8 lieux à voir à Santiago

Le tambour battant du Cap-Vert

Santiago fût la première île découverte du Cap-Vert. Elle est aujourd’hui l’île-Capitale et de loin la plus peuplée de toutes. Souvent qualifiée d’île la plus « Africaine », la vie quotidienne y est très marquée ! Praia, la capitale, n’est pas la plus charmante ni la plus appréciée des villes du pays. Toutefois, elle est de loin la plus animée. Chacun converge dans ce centre névralgique pour profiter de la ferveur des traditions capverdiennes : batuque, funana et tant d’autres… La culture y est abondante.

Voir plus

Santiago concentre la grande majorité de la population du pays. Côté nature, elle rassemble une belle diversité de paysages : sommets volcaniques, déserts arides, vallées profondes, belles plages de sable noir, mais aussi de sable blanc.

Je conseille d’y rester 3 à 4 jours. La capitale, Praia se découvre en une journée et le reste de l’île s’explore en 2 à 3 jours.

Le transit s’effectue depuis l’aéroport international situé à 3 km de Praia. Celui-ci relie la plupart des îles de l’archipel via la compagnie TICV. Les taxis font office de navette entre l’aéroport et Praia.
Les ferries font également régulièrement escale au port de Praia pour relier toutes les autres îles. Plus d’infos sur CV Interilhas.

Les transports en commun sont présents à Santiago, mais en dépendre rendrait votre séjour incertain et chronophage. Les aluguers (taxi public) font les navettes entre Praia et les principaux sites/villages. L’idéal reste de louer une voiture pour plus d’autonomie.

A Praia pour son africanité unique, ou Tarrafal pour son charme emblématique.

Notre sélection de lieux à voir

Temps de visite : 1 à 2 jours

Praia, le vivier de la capitale note 2

Ville Culture Ambiance

Bienvenu à Praia, la capitale du Cap-Vert ! Elle se situe sur l’île de Santiago et concentre un quart de la population capverdienne. Sauf exception, on n’y reste généralement peu de temps, car la ville n’abrite pas de sites touristiques majeurs. Elle vaut néanmoins un petit tour pour apprécier l’ambiance, la culture et la musique traditionnelle. Aux abords d’un café ou d’une place, vous frémirez pour la première fois au rythme endiablé du funana ou au son mélancolique de la Morna, une soul torturée aux sonorités typiquement capverdiennes.
La morna est aujourd’hui de renommée internationale grâce à « la diva aux pieds nus » Cesaria Evora. Retenez bien ce nom car il vous suivra tout au long de votre voyage… Ah, la musique ! Elle est indissociable de la vie au Cap-Vert. Elle s’impose tout au long de la journée et continue à la nuit tombée lorsque les bars et les boîtes de nuit s’éveillent pour les noctambules.
Praia est un vivier très animé et aussi, la « mal-aimée » du Cap-Vert. Beaucoup – surtout les locaux – déplorent l’agitation oppressante qui y règne. La ville est en perpétuelle expansion mais n’offre pas de points d’intérêts en soi et peut sembler peu accueillante.
On y vient pour découvrir la ville la plus « africaine » du pays. Pour sillonner le quartier perché du Platô qui arbore des couleurs fabuleuses et dont les rues forment un échiquier géant. On y trouve les administrations, des cafés-concert – pour que la musique ne soit jamais loin – des boutiques et les lojàs, d’étonnants petits bar-épiceries où vous pourrez goûter le grog local. Accrochez-vous, on le sent passer 🥃 !
Ici, toutes les générations passent, cohabitent et se retrouvent. Des jeunes lycéens aux fonctionnaires, en passant par les femmes courageuses, coiffées d’un panier rempli de toute sorte de denrées alimentaires.
En parlant de retrouvailles, filez en direction de la place d’Albuquerque, la plus vaste de toute la ville. Son envergure et ses multiples arbres feuillus offrent de l’ombre et une bouffée d’air en cœur de ville. On s’oriente ensuite vers la majestueuse Igreja Matriz et quelques bâtiments officiels dont, au sud, le palacio presidencial. Il vous offrira une vue imprenable sur le port de Praia et le farol da Donna Maria Pia. Un magnifique panorama apparaît sous vos yeux et ceux de Diogo Gomez (ou plutôt sa statue), le navigateur qui découvrit l’île.

Voir plus

Temps de visite : 2 à 3 heures

Retour sur le passé à Cidade Velha note 2

Patrimoine Culture
Le conseil de Boa : Classé au Patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 2009, le village Cidade Velha mérite qu’on y consacre une demi-journée sinon plus ! Vous y accèderez facilement depuis Praia, renseignez-vous auprès des taxis, ils ont l’habitude.

