c’est aussi un parc que l’on aborde sous un autre angle, voire à toute vitesse, via des ponts suspendus ou en tyrolienne par exemple !

La célèbre forêt de nuages du Costa Rica est enfin à votre portée ! Du moins, une fois que vous aurez pris un peu d’altitude. À Monteverde, on ne vient pas uniquement s'engouffrer dans un paysage vert et hors du temps. On s’y rue aussi pour sa biodiversité fantastique, où plus de 3000 espèces animales et végétales vivent secrètement tapies dans la brume blanche. Parmi les animaux, on retrouve des espèces rares, comme le quetzal, un oiseau paradisiaque, typique de cette région du monde. Vous le reconnaîtrez à son plumage luisant, vert, bleuté ou rouge, absolument sublime.
Laissez-vous engloutir par la végétation humide et verdoyante de Monteverde. N'en sortez que pour profiter pleinement du spectacle paisible des nuages enveloppants sur les arbres. La canopée sera une découverte frappante de votre excursion dans le parc.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée

Le Parque Nacional Cahuita note 1

Parc Observation de la faune Plage
Le conseil de Vincent : Prudence, prudence ! En plus d’être partout, les animaux du parc ne sont vraiment pas timides. Un vrai bonheur pour les observer à condition de rester vigilant. Surtout lorsque les plus agiles s’approchent – un poil trop près – de vos effets personnels. Gardez toujours vos affaires près de vous et vos sacs fermés afin qu’aucun singe, raton laveur et autre chapardeur du coin, ne puisse y faire son marché.

Le Parque Nacional Cahuita sonne le départ d’un grand temps d’exploration. Enfilez vos plus belles bottes et ne lâchez pas votre appareil photo, ça va chauffer ! La visite de Cahuita constitue l’une des principales activités de la région en raison de sa belle diversité naturelle et des activités variées proposées au public. Pour commencer, allez à la recherche des animaux, les vedettes du parc.
Les adorables paresseux sont particulièrement accessibles, ainsi que les capucins ou les ratons laveurs espiègles. Encore une fois, prudence, ce sont des voleurs professionnels qui n’auront aucune pitié pour vos affaires laissées sans surveillance 😉. Après un long moment de randonnée à travers la jungle de ce parc côtier, vous aurez la chance de profiter des eaux chaudes de la mer des Caraïbes. Un vrai bonheur, car les plages sont nombreuses et propices à la plongée, au tuba, au surf ou au kayak.
Enfin, pour une expérience hors des sentiers battus, n’hésitez pas à vous rendre à Puerto Viejo de Talamanca, sur la plage méconnue de Punta Uva.

Voir plus

Guide Rédacteur
Article écrit par Lolita, rédactrice Partir.com.
Revu par Vincent, guide local au Costa Rica.
Publié le 2022-07-08

Carte interactive des lieux à visiter