Les 14 lieux incontournables à voir en Slovénie

Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages
Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages

Basée dans les Hautes-Alpes, je suis depuis de nombreuses années une passionnée de montagne et de grands espaces. Pour mon travail et pendant mon temps libre, j’ai beaucoup exploré l’arc alpin, que ce soit dans mon propre pays mais aussi en Suisse, en Autriche, en Italie… La découverte de la Slovénie fait incontestablement partie de mes coups de cœur de voyage : un pays à échelle humaine, doté d’une splendide nature préservée, d’un riche patrimoine culturel, d’habitants chaleureux et accueillants. Que demander de plus lors d’un périple ?
Il y a en effet tant d’endroits incroyables à visiter et de belles expériences à y vivre ! Je vous présente donc ma sélection de lieux à découvrir pour votre voyage en Slovénie, allant des plus emblématiques aux plus insolites et confidentiels. Les amateurs de nature et de grand air seront comblés car la Slovénie est un territoire essentiellement montagneux, couvert de vastes forêts et abritant de somptueuses rivières et lacs cristallins. Le parc national de Triglav, le seul du pays, offre de magnifiques paysages propices à la randonnée, ainsi qu’une riche faune et flore. Le pays est également le paradis des sports outdoor : vous pourrez pratiquer selon les périodes de l’année alpinisme et escalade dans le massif de Triglav, parapente au-dessus du lac de Bohinj, eaux vives dans la vallée de la Soca, spéléologie dans les nombreuses grottes qui parsèment le massif du Karst, ski alpin et de fond à Kranjska Gora et dans d’autres stations… La Slovénie s’enorgueillit d’un patrimoine culturel et historique de tout premier plan : vous serez charmés par l’énergie qui se dégage de sa capitale Ljubljana mais aussi par la beauté des petites villes de Ptuj et Piran, ses nombreux châteaux, dont celui de Predjama, la splendide architecture traditionnelle de bois à Velika Planina… Enfin, votre périple sera l’occasion de savourer une gastronomie locale riche de multiples influences, notamment les fameux vins de la vallée de la Vipava.
Vous l’aurez compris, la Slovénie dispose de multiples atouts naturels, sportifs, culturels, gastronomiques… Elle saura séduire tous les profils et tous les âges et peut se visiter en toute saison, chacune ayant ses charmes et spécificités.

Notre sélection de lieux à voir

Ljubljana
Temps de visite : Une journée
carte

Ljubljana

La petite capitale slovène semble avoir trouvé l’équilibre parfait entre taille et qualité de vie. Peuplée d’un peu moins de trois cent mille habitants, elle est suffisamment grande pour receler de nombreuses curiosités et assez petite pour se parcourir tranquillement à pied ou à bicyclette. La circulation des véhicules est restreinte dans le centre-ville et les rives de la Ljubljanica, la rivière vert émeraude qui traverse la ville, sont à la disposition des piétons et cyclistes. La qualité de vie a été érigée en art de vivre et vous ne pourrez que tomber sous le charme de la ville. Ljubljana est connue pour sa population étudiante et ses nombreux espaces verts, dont le vaste parc Tivoli.
À la saison estivale, les cafés ne désemplissent pas et installent de charmantes terrasses le long des quais. Le célèbre architecte et urbaniste slovène Joze Plecnik a été l’artisan de la transformation de la ville à partir des années 1920 et l’a dotée de superbes ponts tels que le fameux Triple Pont, de majestueux bâtiments et d’élégantes colonnes et pyramides. La capitale slovène abrite d’intéressants musées, comme le Musée d’Art moderne ou le Musée National de Slovénie. Vous prendrez un réel plaisir à déambuler à travers les ruelles de sa vieille ville ou Staro Mesto, composée de trois places contiguës, de ruelles pavées et de cours paisibles. Il ne faut également pas manquer de monter à l’aide d’un funiculaire au château de Ljubljana. Sa tour de guet offre une vue splendide sur la ville.

