Location de voitures en Turquie

L’heure de votre voyage en Turquie approche et vous avez pensé à l’option de louer une voiture durant votre périple. Sauf que vous vous demandez si c’est une bonne idée. Est-ce sans danger de conduire en Turquie ? Quelles sont les obligations à suivre pour louer une voiture en toute sérénité ? On répond à toutes vos questions ici pour anticiper au mieux votre road trip.

Conditions pour louer un véhicule

En Turquie, l’âge minimum requis pour louer une voiture est de 21 ans, voire 23 ans pour certaines agences de location, renseignez-vous en amont. Durant votre road trip, vous devrez forcément avoir avec vous votre permis de conduire, un permis de conduire international et la preuve d’une assurance, comme votre carte verte. Ce n’est pas forcément obligatoire, mais pensez à prendre des assurances complémentaires directement chez le loueur de voitures.
Vous aurez tout le loisir de louer une voiture dans une ville, et de la déposer dans une autre ville, moyennant un surplus plutôt respectable en Turquie, versus d’autres destinations.

Quel type de véhicule louer ?

L’état des routes en Turquie est bon, voire même de très bonne qualité aux abords des grandes métropoles et le long des grands axes touristiques. Vous n’aurez donc pas de particularités à prendre en compte pour conduire en toute sécurité en Turquie. On vous conseille de privilégier une berline, qui alliera confort pour les passagers, car le pays est grand et les distances, importantes, tout en pouvant contenir le maximum de bagages et consommer de manière plus économique que d’autres modèles plus imposants.

Voiture de location

Réseau routier

Réseau routier
La Turquie a énormément investi dans son réseau routier durant ces dernières années. L’état des routes est donc de bonne qualité dans l’ensemble du pays, notamment aux abords des grandes métropoles, le long de la côte et dans les grandes régions touristiques du centre. Dans les campagnes, certaines routes sont moins bien entretenues, mais vous ne serez jamais bloqués pour autant. Si jamais vous souhaitez vous rendre en Anatolie orientale, sachez juste que certaines routes présentent des petits nids de poule ou ont parfois des petites pierres tombées sur le bord de la route, région montagneuse oblige. Encore une fois, rien de majeur. Vous passerez partout !

Règles de conduite

On peut avoir une image un peu chaotique de la conduite en Turquie quand on ne connaît pas. Sachez que ce n’est pas vraiment fondé, une fois qu’on a compris les règles principales. Tout d’abord, la conduite en Turquie se fait à droite, tout comme en France, avec les mêmes règles de dépassement et un code de la route similaire.
Les panneaux d’indication suivent un code bien précis : les panneaux blancs pour les sorties, les verts pour les autoroutes, contenant presque toutes des péages et les bleus, pour les routes normales. Le système de péage s’est totalement automatisé. Vous payerez à l’aide d’un petit boîtier automatique placé sur votre pare-brise et que votre agence de location vous fournira. Vous réglerez à la fin de votre séjour directement auprès de l’agence.
Concernant la conduite en général, sachez que les Turcs ont une approche un peu plus « approximative » du Code de la route que nous. Les réflexes ne sont donc pas toujours les mêmes, mais dans l’ensemble, une fois que vous aurez pris le pli, vous verrez que l’on prend vite ses marques et qu’on se détend. Par exemple, les feux rouges ne sont pas systématiquement respectés comme chez nous. Arrêtez-vous comme d’habitude, et si vous entendez des klaxons incessants, c’est que l’on vous donne l’autorisation de passer. Le klaxon est également énormément utilisé, plus comme un moyen de communication que d’agression, ne le prenez donc jamais personnellement. On klaxonne pour passer, pour dépasser un camion qui roule au milieu de la route (un classique) et qui doit se rabattre, pour mentionner qu’on est là. C’est un sport national et plutôt bienveillant.
Dans l’ensemble, conservez les mêmes références que chez vous pour conduire, mais adoptez une conduite beaucoup plus lente et observatrice. Si vous conduisez en souplesse, vous n’aurez aucun problème. Évitez tout de même de conduire en plein centre des grandes métropoles, comme Izmir ou Istanbul, c’est fortement déconseillé. Vous pourrez cependant sans problème récupérer votre voiture à l’agence et vous lancer sur les grands axes et les routes de campagne.

Règles de conduite

Sécurité

Sécurité

En Turquie, les principales règles de sécurité sont alignées sur celle de l’Europe, à quelques exceptions près. Le port de la ceinture est obligatoire à l’avant comme à l’arrière. Le téléphone n’est pas autorisé, à part en kit mains libres (même si vous verrez souvent le contraire en pratique). L’alcool au volant est lui, totalement proscrit. En cas d’accident, vous devez en toute priorité appeler la police au 112.
Pour des raisons de sécurité, il est déconseillé de conduire la nuit en campagne, les routes étant peu éclairées, et présentant parfois des petits obstacles ou des barrières de sécurité non présentes, notamment en montagne. En ville, cependant, il n’y aura aucun problème.

