Fogo

Le territoire du volcan

Fogo signifie « feu » et je peux vous dire que cette île est absolument incontournable ! Cette petite terre en forme de médaillon accueille le volcan actif du pays, un cône parfait de 2829 m de haut, visible de tout l’archipel. Fogo est aussi une promesse de paysages contrastés : cultures de café et de vignes, pic colossal et caldeira noire presque angoissante… Sans oublier la très belle ville de Sao Filipe qui s’admire tout doucement, maisons après maisons et une sucrerie à la main.

Voir plus

1 jour de découverte sur l’île, auquel s’ajoute 1 nuit sur place si vous prévoyez l’ascension du volcan.

L’aérodrome de Fogo est idéalement situé à 2 km de Sao Filipe (navettes aluguers, taxis ou même à pied). Comptez 30mins de vol depuis Praia. Sinon, en ferries au port de Sao Filipe, vers/depuis les îles de Santiago et Brava. Renseignez-vous sur CV Interilhas et TICV.

Fogo est ronde, petite, ses 4 coins sont accessibles à pied, en aluguers ou en taxis.

Logez à Sao Filipe, pour son charme préservé.

Notre sélection de lieux à voir

Temps de visite : Quelques heures

Le cône parfait du volcan de Fogo note 3

Volcan Rando Points de vue
Le conseil d'Emité : Attention les têtes brûlées ! Ne tentez pas de vous y rendre seuls, les risques sont nombreux. Pour tout savoir et découvrir ces terres d’exceptions, rendez-vous à la Praça Camara Municipal de Sao Filipe. Demandez ensuite l’agence Qualitur qui vous organisera une superbe excursion dans la caldeira et sur Fogo.

Le volcan de Fogo et sa magnifique caldeira sont des incontournables Capverdiens. Pour les explorer, vous devrez pénétrer à l’intérieur d’un parc naturel, ce qui ne se fait pas sans guide ni préparation au préalable. Depuis Sao Filipe, prenez la direction d’Achada Furna. En progressant sur cette route, vous laisserez la verdure derrière vous. Les paysages toujours plus arides sont étonnants et commencent gentiment à grimper.
Quand soudain arrive la bordeira, une barrière entièrement constituée de roches qui culmine à plus de 2000m. Elle nous cache la vue sur Fogo et ne la rendra pas avant de l’avoir franchie. Ceux qui ont vu King-Kong imagineront tout un monde fantastique et des créatures titanesques contenus par cette muraille naturelle 😍. Quand on sait que Fogo se trouve derrière, c’est un peu du pareil au même.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures

Cha das Caldeiras, les fracas de la roche volcanique note 3

Nature Village Gastronnomie

Disposé en cuvette d’environ 40 km2, ce cratère est absolument renversant ! On imagine les roches volcaniques présentes tout autour de nous, se faire projeter par la puissance du souffle de Fogo. Les couleurs sont apocalyptiques, essentiellement noires, rouges et ocres. Cernés par ce paysage semblable à aucun autre, on se demanderait presque où on a atterri…
Cha das Caldeiras, c’est aussi un village ! Oui, un village miraculeux au milieu des terres noircies, de quelques centaines d’habitants. Cha das Caldeiras renaît littéralement de ses cendres après que l’éruption de 2014 l’ait complètement détruit. Il offre une expérience tout à fait hors norme. Vous serez surpris par les petites maisons traditionnelles faites de pierres volcaniques aussi noires que l’horizon.
Ici, les Capverdiens vivent et produisent un vin remarquable, totalement biologique qui n’est envoyé que sur les autres îles capverdiennes, jamais en export. Ce même vin qui vous était proposé au Mercado de Sao Filipe 🍷. Car la nature est surprenante, les coulées de lave et la cendre volcanique n’ont pas leur pareil pour fertiliser les sols. Telle une promesse de vie, le désastre de Fogo a su apporter un peu d’espoir chez les résidents qui subsistent, envers et contre tout, sur cette île aussi merveilleuse que menaçante.

Voir plus

Temps de visite : 1 journée

Gravir le volcan actif du Pico do Fogo note 3

Rando Nature Points de vue Volcan
Le conseil d'Emité : Pour l’ascension du Pico do Fogo, quelques informations et ajustements s’imposent. Tout d’abord, la route d’accès fut recouverte par la lave dans le même temps que les villages de la caldeira en 2014. Depuis, l’accès se fait péniblement via une piste de fortune. Je vous recommande vivement de trouver un guide à Sao Filipe. Sans vous soucier des tracas de l’excursion, vous profiterez vraiment de ce royaume ténébreux.