Le conseil de Vanessa : Les glaces semblent être une institution à Ljubljana ! Vous n’aurez que l’embarras du choix en flânant dans le centre-ville mais le bar-pâtisserie Zvezda semble être l’une des meilleures adresses de la capitale. Vous pourrez y savourer un cappuccino et des délices slovènes un jour de pluie ou bien tester en terrasse l’un des nombreux parfums de glace une belle journée d’été.
Vous aimerez Ljubljana pour :
Art et culture | Architecture | Patrimoine | Musées | Parcs

La vallée Logarska Dolina
Temps de visite : Au moins 2 jours
carte

La vallée Logarska Dolina

Située dans le nord du pays, cette magnifique vallée, qui correspond au cours supérieur de la rivière Savinja, est surnommée à juste titre la 'perle de la région alpine' de Slovénie. La Logarska Dolina est une ancienne vallée glaciaire longue d'un peu plus de sept kilomètres pour seulement cinq cents mètres de large. La vallée est exploitée pour son bois depuis le Moyen-Âge: des barges transportaient les rondins parfois même jusqu'en Roumanie. Ce commerce, qui fit la fortune de la région, a laissé comme témoignage de superbes bâtiments de bois qui ont subsisté. Lorsque l'on y pénètre, on a la sensation de se trouver dans un univers idyllique: pics élancés, vert tendre des pâturages, habitat traditionnel préservé... Un décor de montagne comme on en rêve.
La Logarska Dolina compte plus de 40 sites naturels, dont des grottes, sources et cascades, ainsi qu'une flore caractéristique -l'orchidée 'Sabot de Vénus'- et une rare faune -aigles montagnards, faucons pèlerins-. On y trouve des activités sportives pour tous les goûts: randonnée, VTT, escalade, pêche, kayak et même ski et cascade de glace en hiver. Un agréable sentier naturaliste et ethnographique permet de parcourir en deux à trois heures le fond de la vallée, longeant au passage un tilleul géant, l'arbre national du pays et symbole de l'hospitalité slovène. Vous l'aurez compris, cette vallée bucolique saura vous charmer et vous donnera envie d'y passer quelques jours.

Le conseil de Vanessa : Parmi la vingtaine de chutes d’eau qui se déversent au cœur de la vallée, celle de Slap Rinka est la plus haute de toutes. Elle se décompose en trois paliers dont le plus grand fait environ 90 mètres de haut. C’est l’une des chutes les plus célèbres de Slovénie et un haut lieu de la cascade de glace en hiver. L’accès par un sentier de randonnée y est rapide et aisé. Les plus motivés pourront poursuivre jusqu’au refuge de montagne de Frischaufov dom.
Vous aimerez La vallée Logarska Dolina pour :
Art et culture | Nature | Montagne | Rando | Architecture

Les maisons de bois de Velika Planina
Temps de visite : Une journée
carte

Les maisons de bois de Velika Planina

Situé juste au sud de la vallée de la Logarska Dolina dans la région de la Haute-Carniole, Velika Planina est sans aucun doute l'un des lieux les plus enchanteurs de Slovénie. L'ascension au sommet du plateau se déroule en deux temps: tout d'abord un impressionnant trajet en téléphérique puis un rapide parcours en télésiège vous mènera à ce site d'alpage culminant au mont Gradisce à 1 666 mètres d'altitude, constitué de superbes habitations d'architecture traditionnelle en bois, ce qui en fait l'un des plus grands villages de bergers d'Europe. Rythmés par une économie d'élevage et une production laitière quasiment inchangées depuis des siècles, ces pâturages donnent un profond sentiment de plénitude. Disposées par groupes, une cinquantaine de cabanes de bergers aux toits coniques couverts de bardeaux de mélèzes ou d'épicéas se répartissent sur cet immense alpage qui est en fait un plateau karstique, propice à de belles randonnées à pied ou en VTT. Constituées d'une seule pièce, elles sont principalement utilisées par les bergers en été. Transformée aujourd'hui en musée, la hutte Preskar est la seule d'origine.Velika Planina abrite également une petite station de ski offrant une dizaine de pistes peu pentues idéales pour les débutants dans un décor grandiose.

Le conseil de Vanessa : Lorsque les bergers prennent leurs quartiers d'été dans leurs chalets, il se font une joie d'inviter les visiteurs à déguster leurs spécialités laitières ou à savourer des boulettes de farine dénommées 'zganci'. Il existe également sur le plateau un petit restaurant, Zeleni Rob, réputé pour la finesse de ses 'struklji' ou chaussons sucrés fourrés au fromage frais, que l'on atteint en seulement quelques minutes de marche depuis le premier arrêt du télésiège.
Vous aimerez Les maisons de bois de Velika Planina pour :
Rando | Nature | Culture | Histoire | Gastronomie

