Que voir, que faire au Japon ?

Passionnée par le Japon depuis mon adolescence, j’y ai fait de nombreux séjours. Je vous présente ma sélection de lieux à découvrir pour votre prochain voyage au Japon, chacun étant unique à sa manière.
Le Japon fait partie de ces pays qu’il faut avoir visité au moins une fois dans sa vie. Avec sa culture diamétralement opposée à la nôtre, ses paysages empreints de spiritualité changeant au rythme des saisons, et sa gastronomie raffinée, chacune de vos découvertes sera un pur dépaysement. Amoureux des grandes villes, de modernité et de décadence, la folie de Tokyo et d’Osaka vous donneront l’impression d’être de grands enfants dans un parc d’attractions. Si vous êtes plutôt à la recherche de lieux mystiques, les très nombreux temples qui parsèment l’archipel seront autant d’invitations au recueillement et à la paix intérieure. Les amateurs de grand air et de sports d’extérieur auront l’embarras du choix, que ce soit gravir le mythique Mont Fuji, skier dans les sublimes Alpes japonaises ou encore découvrir les fonds marins de la chaleureuse île d’Okinawa. La détente sera aussi aux rendez-vous avec les innombrables sources chaudes naturelles présentes dans le pays.
Pour pimenter ce programme, quelques lieux insolites raviront aussi les voyageurs à la recherche d’originalité comme le café aux chouettes ou l’île aux daims. En bref, le Japon saura séduire tous les profils et tous les âges. En solo, en amoureux ou en famille, c’est une destination à ne pas manquer !

Voir plus

Notre sélection de lieux en vidéo

Notre sélection de lieux à voir

Tokyo
Temps de visite : 4 à 5 jours
carte

Tokyo note 3

Divertissement Shopping Parc et jardin Musées Spectacles

Quand modernité et tradition se mélangent, ça donne Tokyo, capitale du Japon. Cette grande mégalopole grouillante ravira tout autant les citadins que les personnes à la recherche de visites plus traditionnelles. Sorte de grand terrain de jeu, on peut dire que “tout ce dont vous avez un jour rêvé se trouve à Tokyo”. C’est la ville de toutes les folies et de toutes les extravagances ! Plutôt branché shopping ? Les accros de mode ne sauront plus où donner de la tête dans le quartier branché de Shibuya et celui d’Harajuku où les cosplayers et les jeunes japonais vous étonneront par leur look alternatif. Les fous de technologies et de culture pop japonaise, eux, trouveront leur bonheur dans les rues d’Akihabara (Akiba pour les intimes), entre boutiques de jeux vidéo, bornes d’arcades, et maid cafés. À la recherche de plus d’authenticité ? Vous serez émerveillés par le quartier traditionnel d’Asakusa et son somptueux temple bouddhiste Sensō-ji. Sans oublier le sanctuaire shintoïste Meiji-Jingu niché au coeur d’une forêt verdoyante à côté du parc très animé du parc Yoyogi. Envie d’expériences insolites ? Tokyo saura vous surprendre à coup sûr ! Parmi les curiosités nippones, vous trouverez, entre autre : des cafés avec des chiens ou des chouettes à câliner, un show de robots géants, ou encore un restaurant vous plongeant dans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. Des expériences uniques qui rendront votre séjour organisé encore plus inoubliable !

Le conseil de Lucie : L’île artificielle d'Odaiba est un véritable concentré de divertissements. Située dans la baie de Tokyo et facilement accessible depuis le centre-ville par monorail, cette station balnéaire urbaine a de quoi occuper petits et grands le temps d’une journée ou d’un week-end. Vous y trouverez un parc d’attraction en intérieur : le Sega Joypolis, un grand centre commercial magnifiquement décoré à l’Italienne, une salle d’exposition internationale, plusieurs musées, et un onsen-spa pour vous relaxer.

