Nos coins secrets en dehors des sentiers battus

Culturellement, le Japon est si opposé à notre monde occidental qu’il peut parfois déstabiliser, tantôt surprendre, mais presque toujours séduire le voyageur qui s’y aventure. Nul ne repart indemne du pays du soleil levant, et ce, surtout si l’on part à la découverte de ses lieux secrets où réside à mon avis, le vrai Japon. Les chances que l’on revienne à la maison habité d’un coup de foudre pour ce pays et l’envie pressante d’y retourner sont nettement plus probables que l’inverse. Je vous emmène avec moi dans les endroits hors des sentiers battus du Japon qui ont fait chavirer mon cœur. Cette fois-ci, partez autrement pour un voyage au Japon unique et loin des touristes.

Voir plus

Hors des sentiers battus

La péninsule d’Izu
Temps de visite : 3 jours

La péninsule d’Izu

Beau village Nature Plage / Station Balnéaire Rando

Si vous êtes à la recherche d’un Japon hors des sentiers battus, la péninsule d’Izu est tout indiquée pour un séjour authentique de quelques jours. Tout est plus lent à Izu, plus silencieux, plus calme. Plusieurs petites villes et villages de pêcheurs longent la côte et il fait bon s’y promener tranquillement dans les petits ports, humer l’odeur de la mer et observer tranquillement les vagues. D’ailleurs, les paysages d’Izu sont absolument magnifiques. L’eau d’un turquoise franc et les paysages escarpés en bord de mer vous impressionneront à coup sûr. Entre poissons frais, randonnées, sakura, contemplation et onsens bien chauds, vous tomberez vite amoureux d’Izu, ce Japon oublié des touristes à seulement deux heures de train de la capitale.

Le conseil de Lucie : Pour vous déplacer sur la péninsule d’Izu, vous pouvez vous procurer une passe de train valide pour 2 jours au coût de 2000 yens. Vous n’avez qu’à vous présenter à la gare avec votre passeport pour en faire l’acquisition. Également, pour vous rendre sur Izu, n’hésitez pas à prendre les trains locaux plutôt que le shinkansen si votre budget est plus serré.

Le village de Shima Onsen
Temps de visite : Un jour

Le village de Shima Onsen

Beau village Nature Détente

Shima Onsen est un tout petit village situé dans les montagnes de la préfecture de Gunma. On le rejoint en quelques heures de train local depuis la capitale. C’est un lieu extrêmement tranquille où règne le silence de la nature. La rivière coule le long de la rue principale où l’on retrouve quelques petits restaurants typiquement japonais. Son nom l’évoque, c’est pour ses onsens que l’on visite en premier lieu Shima Onsen. Le village compte plusieurs ryokans, ces hôtels traditionnels japonais qui vous permettront de vous détendre le temps d’une journée et d’une nuit dans ce cadre absolument enchanteur. Il y en a pour toutes les bourses, mais si vous avez le budget, offrez-vous un séjour dans un ryokan qui met à votre disposition des bains privés en extérieur. Vous ne serez pas près d’oublier cette expérience à la fois relaxante et singulière.

Le conseil de Lucie : Si vous êtes tatoué, assurez-vous que le ryokan que vous choisissez ne voit pas d’inconvénient au fait que vous allez utiliser le onsen. Dès que l’on sort des lieux touristiques au Japon, les mœurs sont plus conservatrices et vous ne voudriez pas devoir vous abstenir d’utiliser des lieux pour lesquels vous vous êtes justement déplacé.

Le pèlerinage de Shikoku
Temps de visite : Quelques jours

Le pèlerinage de Shikoku

Rando Nature Monuments Campagne

Le pèlerinage de l’île de Shikoku est reconnu en Occident comme étant le Compostelle du Japon. Si vous décidez d’effectuer le pèlerinage dans son entièreté, vous suivrez les pas de Kukai, ce premier moine bouddhiste ayant effectué le trajet au 9e siècle, et irez à la rencontre des 88 temples. Le trajet se divise en 4 sections distinctes, soit le chemin de l’éveil, le chemin de l’ascèse, le chemin de l’illumination et finalement, le chemin du nirvana. Se lancer dans un tel projet est certainement une des meilleures façons de découvrir le Japon rural et hors des sentiers battus, tout en s’imprégnant des coutumes et habitudes de vie des habitants de Shikoku.

Le conseil de Lucie : Il faut absolument commander le guide papier, Shikoku Japan 88 routes guide, afin de bien préparer son pèlerinage, mais également puisque c’est un outil indispensable une fois sur place. De plus, apprendre quelques mots de japonais vous sera fort utile afin de réserver vos hébergements du soir par téléphone.