Le parc national de Triglav
Temps de visite : Au moins 2 jours
carte

Le parc national de Triglav

Le Triglavski Narodni Park se situe dans la partie ouest du pays, non loin de l’Italie et de l’Autriche. C’est l’une des plus grandes zones protégées d’Europe englobant 4 % du territoire slovène, offrant des paysages vierges et spectaculaires de montagnes rocheuses, canyons, rivières, forêts primaires, prairies alpines… L’eau y a créé un des plus grands réseaux karstiques de l’arc alpin, constitué de nombreuses gorges, grottes et dolines. Le parc, qui culmine à 2 864 mètres au sommet de l’emblématique Triglav, est composé d’anciennes vallées glaciaires et fait partie des Alpes juliennes. C’est l’une des destinations favorites des Slovènes le week-end pour randonner, faire du VTT, se lancer dans les eaux vives ou bien encore faire de l’escalade ou de l’alpinisme.
L’ascension du mont Triglav fait évidemment partie des incontournables mais il existe également des randonnées de tous niveaux qui vous permettront d’évoluer dans de superbes paysages de forêts et de prairies alpines, comme celle qui mène vers le lac de montagne Planina Pri Jezeru ou bien encore le sentier de grande randonnée qui traverse une grande partie des Alpes Juliennes. La forêt couvre les deux tiers du parc, abritant une riche faune et flore. La zone est un haut lieu de nidification pour une centaine d’espèces d’oiseaux, dont des aigles royaux et Grands Tétras. Une vingtaine de hameaux peuplés d’un peu plus de deux mille habitants sont disséminés à travers le parc et un subtil équilibre entre présence humaine et préservation de l’environnement semble avoir été trouvé. L’agriculture et ses traditions y occupent encore une place importante, avec des pratiques qui se situent dans le respect du milieu naturel.

Le conseil de Vanessa : Une des principales portes d’accès au parc se fait depuis la station de ski de Kranjska Gora. Il ne faut pas manquer d’emprunter en voiture ou à vélo, pour les plus courageux, le fameux col du Vrsic, le plus haut col de Slovénie qui culmine à 1 611 mètres. Une cinquantaine de virages en épingles à cheveux forment cette route vertigineuse, véritable prodige d’ingénierie civile. Du sommet du col, on peut contempler une magnifique vue sur la vallée de la Soca et les montagnes alentour.
Vous aimerez Le parc national de Triglav pour :
Rando | Nature | Culture | Histoire | Montagne

Le lac de Bled
Temps de visite : Une journée
carte

Le lac de Bled

Situé à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Ljubljana, le lac de Bled semble tout droit sorti de l’imagination d’un artiste tant son décor est féérique en toute saison : imaginez un lac d’un bleu profond serti de montagnes avec en son milieu une petite île où trône une ancienne église… Des jeunes mariés en lune de miel à des visiteurs venus faire de la randonnée, du vélo ou de la barque, Bled est une des destinations phares de Slovénie. Les eaux cristallines bleu-vert de ce miroir alpin dessinent un cadre idyllique et une promenade de six kilomètres permet d’en faire le tour. Vous n’aurez de cesse de vous arrêter pour prendre des photos ou simplement contempler le paysage car elle offre en tous points un décor magnifique.
Un autre sentier qui vaut le détour est celui qui mène de l’extrémité sud-ouest du lac au sommet de Velika Osojnica à 756 mètres d’altitude. De là, la vue sur le lac, l’île et le massif des Karawanken est stupéfiante. La saison estivale est également propice à la baignade car en juillet-août, les eaux du lac avoisinent une température de 26°C, alimentées par des sources d’eau chaude naturelles. Une excursion en barque à la petite île en forme de larme est l’un des rituels du coin. Enfin, il ne faut pas manquer de visiter le château de Bled, perché sur une falaise abrupte à plus de cent mètres au-dessus du lac. Sorte de forteresse médiévale idéale, il abrite en son sein un musée qui retrace l’histoire du lac ainsi qu’une importante collection d’armes à feu.

Le conseil de Vanessa : Deux sites naturels de toute beauté et proches de Bled constituent une halte à ne pas manquer : les gorges de Vintgar, où une passerelle en bois de 1,6 km de long offre une promenade spectaculaire le long de rapides, cascades et bassins d’une étonnante limpidité, mais aussi le lac de Bohinj, qui vous fascinera par son décor sauvage et grandiose. L’endroit est associé au légendaire « zlatorog », un chamois blanc aux cornes d’or.
Vous aimerez Le lac de Bled pour :
Rando | Nature | Culture | Lac | Montagne

