Vous déplacer au Japon

Nos conseils et astuces

Avion, train, bus, voiture, bateau... Pas toujours facile de savoir comment se déplacer au Japon. Découvrez tous nos tips pour choisir votre mode de transport idéal selon votre temps, votre budget et vos envies !

Voir plus

Notre sélection de lieux à voir

Le train : pour relier les grandes villes rapidement

Le train : pour relier les grandes villes rapidement

Le train est le moyen le plus rapide et le plus efficace de voyager à travers le Japon. 🚄 C’est d’ailleurs l’un des réseaux ferroviaires les plus développés au monde ! Toujours propre et tout confort, c’est un véritable plaisir d’effectuer des trajets longue distance. Sur certaines lignes, des bentos de qualité vous sont proposés à la vente ainsi que des rafraîchissements. Prendre le train au Japon est une véritable expérience qui vaut la peine d’être vécue.
Les trains du réseau JR sont les plus nombreux. Ils desservent tout le pays et comprennent pas moins de 6 compagnies ferroviaires. Ce sont ceux que vous utiliserez le plus souvent. Soit vous aurez besoin d’acheter un billet aux bornes disponibles en gare, soit vous êtes déjà en possession du JR Pass (on en parle plus bas).
Avec son long nez, le Shinkansen est un concentré de technologie. C’est le nec plus ultra du monde ferroviaire. Il relie les principales villes du Japon comme Osaka ou Kyoto (moins de 3h depuis Tokyo). Le billet a un coût élevé (une centaine d’euros pour un Tokyo-Osaka) mais c’est le moyen le plus rapide et confortable de passer d’une région à une autre. Contrairement au JR, il faut réserver sa place ou arriver très en avance en espérant qu’il reste des places non réservées (limitées).
Enfin, il existe aussi des petites lignes privées pour lesquelles vous devrez acheter un billet directement sur place.

Voir plus

Quel forfait pour voyager en train ?

Quel forfait pour voyager en train ?

Le conseil de Mélanie : renseignez-vous bien avant de partir car tous ces forfaits de transports dédiés aux touristes doivent être achetés avant votre arrivée sur place. Vous les trouverez en vente dans les agences de voyages spécialisées.

Le JR Pass, utilisable sur toutes les lignes du réseau JR (bus y compris), est un incontournable que vous souhaitiez visiter une région en particulier ou le pays entier. C’est un forfait qui permet de voyager de façon illimitée à travers tout l’archipel. Il peut vite être rentable si vous prévoyez de beaucoup vous déplacer. Par ailleurs, il offre des réductions dans les hôtels du groupe JR. Ce pass vous coûtera plusieurs centaines d'euros selon sa durée d’utilisation (forfaits disponibles : 7, 14 et 21 jours).
Si vous prévoyez de vous déplacer spécifiquement dans certaines régions, les pass régionaux sont les plus économiques. Pour visiter les régions de Kyoto, Osaka et Nara, vous pouvez vous procurer le Kansai Area Pass. Il en existe encore d’autres selon votre itinéraire : JR Hokkaïdo Pass, JR-Kyushu Pass, JR East Pass, West Rail Pass...

Voir plus

Le métro : pour se déplacer à l’intérieur des villes

Le métro : pour se déplacer à l’intérieur des villes

Le conseil de Mélanie : procurez-vous un plan du métro dans les offices du tourisme de votre ville de destination. Vous pouvez aussi télécharger et imprimer un plan du métro de Tokyo.

Toujours propre, rapide et facile d’utilisation, le métro est le moyen de transport privilégié pour se déplacer à l’intérieur des grandes villes du Japon. 🚇 Les stations sont indiquées en japonais, mais aussi en caractères romains, et annoncées à bord via des hauts parleurs. La seule difficulté est peut-être de trouver la bonne sortie dans les grosses stations comme celle de Shinjuku. N’hésitez pas à vous adresser à un guichet dans la gare ou à demander votre chemin à un japonais.
Les principales villes du Japon sont dotées du métro : Tokyo bien sûr, mais aussi Kyoto, Sendai, Fukuoka, Sapporo, Kobe, Nagoya, Yokohama et Osaka.
La Yamanote-Line est la ligne de métro la plus connue puisqu’elle fait une boucle dans la ville de Tokyo, reliant les principaux quartiers. L’idéal étant donc de trouver un hôtel à proximité pour faciliter vos déplacements.

Voir plus

Combien coûte un ticket de métro ?

Combien coûte un ticket de métro ?

Le conseil de Mélanie : calculez facilement vos frais de déplacement en métro en utilisant ce calculateur sur le site officiel du métro de Tokyo.

Le prix du ticket de métro est calculé selon la distance et le nombre de kilomètres effectués. Il vous en coûtera pour un minimum de 170 yens (1,40 euros) le trajet.
Pour éviter de devoir acheter un ticket à chaque trajet, procurez-vous une carte de transport rechargeable Pasmo ou Suica. Vous en trouverez à la vente directement dans les distributeurs automatiques. Il suffit de recharger votre carte du montant désiré pour prendre le métro et le bus plus rapidement (une caution de 500 yens vous sera demandée). De plus, ces cartes peuvent aussi s’utiliser dans des distributeurs automatiques, de supérettes, ou tout commerce affichant le symbole Pasmo ou Suica.


Le bus, pour faire comme les locaux

Le bus, pour faire comme les locaux

Le bus est particulièrement utile dans les régions rurales. 🚌 Dans les grandes villes, il est toujours plus simple et rapide de prendre le métro ou le train. Même s’il est tout à fait possible de prendre un bus longue distance pour faire un trajet Tokyo-Kyoto. C’est deux fois plus long que le train (7h), mais aussi deux fois moins cher (une quarantaine d’euros). Cela peut donc être intéressant selon votre budget.