Kyoto
Temps de visite : 3 à 4 jours
carte

Kyoto note 3

Art et culture Patrimoine Architecture Artisanat Détente

Kyoto est un véritable joyau qui a conservé toute sa superbe au fil des siècles. Ancienne capitale du Japon, coeur historique et berceau de nombreuses traditions, sa renommée n’est plus à faire. Kyoto vous invite à un véritable voyage dans le temps, entre temples somptueux et traditions ancestrales. Déambulez dans les ruelles étroites du quartier de Gion, célèbre pour ses maikos (apprenties geishas), prenez le temps de vous arrêter dans une maison de thé centenaire, faites une visite du Palais Impérial et de son jardin luxuriant, émerveillez-vous devant le Pavillon d’Or et le charmant temple Otagi Nenbutsu-ji aux 1 200 statues niché au coeur de la forêt de bambous d’Arashiyama, et basculez dans un autre monde en empruntant l’allée aux 10 000 portails de Fushimi-Inari. Visiter Kyoto, c’est aussi l’occasion de s’initier à des arts traditionnels japonais variés comme la cérémonie du thé, l’Ikebana (l’art floral japonais), et l’occasion de porter un vrai kimono lors d’un séjour en ryokan.

Le conseil de Lucie : Si vous voulez avoir la chance unique de voir des geishas pratiquer leur art, sachez qu’elles se produisent deux fois par an, au printemps et en automne, au théâtre Pontocho Kaburenjo dans le quartier de Gion.

Hakone et le Mont Fuji
Temps de visite : 1 jour
carte

Hakone et le Mont Fuji note 3

Rando Montagne Volcan Points de vue Patrimoine mondial de l'Unesco

Située à seulement 1h30 de Tokyo, la ville d’Hakone est une zone volcanique bucolique notamment connue pour ces Cinq Lacs encerclant le grandiose Mont Fuji. Lieu stratégique, Hakone est l’un des points d’accès pour son ascension. Pour autant, il serait dommage de ne pas visiter les environs. La vallée volcanique d’Owakudani est un véritable appel à la détente. Prenez le temps de vous relaxer, le corps immergé dans un onsen brûlant, et goûtez au kuro-tamago, ces oeufs cuits dans de l’eau de source fumante. Du haut de ses 3 776 m, le Mont Fuji, ou Fuji-san, est un symbole indissociable du Japon.
Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est cité en ces mots : « Fujisan, lieu sacré et source d'inspiration artistique ». Faire l'ascension de ce vénérable sommet drapé de blanc est décrit par les Japonais comme une expérience mystique et spirituelle, physiquement à la portée de tous. Il est tout à fait possible de grimper sur une journée en partant de nuit (comptez environ 6h de marche) pour arriver à l’aube, le soleil se levant vers 4h30-5h30. Si le temps est parfaitement dégagé, vous pourrez ainsi admirer la ville de Tokyo, les Alpes japonaises et l’océan Pacifique. Divin !

Le conseil de Lucie : Il est conseillé de faire l’ascension du Mont Fuji en semaine, entre début juillet et août, le climat y est plus favorable.. Même si vous risquez de croiser beaucoup de randonneurs en été, cela vous permettra d’éviter la saison des pluies et des typhons, mais aussi de ne pas devoir lutter contre un froid glacial sur les hauteurs.

Nara
Temps de visite : 1 jour
carte

Nara note 3

Art et culture Patrimoine mondial de l'Unesco Musées Monuments Animaux

Non loin de Kyoto, Nara, toute première capitale du Japon, séduira les amoureux de nature et d’art bouddhique. Bien que certains temples figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO, la ville de Nara est connue pour une toute autre raison : ses daims en liberté. Ils sont partout dans la ville ! Joueurs et gourmands, ils sont plus d’un millier à amuser les touristes venus spécialement pour jouir de ce spectacle insolite. C’est dans l’immense parc de Nara, le Nara Koen, qu’ils sont naturellement le plus nombreux. Parmi ce joyeux capharnaüm animal, disséminés un peu partout dans le parc ; des temples, 36 pour être exact. Vous pouvez commencer votre visite par le temple Kofuku-ji qui renferme l’emblème de la ville ; une pagode à cinq étages se reflétant dans les eaux de l'étang Sarusawa. Ne manquez pas le temple Todai-ji et son Bouddha de bronze haut de 15m. Enfin, le sanctuaire shinto Kasuga-Taisha et son allée de lanternes vous propulsera quelques 1 300 ans dans le passé. Si vous en avez le temps, la ville millénaire de Nara abrite l’un des plus grands musées de l’archipel dédié à l’art traditionnel japonais, le Musée National de Nara, dont une impressionnante collection de statues bouddhiques.

