Boa Vista

L'océan de sable capverdien

Boa Vista est une île dont l’identité est assez particulière. De larges étendues désertiques et rocheuses (les regs) côtoient les monts et abritent un des plus beaux trésors capverdiens : le petit désert de sable de Viana. Son littoral sublime en fait la 2ème « plage » du Pays après Sal, ainsi qu’un pôle balnéaire en plein essor. Boa Vista, c’est aussi le berceau de la morna et le l’île de départ pour l’observation hivernale des baleines et des tortues de mer (en été). Cela fait beaucoup d’atouts pour cette jolie île, malheureusement en sursit, en raison des investisseurs immobiliers de plus en plus nombreux… Affaire à suivre.

Voir plus

Pour sa deuxième « plage » du Cap-Vert, ses excursions dans le désert et l’observation des baleines en hiver.

3 jours sur place pour la découvrir sans se presser.

Le plus simple est l’aéroport international de Rabil qui relie Boa Vista à Santiago (Praia) et Sal. Les ferries partent eux depuis Sal Rei en direction de toutes les autres îles du pays. Renseignez-vous sur CV Interilhas.

Les taxis et les aluguers (taxis publics) seront présents mais louer une voiture semble la meilleure solution. Il y aura de la distance à parcourir à Boa Vista, évitez de dépendre entièrement des « transports en commun ».

Sal Rei, pour sa proximité avec les spots de plongée et son ambiance de farniente, ou Rabil pour sa localisation et son authenticité.

Notre sélection de lieux à voir

Temps de visite : Prévoir une demi-journée si vous partez depuis la capitale, Sal Rei.

Traversez le désert insoupçonné de Viana note 3

Nature Merveilles naturelles
Le conseil de Boa : Ces dunes de sable vallonnées constituent le terrain de jeu idéal pour les amateurs de quad ou de virées sportives en pick-up. Pensez à prévoir bouteille d’eau, lunettes de soleil, et foulard pour se protéger du sable !

De bon matin, alors que la chaleur n’est pas encore écrasante, départ pour découvrir l’une des sept merveilles naturelles du Cap-Vert : le désert de Viana 😍. Depuis Sal Rei, la capitale, direction le nord de l’île. Le chemin passe notamment par le village de Rabil, ainsi que par des étendues rocailleuses et poussiéreuses, avant d’apercevoir au loin de hautes silhouettes blanches : les dunes de Viana.
En un instant, le Sahara semble nous ouvrir ses portes. Le paysage est tout simplement grandiose : des dunes chaudes éblouissantes, à l’arête saillante, façonnées au fil des années par des vents venus d’Afrique, et qui s’étendent à perte de vue. Viana est surnommé par les locaux, « la miette du Sahara ». On se croirait en effet perdu au cœur d’un vaste désert, alors que celui de Viana reste relativement petit : seulement 1km de large sur 5 km de long.
Au loin, les monts Salamansa et Esperança viennent rompre cette couverture dorée, en plus de nous protéger des vents violents de l’archipel et du sable qui fouettent le visage.

Voir plus

Temps de visite : Prévoir une demi-journée si vous partez depuis la capitale, Sal Rei.

Praia Santa Monica, le paradis en sursis note 2

Nature Plage
Le conseil de Boa : Si la plage de Santa Monica se prête parfaitement à la bronzette, attention toutefois pour ceux qui veulent piquer une tête dans la mer. Comme toutes les plages de l’île, il y a du vent et du courant, donc prudence !

Située dans la partie sud de Boa Vista, la plage de Santa Monica (Praia en portugais), est réputée comme étant la plus belle plage de l’île… Et surement parmi les plus belles du monde. Avec ses 18 km de sable blanc longeant une eau bleu turquoise, on ne peut que s’émerveiller devant la beauté du lieu. Cachée derrière des dunes, la plage est simplement immense, et cerise sur le gâteau, encore sauvage. Il n’est pas difficile de se retrouver seul sur cette grande étendue de sable. Ce qui ne sera surement bientôt plus qu’un triste souvenir. En effet, de telles conditions et le développement progressif du pays attirent de plus en plus d’investisseurs immobiliers véreux. On voit déjà arriver plusieurs complexes à l’extrémité de la plage, ce qui n’est pas sans rappeler le sort qu’a connu l’île de Sal. Passant de perle blanche à usine touristique… Heureusement, pour le moment, les amoureux de farniente peuvent encore en profiter et ne trouveront pas de meilleur endroit sur Boa Vista pour étendre leur serviette et bronzer à loisir. Attention aux coups de soleil, je parle par expérience, les rayons ne plaisantent pas !