Comment prendre le bus au Japon ?

Comment prendre le bus au Japon ?

Le conseil de Mélanie : pour faciliter les trajets en bus, il est vivement recommandé de vous procurer une carte de transport rechargeable Suica ou Pasmo. Vous n’aurez qu’à la passer sur les bornes dédiées au moment de monter et de sortir du bus.

Le bus n’est pas le moyen de transport le plus évident lorsque l’on vient d’arriver et qu’on ne parle pas le japonais. Les stations ne sont pas toujours annoncées en anglais, surtout si vous voyagez à la campagne.
Lorsque vous entrez dans un bus, il faut prendre un ticket, celui-ci porte le numéro de votre station. Il faut ensuite regarder les tarifs affichés pour chaque destination. C’est au moment de sortir que vous devrez payer le montant exact en monnaie. Assurez-vous donc d’avoir toujours de la petite monnaie sur vous !
Les billets pour les bus longues distances de la compagnie JR peuvent être achetés directement dans les gares JR à travers le Japon. Certaines lignes de bus JR sont même accessibles aux détenteurs du JR Pass.

Voir plus

Le taxi, pour les petites distances

Le taxi, pour les petites distances

Le taxi est une option intéressante à condition de faire de petits trajets. 🚕 Son coût est très élevé et sa rapidité dépend du trafic, mais il peut être d’une grande aide si vous êtes chargé ou que vous vous retrouvez perdus. Ayez toujours la carte de votre hôtel sur vous ainsi qu’un plan de la ville en japonais. Votre chauffeur ne parlera probablement pas anglais.


Comment prendre le taxi au Japon ?

Comment prendre le taxi au Japon ?

Le conseil de Mélanie : sachez que la compagnie Uber existe aussi au Japon et propose des tarifs compétitifs.

Si sur le pare-brise un voyant rouge est allumé, cela signifie que le taxi est libre. Le montant de prise en charge de départ varie selon le quartier, l’heure (20% de surcharge pour le tarif de nuit) et la période de l’année. Vous commencez au minimum à 3 euros. Puis le compteur augmente à partir de 2 km, et ça monte vite, très vite !
Attention la fausse bonne idée de vouloir prendre un taxi depuis l’aéroport jusqu’à son hôtel. Un trajet aéroport de Narita - Tokyo, vous coûtera plus de 160 euros !


La voiture, pour être libre et indépendant

La voiture, pour être libre et indépendant

Le conseil de Mélanie : pour conduire au Japon, vous avez l’obligation de faire traduire votre permis de conduire en japonais. Une fois votre arrivée au Japon, rendez-vous dans un centre JAF (Japan Automobile Federation). La procédure est simple et rapide et il vous en coûtera une vingtaine d’euros.

Vous envisagez de parcourir une bonne partie du Japon et avez envie de conserver une totale liberté ? Vous avez la possibilité de louer une voiture. Mais attention, n’oubliez pas que la conduite se fait à gauche et que les panneaux, une fois sortis des grands axes, sont tous indiqués en japonais, ce qui peut être très déstabilisant. Toutes les voitures de location sont équipées d’un GPS et généralement un service d’assistance en anglais ou en français vous est proposé. 🚗


Le bateau, pour visiter les îles isolées

Le bateau, pour visiter les îles isolées

Si les principales îles du Japon que sont Hokkaido, Kyushu, Honshu et Shikoku sont accessibles par des ponts et des tunnels, ce n’est pas le cas des milliers de petites îles qu’abrite l’archipel. Certaines ne sont accessibles que par bateau et méritent qu’on s’y attarde. 🛥 C'est le cas par exemple des 150 petites îles constituant la préfecture d’Okinawa ou encore de l’île de Niijima, une destination paradisiaque pour les surfeurs, au large de Tokyo.
Le bateau (ou ferry) peut facilement être envisagé lors de votre voyage si vous décidez de vous éloigner des centres urbains pour découvrir des joyaux de nature maritime. L’avantage, c’est que la plupart des ferrys peuvent embarquer des véhicules à bord, c’est particulièrement pratique si vous faites un tour du Japon en voiture.

Voir plus

Le vélo, pour sortir des sentiers battus

Le vélo, pour sortir des sentiers battus

Le conseil de Mélanie : on peut facilement louer des vélos en se rapprochant des offices du tourisme, parfois même gratuitement.

Le moyen le plus agréable pour découvrir les villes et la campagne japonaise est sans aucun doute le vélo, particulièrement au printemps et en automne. 🚲 Vous ne manquerez pas de remarquer qu’il est très utilisé par les locaux. En faisant ce choix, vous êtes sûr de sortir des sentiers battus et de voir des choses qu’aucun autre touriste ne verra. À Tokyo par exemple, il est très facile de rejoindre les quartiers principaux de la ligne circulaire “JR Line” entièrement à vélo. Restez vigilant dans les grandes villes car le trafic peut être très dense. Et n'oubliez pas qu’au Japon, on roule à gauche !
Il existe de nombreuses pistes cyclables à travers le pays dont l’une des plus réputées, la “Shimanami Kaido”, qui relie Onomichi (île de Honshu) à Imabari (île de Shikoku) lors d’un magnifique périple de 60 km. Elle traverse pas moins de 6 îles (reliées par des ponts) et est accessible aux débutants.

Voir plus

Guide Rédacteur
Article écrit par Lucie, Journaliste Asie.
Revu par Mélanie, Guide locale au Japon.
Publié le 2022-01-03