L’île de Sado
Temps de visite : 3 jours

L’île de Sado

Beau village Nature Plage / Station Balnéaire Rando Île

L’île de Sado est située à 2 h 30 de bateau de Niigata dans la préfecture du même nom. Cette région est complètement délaissée des voyageurs au Japon pour le bonheur de ceux qui osent s’y aventurer. Le village de Shukunegi et ses maisons en bois traditionnelles, la plage de Futastugame et le rocher Onogame sont 3 des attraits à ne surtout pas manquer sur l’île de Sado. La nature préservée et les paysages intacts de Sado sauront plaire à tous les passionnés du Japon.
Une multitude de traditions fascinantes perdurent encore aujourd’hui sur l’île de Sado et c’est en assistant à l’un des nombreux festivals qui ont lieu chaque année que l’on peut en apprendre sur les pratiques ancestrales des Japonais de la région. C’est aussi le lieu idéal pour assister à une représentation de théâtre Noh à l’extérieur durant l’été. Bref, l’île de Sado est un heureux mélange entre découvertes culturelles et activités en plein air dans un Japon tranquille et presque silencieux.

Le conseil de Lucie : Si possible, essayez de coordonner votre passage sur l’île de Sado avec l’un des matsuri. Vous en prendrez plein la vue et surtout, nul doute que vous serez l’un des seuls touristes occidentaux sur place pour participer à la fête.

La ville de Wakayama
Temps de visite : 3 jours

La ville de Wakayama

Monuments Patrimoine Gastronomie

Situé à seulement 40 minutes de l’aéroport du Kansai, Wakayama est une excellente alternative à Osaka, ville habituellement favorisée par les voyageurs qui arrivent au Japon par cette aérogare. Wakayama permet un début au pays du soleil levant tout en douceur et vous promet la rencontre d’une population accueillante et d’attraits touristiques discrets, mais tout à fait japonais.
Entre la visite du château de Wakayama, des plages du sud de la ville, de la campagne avoisinante et de la gare gardé par Nitama le chat, des villages de pêcheurs des environs, des onsens et des nouilles ramens, spécialité culinaire de la ville, il n’y a aucune raison de s’ennuyer. Les amoureux des temples shinto et bouddhiste seront également servis à Wakayama. Alors, si vous êtes à la recherche d’une petite ville tranquille et loin des itinéraires classiques où débuter un voyage au Japon, Wakayama est le lieu idéal.

Le conseil de Lucie : Je vous conseille de faire la location d’un vélo lors de votre séjour dans la ville de Wakayama. Vous en trouverez facilement à la gare si votre auberge n’en fait pas la location. Il est facile et agréable de se déplacer de cette façon à Wakayama.

Les quartiers oubliés des touristes à Tokyo
Temps de visite : 3 jours

Les quartiers oubliés des touristes à Tokyo

Patrimoine Shopping Gastronomie

Tokyo, cette ville de contrastes saisissants, où il est tout à fait possible de se promener dans les rues résidentielles et de n’entendre presque aucun son, puis de se retrouver 5 minutes plus tard sur le carrefour le plus emprunté de la planète, fait partie de l’itinéraire de tous les voyageurs au Japon. Pourtant, la plupart d’entre eux se consacrent seulement aux quartiers les plus connus, comme Asakusa, Shibuya, Shinjuku ou Akihabara. Toutefois, on retrouve toute l’authenticité de Tokyo dans ses recoins les plus simples où la vie quotidienne se déroule tout doucement. Aventurez-vous en dehors des sentiers battus à la découverte du parc du quartier Kichijoji, des cafés branchés de Jiyugaoka, du jardin japonais extrêmement calme de Shibamata, de la fameuse microbrasserie de Sendagi ou des boutiques rétro de Koenji. L’effet sera beaucoup moins tape-à-l’œil, mais ô combien plus original !

Le conseil de Lucie : Pour bien profiter de Tokyo sans la horde de touristes, le mieux est de la visiter en hiver, entre février et mars. À ce temps-ci de l’année, la ville est presque vide et la température est tout de même agréable. De plus, il ne faut surtout pas hésiter à s’éloigner des rues commerciales, surtout si vous êtes à la recherche de petites pépites.

L’île Iriomote dans la préfecture d’Okinawa
Temps de visite : 3 jours

L’île Iriomote dans la préfecture d’Okinawa

Nature Plage Rando Île Sports nautiques

L’île Iriomote, situé dans l’archipel d’Okinawa est un des bijoux insoupçonnés du Japon. Plus près géographiquement de Taïwan que du continent japonais, on se sent à des années-lumière de Tokyo. L’île a sa personnalité bien à elle ! Des plages immaculées, une nature verdoyante parfaite pour les passionnés de randonnées, des fonds marins peuplés de poissons multicolores, des cascades afin de se rafraichir en pleine nature et des produits de la mer à savourer tous les jours, voilà ce qui vous attend à Iriomote. L’île n’est presque pas connue des voyageurs occidentaux. Vous croiserez bien quelques locaux en vacances, mais vous aurez tout de même l’impression de découvrir un coin du Japon inexploré.

Le conseil de Lucie : Si vous prévoyez de visiter Iriomote, assurez-vous d’avoir une longue partie de votre voyage à consacrer à Okinawa. Il serait dommage de faire tout le trajet depuis le continent pour seulement 3 jours sur place. Le mieux est de vous promener d’île en île pour une durée d’environ 10 jours si vous voulez avoir le temps de vous imprégner des lieux.

Carte interactive des lieux à visiter