Marrakech : les 7 lieux incontournables à voir

Que voir à Marrakech ?

La place Jemaa El Fna

La place Jemaa El Fna

Le cœur battant de la ville. Située en plein centre de la Medina, la place Jemaa El Fna, classée au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, est le rendez-vous des locaux et des touristes. Toujours en effervescence, de jour comme de nuit, cette vaste place de marché abrite marchands et commerçants ambulants.Entre charmeurs de serpents et diseuses de bonne aventure, on se fraye un chemin pour accéder à l’entrée du souk, un incontournable à faire lors de son passage dans la Ville Rouge.

Le conseil de Julia : Le soir venu, on s’installe à la terrasse de l’un des nombreux restaurants bordant la place pour déguster des spécialités marocaines tout en admirant le coucher du soleil.

Le souk
Temps de visite : de 2 à 3 h

Le souk

Passage obligé lors d’un séjour à Marrakech, le souk est un véritable dédale de ruelles sinueuses, où il est difficile de ne pas se perdre. Mieux vaut donc se munir d’un plan avant d’arpenter les allées étroites que les Marocains, eux, connaissent comme leur poche. Démarre alors un enchevêtrement de petites boutiques débordant de sacs, de babouches et de divers objets issus de l’artisanat marocain. Si vous êtes en quête de souvenirs à ramener à la maison, direction la place aux épices, où les effluves de curcuma, coriandre, cannelle, et autres arômes embaument et colorent les étals. Au détour d’une ruelle, vous tomberez sur quelques institutions culturelles comme le musée de Marrakech, ou bien la maison de la photographie. À proximité également, la Médersa Ben Youssef, école coranique, et joyau de l’architecture mauresque est à ne pas manquer.

Le conseil de Julia : La visite du souk peut être éreintante ! On s’offre alors un moment de détente dans un traditionnel hammam marocain. Au programme, rituel du bain de vapeur et du gommage au savon noir. On en ressort avec la peau plus douce que celle d’un bébé.

La Koutoubia
Temps de visite : environ 1h

La Koutoubia

Point de repère de la ville, la Koutoubia est le minaret iconique de Marrakech que l’on aperçoit à des kilomètres. À quelques pas de la place Jemaa El Fna, la haute silhouette du minaret est facilement reconnaissable, et a notamment servi de modèle à la fameuse Giralda de Séville. Attenant à la mosquée du même nom, l’édifice révèle toute sa beauté à la tombée de la nuit, lorsqu’il s’illumine.

Le conseil de Julia : Rendez-vous sur la terrasse du café Kif Kif, où l’on dégustera un délicieux tajine accompagné d’un thé à la menthe traditionnel, tout en profitant d’une vue imprenable sur la Koutoubia.

Le jardin Majorelle
Temps de visite : environ 2h

Le jardin Majorelle

Autre étape essentielle lors d’une première visite à Marrakech, le jardin Majorelle. Une bulle de verdure et de sérénité au beau milieu de l’agitation citadine. Un havre de paix où l’on déambule à travers une végétation exotique, entre fontaines, bassins de nénuphars, et arbustes fleuris. Ce n’est pas pour rien si le célèbre couturier français Yves Saint-Laurent en est tombé amoureux, et a décidé d’en faire l’acquisition en 1980 avec son compagnon Pierre Bergé. Le jardin abrite d’ailleurs un mémorial dédié à l’artiste, et jouxtant le jardin se trouve le musée consacré à l’œuvre d’Yves Saint-Laurent. Depuis 2011, se trouve également un musée dédié à la culture berbère, implanté en plein cœur du jardin Majorelle.

Le conseil de Julia : Il est recommandé d’arriver avant l’ouverture du jardin pour éviter les files d’attente.

Les jardins de la Ménara
Temps de visite : environ 2h

Les jardins de la Ménara

Si l’on souhaite s’évader loin du tumulte qui anime les rues de la Médina, nul besoin d’aller bien loin. La Ménara, vaste oliveraie s’étendant sur plus de 100 hectares, offre aux Marrakchis et aux touristes une oasis de fraîcheur dans le quartier de L’Hivernage, situé à l’extérieur des remparts. Bien moins touristique que Majorelle, l’endroit est idéal pour un pique-nique en amoureux, ou une promenade nature en famille. On prend le temps de flâner le long du paisible bassin central, tout en contemplant le superbe panorama sur les sommets de l’Atlas.

Le conseil de Julia : Le bassin artificiel sert à irriguer les jardins, grâce à un ingénieux système hydraulique installé au XIIe siècle, et qui achemine l’eau des montagnes situées à 30 km de la ville !

Le palais de la Bahia
Temps de visite : environ 1h30

Le palais de la Bahia

Pour seulement quelques dirhams, on aurait tort de se priver d’aller découvrir le Palais de la Bahia, luxueux bâtiment à l’architecture typiquement marocaine. Datant de la fin du XIXe siècle, ce palais de huit hectares et aujourd’hui l’un des sites culturels les plus visités au Maroc. À l’intérieur, on y trouve une succession de pièces richement décorées ainsi que des jardins aménagés dans la tradition des Riads marocains. On lève la tête pour admirer les splendides plafonds de bois sculptés, avant de s’extasier sur la magnifique cour d’honneur, semblable à un puits de lumière, entièrement recouverte de marbre.

Le conseil de Julia : Le musée ferme à 17h, mais la billetterie est ouverte jusqu’à 16h15. On prévoit donc de s’y rendre assez tôt pour avoir le temps de tout voir.

Les tombeaux Saadiens
Temps de visite : environ 1h

Les tombeaux Saadiens

Situés dans la médina, à proximité du reste des attractions touristiques, les somptueux tombeaux Saadiens témoignent à eux seuls de la magnificence du Maroc à son âge d’or. Construits au XVIème siècle, sur ordre du sultan Ahmed Al-Mansur Saadi, ils abritent les dépouilles des rois et princes de la dynastie Saadienne, qui régna sur le Maroc entre 1524 et 1659. Richement décorés dans un style arabo-mauresque, ce site est d’autant plus exceptionnel qu’il est le seul vestige restant de cette période, le sultan Moulay Ismaïl ayant prit soin de faire disparaître toute trace de cette dynastie. Muré et oublié durant plusieurs centaines d’années, le site est à nouveau mis au jour en 1917 et entièrement restauré par le service des beaux-arts. Parmi les trois salles funéraires que compte l’ensemble, celle à ne surtout pas manquer est la salle des 12 colonnes, magnifiquement décorée, et dont les tombes sont en marbre de Carrare.

Le conseil de Julia : Entre chaque salle, on prend le temps d’admirer les beaux jardins de la nécropole.

Carte des lieux à visiter