Nos coins secrets en dehors des sentiers battus

Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages
Vanessa, Journaliste montagne/environnement et voyages

Qui n’a jamais rêvé de partir à la découverte de l’Islande, cette fascinante terre de glace et de feu perdue au beau milieu de l’Atlantique ? Au cours de mes quatre voyages en Islande, ce fut à chaque fois un véritable émerveillement : une nature dans toute sa splendeur, mais aussi une culture riche de ses traditions. L’Islande a connu un fort essor touristique ces dernières années et certains lieux les plus connus peuvent être parfois victimes de leur succès. Mais l’île regorge d’endroits insolites et confidentiels encore préservés. Je vous emmène à travers quelques-uns de mes coins secrets préférés : certains se méritent un peu plus que d’autres pour y accéder, mais valent ô combien le détour.

Voir plus

Les coins secrets

Les sentiers de randonnée de Viknaslodir
Temps de visite : 1 à 4 jours

Les sentiers de randonnée de Viknaslodir

La région des fjords de l’Est ne compte pas parmi les endroits les plus fréquentés d’Islande et pourtant, elle recèle de nombreuses beautés naturelles. Elle ravira notamment les amateurs de randonnée : le Viknaslodir trail a été distingué par le National Geographic comme l’un des 25 plus beaux treks au monde.
Il se situe principalement entre Seydisfjördur et le nord de Bakkagerdi et représente environ 150 kilomètres de sentiers de difficulté facile à moyenne à travers des paysages à couper le souffle, composés de cascades, lacs, criques… Des atmosphères bien différentes du côté lunaire de Landmannalaugar ou d’autres zones de l’île. L’un des joyaux que traversent ces sentiers est le Storurd, un ensemble d’étangs d’un bleu incroyable enchâssés dans d’énormes blocs rocheux.

Le conseil de Vanessa : Si vous choisissez de randonner sur plusieurs jours, vous rencontrerez des refuges bien équipés avec eau courante et sèche-linge fort utile pour vos vêtements parfois mouillés. Il est également bon à savoir que la météo y est généralement plus clémente que dans le reste de l’Islande.
Vous aimerez Les sentiers de randonnée de Viknaslodir pour :
Rando | Nature | Mer | Lac | Merveilles naturelles

La piscine naturelle de Seljavallalaug
Temps de visite : 1 à 3 heures

La piscine naturelle de Seljavallalaug

La réputation de l’Islande n’est plus à faire en termes de piscines géothermiques naturelles, disséminées un peu partout dans le pays. Le Blue Lagoon et les Myvatn Nature Baths figurent parmi les plus connus, mais il en existe de nombreuses autres plus confidentielles et moins aménagées, souvent situées dans des décors insolites de toute beauté. Parmi elles, la piscine de Seljavallalaug se trouve à deux pas des célèbres chutes d’eau de Skogafoss sur la côte sud de l’île. Il faut sortir de la route 1 et marcher une vingtaine de minutes au milieu d’un paysage rocailleux et sauvage pour atteindre ce bassin rectangulaire construit à flanc de montagne il y a près d’un siècle. Une eau à 36 degrés provenant d’une source chaude coulant le long du fameux volcan Eyjafjallajökull constitue une véritable invitation à la détente dans un cadre tout à fait fascinant.

Le conseil de Vanessa : La piscine est ouverte été comme hiver et dispose d’une petite construction qui permet de se changer à l’abri. Elle est très appréciée des Islandais qui s’y retrouvent régulièrement en fin de journée pour partager un moment. Il vaut mieux donc s’y rendre le matin si vous voulez profiter du calme des lieux.
Vous aimerez La piscine naturelle de Seljavallalaug pour :
Piscines naturelles | Nature | Détente | Merveilles naturelles

La plage de sable de Raudisandur
Temps de visite : Une demi-journée

La plage de sable de Raudisandur

Les amoureux de plages qui se déroulent à l’infini ne seront pas déçus en Islande, car l’île s’enorgueillit d’étendues de sable absolument époustouflantes ! Ainsi, vous rencontrerez des plages d’un sable noir profond en longeant la côte sud de l’île. Mais si vous choisissez de vous rendre dans les fjords de l’Ouest, il ne faut pas passer à côté de la superbe plage de Raudisandur.
Cette dernière se pare de teintes qui varient entre l’ocre, l’orange, le jaune ou le rouge vif en fonction de la luminosité. Un véritable festival de couleurs ! Une petite piste s’élevant jusqu’à un plateau permet d’embrasser du regard une baie immense encadrée par des montagnes plongeant dans l’océan. Le bleu de la mer contraste avec les herbes vertes et le sable coloré qui s’étend sur des kilomètres. Un régal pour les amoureux de grands espaces sauvages et les amateurs de photographie !