Anciennement Ribeira Grande, ce petit village historique situé à 14 km de Praia est l’ancienne capitale du Cap-Vert. À Cidade Velha (la vieille ville) on observe encore quelques traces de cette période florissante. L’archipel fût autrefois un carrefour stratégique du commerce triangulaire. En témoigne le pelourinho (le pilori) dressé sur la praça au cœur du village. Aujourd’hui, cette place se transforme régulièrement en lieu de vie et d’heureux rassemblements. Tantôt lieu de fête, tantôt terrain de basket au gré de l’humeur générale !
L’harmonie des maisons blanches traditionnelles est rompue par les couleurs vives d’autres modestes demeures. Tout est si pittoresque et attachant. Non loin, la Rua Banana vous guidera à l’église Nossa Senhora do Rosario et au couvent de Sao Francisco perdu au milieu de la végétation luxuriante. Une visite est possible mais les horaires sont… variables, dirons-nous. Ici, comme partout, chaque chose arrive en son temps. 😊
Allez à la rencontre des regroupements de femmes sur la placette. Elles préparent ensemble toute sorte de plats destinés au café-restaurant ou à distribuer sur la superbe plage de sable noir. Sentez l’odeur du poulet épicé, des poissons frais en préparation et des vapeurs de cuisine aux nettes influences africaines.
Non loin, vous reconnaîtrez les ruines de l’ancienne cathédrale cernées par l’imposant Fortaleza Real de Sao Filipe. Laissez-vous guider dans cet édifice historique datant de 1585.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée

Tout l’art de vivre d'Assomada note 2

Marché Culture
Le conseil de Boa : Assomada est une terre verte au grand passé culturel. Sur la place principale du village, vous trouverez le Centro Cultural Norberto Tavares pour vous imprégner de toutes les traditions locales.

Pour le pays tout entier, Assomada est plus qu’une terre de richesses agricoles. Son plateau fertile occupe le centre de Santiago et constitue un lieu de passage obligé lors de votre séjour. « Assomada ! » vous entendrez crier joyeusement ce nom lors des fêtes de village, dans la frénésie des danses fiévreuses. Le fait est que tous les Capverdiens ont une histoire avec Assomada 😉 ! Pour son incontournable marché quotidien et ses étals prodigieux. Toutes les saveurs du pays convergent au marché d’Assomada. La douceur des fruits exotiques bien entendu et les essentiels : maniocs, ignames et patates douces… Il y en a plus que vous ne pouvez l’imaginer. Tous les locaux viennent s’y approvisionner et échanger sur les dernières nouvelles.
Lors des festivités printanières d’Assomada, vous entendrez sûrement la Tabanka, musique symbolique de l’entraide entre esclaves. Ces fêtes sont l’occasion de commémorer les histoires et les traditions du pays. Pour en savoir plus, rendez-vous au Museu da Tabanka au petit village voisin de Chao de Tanque, à 5 km de là.

Voir plus

Temps de visite : 1 journée

Les paysages éclatants de Serra Malagueta note 2

Rando Nature Points de vue
Le conseil de Boa : Pour explorer le parc naturel de Serra Malagueta – situé entre Assomada et Tarrafal - un guide ne sera pas de trop, croyez-moi ! Il vous guidera sur la Ribeira Principal à travers le parc jusqu’à l’océan. Comptez 4 à 5h de marche pour parcourir les 9 à 13 km du parc.

Les paysages époustouflants de Serra Malagueta vous dévoileront le plus beau de l’île de Santiago. Traversez les montagnes accidentées couvertes d’un manteau de brume régulier. Cette destination adorée des randonneurs est traversée par de nombreux sentiers 🌱. La nature est boisée, verdie et a su conserver son âme sauvage. Le plus stupéfiant reste la diversité des paysages qui s’offrent à vous. Certains sont bruts, presque originels, d’autres sont cultivés et dévoilent des hameaux pittoresques au fil du parcours.


Temps de visite : 1 à 3 jours

Plongez, mangez et dansez à Tarrafal note 2

Village Plage Détente Sport nautique
Le conseil de Boa : Tarrafal est une destination idéale pour ceux qui souhaitent s’adonner aux sports nautiques. Néanmoins, mon conseil est le même partout au Cap-Vert : prenez garde à la marée et à la puissance insoupçonnée des rouleaux.