Le conseil de Lucie : De par la proximité des principaux points d'intérêts, il est possible de tous les visiter à pied sur une seule journée depuis la gare de Kintetsu-Nara. Néanmoins, si vous voulez vous rendre au grand temple Hôryû-ji, connu pour abriter les plus anciens bâtiments en bois du monde, il vous faudra tout de même compter une quinzaine de minutes en train en dehors de la ville.

Nikko
Temps de visite : 1 jour
carte

Nikko note 3

Nature Montagne Lac Rando Art et culture

Bien loin des grandes mégalopoles, lovée dans un écrin de verdure, Nikko offre des paysages à couper le souffle. À seulement 150 km de Tokyo, cette petite ville de 90 000 habitants séduira les voyageurs à la recherche de calme et de sérénité. Une atmosphère véritablement mystique flotte dans l’air de la montagneuse Nikko. Partez pour une véritable retraite spirituelle sur des chemins jonchés de mystères. Au programme : temples dédiés aux grands shoguns (Toshogu), sanctuaires remerciant les divinités des montagnes (Futarasan), pont légendaire entouré de mythes locaux (Shinkyo), ou encore lac aux eaux sacrées (Chuzenji). Mais ce que la ville a surtout à offrir, ce sont ces merveilles naturelles invitant à la méditation. Parcourez les reliefs de Nikko à l’ombre des cèdres du parc Sugina-Miki ou dans la fraîcheur de la cascade Kegon dans une communion mystique avec la nature.

Le conseil de Lucie : Tous les mois a lieu une fête religieuse au sanctuaire de Futarasan ouvert à tous. La plus connue, le Yayoi matsuri, se déroule en avril. Cette fête est dédiée aux divinités des montagnes environnantes et annonce l’arrivée du printemps.

Kamakura
Temps de visite : 1 jour
carte

Kamakura note 3

Beau village Rando Architecture Plages Nature

Si vous aimez les légendes, les temples et les forêts de bambous, la jolie ville côtière de Kamakura en est remplie. Idéalement située à 1h de train de Tokyo, Kamakura est très fréquentée par les touristes et les Tokyoïtes venus se déconnecter du rythme trépidant de la ville. Si le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu et sa vue en contre-plongée sont un incontournable du site, le Grand Bouddha de bronze de 13,5m de haut du temple Kotoku-In en est la vraie vedette. Mais il faut chercher les véritables merveilles aux alentours, au coeur de la forêt. Le sanctuaire Sasuke-Inari semble tout droit sorti du classique de Miyazaki “le Voyage de Chihiro”. Partout, des statuettes de renards de toutes tailles, parfois recouvertes de mousse, jalonnent le chemin menant à sa pagode. On dit qu’il fût construit par un illustre shogun pour remercier un messager renard apparut en rêve et qui lui aurait permis de remporter une grande bataille… Caché au coeur d’un tunnel rocheux, le discret sanctuaire Zeniarai-Benten renferme, paraît-il, le secret de la richesse : une source magique ! Ici, on ne vient pas laver son linge, mais ses sous, littéralement. Pièces et billets sont placés dans un panier avant d’être arrosés par l’eau de la source, puis séchés. Ce rituel est censé faire fructifier vos richesses. Pourquoi ne pas, vous-même, tenter l’expérience ?

Le conseil de Lucie : Kamakura propose de nombreux chemins de randonnée menant aux principaux sites d’intérêts. N’hésitez donc pas à planifier votre itinéraire sur la journée afin de découvrir toutes les merveilles cachées dans la forêt. Sachez aussi que la plage de Kamakura, bien qu’elle n’ait rien d’exceptionnel, est un spot très apprécié des surfeurs. Avis aux amateurs !