La vallée de la Soca
Temps de visite : Au moins 2 jours
carte

La vallée de la Soca

La région qui s’étend du parc national de Triglav juste au sud du col de Vrsic jusqu’à Nova Gorica porte le nom de Posocje ou vallée de la Soca. Longue de 136 kilomètres, la rivière qui la traverse est l’une des plus sauvages et des plus belles d’Europe. Imaginez un cours d’eau d’un bleu vert stupéfiant serpentant à travers des paysages de montagnes et de forêts. Son surnom de « Rivière Émeraude » est loin d’être galvaudé ! Sa couleur particulière provient de petites particules de roches suspendues dans l’eau qui réfléchissent intensément les couleurs vertes et bleues lorsqu’elles sont frappées par la lumière. La zone la plus intéressante se situe dans la partie supérieure de son cours d’eau entre le col de Vrsic et la charmante bourgade de Bovec. Petite capitale de la vallée de la Soca, cette dernière enthousiasmera les amateurs de sports de plein air. Avec les Alpes Juliennes en toile de fond, la Soca en contrebas et le parc national de Triglav tout autour, on peut aisément passer ici quelques jours à alterner sports d’eaux vives, randonnées, VTT, voire ski à Kanin, station la plus haute de Slovénie. La rivière est également l’un des paradis de la pêche à la mouche, jouissant d’une renommée mondiale. Déclarée richesse populaire par les Slovènes eux-mêmes, elle abonde en truites Farios, Marbrées, Arc-en-Ciel et en Ombres communs. La section sud de la Soca offre elle aussi de splendides endroits, notamment le fameux pont Napoléon depuis lequel on peut admirer une partie plus resserrée du cours d’eau qui s’écoule dans un canyon aux couleurs vert émeraude bleu aigue-marine.

Le conseil de Vanessa : Le front de la Soca, aussi connu sous le nom de front de l’Isonzo, fut le théâtre de sanglants combats lors de la Première Guerre mondiale entre 1915 et 1917. Très bien documenté, le musée de Kobarid retrace cet épisode douloureux de l’Histoire et permet de mieux comprendre les affrontements entre Austro-Hongrois et Italiens qui ont eu lieu dans cette région. Installés dans une bâtisse du 18e siècle au caractère méditerranéen et alpin, les drapeaux des divers peuples et nations ayant participé à cette tragédie humaine sont alignés côte à côte dans l’entrée en signe de paix.
Vous aimerez La vallée de la Soca pour :
Rando | Nature | Culture | Rivières

La région viticole de la Vipava
Temps de visite : Au moins 1 journée
carte

La région viticole de la Vipava

La vallée de la Vipava fait partie de ces coins bucoliques de Slovénie où il fait bon prendre le temps et flâner. Façonnée par le soleil et le vent de la bora, cette riche zone viticole couvre les terres fertiles qui s’étendent entre Nova Gorica et le plateau du Karst au sud-est. Elle connaît un climat relativement doux propice à la culture de différentes sortes de fruits telles que pêches, abricots, kakis, figues… Si vous venez de visiter les magnifiques vallées alpines du parc national de Triglav et de la Soca, il fera bon y ressentir une influence déjà méditerranéenne dans les couleurs, la lumière, l’architecture. Certains de ses vins sont d’envergure internationale et le merlot de Vipava compte parmi les meilleurs crus d’Europe centrale. Vous serez étonnés par la variété des cépages autochtones qui sont une invitation à la dégustation.
C’est une belle région à visiter en voiture et surtout à vélo, notamment à l’automne lorsque la fréquentation touristique est moins importante et que la vigne commence à roussir, embrasant ainsi toute la vallée. Blottie à l’ombre du mont Nanos, plateau karstique d’où jaillissent les neuf sources de la rivière Vipava, la petite ville de Vipava est surnommée la « Venise slovène » avec sa trentaine de ponts tous plus charmants les uns que les autres. Cette dernière peut constituer une base idéale pour un séjour dans la région.

Le conseil de Vanessa : Les nombreuses petites routes qui sillonnent cette « Toscane slovène » peuvent idéalement se parcourir à vélo. Elles vous permettront de découvrir de splendides villages à l’écart des sentiers battus souvent perchés sur des collines, comme le village fortifié de Stanjel ou celui de Goce, un joyau architectural avec ses maisons de pierres. De nombreuses fermes proposent des hébergements chaleureux chez l’habitant ou des dégustations de vin. À consommer avec modération si l’on veut terminer la balade à vélo…
Vous aimerez La région viticole de la Vipava pour :
Rando | Vignobles | Culture | Patrimoine | Gastronomie

Les grottes de Postojna
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Les grottes de Postojna