Le village de pêcheurs de Tarrafal est un endroit emblématique de l’île. L’ambiance est conviviale, animée et très agréable. Sa belle plage éponyme est en forme de croissant de lune, bordée de cocotier 🌴. Ce sublime cadre est l’objet de bien des convoitises. Malheureusement, la pression des investisseurs immobiliers se fait de plus en plus pesante. Bien que des hôtels émergent un peu partout, Tarrafal a su garder son âme familiale et authentique. En particulier le week-end, lorsque les locaux s’y retrouvent pour se baigner, manger et se prélasser sur le sable chaud.


Temps de visite : 1 heure

Saveurs et bibelots des marchés couverts et Sucupira note 1

Marchés Culture
Le conseil de Boa : Les fruits et légumes du marché couvert sont de véritables merveilles. Les variétés sont extraordinaires et offrent un millier de possibilités culinaires. Cependant, ne vous faîtes pas avoir au mercado de Sucupira. Certes, l’endroit est stimulant mais la plupart des objets vendus n’ont rien d’authentique.

Lorsque vous arpenterez Praia, il y a un passage obligé au marché couvert. Une occasion inouïe de constater les richesses agricoles de Santiago. Toutes les couleurs fusent des 4 coins de ce lieu merveilleux. Goûtez aux fruits sucrés et gorgés de jus, en particulier ceux que vous ne connaissez pas ! Mille odeurs viendront titiller votre nez et vous donneront envie de gourmandises. Au Cap-Vert, les fruits sont des sucreries et les légumes, une invitation à diner. Sans oublier les poissons fraîchement pêchés… Une chance qu’ici, il n’y ait pas d’heure pour passer à table.
Une petite mangue juteuse à la main, rejoignez l’Avenida Cabral à l’ouest du Platô. Vous verrez une rampe couverte débouchant sur un autre trésor. En effet, la descente mène au mercado de Sucupira, une vaste brocante où tout semble pouvoir trouver preneur. Des babioles touristiques, de la pacotille et vêtements insolites font l’objet d’un bruyant marchandage. Vous ne trouverez rien d’authentique à acheter ici, mais le spectacle vaut le détour. Vous apprendrez peut-être les bases de la négociation (presque institutionnelle) capverdienne. Au pays, tout se marchande, se discute, se troque.

Voir plus

Temps de visite : 30 minutes

La remarquable Forteresse Royale Sao Felipe note 1

Patrimoine Culture
Le conseil de Boa : La forteresse se visite de 8h à 18h pour 500 CVE (environ 5 €). Le ticket inclut également l’entrée au couvent de Sao Francisco.

Cette bâtisse est édifiante ! En arrivant à Cidade Velha, vous ne pourrez pas manquer la Fortaleza Real de Sao Felipe. Construite en 1585 à flanc de colline, ses murs de pierres noires et rougeâtres rappellent la terre volcanique de l’archipel tout entier. Le crissement sous nos pieds est dû à l’épaisse couche de poussière, portée par les vents puissants venus de la côte. La forteresse a bénéficié d’une excellente restauration, la rendant plus éclatante que jamais. En haut des remparts, d’impressionnants canons rouillés veillent toujours inlassablement sur le large. Pendant son essor, l’île a subi tant d’assauts, de pillages et de convoitises qu’il vaut mieux rester aux aguets ! Une fois en haut, vous profiterez par la même occasion d’une vue imprenable sur la ribeira et le village.

Voir plus

L’ascension de Monte Xota
Temps de visite : 1 journée

L’ascension de Monte Xota note 1

Rando Nature Points de vue
Le conseil de Boa : Rendez-vous à Sao Domingos, à une quinzaine de kilomètres au nord de Praia. Les aluguers au départ de la capitale vous y conduiront en 30 à 40 mins depuis Praia pour environ 70 CVE. Petite astuce pour économiser votre temps et votre énergie : descendez au village de Rui Vaz.

Au nord de l’île se trouve le Monte Xota (Monte Chota) haut de 1050 m et la promesse d’une belle excursion. 🥾 La route est pentue – c’est peu de le dire – mais le panorama est superbe ! Ce parcours de 5 km est entièrement (re)boisé et ponctué de merveilleux points de vue. Chacun donnant un peu plus envie d’atteindre le suivant. Les marcheurs les plus motivés pousseront jusqu’au Pico da Antonia (1394 m) et le point culminant de Santiago (6 à 7h aller/retour). En récompense à l’arrivée, vous apercevrez au loin le volcan Fogo.


Guide Rédacteur
Article écrit par Lolita, rédactrice Partir.com.
Revu par Boa, guide local au Cap-Vert.
Publié le 2022-03-03

Carte interactive des lieux à visiter