Essence

Aucune inquiétude de ce côté-là. La Turquie a recouvert le pays de pompes à essence flambant neuves, servant de la nourriture de qualité et proposant des infrastructures ultras propres en bonus. Vous aurez le choix entre le diesel et l’essence pour votre voiture, avec un prix au litre tournant autour des 1€ environ. On vous servira systématiquement l’essence. Vous avez juste à préciser « full » pour le plein. Le paiement se fait en cash auprès de l’assistant.
station essence

Vitesse sur les routes

vitesse
Les limitations de vitesse ne sont pas toujours indiquées clairement ou avec grande logique sur les routes turques. Et les détecteurs de radars sont interdits. Gardez donc en tête les limitations de base, et observez les panneaux régulièrement en cas de changement.

Les limites de vitesse sont généralement :
- Vitesse en agglomération : 50 km/h
- Vitesse hors agglomération : 90 km/h
- Vitesse sur autoroute : 120 km/h

Conduire en Turquie

  • Vitesse en agglomération Vitesse en agglomération 50 km/h
  • Vitesse hors agglomération Vitesse hors agglomération 90 km/h
  • Vitesse sur autoroute Vitesse sur autoroute 120 km/h
  • conduite à droite Conduite à Droite
  • Taux d'alcoolémie Taux d'alcoolémie 0,5 g/L
  • Feux de jour Allumage des feux de jour Non
  • Autoroutes Péage Certaines autoroutes payantes
  • Prix de l'essence Prix du litre d'essence 0,75 €
  • Permis international Permis françaisvalide

Nos 6 conseils et pièges à éviter

1. Sachez que vous réservez une catégorie et non un modèle

- Selon la catégorie choisie, c’est le loueur qui vous attribuera un modèle précis en fonction des disponibilités des véhicules.
- Vérifiez que le coffre peut contenir toutes vos valises.
- L'écart de prix entre deux catégories peut être très faible, comparez.

2. Choisissez bien l'emplacement de l’agence de location

- Pour gagner du temps : préférez les agences accessibles à pied depuis le terminal de l'aéroport.
- Pour économiser : comparez les prix avec les agences plus excentrées voire en centre ville.

3. Vérifiez les frais cachés

- Conducteur supplémentaire : attention aux coûts additionnels journaliers.
- Jeune conducteur : vérifier le montant du surcoût la plupart du temps pratiqué.
- Frais d’annulation : bien s’assurer que les frais d’annulation sont gratuits, on ne sait jamais en cas d’imprévu de dernière minute.
- Kilométrage illimité : rouler librement sans coût supplémentaire, mais doit être inclus dans votre contrat.
- GPS : Avant de prendre l'option GPS vérifiez si votre forfait téléphonique permet d'utiliser le GPS de votre téléphone sans surcoût.

4. Soyez vigilants sur les assurances, franchises et garanties supplémentaires

La majorité des loueurs inclut dans leur forfait : l’assurance au tiers, l’assurance tous risques et vol. Le problème est qu’en général, la franchise est souvent exorbitante. Celle-ci peut- être réduite grâce à une assurance supplémentaire.
- Vérifiez quelles assurances sont comprises avec votre carte bancaire.
- Si vous prenez l'assurance supplémentaire directement chez l’agence de location lors de la prise de véhicule, cela sera plus facile à gérer en cas d’incident que de passer par un tiers.
- Si vous prenez l'assurance sur la plateforme en ligne, elle sera sûrement moins chère.
- Ayez une carte de crédit avec autorisation pour débiter la caution (plafond).
- La majorité des opérateurs exigent le paiement de la location par carte de crédit.

5. A checker lors de la prise en charge et la restitution

- Prise en charge du véhicule : contrôlez le niveau de carburant, prendre en photo extérieur et intérieur du véhicule.
- Restitution : Reprendre des photos du véhicule. Vérifiez l’heure de retour stipulée dans le contrat, faire le plein, nettoyer rapidement intérieur et extérieur, restituez GPS et autres options.

6. Utilisez un comparateur pour trouver le meilleur prix

- Les agences et offres sont nombreuses. Notre comparateur permet de trouver l'offre la moins chère en comparant toutes les caractéristiques: options, avis client, emplacement de l'agence, frais...
- Réservez à l’avance : les tarifs sont souvent plus avantageux.
- Prenez de la marge sur les horaires de prise et de restitution du véhicule, en général les prix sont à la journée quelles que soit les heures de prise du véhicule, mais les retards peuvent être facturés...
- Méfiez-vous des prix trop attractifs en vérifiant les frais cachés. En cas de doute privilégiez les grandes enseignes.

Comparateur