L’immense réseau karstique de Postojna compte parmi les plus grands au monde et c’est l’un des sites les plus connus de Slovénie. La visite de ces grottes est un voyage fascinant dans les entrailles de la Terre : vous évoluerez à travers un décor somptueux et irréel de stalactites et stalagmites mises en valeur par d’étonnants jeux de lumière. Ce sera l’occasion de découvrir un système complexe de cavernes, de salles et de passages s’étendant sur plus de vingt kilomètres et vieux de deux millions d’années. Ce dernier fut en effet creusé par la rivière Pivka, qui s’engouffre dans un tunnel près de l’entrée de la grotte et émerge de nouveau sous la forme de l’Unica. Vous passerez d’une salle à l’autre avec émerveillement : ces concrétions calcaires prennent tour à tour la forme d’aiguilles, d’énormes glaçons, d’étranges colonnes, de rideaux translucides…
C’est aussi une fascinante leçon temporelle, sachant qu’un seul millimètre de stalactite se forme en l’espace de trente ans. La Salle d’Hiver ou « Zimska Dvorana » renferme la « stalagmite de diamant » et la « colonne du pilier » qui sont devenus les emblèmes de la grotte. Quant à la Salle des Conférences ou « Kongresna Dvorana », elle peut accueillir dix mille personnes lors de spectacles musicaux organisés à certains moments de l’année. Un petit train vous emmènera au point de départ de la visite, qui peut constituer une halte rafraîchissante lors de chaudes journées d’été, la température oscillant entre 8 et 10 degrés dans la grotte toute l’année. Une petite veste sera quand même à prévoir !

Le conseil de Vanessa : Dans cette région de Carniole intérieure, l’incroyable massif du Karst a donné son nom au « réseau karstique », un vaste complexe souterrain dans lequel les rivières riches en carbonate de calcium ont creusé des grottes étonnantes. Un autre lieu qui mérite une visite est celui des grottes de Skocjan, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elles abritent également une flore et faune incroyables, avec 250 variétés de plantes et 15 espèces différentes de chauves-souris.
Vous aimerez Les grottes de Postojna pour :
Grottes | Histoire | Nature | Spéologie

Le château de Predjama
Temps de visite : Une demi-journée
carte

Le château de Predjama

Non loin de Postojna, le château de Predjama est sans doute l’une des plus belles forteresses de Slovénie. Le site qu’il occupe semble tout droit sorti d’une œuvre fantastique : construit à l’intérieur d’une cavité rocheuse de 123 mètres de hauteur, l’enchevêtrement entre la roche naturelle et les pierres du château est absolument saisissant ! Avis aux amateurs de photographie avec cette bâtisse photogénique à souhait. Rien ne manque pour combler l’imagination des petits comme des grands : un pont-levis enjambant un cours d’eau agité, un donjon lugubre, des meurtrières au niveau de la herse… Le château abrite une multitude de galeries souterraines et de salles remarquables. Édifié entre le 13e et le 16e siècle, il fut construit sur quatre niveaux et constitue un riche témoignage architectural des différentes époques gothiques et Renaissance. Il a été rendu célèbre par le chevalier Erasme Lueger, baron-brigand du 15e siècle qui prit le parti des Hongrois dans les guerres qui les opposèrent un temps aux Autrichiens. Poursuivi par les troupes impériales, il se terra dans ce château pendant un an, la forteresse étant réputée imprenable. Il fut finalement tué d’un boulet de canon et la légende dit qu’il repose sous la place du village de Predjama, au pied du grand tilleul planté par sa fiancée.

Le conseil de Vanessa : Les passionnés de châteaux seront ravis car le pays en compte un grand nombre du fait des nombreuses guerres qui ont émaillé la région au cours des siècles. Au nord-est de la capitale Ljubljana, le château de Celje est la plus grande forteresse médiévale de Slovénie. Il a bénéficié d’un excellent travail de restauration ces dernières années et mérite d’y faire une halte le temps de quelques heures.
Vous aimerez Le château de Predjama pour :
Architecture | Histoire | Patrimoine