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée

Praia do Chaves, briques rouge et sable blanc note 2

Plage Mer Sport nautique
Le conseil de Boa : Depuis les complexes hôteliers, comptez environ 2heures pour rejoindre Sal Rei par la plage, à pied. Prévoyez beaucoup d’eau pour la route et un encas minimum et ne lésinez pas sur la crème solaire. Le soleil cuisant ne vous veut pas que du bien !

Sur la côte Ouest de l’île, la Praia de Chaves fait partie des plus belles plages de Boa Vista. Longue d’environ 5 km, on y trouve de superbes dunes. Bien qu’encore sauvage dans la partie sud, en remontant vers le nord, on y trouve désormais quelques complexes hôteliers. Si cette grande étendue de sable est parfaite pour la bronzette, le drapeau rouge est souvent de mise, en raison de la forte houle qui rend la baignade dangereuse. En revanche, l’endroit est idéal pour la pratique de sports nautiques, et les adeptes de kitesurf ou de windsurf n’en finiront pas de défier les vagues ! Le soir venu, on profite du coucher du soleil sur la plage. Les couleurs du ciel sont magnifiques ! En longeant la Praia de Chavez à pied vers le nord, on tombe sur la capitale de l’île, Sal Rei. Sur le chemin, vous croiserez une grande cheminée en briques rouge : il s’agit d’un vestige d’une ancienne usine de céramique, aujourd’hui devenu l’un des symboles de Boa Vista.

Voir plus

Créez de vos mains la poterie de Rabil
Temps de visite : Une demi-heure

Créez de vos mains la poterie de Rabil note 1

Artisanat Patrimoine
Le conseil de Boa : En traversant le village, on trouve quelques petits restaurants colorés où s’arrêter pour profiter de l’ambiance et de la gastronomie cap-verdienne. Pour participer à un atelier poterie, rapprochez-vous de l’Escola de Olaria – l’atelier-école ouvert en semaine.

Juste derrière l’aéroport, se trouve le petit village de Rabil. Où que vous alliez à Boa Vista, Rabil est le point de passage obligé, un peu le carrefour où passent toutes les routes de l’île. Probablement car il s’agit de l’ancienne capitale de l’île et un des villages les plus typiquement capverdiens du pays.
Vous y verrez l’église Sao Roque (Igreja Matriz do Rabil) aux lignes harmonieuses. Sur place, la promenade est de rigueur, on se retrouve cernés de petites maisons stylisées et hautes en couleur. La palette est vitaminée, naturelle, à l’image des produits cultivés à proximité par les habitants du village. S’il n’y a pas énormément de choses à faire en dehors de la flânerie, on s’y arrête toutefois pour sa fabrique de poterie artisanale. L’argile en gisement aux abords du village est d’excellente qualité. Vous pourrez voir l’atelier où sont confectionnées les poteries et autres céramiques à la main, puis la boutique, où trouver quelques souvenirs typiques, à ramener dans ses valises.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée

Longez le sable doré jusqu’aux grottes de Varandinha note 1

Nature Plage Merveilles naturelles Points de vue
Le conseil de Boa : Très sauvages, ces merveilles naturelles sont des spots de qualité pour les mordus de photographie, et les « instagrammeurs » ! Le must, elles prodiguent un voile d’ombre salutaire contre le soleil écrasant de la plage.

Dans le prolongement de la plage de Santa Monica, la plage de Varandinha, dans le sud-ouest de l’île, abrite de belles grottes naturelles et roches escarpées. En marchant le long de la plage, on pénètre dans ce qui ressemble à une caverne abritée du vent. Ici, toutes les histoires sont possibles : on imagine un équipage venu ici mouiller sur les côtes de Boa Vista, en train de se réchauffer autour d’un feu… Si vous êtes équipés de bonnes baskets, partez escalader les falaises pour admirer la vue sur la mer et la longue plage de sable. Grandiose !