Le conseil de Vanessa : Il ne faut pas rater l’intersection entre les routes 614 et 612, cette dernière desservant les célèbres falaises de Látrabjarg abritant des milliers d’oiseaux. Le chemin non goudronné menant à la plage de Raudisandur n’est pas des plus agréables, car il est parfois jonché de nids de poule, mais vous pouvez quand même y accéder avec précaution si vous avez opté pour une petite voiture de location.
Vous aimerez La plage de sable de Raudisandur pour :
Piscines naturelles | Nature | Détente | Merveilles naturelles

Le canyon de Fjadrargljufur
Temps de visite : 2 à 3 heures

Le canyon de Fjadrargljufur

L’envoûtant canyon de Fjadrargljufur se situe sur la côte sud de l’Islande juste avant le petit village de Kirkjubaejarklaustur si vous venez de l’ouest du pays. Deux noms de lieux islandais qui sont loin d’être faciles à prononcer ! En quittant l’axe principal de la route 1, un petit parking marque l’entrée du canyon.
De là, un sentier de deux kilomètres de long permet de contempler depuis le haut ce site géologique extraordinaire. Suite à la fonte d’un glacier, il y a près de 10 000 ans, un lac s’est formé dans cette vallée et des rivières glaciaires ont entaillé la roche au fil du temps, lui donnant des formes spectaculaires. Les contrastes de couleurs sont également étonnants, alternant entre le vert vif de l’herbe, le noir de la roche et le bleu turquoise de la rivière Fjadra qui s’écoule au fond du canyon.

Le conseil de Vanessa : L’endroit est souvent oublié des touristes, car il n’est pas forcément bien indiqué, mais vous y découvrirez l’un des plus extraordinaires paysages et peut-être le plus beau canyon d’Islande ! Il vous faut emprunter quelques kilomètres avant Kirkjubaejarklaustur la route 206 qui mène au volcan Laki sur une toute petite portion. Cette dernière est praticable jusqu’au canyon par tous types de véhicules. Un détail important qu’il faut bien vérifier à chaque fois que l’on s’écarte des grands axes en Islande !
Vous aimerez Le canyon de Fjadrargljufur pour :
Nature | Rivière / Fleuve | Canyon | Merveilles naturelles

Le rocher de Hvitserkur
Temps de visite : 1 à 2 heures

Le rocher de Hvitserkur

Le rocher de Hvitserkur se dresse fièrement dans l’océan au niveau du fjord d’Hunafjordur, près du village de Blönduos juste avant l’entrée des fjords de l’Ouest. Il suffit d’effectuer un petit crochet depuis la route principale 1 pour se rendre à cet endroit très sauvage.
Le monolithe basaltique de Hvitserkur est entouré d’un magnifique paysage naturel composé d’une immense plage et de montagnes dans le lointain. Haut d’environ 15 mètres, il fait immédiatement penser à un animal qui baisserait la tête pour boire dans la mer : certains y voient un éléphant tandis que d’autres songent à un rhinocéros. Toutes les interprétations sont possibles ! Une légende affirme que le rocher était un troll touché par les rayons du soleil levant et transformé à jamais en pierre.