Miyajima ou l’île Itsukushima
Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

Miyajima ou l’île Itsukushima note 3

Île Patrimoine mondial de l'Unesco Détente Rando Nature

Se laisser bercer par le bruit des vagues, admirez un coucher de soleil sur fond de mer et de montagne, déambuler dans les ruelles bordées des petites maisons en bois, caresser des daims en liberté, voici la promesse de Miyajima, véritable Éden. Pour beaucoup de voyageurs, Miyajima, ou l’île Itsukushima, a été un coup de foudre indescriptible, une escapade au paradis. Située dans la baie d’Hiroshima, classée comme l'un des trois lieux les plus beaux du Japon, Miyajima est une île sacrée. Ici, aucune naissance, ni aucun cimetière ne sont autorisés, il y est même interdit de couper les arbres. Un grand torii vermillon, semblant flotter sur l’eau, accueille les visiteurs à leur arrivée. Il est la porte entre le monde des profanes et celui des Dieux. Le sanctuaire d’Itsukushima est, lui aussi, les pieds dans l’eau, accessible depuis la rive et point de vu idéal pour observer la mer. Ce petit bijou insulaire, de 9 km de long sur 4 km de large offrira aux amoureux de la marche de nombreux parcours de différents niveaux de difficultés. Ainsi, vous pourrez gravir le Mont Misen, emprunter le chemin de Momiji remontant le cours de la rivière ou encore celui de Daisho-In avec ces 2 000 marches. Le plus long et le plus escarpé, le chemin d’Omoto s’étend sur 3,5 km et vous fera traverser une nature sauvage totalement préservée. Parcs, temples, pagodes, festivals, de nombreux points d’intérêt sont à découvrir lors de votre voyage organisé.

Le conseil de Lucie : Miyajima est située à environ 1h d’Hiroshima. Il est donc très facile de coupler ces deux lieux incontournables lors d’un voyage dans la région. Profitez-en !

Himeji
Temps de visite : Une journée
carte

Himeji note 3

Architecture Parcs et jardins Patrimoine mondial de l'Unesco

Himeji, une ville à découvrir pour son immense château blanc classé au patrimoine de l’UNESCO. Il est l’un des plus beaux châteaux du Japon incroyablement bien préservé malgré ses 400 ans d’âge. Dominant la ville, il est l’exemple même de l’architecture japonaise avec ses multiples plans de toit. À ses pieds, se trouve le magnifique jardin de Koko-en, un jardin typiquement japonais avec ses étangs aux poissons rouges, ses érables et cerisiers qui se parent de leurs plus belles couleurs au printemps.

Le conseil de Lucie : Profitez-en pour grimper sur le mont Shosha, au nord de la ville qui abrite le temple Engyô-ji, un temple que l’on peut apercevoir sur certaines scènes du film « Le dernier samouraï ».

Les îles Okinawa
Temps de visite : 3 jours et plus
carte

Les îles Okinawa note 3

Île Merveilles naturelles Patrimoine mondial de l'Unesco Sites archéologiques Plongée

Okinawa ou le “Hawaii japonais” apporte un peu de chaleur à cette liste ! Ce petit coin de paradis tropical est connu pour héberger le plus grand nombre de centenaires au monde. Cette excursion est l’occasion de côtoyer les habitants et de comprendre leur mode de vie. Ce qui marque à Okinawa, c’est la diversité des îles. Elles ont chacune leur propre histoire, leur propre culture, sans pour autant troubler l’harmonie générale. On peut les séparer en trois groupes : Okinawa, Miyako et Yaeyama. Ici, les gens ont bonne mine, ils ont l’air plus zen et chaleureux, il est amusant de voir tant de personnes âgées faire du sport à l’extérieur. Il y règne un sentiment palpable de quiétude environnante. Même si certains quartiers sont résolument modernes et fréquentés par les touristes comme Naha, la capitale de l’île principale d’Okinawa, il est facile de se retrouver sur une plage déserte et de goûter à un instant de solitude. Les petites îles de Miyako et ses plages de sable fin offrent un spot parfait pour découvrir les récifs coralliens multicolores. L’île Ishigaki-jima est particulièrement célèbre pour l’observation des majestueuses raies mantas. Un peu plus à l’écart, l’île d’Iriomote est connu pour sa concentration de chats sauvages et sa nature préservée, tout comme celle de Taketomi qui propose de visiter les villages environnants à bord d’une charrette de bois tirée par des buffles.

Le conseil de Lucie : Dès la mi-janvier, les cerisiers sont en fleurs dans l’archipel d’Okinawa. Le tunnel menant au sommet du Mont Yae est composé de 4 000 cerisiers, ce qui lui donne un aspect magique et irréel lorsqu’ils sont tous en fleurs.