Temps de visite : De 30 à 40 minutes

Sérénité et pluie de sourire à Povoação Velha note 1

Beau village Points de vue Patrimoine
Le conseil de Boa : Lors de la visite de l’école primaire, n’hésitez pas à distribuer cahiers, stylos, feutres, et autres fournitures scolaires. Toute donation est la bienvenue ! Le village est aussi une porte d’entrée vers les superbes plages du sud de l’île. Vous savez quoi faire… 😊

Au sud-ouest de Boa Vista, à quelques kilomètres seulement de la plage de Santa Monica, se trouve le plus vieux village de l’île : Povoaçao Velha. L’endroit mérite qu’on s’y arrête quelques instants pour flâner dans ses ruelles pavées, jonchées de petits restaurants typiques, et de magasins de souvenirs, dont la devanture est estampillée de la devise nationale : No stress. Et ici, du stress, il n’y en a effectivement pas. On prend le temps de se balader, de dire bonjour, d’entrer dans les échoppes de souvenirs … on peut également aller visiter l’école primaire du village, où les enseignantes et les enfants en uniforme vous accueillent avec leurs plus beaux sourires.
Pour terminer le tour du village, on grimpe la petite côte menant jusqu’à la chapelle de couleur blanc et bleu qui domine les habitations. De là-haut, vous pourrez apprécier un joli panorama sur les maisons colorées du village.
Saviez-vous que Povoação Velha fût le tout premier village de Boa Vista ? D’où son nom de « Population vieille ». En 1580, le choix de s’établir si loin du littoral était bien réfléchi, pour se protéger des attaques de pirates tout en facilitant l’approvisionnement en eau douce.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée, combiné avec la découverte du désert de Viana en quad ou en pick-up.

La carcasse dévorée du Cabo Santa Maria note 1

Nature Plage Patrimoine
Le conseil de Boa : Très « instagrammable », l’épave du Cabo Santa Maria fait partie des lieux les plus photographiés du Cap-Vert !

Au nord de l’île, sur la plage de Atalanta, se trouve l’une des curiosités de Boa Vista : une mystérieuse épave d’un cargo espagnol, échoué sur les côtes cap-verdiennes le 1er septembre 1968. Le bateau en partance d’Espagne, devait traverser l’Atlantique jusqu’au Brésil, il n’y arrivera malheureusement jamais. La mauvaise fortune des Espagnols fût reçue comme une providence divine, à une époque où l’archipel subissait une période de famine. Si l’épave n’est plus aujourd’hui qu’une vieille carcasse rouillée sans cesse battue par les vagues, on a l’étrange sensation de se trouver face à un fantôme hantant la plage depuis des décennies…
En parlant de fantômes… Une légende raconte que cette partie de la côte est un cimetière de bateaux. Certains suggèrent que le littoral happe les navires qui s’aventurent naïvement près du bord. D’autres, affirment que les insulaires accrochaient des lampes aux queues des ânes pour tromper les marins et les faire s’échouer sur le rivage. En guise de ruse pour pallier aux longues périodes de manque du pays. Aucune preuve ne donne raison à ces théories, les natifs eux-mêmes expriment un scepticisme à ce sujet. Mais qui sait, cela vous fera toujours une bonne histoire à raconter ! 😉

Voir plus

Temps de visite : Une journée

Promenade, plongeon et plongée à Sal Rei note 1

Beau village Patrimoine Architecture Marché
Le conseil de Boa : À la recherche d’une bonne adresse où manger ? Face à la mer, vous trouverez des restaurants à la cuisine familiale, où déguster de délicieuses spaghettis à la langouste. Et pour le prix, on aurait tort de s’en priver !

Au nord-ouest, se trouve le chef-lieu de Boa Vista : Sal Rei, dont le nom provient de l’ancienne exploitation du sel « royal », issu des marais salants de l’île. Si la ville n’est pas très grande, elle mérite qu’on s’y arrête une journée, pour s’imprégner de la culture locale, de l’ambiance « no stress », et pour partir à la rencontre des locaux. Sur la place centrale de l’île, on trouve diverses échoppes de souvenirs, mais aussi l’église catholique, et le bureau de poste.
Inutile de suivre un itinéraire précis. On déambule en se perdant dans les ruelles pavées, et en flânant le long des maisons aux couleurs pastel et à l’architecture coloniale. À voir également le matin, le petit port et le marché aux poissons. À Sal Rei, les hommes partent à la pêche, et les femmes vendent les prises fraîchement pêchées. Très pratique, on s’y rend aussi pour trouver les compagnies pour sortir en plongée. Accessible facilement par la route, on peut également se rendre à Sal Rei à pied en longeant la Praia de Chaves.