La ville côtière de Piran
Temps de visite : Au moins une journée
carte

La ville côtière de Piran

Située en Istrie en bordure de la mer Adriatique, Piran est l’une des plus charmantes petites villes slovènes. S’étalant sur une étroite péninsule, elle marque l’extrémité sud-ouest du pays. Avec ses maisons blotties les unes contre les autres et ses ruelles qui descendent de la butte de l’église vers la place centrale, elle affiche fièrement son caractère méditerranéen et n’est pas sans rappeler sa consœur croate Dubrovnik. Bijou d’architecture gothique vénitienne, sa vieille ville, l’une des mieux préservées de l’Adriatique, saura vous séduire avec ses ruelles sinueuses, ses boutiques d’artisanat et ses alléchants restaurants de poisson. La place du 1er mai, cœur de la ville, est entourée d’un labyrinthe de maisons aux murs pastel, de passages voûtés et de cours à arcades dans lesquels vous n’aurez qu’une envie, celle de vous perdre. Piran tiendrait son nom du feu (« pyr » en grec ancien) qui était allumé à la pointe de la péninsule pour guider les bateaux jusqu’au port grec d’Egida, devenu Koper par la suite. Tout un mélange de peuples tels que Slaves, Byzantins et Francs vinrent chacun leur tour façonner la riche histoire de la ville mais c’est à la fin du 13e siècle que Piran connut ses heures les plus illustres. Elle tomba pour cinq siècles sous domination vénitienne en étant le plus gros fournisseur de sel de la Sérénissime. On pourra admirer en déambulant dans la ville nombre d’édifices et de fortifications qui datent de cette époque.

Le conseil de Vanessa : Tout proche, le parc naturel de Secovlje Salina permet de découvrir l’activité multicentenaire que constitue la production saline dans la région. Deux mille tonnes de sel y sont encore produites annuellement selon des méthodes traditionnelles et la réserve abrite également 270 espèces d’oiseaux. Piran organise chaque année au mois d’avril la Fête des Sauniers : cette manifestation fait revivre avec dynamisme la célébration qui marquait autrefois le début de la saison saline, lorsque les familles partaient travailler dans les marais salants.
Vous aimerez La ville côtière de Piran pour :
Architecture | Histoire | Patrimoine | Nature | Rando

La montagne et le château de Sneznik
Temps de visite : Au moins une journée
carte

La montagne et le château de Sneznik

Culminant à 1 796 mètres d’altitude, la montagne de Sneznik signifie littéralement « pic blanc » et fait partie des Alpes dinariques. Située dans le sud du pays à proximité de la frontière croate, c’est l’une des zones les plus sauvages du pays, à l’écart des sentiers battus et des circuits touristiques classiques. Les denses forêts qui se sont développées sur ses pans montagneux abritent une population de lynx, de loups et d’ours bruns, dont certains ont été réintroduits dans les Pyrénées. La flore d’altitude y est aussi très variée, et la région est connue pour ses phénomènes karstiques.
L’ascension du Sneznik constitue une magnifique randonnée à la journée sans grande difficulté. Un sentier vous fera traverser de belles forêts de pins et de feuillus, avant de s’élever au-dessus du couvert forestier, vous permettant de contempler un somptueux panorama à 360° des Alpes juliennes à la mer Adriatique, en passant par les îles croates et la baie de Trieste. La Slovénie étant entre autres le pays des châteaux, il ne faudra pas manquer de faire une halte au très photogénique château de Sneznik. Datant du 15e siècle et remodelée au 19e siècle, sa belle silhouette blanche vient se refléter dans les eaux des douves entourées d’arbres. Il conserve à l’intérieur de ses murs épais un intéressant mobilier et décor. La partie du sous-sol accueille quant à elle une galerie d’art qui expose régulièrement des artistes de tous horizons.

Le conseil de Vanessa : Le « Floating Castle Festival » a lieu tous les ans au mois de juillet sur le site du château de Sneznik. Cet insolite festival de musique ethnologique met en avant une grande variété d’expériences musicales du monde entier animées par des artistes locaux et internationaux. Plus de cent groupes vous feront vivre sur trois jours une expérience culturelle unique, avec également des spectacles de cirque, de théâtre de rue, des projections de films…
Vous aimerez La montagne et le château de Sneznik pour :
Architecture | Histoire | Montagne | Nature | Rando