Kanazawa
Temps de visite : 2 jours
carte

Kanazawa note 3

Art et culture Artisanat Parc et jardin Monuments Architecture

Kanazawa, une ville reconnue pour son riche patrimoine culturel. Des artisans en tout genre perpétuent les techniques artisanales traditionnelles : parapluies en bambou, papiers japonais, céramique, porcelaine, teinture des tissus de soie, broderie, instruments de musique ou encore feuilles d’or. Kanazawa est également réputée pour son magnifique jardin Kenroku-en situé à côté du château de la ville. Ce jardin, parmi les plus beaux de tout l’archipel japonais, est un véritable havre de paix au milieu de bonsaïs et de plans d’eau. Une autre attraction de la ville, c’est le quartier samouraï où vous aurez un aperçu de la vie de ces guerriers japonais.


Osaka
Temps de visite : 1 à 2 jours
carte

Osaka note 2

Gastronomie Divertissement Shopping Patrimoine Port

Facilement accessible depuis la capitale, Osaka, ville portuaire, enchantera votre coeur et vos papilles. Troisième plus grande ville après Tokyo et Yokohama, Osaka est souvent laissée de côté par les touristes au profit de Kyoto, sa voisine. Pourtant, elle possède sa propre personnalité, tout comme celle de ses habitants qu’on dit plus ouverts et décontractés. Même si elle peut paraître moins attractive à première vue, il serait dommage de passer à côté de ce qu’elle a à offrir, notamment sur le plan gustatif ! Impossible de rater la rue Dotonbori célèbre pour ses dizaines de restaurants et sa street food. Au menu : okonomiyaki (omelette japonaise), takoyaki (beignet de poulpes) et ikayaki (poulpe grillé à la sauce soja) raviront votre fin palais.
Côté visite, le château d’Osaka entouré par ses remparts et ses douves est l’un des plus célèbres du Japon. Offrez-vous un instant de sérénité en allant visiter le temple bouddhiste Shitenno-ji, le tout premier commandé par l’Empereur lui-même aux prémices de ce courant religieux. Pour plus d’animation, direction les quartiers de Namba et d’Umada. Pour finir, pourquoi ne pas faire un saut à l’aquarium vertical de Kaiyukan renommé pour sa mascotte : un requin-baleine. Si vous restez dans le coin plusieurs jours, vous pourrez en profiter pour passer une journée au parc d’attractions Universal Studios pendant que d’autres iront se prélasser à l’immense Spa World.

Le conseil de Lucie : Afin d’éviter la foule, prévoyez de visiter le château d’Osaka le matin, dès son ouverture. Vous aurez ensuite tout loisir de vous balader dans son grand parc. Pour une vue panoramique magique sur Osaka et sa baie, embarquez dans la plus haute roue du monde, la Tempozan Ferris Wheel, dans le village de Tempozan Harbour.

Hiroshima
Temps de visite : 2 jours
carte

Hiroshima note 2

Monuments Musées Patrimoine Mer

Le 6 août 1945, à 8h15, une bombe atomique détruisait la ville d’Hiroshima située sur l’île de Honshû... Aller à Hiroshima, c’est faire un pèlerinage culturel et historique, c’est ressentir le traumatisme du passé et l’inébranlable foi en l’avenir. Mais ne vous attendez pas à une ville en ruines, c’est plutôt tout l’inverse. Les seuls vestiges visibles de cette tragédie sont ceux du Dôme de Genbaku solidement planté dans le parc du Mémorial de la Paix, au bord de la rivière Ôta. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le sombre destin d’Hiroshima, le Musée de la Paix comprend 5 étages dédiés à la tragédie. Âmes sensibles, vous aurez du mal à retenir vos larmes. Haut lieu de recueillement historique, le parc Shukkei-En est sans doute le lieu le plus chargé en émotions. Il se trouvait à quelques mètres à peine du point d’impact, appelé « ground zero », et fût le dernier refuge de nombreux habitants qui furent inhumés ici.
Si vous voulez en apprendre plus sur la ville et son histoire à travers les siècles (en-dehors du bombardement), rendez-vous au château d’Hiroshima, ou « château de la carpe », un superbe vestige de l’époque féodale. Après tant d’émotions, vous pourriez avoir envie d’un peu d’évasion et de magie. Le temple Mitakidera ne dévoilera ses secrets qu’aux plus courageux puisque c’est une véritable expédition en pleine nature qui attend les voyageurs en quête de sagesse. Statues divines recouvertes de mousse et citations oniriques gravées à même la pierre ici et là semblent avoir fusionnées avec une végétation foisonnante. La quiétude du port d’Onomichi est, quant à lui, une véritable bouffée d’air frais. Sa beauté a d’ailleurs inspiré de nombreux artistes japonais qu’ils soient écrivains, poètes ou réalisateurs de films. La vue panoramique en téléphérique est un vrai délice et le parc Senkijo offre un tapis de fleurs inoubliable au printemps et en automne.