Voir plus

Temps de visite : Une demi-journée

Mille couleurs, mille saveurs à Fundo do Figueiras note 1

Beau village Patrimoine Gastronomie
Le conseil de Boa : Dans le village, on trouve également quelques bonnes adresses pour déguster l’une des meilleures spécialités locales : la langouste !

Si vous décidez d’aller explorer la partie Est de Boa Vista, un arrêt s’impose dans le village de Fundo de Figueiras, l’un des plus beaux villages de l’île. Il fait bon flâner dans les ruelles fleuries et bordées de maisons colorées. L’ambiance y est comme partout ailleurs : No stress ! Mais ce qui fait la particularité de ce village, c’est son savoir-faire gastronomique. En plus des légumes cultivés à foison dans la ribeira voisine, cette petite localité est en effet réputée pour son fromage de chèvre, le Queije, que l’on trouve partout au Cap-Vert ! Il n’est pas rare de voir surgir troupeau, dont quelques moutons hasardeux au milieu des chèvres.


Observation des cétacés à Boa Vista
Temps de visite : Une demi-journée

Observation des cétacés à Boa Vista note 1

Mer Observation de la faune
Le conseil de Boa : On observe les baleines depuis les îles de Boa Vista, Sal et Maio. Mais l’idéal reste Boa Vista pour la très forte probabilité de le voir lors de votre excursion. En effet, les courants transportent une grande quantité de leur nourriture favorite - le plancton - à proximité de l’île.

L’archipel du Cap-Vert est réputé pour être un lieu de transit très apprécié des cétacés pendant l’hiver. Leur chemin les conduit des mers froides de l’Atlantique Nord, aux eaux chaudes de l’Afrique de l’Ouest et Centrale. Le Cap-Vert se révèle alors de ce fait, une escale toute trouvée pour les géants bleus ! Vous verrez facilement les baleines à bosse pointer le bout de leur nez et bien qu’elles soient l’unique espèce à transiter ici, elles sont plus nombreuses, chaque année, à s’arrêter à Boa Vista 🐳. Le plus merveilleux est que le pays se convertit alors en nurserie ; les baleines à bosse donnent régulièrement naissance à leurs petits au large des îles capverdiennes. Tout particulièrement à Boa Vista. Navré pour les voyageurs du reste de l’année – bien que certains chanceux en profiteront jusqu’au début du mois de mai, mais cela reste rare - ces excursions sont un privilège des séjours hivernaux.
Les excursions d’observation font partie intégrante de la démarche de sensibilisation et de préservation des mammifères au Cap-Vert. Elles vous permettront également de vous informer plus profondément sur la biodiversité marine de l’archipel.

Voir plus

Conseiller où partir
Lolita,
rédactrice Partir.com

L'avis de Lolita

Pourquoi choisir Boa Vista comme prochaine destination de vacances ? En premier lieu, probablement pour ses conditions météo et son climat chaud et sec toute l’année. Besoin de soleil en plein hiver ? L’île est l’alternative idéale pour partir au soleil sans faire trop d’heures d’avion (5 à 6h depuis la France). Et pour le farniente, il n’y a clairement pas mieux : je crois n’avoir jamais vu de plages aussi grandes, et à ma grande surprise, encore assez sauvages par endroit. Du sable fin et blanc à perte de vue, de belles dunes de sable en arrière-plan, une eau turquoise… seul bémol : les vagues. Ceux qui aiment se baigner dans la mer seront un peu lésés, car le drapeau rouge est souvent hissé. En revanche, les amateurs de surf et autres sports nautiques seront ravis. Mais il serait dommage de ne rester que sur les plages. Ce qui fait la richesse du Cap-Vert, c’est avant tout son passé historique et sa culture, que l’on découvre au contact des habitants. Pour cela, il faut se rendre dans les petits villages cap-verdiens, et passer au moins une journée à Sal Rei, la capitale. Mon coup de cœur de ce voyage : le désert de Viana, magnifique, et finalement peu connu. Pourtant, bien que ce désert soit minuscule, on a l’impression de se perdre au beau milieu des dunes sahariennes. Une merveille naturelle qui doit figurer en première place dans votre programme !

Guide Rédacteur
Article écrit par Lolita, rédactrice Partir.com.
Revu par Boa, guide local au Cap-Vert.
Publié le 2018-12-21 , modifié le 2022-03-09

Carte interactive des lieux à visiter