Notre sélection d'activités

Lucie, Blogueuse Asie
Lucie, Blogueuse Asie

Ça y est, vous avez décidé de prendre vos billets pour un voyage au Japon ! Mais quelles sont donc les activités incontournables à faire sur place ? Qu’est-ce qu’il ne faut absolument pas manquer ? Les options et choses à voir sont très nombreuses et certaines ne manqueront pas de vous étonner par leur originalité. Quoi de plus normal puisque nous sommes au Japon, pays de tous les possibles ! Que vous soyez de nature calme et à la recherche d’activités zen et contemplatives ou plutôt de tempérament actif avec une ferme envie de vous amuser, je vous ai sélectionné une pléiade d’activités à faire et à voir afin de rendre votre séjour encore plus inoubliable, parmi lesquelles : visite de temples mystiques et baignade dans les sources chaudes, gastronomie locale et traditions ancestrales bien gardées, lieux et activités insolites que vous ne trouverez nul part ailleurs, découvrez les possibilités multiples que vous offre le pays du Soleil Levant !

Voir plus
  • Visiter des temples anciens
    Culture
    Senso-ji, le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo dans le quartier d'Asakusa

    Visiter des temples anciens

    Visiter le Japon sans s’arrêter dans un temple serait bien dommage tant ceux-ci font partie intégrante du paysage et de la culture nippone. Sanctuaires, pagodes et temples bouddhiques ou shinto, dédiés à un courant de pensée ou à une divinité (kami), tous se côtoient en harmonie aux quatre coins de la péninsule. Du plus modeste au plus majestueux, ils possèdent chacun leur histoire et leurs richesses. L’entrée d’un sanctuaire shinto est toujours reconnaissable à sa porte torii vermillon, comme celui de Meiji-Jingu dans le parc Yoyogi. Le Japon n’en compte pas moins de 85 000 répartis sur ses terres. Quant aux temples bouddhiques, ils sont plus de 77 000 et sont naturellement représentés par le sage Bouddha. Celui de Senso-Ji à Asakusa est particulièrement bien gardé. Une dizaine de “Bouddhas Géants”, appelés Daibutsu, veillent sur les lieux de culte et fascinent toujours les visiteurs, le plus grand se trouve à Ushiku dans la préfecture d'Ibaraki.

  • Assister à un tournoi de sumos
    Culture
    Combat de sumos

    Assister à un tournoi de sumos

    Figures emblématiques de la culture nippone, considérés comme des demi-dieux par les japonais, les sumos font la fierté de la nation depuis des siècles. Au Japon, on les appelle “rikishi” (qui signifie “homme fort”). Même si ce sport de lutte a perdu sa première place dans le cœur des jeunes générations qui se tournent plus volontiers vers le foot ou le base-ball, il n’en reste pas moins une discipline respectée. Ces poids lourds au cœur tendre suivent un entraînement et un régime draconien composé de chankonabe (ragoût japonais hautement calorique). Chaque jour, ils n’ingèrent pas moins de 5 000 kcals. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à assister à un tournoi. L’ école de Sumos de Takasago-Beya vous donne la possibilité d’assister à des matchs d’apprentis sumôtori. Prêt pour voir ce spectacle ?

  • Découvrir les secrets des geishas
    Culture
    Maiko geisha dans le quartier de Gion

    Découvrir les secrets des geishas

    La geisha est sans nul doute la figure la plus mystérieuse et secrète du Japon. Entourée de mythes et de fantasmes, des milliers d’artistes les ont représentées en peinture, ont compté leurs histoires dans des romans, ou les ont mises en scène à l’écran. Pourtant, il plane toujours une onde mystérieuse autour de ces dames raffinées et à la beauté pure. Il est en réalité extrêmement rare de croiser des geishas au Japon. Non seulement parce qu’elles sont peu nombreuses de nos jours, mais aussi parce qu’elles ne se montrent pas aux yeux de tous. C’est un art ancestral et sacré qui n’est pas à la portée de tout le monde, notamment sur le plan financier. Néanmoins, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir une maiko (apprentie geisha) lors de votre séjour organisé à Kyoto, dans le quartier de Gion. Notez que chaque année, au printemps et en automne, il est possible d’assister à une représentation traditionnelle au théâtre Pontocho Kaburenjo.