Le conseil de Lucie : Lors de votre visite à Hiroshima ne manquez pas la spécialité locale : l’okonomiyaki. Contrairement à la recette traditionnelle faite à base d’oeufs, elle est ici remplacée par des yakisoba (nouilles sautées). Un vrai régal !

L’île de Hokkaido
Temps de visite : 1 jour pour Sapporo / 5 jours et plus pour l’île entière
carte

L’île de Hokkaido note 2

Île Gastronomie Rando Merveilles naturelles Mer

Entre sources chaudes naturelles, paysages volcaniques et domaines skiables, Hokkaido propose un panorama d’activités pour tous les goûts. Deuxième plus grande île du Japon, elle est l’un des rares lieux où vivent encore quelques aborigènes japonais (Aïnou). En été, les chemins de randonnée et les parcs naturels, bordés de reliefs montagneux et de lacs volcaniques, sont particulièrement appréciés des visiteurs, comme ceux de Daisetsuzan et Shiretoko où il est possible d’observer des ours bruns, ou encore l’ascension du Mont Yôtei surnommé le “mini Mont Fuji”. En hiver, Hokkaido s’habille de blanc pour le plus grand plaisir des amateurs de ski qui fréquentent en masse les stations de Jozanki et Noboribetsu, pendant que d’autres profitent des onsens centenaires offrant une vue panoramique. Les amateurs de boisson houblonnée auront tout loisir de goûter la spécialité de la capitale : la bière de Sapporo, et d’y visiter le Musée de la Bière. Si vous êtes de passage en hiver, ne manquez surtout pas le Festival de la Neige (Sapporo Yuki Matsuri) durant lequel sont sculptées d'impressionnantes sculptures de glace.

Le conseil de Lucie : Si vous êtes un amateur de fruits de mer, Hokkaido devrait satisfaire vos papilles ! Les crabes de la région y sont particulièrement réputés et savoureux. Pour les indécis, commandez un donburi-meishi, un grand bol de riz recouvert d’une sélection de produits de la mer fraîchement pêchés (crabe, crevettes, oursins, oeufs de poisson, Saint-Jacques…). Les meilleurs restaurants se trouvent à proximité des marchés.

Les Alpes japonaises
Temps de visite : 3 jours et plus
carte

Les Alpes japonaises note 2

Montagne Rando Beau village Nature Merveilles naturelles

Les Alpes japonaises se composent de trois chaînes de montagnes culminant à plus de 3000 m d’altitude. C’est une région à la nature préservée propice à la détente et aux balades. Si vous voulez sortir du tumulte de la ville et découvrir la campagne nippone à un rythme plus lent, c’est une région à considérer. Située au coeur des montagnes, la station de Matsumoto est un point de départ intéressant si vous prévoyez d’effectuer un tour des Alpes. Le long chemin ancestral de Nakasendô qui relie Tokyo à Kyoto est l’occasion de découvrir des petites bourgades pittoresques (69 au total) dont les très charmantes Tsumago et Magome.
Nagano, capitale japonaise des sports d’hiver, dispose évidemment de nombreux domaines skiables comme ceux de Hakuba et Shiga-Kôgen, mais aussi des onsens à foison. Si vous recherchez un peu d’insolite, le parc Jigokudani et ses macaques barbotant sans les sources chaudes sauront vous surprendre ! La grandiose vallée de Kamikochi et ses monts Hida sont sans doute la vision la plus représentative des Alpes nippones, une vraie carte postale. Plus à l’Est, la très campagnarde Takayama, surnommée “la petite Kyoto”, semble être restée figée à l’époque Edo. C’est aussi l’occasion de faire un saut dans la jolie ville de Kanazawa qui regorge de sites historiques et qui propose une gastronomie particulièrement raffinée.