Le conseil de Vanessa : Un belvédère a été spécifiquement aménagé pour admirer le rocher, mais si vous souhaitez prendre des photos d’un angle plus original, vous pouvez descendre la colline en direction de la mer. Le chemin est assez raide et boueux, nécessitant de robustes chaussures de randonnée. Les intervalles de marée basse vous permettront de vous rapprocher au plus près du monolithe et d’admirer ses formes étranges.
Vous aimerez Le rocher de Hvitserkur pour :
Mer | Nature | Points de vue | Merveilles naturelles

La ferme biologique de Fridheimar
Temps de visite : 2 à 3 heures

La ferme biologique de Fridheimar

L’Islande étant une terre géothermique par excellence, elle utilise ce trésor de la nature dans de nombreux domaines, notamment pour produire des fruits et légumes. Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’île est le premier producteur européen de bananes (hors outre-mer). Dans cette petite nation, on ne compte plus les exploitations agricoles utilisant l’énergie du sous-sol pour des cultures sous serres.
Si vous comptez effectuer la populaire boucle du Cercle d’Or, ne manquez pas de faire une halte à la ferme biologique de Fridheimar située à côté de Reykholt. Knutur, son épouse et leurs cinq enfants ont ouvert depuis quelques années leur exploitation aux visiteurs. Vous découvrirez ainsi leur étonnante production d’une tonne de tomates par jour, le tout étant exclusivement chauffé grâce à l’eau géothermique en sous-sol.

Le conseil de Vanessa : Après votre visite, rien de tel qu’une pause déjeuner au restaurant de la ferme qui propose une cuisine biologique à base de… tomates ! Vous pourrez également déguster concombres, poivrons, charcuterie locale et serez confortablement installés dans une des serres au milieu d’un décor insolite de rangs de tomates hors-sol.
Vous aimerez La ferme biologique de Fridheimar pour :
Gastronomie | Géothermie | Nature

La bibliothèque de l'eau de Stykkisholmur
Temps de visite : 1 à 2 heures

La bibliothèque de l'eau de Stykkisholmur

Les amateurs d’art contemporain ne manqueront pas de visiter l’étonnante bibliothèque de l’eau ou « Vatnasafn » de Stykkisholmur, un charmant petit port situé sur la côte nord de la péninsule de Snaefellsnes. Elle se compose d’un bâtiment circulaire blanc juché sur un promontoire rocheux face à l’océan.
À l’intérieur, vous trouverez une fascinante installation de l’artiste américaine Roni Horn, constituée de 24 colonnes de verre contenant l’eau d’autant de glaciers islandais. Ces colonnes réfléchissent magnifiquement la lumière, mettant en valeur des inscriptions en anglais et en islandais en relation avec le climat si particulier du pays. C’est l’occasion de découvrir un projet artistique des plus insolites, l’Islande étant un territoire propice à l’imagination et à la créativité.

Le conseil de Vanessa : Si Stykkisholmur est votre port d’embarquement pour une exploration des fjords de l’Ouest, vous devez faire halte à Selardalur, un ensemble de maisons conçu par l’artiste islandais Samuel Jonsson au siècle dernier. Il règne une atmosphère extraordinaire dans ce petit bout du monde situé à la fin d’une piste, en bon état !, au niveau du fjord d’Arnarfjordur.
Vous aimerez La bibliothèque de l'eau de Stykkisholmur pour :
Art et culture | Architecture | Patrimoine | Mer

Le restaurant Tjöruhusid à Isafjördur
Temps de visite : 2 heures

Le restaurant Tjöruhusid à Isafjördur

Un séjour réussi en Islande comporte aussi un volet gastronomique et les bons restaurants ne se trouvent pas qu'à la capitale Reykjavik. Situé à Isafjordur, la ville principale des fjords de l'Ouest, le restaurant Tjöruhusid vous surprendra par sa cuisine locale composée essentiellement de poissons et de fruits de mer.
Une superbe construction traditionnelle rustique abrite cet établissement familial qui ne sert que la pêche du jour. Aucun menu n'est affiché mais un succulent buffet bien fourni vous attend, qui ravira les palais les plus exigeants. L'un des incontournables est la délicieuse soupe de poisson. Les tarifs pratiqués sont certes un peu élevés mais Tjöruhusid vous garantira une expérience culinaire qui sort des sentiers battus!

Le conseil de Vanessa : Le restaurant n’ouvre ses portes qu’à Pâques et pendant la saison estivale. Mieux vaut alors réserver un peu à l’avance si vous voulez y dîner. Bonne nouvelle côté budget, le repas est gratuit pour les moins de 14 ans et le midi, le menu à la carte permet de bénéficier de tarifs un peu plus doux.
Vous aimerez Le restaurant Tjöruhusid à Isafjördur pour :
Gastronomie | Architecture

Carte interactive des lieux à visiter