  • Porter un kimono traditionnel
    Culture
    Kimonos

    Porter un kimono traditionnel

    Le kimono est l’habit traditionnel japonais. C’est une robe en forme de T au design soigné et raffiné, souvent très coloré. Il peut être à motifs géométriques, rayé ou fleuri. Il se porte agrémenté d’une grosse ceinture “obi”, de chaussettes blanches montantes “tabi”, et de sandales en bois “geta”. Ce costume d’apparat est principalement porté lors de grandes occasions ou lors de visites dans des lieux de culte. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des Japonais, jeunes et moins jeunes, en porter lorsqu’ils se rendent dans un temple pour se recueillir. Pourquoi ne pas repartir avec un superbe souvenir photo vêtu d’un kimono traditionnel ? Il en existe aussi bien pour les hommes que les femmes, et même les enfants. C’est une activité très populaire à faire auprès des touristes, en particulier à Kyoto.

  • Apprendre un art traditionnel japonais
    Culture
    Cérémonie du thé

    Apprendre un art traditionnel japonais

    Voyager, c’est aussi apprendre une nouvelle culture, une nouvelle langue, ou une nouvelle pratique. Comme chaque pays, le Japon a ses spécialités et est le gardien de nombreuses disciplines artistiques. Partez à la rencontre de ces Maîtres aux doigts de fée qui seront plus que ravis de vous transmettre leur savoir. Ils sont variés : l’Ikebana est un art floral subtil et raffiné qui demande beaucoup de patience et de précision, la cérémonie du thé est un cérémonial lent et complexe qui s’appuie sur la philosophie zen bouddhique, la calligraphie est un art ancestral de l’écriture lourdement lié à l’histoire du Japon, sans oublier les traditionnels cours de cuisine qui feront de vous de véritables Maîtres sushis !

  • Manger des sushis au marché de Tsukiji
    Gastronomie
    Sushis au marché de poissons de Tsukiji

    Manger des sushis au marché de Tsukiji

    Parmi la multitude de mets japonais, il y en a un qui a su traverser les frontières pour arriver jusqu’à nous, j’ai nommé : le sushi, bien sûr ! Aller au Japon sans manger de vrais sushi, c’est un peu comme prendre un bain… sans eau. Quelle idée ! Pour que votre expérience gustative soit au summum de l’excellence, ne perdez pas l’occasion de vous rendre au grand marché de poissons de Tsukiji. Là-bas, vous serez certains de manger des produits de qualité et fraîchement pêchés du matin. Choisissez votre filet de poisson et regardez le Chef préparer de goûteux sushis ou sashimis devant-vous. C’est aussi l’occasion de s’essayer à d'autres espèces marines un peu moins connues dans nos assiettes, mais pas moins savoureuses, comme l’oursin qui se déguste cru.

  • Goûter à la meilleure viande au monde
    Gastronomie
    Bœuf japonais

    Goûter à la meilleure viande au monde

    Beaucoup en ont entendu parler, mais peu y ont goûté. Le boeuf de Kobe, ou tajima-gyu, est réputé pour être la viande la plus tendre et la plus savoureuse au monde. Sa texture est décrite comme fondante mélangeant des saveurs de noisette, de beurre et de foie gras. Pour atteindre un tel niveau de qualité, les boeufs de Kobe sont traités comme de vrais coqs en pâte : étable tout confort, ventilateurs pour éviter les coups de chaud, massages au saké et à la bière, musique classique, tout est fait pour que l’animal ressente le moins de stress possible. Selon les éleveurs, un boeuf zen donnerait une viande beaucoup plus tendre et surtout un meilleur gras, elle fondrait presque dans la bouche. Il est possible de déguster cette viande exceptionnelle dans l’un des 46 établissements japonais possédant le label. Vendu entre 100 et 500 euros le kilo, votre addition sera en conséquence. C’est donc un budget à prévoir lors de votre voyage organisé.

  • Se baigner dans des sources chaudes
    Détente
    Onsen naturel

    Se baigner dans des sources chaudes

    Y a-t-il plus grand délice que de se prélasser dans un bon bain chaud. Le onsen est un bain thermal japonais puisant sa source dans la roche volcanique. Souvent installé à l’extérieur, il est très agréable de s’y baigner en hiver. L’eau de source étant très riche en minéraux, on lui confère des vertus thérapeutiques. Il est de coutume de manger de la nourriture spécifique à ce genre de lieu comme les fameux oeufs cuits dans l’eau de source. Les bains thermaux japonais sont généralement non mixtes et le port du maillot de bain n’est que rarement autorisé, ce qui peut freiner certains touristes pudiques. Tous les établissements de ce type n’acceptent pas les personnes tatouées (pour des raisons éthiques et historiques), il faut donc bien se renseigner avant d’y pénétrer afin d’éviter une mauvaise surprise.