Le conseil de Lucie : Notez que les Alpes japonaises sont recouvertes de neige entre début novembre et fin mars, ce qui rend les chemins de randonnée difficilement praticables (à moins que vous ne soyez un alpiniste aguerri). Renseignez-vous bien sur la météo avant chacune de vos expéditions. Il est recommandé (voire parfois obligatoire) de déposer une fiche d’itinéraire ("tôzan keikaku sho" 登山計画書) dans une boîte aux lettre dédiée en début de parcours et/ou dans les refuges.

Beppu
Temps de visite : 1 jour
carte

Beppu note 2

Détente Montagnes Animaux Merveilles naturelles Nature

Tout l’intérêt de Beppu réside dans ses innombrables sources chaudes et le panorama fumant étonnant qu’elle déploie devant nos yeux interloqués. Les vapeurs qui s’échappent de toutes parts semblent nous donner un petit aperçu des Enfers... Dirigez-vous directement dans le quartier de Kannawa, pour visiter ce que l’on appelle “les Huits Enfers” composées de sources chaudes chacune avec leur particularité propre. Vous aurez même l’occasion de goûter à des oeufs cuits à même la source. Continuez votre visite par le parc naturel de Takasakiyama et ces 1 500 singes en liberté. Dans un tout autre registre, la ville est aussi connue pour son musée du sexe, le Beppu Hihokan. Comme beaucoup de musées du genre, il ne sera pas au goût de tout le monde, mais il a le mérite de proposer quelques tableaux originaux et d’être divertissant !

Le conseil de Lucie : À 45 min de train de Beppu, profitez-en pour visiter la jolie ville fortifiée d’Usuki et le site du temple Mangetsu-Ji riche de ses 60 statues de Bouddha creusées à même la pierre (classées Trésor national).

Conseiller où partir
Lucie,
Blogueuse Asie

L'avis de Lucie

Le Japon, c’était d’abord un rêve d’ado, un pays magique fantasmé pendant de nombreuses années avant d’avoir la chance d’y mettre les pieds pour de bon. Je l’avais imaginé, écrit, dessiné, mais ma découverte de ce pays a été bien au-delà de mes espérances. Je n’ai pas été déçue ! Ce qui m’a toujours beaucoup marqué au Japon, c’est ce mélange entre ultra-modernité et tradition. Même dans les grandes villes, il est possible de passer d’un quartier aux allures futuristes à un jardin japonais verdoyant quelques mètres plus loin, à l’abri du brouhaha de la ville. C’est un peu comme si l’on avait traversé un portail magique qui nous aurait téléportés ailleurs. C’est cette ambivalence qui m’a tout de suite plu et marquée. J’aime le fait qu’on puisse choisir cette destination uniquement pour le « fun » grâce aux nombreux divertissements qu’offre le pays, ou dans une démarche plus authentique et « nature », puisqu’il offre un éventail infini de panoramas grandioses, de lieux sacrés et d’activités en plein air.
Le Japon est un pays extrêmement dépaysant, partout où vous irez, vous sentirez que vous êtes sur le sol nippon et nulle part ailleurs, il est unique et empreint d’une personnalité très forte, ancré dans des symboles, des couleurs, des mots, des visages. Comment définir autrement les Japonais que comme des personnes profondément gentilles, serviables, et le cœur sur la main, c’est d’autant plus vrai lorsque l’on s’éloigne des grandes villes. Vous trouverez toujours un local pour vous rendre service, malgré la barrière de la langue. Parlons-en justement de la langue ! Malgré le nombre de touristes occidentaux qui défilent chaque année sur l’archipel, peu de Japonais parlent anglais. Il faut donc vous attendre à vivre quelques situations cocasses, surtout si vous sortez des sentiers battus. Néanmoins, le Japon reste très accessible le temps d’un voyage. Comme je l’ai dit en introduction, le pays lui-même est un incontournable, une destination à ajouter en urgence sur votre « to-do list » !

Carte interactive des lieux à visiter