Mon premier commandement : vous vous lèverez tôt pour monter sur Fogo ! Pour les premiers rayons du soleil et surtout pour la fraîcheur salvatrice. Les 2829m du volcan ne se laissent pas gravir facilement 🥾. Heureusement pour vous, les marcheurs de plaisance, il est tout à fait possible de voir un cratère sans aller jusqu’en haut, grâce à quelques cratères plus récents et plus accessibles sur le même territoire. Qu’il est clément ce volcan !
Concentrons-nous sur la montée de Pico voulez-vous, la randonnée aller-retour est d’environ 9km pour 4 à 8h de marche. Tout dépend de votre itinéraire et de la robustesse de vos jambes, car la poussière faisant, le sol est mou. Pendant ces quelques heures de montée, admirez la vue imprenable qu’offrent les lignes parfaites du cône volcanique. Le panorama est tel qu’on en voudrait toujours plus. La caldeira s’offre à vous, le soleil semble plus proche… Quel grand moment !
Pour ce qui est de la descente, ce n’est que du plaisir régressif ! Une demi-heure de glissade euphorique pour retourner en enfance et oublier tous les efforts fournis. L’efficacité de cette descente 100 % glisse est garantie. Les plus habiles pourront même la tenter en mode surf, c’est là tout l’avantage d’un volcan parfaitement conique.

Voir plus

Temps de visite : Quelques heures

Sao Filipe, la plus jolie cité du pays note 2

Ville Charme Points de vue

Saviez-vous que Sao Filipe était autrefois le nom éponyme de l’île ? C’est après l’éruption du volcan en 1785 qu’elle fut rebaptisée Fogo « le feu » 🔥. Malgré son déclassement, Sao Filipe reste la ville principale de l’île et possiblement, la plus jolie ville du pays. À vous de décider si elle mérite ce titre non-officiel !
La ville est assez compacte et construite en pentes – de sacrées pentes – dont on s’accommode sans souci tant que l’on n’est pas pressé. C’est donc le pas léger et les mollets affûtés que l’on profite au mieux du style unique de Sao Filipe. Dans les longues rues et ruelles étroites, les pavés ne vous quittent plus et vous mènent nonchalamment d’une place fleurie à une autre. La nature s’est invitée en cœur de la cité et prodigue l’ombre nécessaire aux rassemblements des citadins. Parlons-en, des citadins ! Ils ont le coup de pinceau facile, surtout sur les bâtiments. Tout autour de vous, les couleurs se succèdent, se croisent et s’harmonisent merveilleusement. Certaines rues ressemblent à un stand de confiseries artisanales. Les couleurs sont si joyeuses et sucrées qu'elles nous transportent presque en enfance… C’est le cas du surprenant Largo da Caldeia Civil, verte chlorophylle. Cet édifice du XIXe siècle construit en l’honneur de la reine Carlota Joaquina est aujourd’hui un hôpital.
Sans oublier les sobrados – que vous retrouverez également un peu partout au Cap-Vert – ces anciennes maisons coloniales portugaises, bâties sur deux étages et arborant d’adorables couleurs pastel. Vous les reconnaîtrez également par leurs galeries et leurs petits balconnets en bois ou en fer forgé typique. Vous en observerez davantage en vous dirigeant vers la Praça Camara Municipal.
Pendant que certains lèveront le voile sur la vie quotidienne et les fêtes des insulaires au Museu do Sao Filipe, d’autres trottineront jusqu’au Mercado (ou feront les deux, soyons fous !). En arrivant devant les étals disposés à même le sol, on imagine un marché à la sauvette ouest africain. Que nenni, tout y est : les fruits, les légumes, et même le vin local !
Enfin, pour mieux apprécier la ville, on bouclera notre tour aux miradouros de Sao Fillipe. Un immanquable promontoire qui surplombe le littoral. Plusieurs points de vue sur les belles plages de sable noirs et l’agitation de la jeunesse locale vous attendent. Ces belvédères font aussi figure de premier avertissement, voyez la mer agitée et les jeunes gens habitués qui ne s’y aventurent pas. Prenez-en de la graine, ils connaissent les dangers…

Voir plus

Dévalez de la caldeira au village de Mosteiros
Temps de visite : Une demi-journée

Dévalez de la caldeira au village de Mosteiros note 2

Rando Nature Points de vue Village
Le conseil d'Emité : Il n’y a pas de point de départ fixe pour entamer cette descente. Entamez donc ces 10 à 15km selon vos capacités. Cela vous donnera entre 3 et 6h de randonnée magnifique jusqu’au village de Mosteiros avant de revenir à Sao Filipe en aluguer. De plus, prévoyez des crampons, c’est une descente avec un D majuscule.