  • Passer la nuit dans un ryokan de luxe
    Détente
    Ryokan

    Passer la nuit dans un ryokan de luxe

    Les ryokans sont des auberges traditionnelles japonaises considérées comme le nec plus ultra dans l'hôtellerie. Ils furent longtemps des lieux réservés à la haute bourgeoisie et constituent aujourd’hui encore un reflet du luxe et du raffinement à la japonaise. Attendez-vous donc à un confort et un service cinq étoiles, dans la plus pure tradition nippone. Vous y serez accueilli comme un seigneur par une tasse de thé et ses petites friandises. On vous demandera alors d’enfiler un kimono léger pour circuler dans le ryokan et prendre votre copieux dîner préparé aux petits oignons. Beaucoup de ryokans sont équipés de onsen, une occasion de plus pour vous relaxer et sympathiser avec vos voisins (à moins que vous n’ayez un onsen privatif dans votre suite). Il existe plus de 80 000 ryokans disséminés dans le pays. Les plus renommés (Sumiya, Tawaraya et Hiiragiya) se trouvent sans surprise à Kyoto.

  • Pique-niquer sous les cerisiers en fleurs
    Détente
    Hanami

    Pique-niquer sous les cerisiers en fleurs

    Le mot Hanami désigne la “contemplation des cerisiers”. Il est utilisé pour parler de la saison des cerisiers en fleurs qui a généralement lieu entre fin mars et début avril à Tokyo, mais qui s’étend en réalité de fin décembre à mai sur l’ensemble du territoire japonais. Ce moment durant lequel les arbres fleurissent est aussi magique que furtif puisqu’il ne dure que quelques jours, après quoi les cerisiers “s’éteignent” de nouveau… Au Japon, le Hanami est une vraie institution. Partout dans les magasins et les pâtisseries, on met en avant des spécialités sucrées pour l’occasion. Ici, on célèbre l’arrivée du Printemps de façon conviviale, en famille, en amoureux ou entre amis. Tout ce petit monde se retrouve dans un parc pour pique-niquer dans l’herbe à l’ombre des grands cerisiers aux pétales rose pâle. À Tokyo, le parc Ueno et celui de Yoyogi sont particulièrement recommandés pour admirer le spectacle. À Kyoto, le parc Maruyama offre un spot d’exception. À noter que dans l’archipel tropical d’Okinawa, la floraison des cerisiers commence dès fin janvier.

  • Prendre un verre dans un café à thème
    Insolite
    Spectacle au "Robot Restaurant"

    Prendre un verre dans un café à thème

    On le sait déjà, le Japon regorge d’excentricités en tous genres. Tout ce qui vous paraîtra hors normes sera immanquablement justifié par un “Ah oui, c’est japonais !”, ce qui sous-entend que la bizarrerie nippone est monnaie courante au Pays du Soleil Levant. Et ce n’est pas pour nous déplaire ! Parmi les immanquables, on trouve les populaires cafés et restaurants à thème. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Des très classiques dog café/cat café en passant par ceux hébergeant des chouettes ou des hérissons, sans oublier le restaurant d’Alice au Pays des Merveilles, ou encore le Robot Restaurant qui vous propose un spectacle d’humanoïdes et d’animatroniques sans queue ni tête (mais tellement japonais). N’oublions pas non plus les cafés dédiés aux grandes licences comme Gundam, One Piece ou Hello Kitty. Les plus courageux d’entre-vous s'aventureront dans le restaurant Lockup aux allures de prison souterraine. L’imagination des Japonais est sans limite et ce, pour notre plus grand plaisir !

