Bacalar

La parenthèse de farniente

Pour profiter au maximum de l’ambiance sereine de Bacalar, on vous conseille :
- De vous reposer et de vous baigner dans la lagune. Trouvez un logement sympathique, un joli ponton et le tour est joué !
- Prendre le large lors d’une sortie en catamaran, et apprécier la lagune dans toute sa splendeur
- Pour une sortie fun et loin du monde, tentez de descendre Los rapidos, en kayak ou en nageant.

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Temps de visite : 1 à 5 jours

Se baigner dans la lagune aux 7 couleurs

Baignade Détente Nature

Car c’est l’activité principale de Bacalar : la détente, le repos et la baignade. Cette magnifique lagune de 60 kilomètres de long est un régal pour les yeux. Pour en profiter au maximum, on vous conseille de prendre une petite maison d’hôtes ou un gîtes local, avec un accès direct à la lagune 🌊. Tous les hébergements disposent d’un ponton plus ou moins aménagé, avec un espace transat, des balançoires dans l’eau et une échelle pour accéder à l’eau. C’est l’activité numéro 1 de Bacalar, et cela peut être la seule tellement c’est beau et agréable !


Temps de visite : Une demi-journée

Faire du kayak ou du paddle

Sport nautique Divertissement
Le conseil de Nastasya : Privilégiez le paddle le matin plutôt que l’après-midi, car le vent se lève un peu et il faudra forcer sur les bras pour avancer très lentement.

Si vous souhaitez varier les plaisirs, il est tout à fait possible et conseillé de faire un tour en paddle ou en kayak dans la lagune. C’est un bon moyen de voir du paysage et de se baigner un peu plus loin qu’au bord. Encore une fois, tous les hébergements en proposent, vous trouverez donc facilement de quoi vous organiser.


Temps de visite : Une demi-journée

Se baigner dans un cenote

Baignade Détente

Magnifique alternative à la baignade dans la lagune : les cenotes. Bacalar en possède plusieurs, dont les plus réputés sont les cenotes Cocalitos et Azul. Le premier est un cenote totalement ouvert sur la lagune. L’eau y est d’un bleu translucide. L’eau est peu profonde et vous pourrez y admirer des stromatolithes. Le second est un trou béant aux eaux noires, du fait de ses 80 mètres de profondeur. Pour découvrir notre sélection des plus beaux cenotes au Yucatán, c’est par ici !


Temps de visite : Une demi-journée

Faire un tour en catamaran

Détente Observation de la faune Baignade
Le conseil de Nastasya : Privilégiez une sortie dans l’après-midi. Vous pourrez ainsi profiter des couleurs du coucher de soleil en fin de journée, c’est le must de cette sortie ☀️ !

Si vous décidez de voir la lagune en grand, privilégiez une escapade d’une demi-journée en catamaran. Vous pourrez ainsi visiter davantage de lieux dans la lagune, admirer de nombreux oiseaux comme des flamants roses ou vous baigner dans des endroits plus calmes, car moins accessibles.


Temps de visite : 1 journée

Descendre Los Rapidos

Divertissement Baignade

Le sud de la Lagune de Bacalar se resserre en un étroit court d’eau, où le courant est plus fort, d’où le nom Los Rapidos. Le point de départ est souvent le restaurant du même nom. De là, vous pourrez accéder à la rivière, moyennant un coût d’entrée de quelques 100 pesos. Vous aurez le choix de descendre les rapides, soit en canoë ou kayak, soit sans rien, et c’est probablement le plus fun !


Longer la lagune à vélo
Temps de visite : 1 journée

Longer la lagune à vélo

Sport

C’est un très bon moyen, voire le moyen le plus privilégié pour se balader autour de la lagune de Bacalar 🚴🏼‍♀️. Longue de 60 kilomètres, vous n’en ferez probablement pas le tour, sauf si vous êtes très motivé. Mais c’est un bon moyen de se balader, de voir différents points de vue, de découvrir des petits restaurants typiques ici et là et de se rendre d’une cenote à l’autre. Vous pourrez louer des vélos dans la plupart des hébergements. Attendez-vous toutefois à des vélos de ville qui ont du vécu !


Temps de visite : 2 heures

Visiter le Fort San Felipe

Musée Patrimoine

Pour une petite coupure historique entre deux baignades, vous pouvez visiter le Fort espagnol de San Felipe. Ses vestiges et son musée retracent l’histoire des pirates des Caraïbes aux alentours du XVIIe siècle. Cette sortie est également un bon moyen de prendre le pouls du village de Bacalar, beaucoup plus calme et authentique que ses acolytes de la Riviera Maya.


Temps de visite : 3 heures

Se perdre dans El Pueblo

Détente Shopping Marché

Le village de Bacalar n’a pas de grand centre d’intérêt, hormis le fort. Toutefois, son ambiance y est relaxante, familiale et « chill ». Cela peut donc valoir le coup de se promener dans ses ruelles, à la recherche d’un petit café nomade, ou pour admirer quelques belles fresques de street art. Le soir venu, rendez-vous sur la place du marché, où se retrouvent les familles locales pour déguster une marquesitas sur le pouce, voir les enfants s’amuser et prendre du bon temps, tout simplement.


Temps de visite : Une demi-journée

Visiter des sites mayas

Patrimoine Site archéologique

Bacalar se trouve à proximité de nombreux sites archéologiques mayas, souvent beaucoup moins visités que les grands sites du nord, comme Chichen Itzá ou Cobá. Le site de Dzibanché est un des plus beaux sites, comptant palais et pyramides. Il se trouve à 80 kilomètres et une bonne heure et demie en voiture. Il faudra donc prévoir au minimum une demi-journée pour y aller.
Autre alternative encore plus grandiose : le site archéologique de Calakmul, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, à une bonne centaine de kilomètres de Bacalar.


Temps de visite : Une demi-journée

Se balader à Chetumal

Musée Marché

Si vous souhaitez faire une sortie plus «citadine», rendez-vous à Chetumal, la capitale de l’État du Quintana Roo. Cette ville, ancien port de commerce notoire, ne conserve pas beaucoup de vestiges. Mais son musée de la culture maya vaut tout de même le détour. Et c’est surtout un bon moyen de se balader dans les ruelles, de flâner le soir venu au marché et de faire quelques emplettes.


Conseiller où partir
Nastasya,
Journaliste voyages

L'avis de Nastasya

Bacalar est sans conteste l’un des derniers bastions de la Riviera Maya qui soit encore préservé du tourisme de masse. Mais… cela risque de changer rapidement. En quelques années, Bacalar, qui n’était qu’un repère de routards en sac-à-dos, est déjà devenu un spot un peu plus branché pour les jeunes voyageurs et amoureux en quête de repos et de farniente, loin des gros complexes hôteliers. On sait que cela commence comme ça et que cela ne cesse jamais d’évoluer. Profitez-en donc avant qu’il ne soit trop tard !

Rédacteur
Article écrit par Nastasya, Journaliste voyages.
Publié le 2022-03-22

Carte interactive des lieux à visiter