Maribor
Temps de visite : Au moins 2 jours
carte

Maribor

Capitale de la Styrie, Maribor est le camp de base idéal pour partir à la découverte de cette région orientale de la Slovénie. Deuxième ville du pays, c’est une cité pleine de charme avec sa vieille ville bâtie le long de la rivière Drava. Capitale européenne de la culture et de la jeunesse il y a quelques années, ses rues piétonnes abondent en cafés et bourdonnent d’animation et de vie estudiantine. Maribor connut son essor au Moyen-Âge grâce au commerce du bois et du vin. Il ne faut pas manquer de voir « Grajksi Trg », place qui constitue l’épicentre de la vieille ville, sur laquelle se dresse le château de Maribor, superbe édifice construit au 15e siècle. Pour les amateurs de verdure, le parc Mestni est un charmant arboretum comptant 150 essences d’arbres et trois étangs.
Sur les bords du fleuve au niveau du quartier Lent, « Stara Trta », la parcelle de vigne la plus ancienne au monde, produit du haut de ses 400 ans d’existence une cinquantaine de kilos par an, soit environ 25 litres de vin. Chaque année à l’automne, le Festival de la Vigne, organisé par des vignerons et aubergistes locaux, célèbre cette tradition séculaire et constitue une excellente occasion de découvrir une riche culture vinicole. Initiative verte de la part de la municipalité, vous pouvez vous déplacer gratuitement en véhicule électrique ou louer un vélo en utilisant une application mobile qui vous permettra d’explorer en toute liberté Maribor et ses environs.

Le conseil de Vanessa : Les collines verdoyantes autour de Maribor offrent de nombreuses possibilités selon les saisons : en hiver, vous pourrez dévaler les pistes d’une des plus importantes stations de ski alpin de Slovénie à Mariborsko-Pohorje et à la belle saison, une multitude de chemins de randonnée et de pistes cyclables vous permettront de découvrir tout en douceur des magnifiques paysages de prairies, de pâturages et de forêts comme celle de Sumik.
Vous aimerez Maribor pour :
Culture | Histoire | Fêtes et festivals | Nature | Rando

La ville ancienne de Ptuj
Temps de visite : Une journée
carte

La ville ancienne de Ptuj

Située dans le nord-est du pays à une trentaine de kilomètres de Maribor et surplombant une large vallée, Ptuj est l’une des plus belles et des plus anciennes cités de Slovénie. Depuis la rive opposée de la Drava, la vue est saisissante sur ce magnifique ensemble architectural homogène composé de toits ocre, de murs blanc et jaune et d’un fier château qui domine la ville. Vous serez immédiatement séduits par son centre médiéval, ses musées, ses monastères et ses églises. Au 13e siècle, elle rivalisait avec sa voisine Maribor en termes d’artisanat et de commerce. Les deux ordres monastiques des Dominicains et Franciscains s’y installèrent et bâtirent d’importants couvents que l’on peut admirer encore aujourd’hui comme le monastère des Frères Mineurs qui est en activité depuis plus de sept siècles.
Le château de Ptuj vous charmera par ses salles de réception aux plafonds somptueux, son riche mobilier et ses collections de tableaux. Vous pourrez également profiter de points de vues remarquables sur la ville en contrebas. Quant au reste du centre-ville, il semble tout droit sorti du 18e siècle tant il est remarquable par la qualité de sa conservation. Une des rues les plus intéressantes à parcourir est « Murkova Ulica », jalonnée d’anciennes demeures, qui mène à « Slovenski Trg », une place en forme d’entonnoir formant le cœur du vieux Ptuj. La rue piétonne « Presernova Ulica », qui accueillait le marché de la ville au Moyen-Âge, est elle aussi une invitation à la flânerie avec ses belles travées voûtées et abrite la Maison Romane, le plus vieil édifice de Ptuj.

Le conseil de Vanessa : Chaque année a lieu en février le fascinant carnaval de Kurentovanje, rite de la fertilité remontant aux premiers Slaves et inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. C’est l’un des événements phares du calendrier local : les festivités durent une dizaine de jours au terme desquels des centaines de Kurent défilent masqués et costumés, portant des peaux de mouton et coiffés d’énormes toques poilues. Un temps fort de la culture slovène !
Vous aimerez La ville ancienne de Ptuj pour :
Culture | Histoire | Architecture | Patrimoine | Musées