  • Se faire chouchouter dans un Maid café
    Insolite
    Maid café

    Se faire chouchouter dans un Maid café

    Les otakus vont adorer cette activité qui consiste à se faire servir par une jeune femme habillée en soubrette. Rien de déplacé néanmoins, il ne s’agit en aucun cas de services sexuels. Les maid cafés sont des lieux ouverts à tous, aussi bien à la gente masculine que féminine. Ce qu’on y fait ? Déguster de délicieux plats et boissons décorés dans un style “kawaii” en compagnie d’une maid à votre disposition. C’est elle qui préparera votre commande et qui vous la servira avec toute la mignonnerie dont elle est capable, le tout dans une sorte de chorégraphie des plus adorables (ou insupportables, à vous de voir). Vous pourrez, si vous le désirez, demander à votre maid qu’elle chante ou qu’elle danse pour vous et d’être pris en photo à ses côtés (moyennant finances). Attendez-vous aussi à ce que l’on vous demande de participer, notamment en acceptant de porter des adorables oreilles de lapin sur la tête. La culture du maid café est très répandue au Japon, particulièrement dans le quartier d’Akihabara, et a de très nombreux adeptes, souvent des réguliers qui viennent rendre visite à leur maid favorite. Une expérience typique que doit vivre tout bon otaku qui se respecte !

  • Dormir dans un hôtel capsule
    Insolite
    Hôtel capsule à Tokyo

    Dormir dans un hôtel capsule

    S’il est bien une expérience insolite pour nous occidentaux habitués à avoir de l’espace, c’est bien celle-ci ! Imaginez-vous, enfermé dans une mini-cabine carrée avec tout juste assez de place pour s’y glisser à quatre pattes et s’y allonger. Claustrophobes s’abstenir ! Le tout premier hôtel capsule fût ouvert en 1979 dans la ville d’Osaka. Depuis, ils ont fleuri un peu partout dans le pays, même si le concept n’a pas rencontré le succès escompté ailleurs dans le monde. Mais qui fréquente donc ce genre d’endroit bruyant et exigu ? Une majorité de salarymen ayant raté leur dernier train ou ayant eu une soirée un peu trop arrosée. Autrefois réservés uniquement aux hommes, il en existe aujourd’hui quelques-uns accessibles aux femmes, les deux sexes étant néanmoins séparés. On peut trouver une couchette à partir de 2 000 yens, ce qui est relativement bas vu les tarifs pratiqués au Japon par les hôtels classiques. L’hôtel capsule peut être un bon compromis pour les voyageurs de passage.

  • Se balader dans la rue en cosplay
    Insolite
    Des jeunes filles très lookées à Harajuku

    Se balader dans la rue en cosplay

    Soyons honnête, se balader de manière excentrique dans la rue, ce n’est pas toujours facile à assumer surtout lorsque l’on sent les autres nous regarder de travers. Au Japon par contre, aucun souci, bien au contraire on viendra même vous complimenter ou vous demander des photos. Que vous ayez envie d’arborer un look original et décalé de votre cru ou d’entrer dans la peau de vos personnages de manga favoris, vous aurez à coup sûr un succès fou ! Si vous ne voulez pas trop dénoter dans le paysage, préférez le quartier déjanté de Harajuku où se donnent rendez-vous les cosplayers du monde entier tous les week-ends. C’est l’occasion de vous lâcher et de faire parler votre âme d’enfant sans avoir peur des jugements. Au Japon, l'originalité ne choque personne, alors osez !

  • S’amuser comme un local
    Insolite
    Salle de pachinko

    S’amuser comme un local

    Vous ne saviez pas quoi faire au Japon ? Les Japonais ont une façon bien à eux de s’amuser et ils le font bien. Suivez le guide ! Après une matinée de shopping dans des boutiques “fourre-tout” telles que le fabuleux Don Kijote, rendez-vous pour un duel sans merci dans une salle de jeux d’arcade où vous pourrez vous affronter à l'entêtant Taiko No Tatsujin, au rythmé Dance Dance Revolution ou à un jeu de baston populaire. Si vous vous sentez dans un bon jour, mettez votre chance à l’épreuve en jouant au pachinko, ces machines à sous ultra populaires et prises d’assaut par les salarymen. Afin que cette journée reste inoubliable, enfilez un costume et prenez la pose dans un purikura, des photomatons 100% japonais. Le soleil se couche mais il vous reste assez d'énergie pour passer la soirée dans un karaoké et fredonner les plus gros tubes internationaux. Mettez votre timidité au placard, les karaokés japonais sont des salles privées, seuls vos amis auront la joie d’assister à ce joyeux spectacle. Pour finir en beauté, assistez à un concert de J-pop des plus kawaii dans le quartier d’Harajuku ou celui d’Akihabara.

Vidéo sur nos lieux préférés