Et si je vous disais que l’île de Fogo peut aussi se parer de couleurs, que me répondriez-vous ? Eh bien si, et je vous propose d’aller le voir par vous-même. Pour cela, il faudra vous rendre sur la face nord de l’île, sur la piste de Fernao Gomez dont les environs abritent la superbe propriété du président la république du Cap-Vert. Calmez vos ardeurs jeunes paparazzis, c’est sa résidence secondaire, il y a donc peu de chance que vous l’aperceviez.
Revenons-en à notre parcours face à la végétation fabuleuse du Monte Velha. De beaux spécimens se trouvent sous votre nez comme des conifères, des arbres fruitiers, des eucalyptus et des mimosas géants. Une fois cette forêt passée, vous arriverez aux trois cratères cultivés de Covas de Mosteiros. Les cultures sont diverses et majoritairement exotiques. C’est notamment ici que les orangers, papayers et bananiers côtoient fièrement les cultures du célèbre café de Fogo 🍊.
La descente se poursuit et les bonnes surprises aussi. On se laisse surprendre par de superbes points de vue sur la côte de Fogo et au large, l’île de Santiago.
Enfin, l’arrivée au petit village de Mosteiros qui domine la face nord de l’île. On observe jusqu’ici l’immensité de la coulée de lave de la dernière éruption qui a façonné le littoral. Autant de circonstances favorisant le climat particulièrement tropical de cette localité.

Voir plus

Temps de visite : 30 minutes

Les villages figés de Portela et Bangaeia note 1

Village Nature
Le conseil d'Emité : Venez après une période pluvieuse, pour voir la magie opérer. Lorsque la terre cendrée est humide, se produit alors un des plus beaux aspects dans la tragédie de l’éruption. La lave fertilise continuellement les sols qui, une fois gorgés d’eau, se recouvrent d’un tapis de verdure. Transformant la terre noircie en étendue herbeuse.

C’est un site que vous ne verrez nulle part ailleurs sur notre planète. Les villages de Portela et Bangaeia – ou plutôt ce qu’il en reste - se trouvent dans la Cha das Caldeiras. Ils furent tous les deux submergés par la lave lors de l’éruption dévastatrice de 2014 ☄️. Ne reste aujourd’hui que des morceaux de maisons qui pointent çà et là, de la roche de lave. Le plus incroyable est que certains habitants y demeurent toujours ! Abordant cette épreuve avec beaucoup de lâcher-prise et un sourire indélébile. Le courage n’est pas ce qui manque dans cette région de Fogo.


La route du Nord-Ouest
Temps de visite : 2 à 3 heures

La route du Nord-Ouest note 1

Chemin Points de vue Village Plage
Le conseil d'Emité : Renseignez-vous au préalable avant d’emprunter cette route car sa situation la rend propice aux éboulements. Il serait dommage de faire demi-tour en cours de chemin.

Quel plaisir de rouler sur un si bel ouvrage ! La route du nord-ouest représente 35km de pavés traversant une nature formidable. Énormément de piétons empruntent quotidiennement cette route bordée de beaux arbres tropicaux, abordant le littoral vivifiant. Cette affluence la rend très conviviale. Continuez votre progression jusqu’à ce que les terres fertiles laissent peu à peu place à la côte. Après Salinas, marchez une vingtaine de minutes jusqu’à atteindre un vieux cimetière et d'agréables bassins rocheux très appréciés des locaux. Un peu plus loin encore, une plage de galets sert d’oasis aux rares barques traditionnelles des pêcheurs de Fogo. Les galets sombres subliment les couleurs du bois peint et confèrent une ambiance très pittoresque à cette plage.

Voir plus

Guide Rédacteur
Article écrit par Lolita, rédactrice Partir.com.
Revu par Emité, Guide locale Cap-verdienne.
Publié le 2022-03-08

Carte interactive des lieux à visiter