Le Parc Régional de Kozjanski
Temps de visite : Une journée
carte

Le Parc Régional de Kozjanski

Le Kozjansko fait partie des régions les plus sauvages de Slovénie. Elle borde la façade orientale des montagnes du Posavje et la rivière Sotla, longue d’une centaine de kilomètres et qui dessine la frontière avec la Croatie. Sa capitale Zagreb ne se trouve en effet qu’à deux pas… Vous y découvrirez une splendide zone de forêts, de collines vallonnées, de vignes et de fermes disséminées à travers une campagne bucolique, ainsi qu’un des trois parcs régionaux de Slovénie. Créé en 1999, le parc régional de Kozjanski alterne des paysages de forêts et de prairies sèches jouissant d’une abondante faune et flore, notamment de nombreuses espèces d’oiseaux. Avis aux passionnés d’ornithologie !
Le parc, classé zone Natura 2000 et Réserve de la Biosphère par l’UNESCO, se pose en modèle de pratiques environnementales durables et de préservation de ses traditions. Il a pour symbole la pomme qui pousse au milieu de ses riches vergers. Plusieurs sentiers pédagogiques ont été aménagés afin d’explorer le parc, notamment celui de Podsreda qui est une boucle de 32 kilomètres menant à l’un des châteaux les mieux préservés du pays. Ce dernier semble avoir été figé dans le temps depuis sa construction au début du 13e siècle ! Les ailes du château abritent une exposition intéressante sur l’art local de la verrerie tandis qu’une superbe grande salle lambrissée accueille d’autres types d’expositions et des concerts de musique classique. La région offre parmi les plus belles balades à pied et à vélo du pays : une vingtaine d’excursions de durées variables et de tous niveaux de difficulté vous permettront de découvrir cette partie attachante de la Basse-Styrie.

Le conseil de Vanessa : À l’extrémité nord du parc, le village de Podcetrtek occupe un beau site, perché sur une colline qui s’étend jusqu’en Croatie et dominé par les vestiges d’un château du 11e siècle. Il mérite une halte car vous pourrez vous y ressourcer en profitant des eaux de Terme Olimia, riches en magnésium et en calcium. Vous pourrez alterner entre bassins à 35°C et soins du corps après une journée de randonnée ou de vélo bien remplie.
Vous aimerez Le Parc Régional de Kozjanski pour :
Culture | Histoire | Nature | Rando | Patrimoine

Conseiller où partir
Vanessa,
Journaliste montagne/environnement et voyages

L'avis de Vanessa

La Slovénie a été l’un des derniers pays que j’ai découvert dans l’arc alpin mais alors, quelle belle surprise cela fut ! Depuis 2015, je m’y suis rendue à trois ou quatre reprises au printemps et en été mais je rêve d’y retourner à l’automne marcher dans ses belles forêts et au cœur de l’hiver skier dans le massif du Triglav. C’est là que j’y ai vécu ma première expérience en canyoning dans la somptueuse vallée de la Soca : un bon cocktail de sensations fortes que d’évoluer dans ces paysages de rochers sculptés par le temps et d’eaux tumultueuses d’un vert émeraude intense. Un autre souvenir marquant fut celui de la grotte de Postojna, véritable joyau architectural naturel. Quel contraste entre la chaleur extérieure et la fraîcheur dans les galeries de ce monde féérique souterrain ! On ressort de cette visite comme d’un rêve, tant la beauté de ces concrétions karstiques est irréelle.
La grande amatrice de vin que je suis a été comblée par la vallée de la Vipava, endroit bucolique à souhait à la frontière avec l’Italie. Cette vallée se parcourt idéalement à vélo et vous traverserez de charmants petits villages de pierre juchés sur des collines recouvertes de cultures de vigne. Vous pourrez pousser la porte des nombreuses fermes qui parsèment cette campagne et serez accueillis chaleureusement par ces agriculteurs-vignerons qui se feront un plaisir de vous faire goûter leur riche nectar et de vous montrer leur savoir-faire transmis de génération en génération. Divers restaurants vous proposeront également de savoureux menus à base de spécialités locales et à des prix raisonnables.
Enfin, je suis tombée sous le charme des villes slovènes, notamment de sa capitale Ljubljana, une ville à taille humaine où il fait bon vivre et flâner. À la belle saison, de nombreuses terrasses fleurissent un peu partout et lui confèrent une atmosphère des plus conviviales. Plusieurs festivals étalés sur toute l’année ajoutent un attrait artistique supplémentaire et permettent de se faire une idée du dynamisme de la vie culturelle locale. Voyager par soi-même avec son propre véhicule est une chose aisée car la Slovénie est relativement proche de la France géographiquement et ne nécessite pas forcément de prendre l’avion. Le pays, petit par sa taille, bénéficie en plus de cela d’un très bon réseau de communications et vous pourrez passer facilement d’une région à l’autre. La position centrale de Ljubljana permet aussi de voyager en étoile depuis la capitale. Le pays se traverse relativement rapidement mais vous aurez besoin de temps pour découvrir ses nombreuses facettes. La Slovénie saura vous séduire avec ses nombreux charmes et atouts et votre premier séjour ne vous donnera qu’une seule envie, celle d’y repartir prochainement !

Carte des lieux à visiter